Auteur Sujet: combien de temps pour réapprendre à vivre ??  (Lu 7628 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne kavi69

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 318
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« le: 09 septembre 2007 à 22:52:00 »
Bonsoir,

Combien de temps avez vous mis pour tolérer ( je ne dis pas accepter) ce fauteuil et son cortège de contraintes ?
Jérôme va très mal, il ne se bat pas , ne veut plus se battre. Je ne sais pas s'il a même essayé, c'est peut être dur ce que je dis mais c'est ainsi.
Il surprenait même les médecins dans le CRF car il avait appris a se sonder très (trop) rapidement, ils trouvaient même que c'était trop beau (je crois que c'est vrai)

Maintenant il ne pense qu'à une seule chose... en finir. Il regrette d'avoir été sauvé à l'hôpital, il ne veut plus se battre même pour ses enfants, pour lui ils s'en remettront, il veut juste une chose : se tirer une balle dans la tête. J'ai beau lui dire que la médecine bouge, rien n'y fait . Il est agressif, replié sur lui même, n'a plus goût à rien. Il ne veut consulter pas un psy sauf s'il est en fauteuil et ne prend plus depuis longtemps d'antidépresseurs. Pour lui notre couple est voué à l'échec.
De mon côté je ne sais plus quoi faire, que dire, je suis à court d'arguments. Je tiens le choc moralement depuis bientôt plus d'un an. Je tiens le coup grâce et pour mes enfants, mais je ne compte sur personne vraiment pour m'aider moralement, car je ne veux pas ennuyer les autres avec mes problèmes qu'ils ne peuvent pas comprendre (le malheur fait fuir). De plus je sens bien qu'il ne faut pas que je m'attarde car maintenant que Jérôme est rentré à la maison tout est rentré dans l'ordre....
Face aux autres on fait bonne figure, on trouve même que Jérôme à une meilleure mine. Alors qu'une fois la porte de l'appart' refermée c'est une autre histoire.

Je pense que vous avez du connaitre (ou même connaitre encore) cette situation.
Est ce qu'un jour on se sent plus serein face à ce choc ?

Désolée, je suis normalement plus joyeuse. Mais les enfants sont couchés alors je peux tomber le masque. 
Karine

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3922
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #1 le: 10 septembre 2007 à 09:55:08 »
Citer
...et ne prend plus depuis longtemps d'antidépresseurs


Karine,

Pourquoi ne prend-il plus les antidépressseurs qu'on lui a prescrit au CRF ?

Moi, j'avais fait ça aussi, j'avais arrêté ces médicaments en rentrant à domicile, en me disant un truc du genre "j'suis costaud moi, pas besoin de leur médoc pour dépressifs". En fait, bien mal m'en a pris, car dans les semaines qui ont suivi des douleurs neurologiques sont apparues (brûlures intenses dans l'aine et les pieds), puis tout d'un coup alors que j'allais bien jusque-là, mon moral a fait une chute libre, sans parachute... J'étais chez mes parents (j'avais 17 ans) et ils s'en sont pris plein la gueule, agressivité, idées noires, j'en voulais au monde et à eux d'être paralysé, etc...

Alors bien sûr, je ne sais pas si j'avais continué à prendre les antidépresseurs je n'aurais pas eu des épisodes difficiles, mais je pense tout de même que dans les premières années de la paralysie, le temps de "réapprendre à vivre" - qui peut prendre 3 ou 4 ans pour un paraplégique - il vaudrait mieux ne pas arrêter ces médicaments censés apporter une aide au début.

Après, c'est clair que sur le long terme, ce n'est pas la solution. Et beaucoup de choses peuvent agir sur le moral... De toute façon la paralysie est difficile a gérer, et c'est un combat quotidien. Encore faut-il vouloir le mener ce combat ! 
« Modifié: 10 septembre 2007 à 09:57:38 par TDelrieu »
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne arididi

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 93
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #2 le: 10 septembre 2007 à 10:31:00 »
moi au bout de 8 ans en fauteuil il m'arrive encore de faire une petite cure d'antidepresseur.
je sais quand je dois les prendre (quand je deviens invivable pour mon entourage et pour moi même quand moralement ça suit plus) et quand je dois les arreter .
mon médecin reeducateur me fait confiance là-dessus.
Mes cures vont de quelques mois à 1 peu plus d'un an .ça depend des saisons ,des problémes de la vie courante , des evenements exterieurs .
C'est une aide ,ça rend la vie plus confortable pour moi et surtout pour mon entourage (ils ne sont pour rien dans mon handicap)
Surtout qu'il ne pense pas que ses enfants s"en remettront  c'est  pas vrai !!!
il a son role à jouer: son role de papa!!!

