Auteur Sujet: cellules souches AST-OPC1 - Asterias Biotherapeutics (ex-Geron Corp.)  (Lu 85153 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne dardaran

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 336
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #47 le: 08 décembre 2010 à 11:50:35 »
Joanel,
Effectivement, l'exosquelette a un bel avenir. Commercialement parlant il va avoir une très grande utilité commercial dans la manutention (remplacement à terme des clark). Mais comme dans l'automobile, le gros problème qui retarde la sortie de nouveaux modèles c'est le stockage d'énergie = les batteries.
Quant à ta deuxième remarque, je suis d'avis que remarcher après une longue période d'inactivité exigera persévérance, énergie et beaucoup de kiné. Beaucoup! (mais pas impossible)
G
Les lois sont faites pour la plèbe non pour les patriciens.

Hors ligne joanel26

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 291
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12 / L1
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #46 le: 07 décembre 2010 à 12:51:13 »
Donnez-vous plus d'espoirs aux exosquelettes ou à la recherches sur les cellules souches ? Je trouve que la robotique a de bonne perspectives, surtout que les technologies ont bien évoluées...
Mais le fait pouvoir remarcher sans accessoire c'est quand même un beau rêve mais j'ai peur qu'après x années sans un mouvement, il soit quasi impossible de remarcher malgré la "réparation" de la moelle épinière.

Hors ligne patrickp

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 564
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #45 le: 06 décembre 2010 à 18:22:56 »
Comme je suis un petit gars impatient j'i écrit au Sheperd center à ce sujet ::::

Citer
Thank you for your interest in the Geron  clinical trial.  We understand that many people are interested in  the outcome of this type of trial.  As with all clinical trials they  take time to know what will be the end results.  We are also respectful  of the patient that consents to such trials and cannot share information  that may violate HIPAA or any news prematurely.  Once there is information  to be shared, it will be; however we cannot promise a timeframe.   
 
Thank you for your understanding and  patience. 

Citer
Merci de votre intérêt pour l'essai clinique Geron. Nous comprenons que beaucoup de gens sont intéressés par l'issue de ce type d'essai. Comme pour tout essai clinique , ils prennent du temps pour connaitre les résultats finaux. Nous sommes aussi respectueux des droits du patient qui accepte ce type d'essai et nous ne pouvons partager des informations en violation de ses droits ou par ailleurs des nouvelles prématurées . Dés qu'il y aura une information à partager, ce sera fait; cependant nous ne pouvons pas promettre un délai.

Soyons donc patients ( c'est tout nous ça )  :lol:

Hors ligne dardaran

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 336
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #44 le: 03 novembre 2010 à 14:08:43 »

   J'en ai peut-ëtre perdu un bout, mais qu'est-ce-que les exoquelettes... y a t'il quelqu'un qui pourrait me renseigner et m'expliquer leurs effets.
 
 
                          Un gros merci !                        Charlieboy :rolleyes:

Ca vient du grec,  exo= extérieur, en dehors de...  et squelette.

G.
Les lois sont faites pour la plèbe non pour les patriciens.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne charlieboy

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 256
  • Sexe: Homme
  • CROIS EN TES RÊVES
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #42 le: 03 novembre 2010 à 12:08:40 »
 
   J'en ai peut-ëtre perdu un bout, mais qu'est-ce-que les exoquelettes... y a t'il quelqu'un qui pourrait me renseigner et m'expliquer leurs effets.
 
 
                          Un gros merci !                        Charlieboy :rolleyes:
Charlieboy
Rien n'est Impossible ! Vis ta vie et tes rêves se réaliseront !

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1254
    • Voir le profil
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #41 le: 03 novembre 2010 à 10:50:07 »
Les aigus et subaigus sont la cible prioritaire des recherches en lesion medullaire.
Car on se base surtout sur la prevention :prevention de la lesion secondaire et de la cicatrice gliale.
Deja ,le fait qu'on puisse empecher la lesion secondaire serait un pas important vers une quasi guerison car il ne faut pas oublier que cette lesion s'etend sur plusieurs heures,Imaginez les degats!!
Empecher la cicatrisation faciliterait une quelconque therapie par des cellules souches.D'ou un plus grand interet des chercheurs sur les lesions aigues(sub)aigues.Logique.
En ce qui concerne les chroniques,faudra attendre un peu plus.
Les disputes et les avis contradictoires des chercheurs sur therapies a envisager sont normales .Il faut savoir que la recherche medicale ne repose pas sur une science exacte.
Reste,et je l'ai deja dit,les exosquelettes.Plus legers et moins chers ,ils nous conviendraient assez.faute de mieux.
Probleme:est ce  qu'ils conviendraient aux tetras?
quand on a pas ce qu'on aime ,il faut aimer ce qu'on a.et on a les exoquelettes.A partir de 2011,ils seront commercialises.

send

  • Invité
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #40 le: 02 novembre 2010 à 18:45:26 »
Le Prof Peschanski et Privat ne sont pas d'accord,ils font pourtant partie tous deux de l'INSERM !!!!
D'où certainement les avancées de la recherche en France.
Send

Hors ligne dardaran

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 336
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #39 le: 02 novembre 2010 à 17:13:08 »
Désolé pour la taille des caractères.

G.
Les lois sont faites pour la plèbe non pour les patriciens.

Hors ligne dardaran

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 336
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #38 le: 22 octobre 2010 à 17:34:05 »
Citer

Le   Figaro revient sur les débats suscités par l'annonce de la firme de   biotechnologie américaine Geron corporation qui a débuté un essai   clinique sur l'homme utilisant des cellules souches embryonnaires humaines (Cf.   Synthèse de presse du    12/10/10 et du    15/10/10). Cet essai vise à traiter un patient   souffrant d'une paralysie partielle après des lésions de la moelle épinière.   Dans le monde, nombre d'équipes recherchent des traitements pour guérir les   personnes handicapées après un traumatisme de la moelle épinière. L'idée est   d'intervenir le plus rapidement possible, pour tenter d'activer une repousse des   fibres nerveuses abîmées, laquelle est impossible lorsque la cicatrisation   définitive est faite.
 
  L'essai de Geron, qui avait été interdit sous la présidence de George Bush, puis   autorisé par Barack Obama, vise à évaluer la tolérance des patients aux cellules   souches embryonnaires humaines, appelées GRNOPC1, qui leur sont injectées au   niveau de la moelle épinière, dans les quatorze jours après l'apparition de la   lésion. Très médiatisé, l'essai provoque des controverses, certains experts   suspectant Geron d'avoir communiqué de façon très précoce, avant tout résultat,   afin de "redorer son blason en bourse". D'autres chercheurs récusent   l'intérêt même du protocole lancé par Geron.
 
  En France, le Pr. Marc Peschanski, directeur de l'unité Inserm 861, explique que   "ces recherches reposent sur une publication de Hans Keirstead qui a montré   chez le rat adulte ayant subi des lésions de la moelle épinière au niveau   cervical qu'une injection de cellules souches embryonnaires humaines pouvait   améliorer la mobilité [...] L'objectif d'un tel traitement serait d'éviter   l'extension des lésions lors de la phase initiale du traumatisme et de réduire   au maximum le risque de séquelles". A l'inverse, le Pr. Alain Privat,   directeur de l'unité 583 de l'Inserm, ne cache pas sa réserve sur la pertinence   de cet essai : "à ce jour, ces cellules souches embryonnaires humaines sont   encore suspectées d'induire des risques de cancérisation non maîtrisées. Par   ailleurs, l'efficacité de ce type de greffe n'a pas été démontrée sur d'autres   modèles que le rat. Or, les cellules embryonnaires se transforment en   oligodendrocytes qui sont des cellules de soutien, mais pas des cellules   nerveuses. La possibilité de reprise de la mobilité paraît impossible avec un   tel protocole". Le Pr. Privat travaille sur un essai de thérapie génique sur   le porc, avec injection d'ARN au niveau d'une lésion incomplète de la moelle   épinière. Le but est d'empêcher la cicatrisation de la lésion pour favoriser la   repousse des cellules nerveuses.
 
  Un autre chercheur français, le Pr. Jean Chazal, chef du service de   neurochirurgie du centre hospitalier universitaire de Clermond-Ferrand,   travaille sur un protocole utilisant des cellules souches adultes du patient qui   sont réinjectées au niveau de la lésion.


Le Figaro  25 octobre 2010


source: http://www.genethique.org/revues/revues/2010/octobre/25_10_10.html

G.

Les lois sont faites pour la plèbe non pour les patriciens.

Hors ligne patrickp

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 564
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #37 le: 22 octobre 2010 à 10:42:00 »
C'est la que ça se passe et nulle part ailleurs :

http://www.shepherdtv.org/

ici l'annonce du premier essai !!!

http://www.shepherd.org/news/releases/2010/10/shepherd-center-patient-treated-in-geron-clinical

Et aussi l'annonce d'un essai sérieux sur l'influence de la réhabilitation sur la guérison !!

Mais Neuf heures par semaine il faut le vouloir !!!

http://www.shepherd.org/news/releases/2010/09/researchers-study-effects-of-intensive-exercise-on


Je n'ai pas traduit le texte sur le premier essai car Thierry a déjà dit tout ce qu'il y avait à dire sur
le sujet.

Même sans comprendre l'anglais ( américain en l'occurrence ) on voit que c'est une organisation de
rêve pour les blessés de la moelle épinière !!!

Hors ligne harbib

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 137
    • Voir le profil
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #36 le: 21 octobre 2010 à 21:57:11 »
"Le Quotidien du Médecin - Dernière heure - 12/10/2010
    Une première mondiale : un patient traité par cellules souches humaines
Aux États-Unis, les autorisations temporaires ont été délivrées et un homme souffrant des suites d’une blessure de la moelle épinière a reçu des cellules dérivées de cellules souches embryonnaires humaines (SEh) dans le cadre d’un essai de phase 1..."
 voila je fais du copier coller.desole de ne pas pouvoir plus informer.

wapdir

  • Invité
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #35 le: 11 octobre 2010 à 19:19:21 »
Voila ce qu'on peux lire aujourd'hui sur LCI, si c'est une news pour LCI, c'est bon signe  ;)



Un paralysé traité avec des cellules souches humaines : une première !
11 octobre 2010

Un premier essai clinique est en cours aux Etats-Unis. L'objectif est de réparer la moelle épinière d'un patient à l'aide de cellules dérivées de cellules souches embryonnaires humaines.
Des médecins de la société américaine de biotechnologie, Geron Corporation, ont réalisé une première mondiale en entamant le traitement d'un patient avec des cellules souches embryonnaires humaines. Ces cellules, isolées aux Etats-Unis il y a seulement une dizaine d'années, sont dites "souches", parce qu'elles sont à l'origine de toutes les autres, avec la capacité de se reproduire à vie sans se modifier.

L'objectif est d'injecter sur des volontaires paralysés des cellules dérivées de cellules souches embryonnaires humaines (GRNOPC1) dans l'espoir qu'elles puissent régénérer les cellules nerveuses endommagées et, potentiellement, permettre à la personne paralysée de retrouver la sensibilité et la faculté de mouvement.

Le principal objectif de cet essai clinique dit de phase 1 est d'évaluer la fiabilité et la tolérance à ces cellules chez des personnes paralysées à la suite d'une blessure à la moelle épinière. Les volontaires doivent avoir été blessés récemment et recevoir les GRNOPC1 dans une période de moins de 14 jours.