bonne journee à tous

ariane

gnafron24

  • Invité
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #3 le: 10 septembre 2007 à 10:32:29 »
Karine,

Le problème pour nous, enfin pas tous, tant mieux, c’est qu’on ne se considère justement plus « mec »…
(ton post de réponse à Mak : http://alarme.asso.fr/forum/index.php/topic,4309.msg30287/topicseen.html#msg30287)
On a grandi, s’est construit, bourré à la testostérone, fier de notre corps de « mec » et de notre « virilité », on a noué des relations basées sur notre entité (valeurs morales ET physiques) et puis tout s’effondre…
On redevient le bébé qu’on avait oublié - grosso-modo l’image est à peu près celle là - bébé avec un esprit d’adulte qui a vécu et qui sait parfaitement tout ce qu’il a perdu.

Je sais qu’on pourra dire que lorsqu’on est en couple et que l’on a des enfants c’est très égoïste de penser à tout laisser tomber…
Je suis un peu dans ce cas, même si j’essaie de faire « bonne figure ».
Se flinguer, on y pense, moi aujourd’hui j’en suis juste arrivé à me foutre de disparaître demain…
Juste pour dire : J’ai eu un soucis de santé il y a 2 ans, avec un pronostic pas très reluisant…
Mes proches ont pris pour du « courage » un désintéressement total de la chose.
Je m’en foutais et ne souhaitais juste pas trop souffrir si jamais…

Lorsqu’on devient spectateur de la vie de sa famille et juste bon à conseiller, puisque incapable de participer (c’est horriblement frustrant de vouloir aider, éduquer, montrer quelque chose à ses enfants lorsqu’on ne peut le faire soi même… la pédagogie verbale a ses limites), on pète les plombs…
Et on se remet inévitablement en cause :
À quoi je sers ?…
Dans la balance il y a : ma présence, mon moi profond (toujours là) et de l’autre côté, tout ce qui a disparu et toutes les contraintes nouvelles…
Elles pèsent beaucoup…
Pas facile de refaire l’équilibre…

Les enfants, qui ont cette particularité de moins dramatiser et de s’adapter (eux), aident à faire passer la pilule.
Se flinguer les priverait et leur laisserait une image négative de leur père ; c’est surtout à ça que j’ai pensé…
Reste que la mort, même si pas cherchée, est attendue sans crainte puisqu’elle sera, en quelque sorte, « libératrice ».
Bref, on ne vie plus tout à fait comme les autres, en général, je crois surtout qu’on « survie »…

Quant à la compagne dans tout ça…
Plus facile, je pense moi aussi (bien que ça reste un blocage que j’ai du mal à dépasser) de refaire sa vie lorsqu’on la croise « après ».
Le problème est posé, l’handicap est là, l’intérêt qu’elle nous porte est donc réel puisque le fauteuil ne semble pas lui poser de problème et son apparition est un grand plus qui nous booste à revivre puisque enfin notre vie retrouve un sens…
Mais lorsque la relation était antérieure, beaucoup de choses changent…
Le « mec » (avec tout ce que ça sous entend au niveau de sa virilité) et le « battant » (capable de construire, se défendre) sont out.
Il y a donc forcément un passage à vide pour essayer de repartir au mieux sur de nouvelles données… plus limitées.
Que ceux qui ont fait le grand saut de valide à handicapé sans problème me jette la première pierre, comme on dit !