L'autorité fédérale des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA) avait donné son feu vert à Geron pour mener de tels essais en janvier 2009.



Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #34 le: 11 octobre 2010 à 10:20:46 »
L'essai clinique de GERON avec les cellules souches GRNOPC1 est listé sur ClinicalTrials.gov :

http://www.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01217008?spons=%22Geron+Corporation%22&spons_ex=Y&rank=2
 
 :smiley:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #33 le: 26 septembre 2010 à 11:01:59 »
Citer
Le premier essai clinique avec des cellules souches embryonnaires se met en route

24 Septembre 2010

LOS ANGELES - L'inscription des patients a commencé pour le premier essai clinique pour tester un traitement développé à partir de cellules souches embryonnaires humaines.

L’objectif primaire de l'essai est d'évaluer la sécurité des cellules progénitrices d’oligodendrocytes de Geron Corp, qui ont été en développement préclinique pendant une dizaine d'années.

Les oligodendrocytes sont des cellules qui protègent les fibres nerveuses avec la myéline, ce qui permet aux signaux électriques d’être transmis vers et à partir du cerveau. Ces cellules sont endommagées chez les patients avec des lésions de la moelle épinière, entraînant une paralysie. Les chercheurs examineront si les cellules souches peuvent restaurer au moins un certain contrôle neuromusculaire aux jambes et au torse des patients.

Les chercheurs sont à la recherche de patients atteints de lésions dorsales de la moelle épinière entre 7 et 14 jours post-lésion. L’essai comprendra un maximum de 10 patients. Les premiers volontaires seront traités par des médecins de la Northwestern University’s Feinberg School of Medicine et du Rehabilitation Institute of Chicago. Six sites d’essais supplémentaires à travers le pays seront ajoutés.


===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


1st clinical trial with embryonic stem cells gets under way

By Karen Kaplan / Los Angeles Times
September 24. 2010

LOS ANGELES — Enrollment has begun for the first clinical trial to test a therapy developed from human embryonic stem cells.

The trial’s primary aim is to assess the safety of Geron Corp.’s experimental oligodendrocyte progenitor cells, which have been in development for about a decade.

Oligodendrocytes are cells that insulate nerve fibers with myelin, allowing electrical signals to be transmitted to and from the brain. These cells are damaged in patients with spinal cord injuries, resulting in paralysis. Researchers will look for signs that the stem cells can restore at least some neuromuscular control to patients’ legs and torsos.

Researchers are looking for patients with thoracic spinal cord injuries that are 7 to 14 days old. The trial will be small, with a maximum of 10 patients. The first volunteers will be treated by doctors from Northwestern University’s Feinberg School of Medicine and the Rehabilitation Institute of Chicago. As many as six additional sites around the country will be added.


Source : http://www.bendbulletin.com/apps/pbcs.dll/article?AID=/20100924/NEWS0107/9240341/1159&nav_category=
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #32 le: 05 août 2010 à 10:17:45 »
Citation de: farid
ne seront concernes par les essais que ceux dont les niveaux neurologiques vont de t3 a t10

Farid,

C'est moins "risqué" que d'opérer des tétraplégiques au niveau cervical, dans un premier temps. Pour les niveaux plus bas, je ne vois pas la raison, mais c'est un choix fait par les expérimentateurs. De toute façon, si ça marche, la technique sera étendue, dans un deuxième temps. De plus, tu as lu qu'ils pensent se servir aussi de leurs cellules souches GRNOPC1 pour traiter des maladies dégénératives du système nerveux central, y compris la maladie d'Alzheimer, la Sclérose en plaques et la maladie de Canavan !
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1254
    • Voir le profil
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #31 le: 04 août 2010 à 18:29:22 »
merci ,thierry,pour ta reponse.une autre bizarrerie:ne seront concernes par les essais que ceux dont les niveaux neurologiques vont de t3 a t10.pourquoi?Decidement ,les voies de la therapie de  la moelle epiniere sont impenetrables..

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #30 le: 03 août 2010 à 10:11:51 »
farid,

Tu as pas tout à fait tord. Les spécialistes ne sont d'ailleurs pas tous d'accord entre eux (ce qui est normal dans toutes les disciplines scientifiques !) sur la cicatrice gliale, l'obstacle qu'elle représente pour la repousse axonale et les thérapies à utiliser. Seuls les résultats des diverses thérapies qui entrent peu à peu en essais cliniques trancheront les polémiques. Ceci dit, il y a grosso modo 3 phases :

- Phase aiguë : quelques heures après la lésion
- Phase sub-aiguë : quelques jours (< à 15 jours)
- Phase chronique : supérieur à 6 mois post-lésion

Et tu as raison, probablement que plusieurs thérapies pour les phases sub-aiguës seront efficaces sur les lésions chroniques, seules ou en combinaison avec d'autres.  :rolleyes:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1254
    • Voir le profil
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #29 le: 01 août 2010 à 10:59:26 »
.c'est ça que je pige pas .une semaine apres la lesion,la  lesion secondaire est installee,et la cicatrice aussi.je ne vois pas de difference avec une lesion chronique.la therapie pour la sub-aigue  doit etre valable pour la chronique.Non?

send

  • Invité
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #28 le: 01 août 2010 à 10:33:35 »
C'est encore pas pour les lésions chroniques !!!
SEND

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1254
    • Voir le profil
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #27 le: 01 août 2010 à 10:23:11 »
30 juillet 2010
Geron va procéder au premier essai clinique humain d'une thérapie de cellules souches embryonnaires
Geron va tester le GRNOPC1 chez les patients avec des lésions médullaires subaiguës

MENLO PARK, Californie, 30 juillet 2010 (BUSINESS WIRE) - Geron Corporation a annoncé aujourd'hui que la US Food and Drug Administration (FDA) a notifié à la société que la suspension émise sur la demande d'Investigational New Drug (IND) de Geron a été levée et que la société peut procéder à la Phase I d'essais cliniques de GRNOPC1 chez les patients avec lésions médullaires aiguës.

La notification de la FDA permet à Geron de lancer le premier essai clinique mondial avec une cellule souche embryonnaire humaine (CSEh) chez l'homme. La Phase I d'essais multi-centriques est conçue pour établir l'innocuité de GRNOPC1 chez des patients atteints d'une lésion dorsale "complète" (ASIA A) subaiguë de la moelle épinière.

(...)


http://www.marketwatch.com/story/geron-to-proceed-with-first-human-clinical-trial-of-embryonic-stem-cell-based-therapy-2010-07-30?reflink=MW_news_stm

July 30, 2010    
Geron to Proceed with First Human Clinical Trial of Embryonic Stem Cell-Based Therapy
Geron to Study GRNOPC1 in Patients with Acute Spinal Cord Injury

MENLO PARK, Calif., Jul 30, 2010 (BUSINESS WIRE) -- Geron Corporation (GERN 5.90, +0.14, +2.43%) announced today that the U.S. Food and Drug Administration (FDA) has notified the company that the clinical hold placed on Geron's Investigational New Drug (IND) application has been lifted and the company's Phase I clinical trial of GRNOPC1 in patients with acute spinal cord injury may proceed.

The FDA notification enables Geron to move forward with the world's first clinical trial of a human embryonic stem cell (hESC)-based therapy in man. The Phase I multi-center trial is designed to establish the safety of GRNOPC1 in patients with "complete" American Spinal Injury Association (ASIA) Impairment Scale grade A subacute thoracic spinal cord injuries.

"We are pleased with the FDA's decision to allow our planned clinical trial of GRNOPC1 in spinal cord injury to proceed," said Thomas B. Okarma, Ph.D., M.D., Geron's president and CEO. "Our goals for the application of GRNOPC1 in subacute spinal cord injury are unchanged -- to achieve restoration of spinal cord function by the injection of hESC-derived oligodendrocyte progenitor cells directly into the lesion site of the patient's injured spinal cord. Additionally, we are now formally exploring the utility of GRNOPC1 in other degenerative CNS disorders including Alzheimer's, multiple sclerosis and Canavan disease."

The clinical hold was placed following results from a single preclinical animal study in which Geron observed a higher frequency of small cysts within the injury site in the spinal cord of animals injected with GRNOPC1 than had previously been noted in numerous foregoing studies. In response to those results, Geron developed new markers and assays as additional release specifications for GRNOPC1. The company completed an additional confirmatory preclinical animal study to test the new markers and assays, and subsequently submitted a request to the FDA for the clinical hold to be lifted.

GRNOPC1, Geron's lead hESC-based therapeutic candidate, contains hESC-derived oligodendrocyte progenitor cells that have demonstrated remyelinating and nerve growth stimulating properties leading to restoration of function in animal models of acute spinal cord injury (Journal of Neuroscience, Vol. 25, 2005).

"The neurosurgical community is ready to begin the clinical testing of this new approach to treating devastating spinal cord injury," said Richard Fessler, M.D., Ph.D., professor of neurological surgery at the Feinberg School of Medicine at Northwestern University. "We know that demyelination is central to the pathology of the injury, and its reversal by means of injecting oligodendrocyte progenitor cells would be revolutionary for the field. If found to be safe and effective, the therapy would provide a viable treatment option for thousands of patients who suffer severe spinal cord injuries each year."

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #26 le: 12 novembre 2009 à 10:51:04 »
En attendant que les études de sûreté complémentaires demandées par la FDA permettent d'autoriser définitivement l'essai clinique, voici un article qui montre que cette thérapie est vraiment très efficace !  :smiley:


Citer

Dr. Hans Keirstead


La thérapie de cellules souches embryonnaires de l'UCI reconstitue la capacité de marche chez des rats avec des lésions cervicales

L'étude confirme un élargissement possible du premier essai humain pour inclure les lésions cervicales de la moelle épinière

- Irvine, Californie, 9 novembre 2009 -

Le premier traitement de cellules souches embryonnaires humaines approuvé par la FDA pour l'essai humain a montré une restauration de la fonction des membres dans les rats avec des lésions médullaires cervicales - une conclusion qui pourrait élargir l’essai clinique pour inclure des personnes avec un lésion aux vertèbres cervicales.

En janvier, la FDA a donné à Geron Corp., de Menlo Park en Californie, la permission de tester le traitement de l'University of Californie-Irvine chez des individus avec les lésions dorsales de la moelle épinière. Cependant, l'essai pour les dommages cervicaux n'était pas approuvé parce que les tests précliniques avec des rats n'avaient pas été réalisés.

Les résultats de l'étude cervicale ont été publiés dans le journal Stem Cells. Le scientifique Hans Keirstead de l'UCI espère que ces données inciteront la FDA à autoriser l'essai clinique du traitement chez les personnes avec les deux types de lésions de la moelle épinière. Environ 52 pour cent des lésions médullaires sont cervicales et de 48 pour cent dorsales.

« Les personnes avec des lésions cervicales ont souvent perdu le mouvement des membres et leurs fonctions intestinale, vésicale et sexuelle sont altérées, et actuellement il n'y a aucun traitement efficace », a dit Keirstead. « Ce que notre thérapie a fait aux rongeurs blessés est phénoménal. Si nous ne voyions même qu’une partie de ces bénéfices chez l'homme, ce serait déjà très important. »

Une semaine après que 100% des rats testés aient subi une lésion de la moelle épinière au niveau du cou, certains ont reçu le traitement de cellules souches. La capacité de marche de ceux qui n’ont pas reçu le traitement s’est dégradée à 38 pour cent. La capacité de marche des rats traités, cependant, a été reconstituée à 97 pour cent.