J’ai cru comprendre, moi aussi, que vous, les femmes compagnes, ne voyiez pas comme insurmontable cette somme de problème… pour vous, l’être aimé est toujours là, même si plus fragile (votre instinct maternel, peut-être)…
Vous voilà même avec de nouvelles responsabilités, un nouveau sens à votre vie, une nouvelle façon de prouver votre amour…
Oui, mais…
Nous, nous ne voyons que la merde dans laquelle nous sommes et le fait, non négligeable, qu’on ne pourra plus assurer notre rôle « d’étalon » (que l’on pense indispensable à votre plaisir… et surtout au notre ! n’oublions pas que le handicap nous prive aussi du seul plaisir gratuit offert par la nature…) voire de géniteur…
Encore une fois, avec un recul que j’ai pourtant du mal à prendre, c’est égoïste, peut-être…

Alors comment faire ?…  ben… au mieux.
Pas de remède miracle.
Soit proche, mais pas trop (c’est démoralisant de se sentir trop assisté, c’est un rappel de notre incapacité), soit surtout patiente (saute d’humeur, colère, dépression, notre lot quotidien ou presque) et puis essayez de sortir… tous les deux en amoureux et pour voir d’autres personnes, des amis… en société, on oubli pour un temps nos problèmes.
Dis-toi que c’est un cap à passer (un cap Horn !)… mais c’est jouable…
Et ton rôle sera important…

Voilà mon humble avis sur la situation et ma réponse à tes interrogations concernant le temps nécessaire pour réapprendre à vivre …
 
Surtout :
Cou-rage et surtout pas « Oh désespoir ! »

  JP :|
 
 
« Modifié: 10 septembre 2007 à 13:29:05 par gnafron24 »

Hors ligne chris26

  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 7147
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: T7, T8
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #4 le: 10 septembre 2007 à 11:03:13 »
Bonjour

La situation est pas simple OUI Il faut faire un trait sur la conception de la vie avant mais avec le temps on s'adapte et on se recré des horizons différent. Il faut éviter de se dire handicap = vie foutu Il faut essayé de vous ouvrir au gens et vous verrez que grace à l'handicap vous ferez des rencontres surprenante. Un jour tu as écrit ceci   


Citer
Ce que je retiens le plus de ces vacances c'est la richesse des rencontres que avons faites, chaque famille vie un handicap différent, une vie avec
des galères différentes mais on a tous en commun le "handicap ".
Lors de ces vacances nous avons beaucoup plus parlé et échangé avec les autres vacanciers que nous le faisions dans les centres de vacances pour valides
où nous allions avant l'accident.

http://alarme.asso.fr/forum/index.php/topic,491.msg29565.html#msg29565

Citer
nous avons beaucoup plus parlé et échangé avec les autres vacanciers que nous le faisions dans les centres de vacances pour valides

La vie n'est pas fini il faut simplement essayé de rebondir  :tongue:

Courrage  :wink:

Amicalement

Chris

Hors ligne maptitma

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 120
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #5 le: 10 septembre 2007 à 11:49:27 »
bonjour kavi,
dis-moi, au bout de combien de temps ton mari est-il sorti du crf? parce que moi je me suis fais "ejectée" sitôt autonome, c'est à dire au bout de 6 mois. sans aucun suivi psychologique ni thérapeutique. j'avais fait preuve de beaucoup de "courage" moi aussi et mon entourage avait eu tendance à idéaliser ma situation du genre "tu verras ta vie sera comme avant, tu pourras conduire...", tout le tralala quoi. moi j'étais motivée parce que je me "battais" pour mon père qui n'avait pas eu la chance de survivre à l'accident. bref au bout de six mois je me retrouve expédiée chez mon oncle et ma tante dans le sud car les travaux n'étaient pas fini chez ma mère. et là, ça a été l'enchaînement de galères, pas parce que je n'étais pas autonome mais parce que je me suis retrouvée face à une situation pas si idyllique que ça. mes amis à plus de mille kms, ma mère tout aussi loin. bref j'ai fait mon anorexique, du coup plaie dans le dos à cause du matériel, infections urinaires carabinées à répétition et réexpédition dans le nord pour opération afin d'enlever le matériel. pétage de plomb total. retour chez ma mère cette fois avec le dos pas réparé mais recassé (du coup ce fut un passage rapide dans cette superbe maison adaptée à merveille pour les paras-tétras avec ascenceur et tout et tout, quel gachis...). donc retour à la case départ et de nouveau trois mois d'hosto et 8 mois de crf. au bout du compte ces huit mois supplémentaires ont été bénéfiques pour moi, même si la deuxième sortie a été dure j'étais plus "prête" à affronter le monde extérieur. l'anorexie, tout ça c'était un moyen pour moi d'en finir, de faire comprendre à mon corps que c'est moi qui avait le contrôle. tu parles, finalement c'est moi qui en ai subi les conséquences avec un corset pendant plus d'un an parce que je m'étais tellement fragilisé que mes os étaient pas bien solides.