La thérapie de l'UCI utilise les cellules souches embryonnaires humaines destinées à devenir des cellules de la moelle épinière appelées oligodendrocytes. Ce sont les blocs constitutifs de la myéline, l'isolant biologique pour permettre le bon fonctionnement des fibres nerveuses du système nerveux central. Quand la myéline est dénudée par des lésions ou des maladies, la paralysie peut se produire.

Les scientifiques qui ont conduit l’étude ont découvert que les cellules souches ont non seulement reconstruit la myéline mais ont empêché la mort du tissu nerveux et ont déclenché la recroissance des fibres nerveuses. Elles ont également supprimé l'immuno-réaction, causant une augmentation des molécules anti-inflammatoires.

« La greffe a créé un environnement curatif dans la moelle épinière », a dit Keirstead, qui est codirecteur du Sue & Bill Gross Stem Cell Research Center et qui travaille au Reeve-Irvine Research Center, appelé ainsi en mémoire du défunt acteur Christopher Reeve devenu tétraplégique après une lésion cervicale de la moelle épinière.


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


UCI embryonic stem cell therapy restores walking ability in rats with neck injuries

Study supports expansion of first human trial to include those with cervical spinal cord damage

— Irvine, Calif., November 9, 2009 —

The first human embryonic stem cell treatment approved by the FDA for human testing has been shown to restore limb function in rats with neck spinal cord injuries - a finding that could expand the clinical trial to include people with cervical damage.

In January, the U.S. Food & Drug Administration gave Geron Corp. of Menlo Park, Calif., permission to test the UC Irvine treatment in individuals with thoracic spinal cord injuries, which occur below the neck. However, trying it in those with cervical damage wasn't approved because preclinical testing with rats hadn't been completed.

Results of the cervical study currently appear online in the journal Stem Cells. UCI scientist Hans Keirstead hopes the data will prompt the FDA to authorize clinical testing of the treatment in people with both types of spinal cord damage. About 52 percent of spinal cord injuries are cervical and 48 percent thoracic.

"People with cervical damage often have lost or impaired limb movement and bowel, bladder or sexual function, and currently there's no effective treatment. It's a challenging existence," said Keirstead, a primary author of the study. "What our therapy did to injured rodents is phenomenal. If we see even a fraction of that benefit in humans, it will be nothing short of a home run."

A week after test rats with 100 percent walking ability suffered neck spinal cord injuries, some received the stem cell treatment. The walking ability of those that didn't degraded to 38 percent. Treated rats' ability, however, was restored to 97 percent.

UCI's therapy utilizes human embryonic stem cells destined to become spinal cord cells called oligodendrocytes. These are the building blocks of myelin, the biological insulation for nerve fibers that's critical to proper functioning of the central nervous system. When myelin is stripped away through injury or disease, paralysis can occur.

Lead author and doctoral student Jason Sharp, Keirstead and colleagues discovered that the stem cells not only rebuilt myelin but prevented tissue death and triggered nerve fiber regrowth. They also suppressed the immune response, causing an increase in anti-inflammatory molecules.

"The transplant created a healing environment in the spinal cord," said Keirstead, who is co-director of the Sue & Bill Gross Stem Cell Research Center and on the faculty of the Reeve-Irvine Research Center - named for late actor Christopher Reeve, who became a quadriplegic after a cervical spinal cord injury.


Source : http://today.uci.edu/news/nr_cervicalstemcells_091109.php
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Arnaud

  • Invité
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #25 le: 25 janvier 2009 à 13:55:52 »

Geron reçoit l’approbation de la FDA pour commencer le premier essai clinique humain au monde de thérapie à base de cellules souches embryonnaires

Geron sur le point d’étudier GRNOPC1 chez des patients souffrant de lésion aiguë de la moelle épinière.

Conférence téléphonique et diffusion vidéo sur le web, prévue à 6 h 00. HNP/9 h 00 HNE


MENLO PARK, Californie--(BUSINESS WIRE)--Geron Corporation (Nasdaq : GERN) a annoncé aujourd’hui l’approbation par le service du gouvernement américain responsable de la pharmacovigilance (FDA, Food and Drug Administration) de la demande de nouveau médicament de recherche déposée par la société, pour l’essai clinique GRNOPC1 chez des patients souffrant de lésion aiguë de la moelle épinière.

Cette autorisation permet à Geron de lancer la première étude au monde portant sur une thérapie réalisée chez l’homme, à base de cellules souches humaines embryonnaires (hESC).

Geron projette de lancer un essai multicentrique de phase I, destiné à établir l’innocuité de GRNOPC1 chez les patients souffrant de lésions sub-aiguës « complètes » de la moelle épinière dorsale, correspondant à un degré de complétude A, selon l'échelle de déficience établie par l’ASIA (American Spinal Injury Association).

« L’approbation de notre nouveau médicament de recherche GRNOPC1 par la FDA, est à ce jour l’une des plus grandes réussites de Geron », a déclaré Thomas B. Okarma, Ph.D., M.D., le président-directeur général de Geron. « Cela marque le début de ce qui est susceptible de devenir un nouveau chapitre dans la thérapie médicale – une thérapie qui va au-delà des comprimés, vers un nouveau niveau de guérison : la restauration de la fonction d’un organe et d’un tissu, obtenue par l’injection de cellules de remplacement saines.

L’utilisation de GRNOPC1 a pour ultime objectif d’arriver à restaurer la fonction de la moelle épinière, en injectant des cellules progénitrices oligodendrocytes dérivées de hESC, directement à l’endroit où la moelle épinière du patient est atteinte.

GRNOPC1, le premier candidat thérapeutique à base de hESC de Geron, contient des cellules progénitrices oligodendrocytes dérivées de hESC, qui ont démontré avoir des propriétés de stimulation de la croissance du tissu nerveux et de remyélinisation, aboutissant à la restauration de la fonction chez les modèles animaux souffrant de lésion aiguë de la moelle épinière (Journal of Neuroscience, Vol. 25, 2005).

« La communauté neurochirurgicale est très enthousiaste à l’idée de cette nouvelle approche dans le traitement de la lésion ravageuse de la moelle épinière », a affirmé Richard Fessler, M.D., Ph.D., professeur de chirurgie neurologique à l’école de médecine Feinberg de la Northwestern University.

« La démyélinisation est au centre de la pathologie de la lésion et son traitement par l’injection de cellules progénitrices oligodendrocytes serait une révolution dans ce domaine. Si la thérapie s’avérait efficace et sans risque, elle représenterait une option de traitement viable pour les milliers de patients qui, chaque année, souffrent de lésions graves de la moelle épinière. »


Le programme clinique GRNOPC1

Les patients candidats à l’essai de phase I, doivent fournir des preuves tangibles de lésion fonctionnelle complète de la moelle épinière, avec un niveau neurologique des segments médullaires T3 à T10 et accepter qu'on leur injecte GRNOPC1 sur les sites de lésion, 7 à 14 jours après la lésion.

Geron a sélectionné un total de sept centres médicaux américains comme candidats pour participer à cette étude et à des extensions de protocoles prévues. Les sites seront identifiés au fur et à mesure qu’ils apparaissent en ligne et sont prêts à inscrire les sujets dans l’étude.

Bien que le principal critère d’efficacité de l'essai soit l'innocuité, le protocole comprend des critères secondaires d’évaluation de l'efficacité, tels qu'un meilleur contrôle ou une meilleure sensation neuromusculaire dans le tronc ou dans les extrémités inférieures.

Une fois que l’innocuité au sein de cette population de patients aura été établie et que la FDA aura procédé à l’examen des données cliniques conjointement avec les données complémentaires issues d’études continues sur des animaux, Geron prévoit de demander l’approbation de la FDA pour étendre l’étude, afin d’augmenter la dose de GRNOPC1, d’inscrire des sujets souffrant de lésions cervicales complètes et d’étendre l’essai aux patients souffrant de lésions graves incomplètes (niveau ASIA B ou C), afin de donner accès à la thérapie à une population de patients souffrant de graves lésions de la moelle épinière, de façon aussi étendue que ce qui est médicalement approprié.


Preuves précliniques d’innocuité, de tolérabilité et d’efficacité

Geron a présenté des preuves de l'innocuité, de la tolérabilité et de l’efficacité de GRNOPC1 auprès de la FDA, lors d’une demande de nouveau médicament de recherche de 21 000 pages décrivant 24 études animales différentes, nécessitant la production de plus de cinq milliards de cellules GRNOPC1.

L’ensemble innocuité comprenait des études montrant qu'il n’existait aucune preuve de la formation de tératome 12 mois après l’injection de GRNOPC1 de degré clinique, dans la moelle épinière lésée de rats et de souris.
D’autres études ont documenté l’absence de migration significative des cellules injectées hors de la moelle épinière, d’induction d’allodynie (douleur neuropathique aggravée par l’injection de cellules), de toxicité systémique ou de mortalité accrue chez les animaux recevant GRNOPC1.

Des études in vitro ont montré que GRNOPC1 est minimalement reconnu par le système immunitaire humain. GRNOPC1 n’est pas reconnu in vitro par le sérum allogénique, les cellules NK ou les cellules T (Journal of Neuroimmunology, Vol. 192, 2007). Ces caractéristiques immunoprivilégiées des cellules dérivées de hESC, permettent l’élaboration d’un essai clinique intégrant une évolution limitée de l’immunosuppression par faible dosage et justifie une thérapie immédiate par cellules allogéniques.

La demande de nouveau médicament de recherche ont compris également des études publiées en faveur de l'utilité de GRNOPC1 dans le traitement des lésions de la moelle épinière. Ces études ont montré que l’administration de GRNOPC1 augmentait, de manière significative, l’activité locomotrice et les performances cinématiques des animaux souffrant de lésions de la moelle épinière, lorsqu’ils étaient injectés sept jours après la lésion (Journal of Neuroscience, Vol. 25, 2005).

L’examen histologique des moelles épinières lésées traitées par le GRNOPC1, a permis d’observer une meilleure survie des axones et une remyélinisation considérable aux alentours des axones du rat. Ces effets de GRNOPC1 ont été observés neuf mois après une injection unique de cellules.

Au cours de ces études sur neuf mois, on a pu observer que les cellules migraient et remplissaient la cavité de la lésion et que des paquets d'axones myélinisés traversaient le site de lésion.


Production et qualification de GRNOPC1

GRNOPC1 est produit en suivant les règles de bonne pratique de fabrication actuelles, au sein des installations de fabrication de Geron. Le processus de production de GRNOPC1 de Geron et les uniformes pour salle blanche ont été inspectés et autorisés par l’État de Californie.

Les cellules sont dérivées de la lignée de cellules souches humaines embryonnaires H1, créée avant le 9 août 2001. Les études utilisant cette lignée ont droit au financement fédéral américain pour la recherche, bien qu'aucun financement fédéral n'ait été reçu pour le développement du produit ni pour la prise en charge de l'essai clinique.

La banque de cellules souches hESC H1 de Geron, convient parfaitement pour un usage humain et il a été observé que son caryotype était normal et qu’elle était dépourvue de contaminants quantifiables d’origine animale ou humaine.
La production de GRNOPC1 à partir de hESC indifférenciées au sein de la banque de cellules souches, utilise des réactifs agréés et un protocole normalisé développé par Geron au cours de ces trois dernières années.

Chaque lot de fabrication de GRNOPC1 fait l’objet de tests de contrôle qualité normalisés, afin que soient garanties la viabilité, la stérilité et la composition cellulaire appropriée, avant son autorisation de sortie pour un usage clinique. Le produit GRNOPC1 qui répond à toutes ces spécifications et dont la sortie a été autorisée est prêt pour l'essai clinique autorisé.

L’échelle de production actuelle est capable de répondre aux besoins en produit d’essais cliniques pivots. La banque de cellules souches existante serait éventuellement capable de fournir suffisamment de matière première pour que GRNOPC1 approvisionne le marché américain des lésions aiguës de la moelle épinière pendant plus de 20 ans.


Propriété intellectuelle

La production et la commercialisation de GRNOPC1 est protégée par un portefeuille de droits de brevet détenus par Geron ou dont Geron possède la licence exclusive.
Les droits de brevet détenus par Geron protègent les technologies clés mises au point chez Geron, pour la fabrication échelonnable des hESC, ainsi que pour la production de cellules neurales par différenciation des hESC.

Geron bénéficie d’une licence exclusive de la part de WARF (Wisconsin Alumni Research Foundation) sur les brevets fondamentaux couvrant les hESC, pour la production de cellules neurales, de cardiomyocytes et d’îlots pancréatiques à des fins thérapeutiques.

La validité de ces brevets a récemment été confirmée par le Bureau américain des marques et brevets lors d’une procédure de réexamen. Geron a financé ses premiers travaux de recherche à l’université de Wisconsin-Madison, travaux qui ont abouti à l’isolement des hESC.

La production d’oligodendrocytes à partir de hESC est couverte par des droits de brevet, dont la licence exclusive a été accordée à Geron par l'université de Californie. Ces droits de brevet couvrent la technologie mise au point lors d’une collaboration de recherche entre les scientifiques de Geron et ceux de l’université de Californie.


Conférence téléphonique et diffusion vidéo sur le web

Thomas B. Okarma, Ph.D., M.D., organisera une conférence téléphonique et une présentation vidéo diffusée sur le web, à l’attention des investisseurs et des médias à 6 h 00. HNP/9 h 00 HNE aujourd’hui. Les participants peuvent accéder à la conférence par téléphone en composant le +1-866-783-2145 (depuis les États-Unis) ou le +1-857-350-1604 (depuis l’étranger).

Le code d’accès est le 89631672. La présentation vidéo diffusée sur le Web est disponible sur le site http://phx.corporate-ir.net/phoenix.zhtml?p=irol-eventDetails&c=67323&eventID=2077348.

Tous les participants sont invités à voir la présentation du Docteur Okarma sur internet. La diffusion vidéo sur le Web sera également accessible par un lien affiché sur la page d’accueil du site web de Geron à l’adresse http://www.geron.com.

Les participants sont invités à se connecter au moins 15 minutes avant le début de la présentation, afin de télécharger tout logiciel éventuellement nécessaire. La diffusion vidéo sur le web sera disponible en retransmission différée jusqu’au 23 février 2009.

Vous trouverez des informations de base sur les cellules souches humaines embryonnaires, sur GRNOPC1 et sur l’essai clinique sur les lésions de la moelle épinière, sur le site http://eon.businesswire.com/news/eon/20090122006356/en.

Geron est en cours de développement des meilleurs produits biopharmaceutiques de leur catégorie, pour le traitement du cancer et des maladies dégénératives chroniques, notamment les lésions de la moelle épinière, de l'insuffisance cardiaque et du diabète.

La société fait progresser la recherche sur un médicament anticancéreux et sur un vaccin contre le cancer qui ciblent l'enzyme télomérase par le biais de plusieurs essais cliniques. Geron est également le leader mondial dans le développement de thérapies à base de cellules souches humaines embryonnaires (hESC, human embryonic stem cell).

La société a reçu l’approbation de la FDA pour lancer le premier essai clinique humain au monde, de thérapie à base de hESC : GRNOPC1 pour les lésions aiguës de la moelle épinière. Pour en savoir davantage, consultez le site www.geron.com.

Ce communiqué de presse est susceptible de contenir des déclarations prévisionnelles faites conformément aux dispositions de la règle refuge de la loi de 1995 intitulée Private Securities Litigation Reform Act.

Les investisseurs sont mis en garde sur le fait que les déclarations faites dans ce communiqué de presse, concernant les applications potentielles de la technologie de Geron sur les cellules souches humaines embryonnaires, constituent des déclarations prévisionnelles impliquant des risques et des incertitudes, notamment, mais sans s’y limiter, des risques inhérents au développement et à la commercialisation de produits potentiels, à l’incertitude des résultats des essais cliniques ou aux approbations ou autorisations réglementaires, au besoin de capital futur, à la dépendance vis-à-vis des collaborateurs et à la conservation de nos droits de propriété intellectuelle.

Les résultats réels peuvent être sensiblement différents des résultats anticipés dans ces déclarations prévisionnelles. Des informations complémentaires sur les facteurs potentiels susceptibles d’affecter nos résultats, ainsi que d’autres risques et incertitudes, sont détaillés régulièrement dans les rapports périodiques de Geron, notamment dans le rapport trimestriel déposé sur formulaire 10-Q, pour le trimestre clôturé au 30 septembre 2008.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Contacts :

Russo Partners, LLC
David Schull, +1 858-717-2310 (Médias)
david.schull@russopartnersllc.com

ou

Geron
Anna Krassowska, +1 650-473-7765
Relations avec les investisseurs et les médias
info@geron.com


http://www.businesswire.com/portal/site/google/?ndmViewId=news_view&newsId=20090124005020&newsLang=fr

 :smiley:

gnafron24

  • Invité
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #24 le: 23 janvier 2009 à 16:29:42 »
  A suivre !!...

     

  JP

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Dr. Keirstead / Geron Corp. - cellules souches embryonnaires
« Réponse #23 le: 23 janvier 2009 à 13:07:02 »
Yes, we can !  :smiley:



Citer
Geron reçoit l’autorisation de la FDA pour commencer le premier essai clinique humain dans le monde pour une thérapie de cellules souches embryonnaires

MENLO PARK, Californie, 23 janvier 2009 - Geron Corporation a annoncé aujourd'hui que la FDA des États-Unis a accordé l’autorisation de l’essai clinique des cellules GRNOPC1 chez les patients présentant des lésions aiguës de la moelle épinière.

L'autorisation permet à Geron de lancer  la première étude du monde d'une thérapie de cellules souches embryonnaires humaine (hESC) pour l'homme. Geron prévoit de lancer une phase d'essai multicentrique conçue pour établir la sécurité des cellules GRNOPC1 pour des patients avec des lésions médullaires "complètes" thoraciques subaiguës de niveau ASIA A.

"L'autorisation de la FDA pour notre GRNOPC1 est un des accomplissements les plus significatifs de Geron jusqu'à présent", a dit le Dr. Thomas Okarma, président-directeur général de Geron. "Cela marque le commencement de ce qu'est potentiellement un nouveau chapitre dans la thérapie médicale - celui qui va au-delà des pilules vers un nouveau niveau de guérison : la restauration d'organes et de fonctions tissulaires réalisée par l'injection de cellules de remplacement saines. Le but suprême pour l'utilisation des cellules GRNOPC1 est de réaliser la restauration de la moelle épinière par l'injection d'hESC issues de cellules progénitrices d'oligodendrocytes directement dans le site de lésion de la moelle épinière lésée du patient."

GRNOPC1, le produit le plus avancé de Geron, contient des hESC issues de cellules progénitrices d'oligodendrocytes qui ont démontré la remyélinisation et la croissance nerveuse et des propriétés stimulantes menant à la restauration de fonctions dans les modèles animaux de lésions aiguës de la moelle épinière (Journal of Neuroscience, Vol. 25, 2005).

"La communauté neurochirurgicale est très enthousiasmée par cette nouvelle approche du traitement des lésions graves de la moelle épinière", a dit le Dr. Richard Fessler, professeur de chirurgie neurologique à la Feinberg School of Medicine at Northwestern University. "La démyélinisation est un problème central dans la pathologie de la lésion, et son renversement au moyen de l'injection de cellules progénitrices d'oligodendrocytes serait révolutionnaire dans ce domaine. Si c'est sans risque et efficace, la thérapie fournirait une option de traitement viable pour des milliers de patients qui subissent des blessures sévères de la moelle épinière."


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


Geron Receives FDA Clearance to Begin World's First Human Clinical Trial of Embryonic Stem Cell-Based Therapy

MENLO PARK, Calif., January 23, 2009 - Geron Corporation announced today that the U.S. Food and Drug Administration (FDA) has granted clearance of the company's Investigational New Drug (IND) application for the clinical trial of GRNOPC1 in patients with acute spinal cord injury.

The clearance enables Geron to move forward with the world’s first study of a human embryonic stem cell (hESC)-based therapy in man. Geron plans to initiate a Phase I multi-center trial that is designed to establish the safety of GRNOPC1 in patients with “complete” American Spinal Injury Association (ASIA) grade A subacute thoracic spinal cord injuries.

“The FDA’s clearance of our GRNOPC1 IND is one of Geron’s most significant accomplishments to date,” said Thomas B. Okarma, Ph.D., M.D., Geron’s president and CEO. “This marks the beginning of what is potentially a new chapter in medical therapeutics – one that reaches beyond pills to a new level of healing: the restoration of organ and tissue function achieved by the injection of healthy replacement cells. The ultimate goal for the use of GRNOPC1 is to achieve restoration of spinal cord function by the injection of hESC-derived oligodendrocyte progenitor cells directly into the lesion site of the patient’s injured spinal cord.”

GRNOPC1, Geron’s lead hESC-based therapeutic candidate, contains hESC-derived oligodendrocyte progenitor cells that have demonstrated remyelinating and nerve growth stimulating properties leading to restoration of function in animal models of acute spinal cord injury (Journal of Neuroscience, Vol. 25, 2005).

“The neurosurgical community is very excited by this new approach to treating devastating spinal cord injury,” said Richard Fessler, M.D., Ph.D., professor of neurological surgery at the Feinberg School of Medicine at Northwestern University. “Demyelination is central to the pathology of the injury, and its reversal by means of injecting oligodendrocyte progenitor cells would be revolutionary for the field. If safe and effective, the therapy would provide a viable treatment option for thousands of patients who suffer severe spinal cord injuries each year.”


Source : http://www.geron.com/media/pressview.aspx?id=863
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


 

Le défouloir par farid
[Hier à 08:56:02]


À quoi tu joues ? par tetra4
[29 janvier 2023 à 13:40:04]


À quoi tu joues ? par elmario
[29 janvier 2023 à 00:32:24]


À quoi tu joues ? par STEPHANE
[28 janvier 2023 à 19:09:13]


À quoi tu joues ? par RosenKreutz
[28 janvier 2023 à 17:19:21]


Question de merde par RosenKreutz
[28 janvier 2023 à 14:46:52]


Question de merde par zylorique
[28 janvier 2023 à 10:18:48]


Un député en fauteuil par gilles
[27 janvier 2023 à 14:40:16]


Question de merde par gilles
[27 janvier 2023 à 14:33:33]


Enterocystoplastie et stomie continente difficile à vivre par Cecilecam31
[27 janvier 2023 à 03:59:07]

Pas d\éléments disponibles dans le calendrier actuellement.
SMF spam blocked by CleanTalk