en gros ce que je veux dire c'est que les centres ont tendances à nous renvoyer vite fait bien fait chez nous sans tenir compte du fait que nous ne sommes peut être pas prêt psychologiquement. il faut beaucoup de temps pour se dire sans grincer des dents que c'est pour la vie (d'ailleurs je grince des dents là). essaie d'expliquer à ton mari qu'il n'a pas le choix, qu'il doit se battre pour lui, pour les autres qui comptent sur sa présence. je suis quelqu'un d'assez dur mais pour moi la méthode douce ne sert qu'à le conforter dans ses idées noires. faut lui ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure, la "chance" qu'il a d'être en vie (c'est pas le cas de tous), et d'avoir une famille qui l'aime. bien sur ça va lui sembler superficiel et dérisoire tout ça, mais dans les moments noires il faut cracher sa colère un bon coup et après laisser les autres nous réconforter. c'est normal qu'il soit en colère, ça prendra du temps pour que ça s'apaise et tu dois subir ça aussi hélas. mais c'est une étape à franchir. il faut qu'il trouve ses nouveaux repères, qu'il fasse face à l'après sortie de centre. au début tout va bien et puis vite ça devient insupportable d'avoir le sentiment d'être inutile, de ne pouvoir rien faire pour aider. mais ça s'estompe, ça devient moins douloureux. ça ne sera pas une période facile mais il te remerciera plus tard d'avoir été là.
ça peut paraître banal ou hors de propos mais je pense que ce que ton mari traverse, et bien c'est normal. tu dois le soutenir sans pour autant le laisser t'entraîner dans son abîme. et puis le secouer aussi. y'a des gens qui meurent de faim tous les jours, des enfants et des familles entières tuées sans raison dans le monde entier, des gens qui ont des handicaps encore plus lourds, qui perdent la possibilité de communiquer avec les autres (bon ce sont des exemples terre à terre d'accord mais c'est comme ça). ok je préfèrerais marcher et pouvoir aller où je veux sans réflechir 6 mois à l'avance sur les conditions d'accessibilité. mais quand même je suis là avec mon caractère, mon esprit, et toutes les choses qui font que je m'interdis de baisser définitivement les bras. ce qui ne veut pas dire que je ne m'accorde pas une bonne crise de nerfs et de "y'en a marre de tout dans ce p... de monde de m..." de temps en temps.
bon je commence à m'éterniser. surtout que je ne sais pas si ce que je dis est très clair. disons que ce que tu traverses avec ton mari n'est pas une fatalité mais un peu l'étape commune à tous les paras-tétras je pense. que ceux qui n'ont jamais pensé à en finir me prévienne parce que je leur tire mon chapeau. après j'admire chez l'être humain cette capacité qu'il a à remonter la pente, s'adapter et s'en sortir dans les moments les plus durs. même moi je me suis étonnée, y'a pas de raison que ton mari ne s'étonne pas lui même.
bon courage à toi, à vous. et j'espère ne pas avoir été ennuyante avec ma longue participation.
bises à tous

Hors ligne chris26

  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 7147
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: T7, T8
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #6 le: 10 septembre 2007 à 13:15:07 »
Bonjour

Qu'elle etait la profession de Jérôme ??? Reprendre une activitée professionnelle ou tout simplement trouver une occupation dans un milieu associatif permettrais de passer ce mauvais cap  :tongue:

amy

  • Invité
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #7 le: 10 septembre 2007 à 13:32:29 »
Bonjour,

Citer
moi je me suis fais "ejectée" sitôt autonome, c'est à dire au bout de 6 mois. sans aucun suivi psychologique ni thérapeutique
oui Maptitma, l'aide psychologique dans les centres devrait être obligatoire et non en option après c'est plus dur... mais on peut espérer qu'une fois commencé...).
Les blessures de l'âme sont bien plus durs à reconnaître (conscient, inconscient)que celles du corps et sont pourtant étroitement liées dans ces cas. De plus les patients sont tellement occupés à se battre, à apprendre les gestes pour leur "nouvelle vie", qu'ils n'expriment pas forcément le reste...toutes ces questions pratiques et plus intimes, leur futur et les peurs liées et surtout le rapport à eux-même leur virilité et leur féminité...
Citer
Nous, nous ne voyons que la merde dans laquelle nous sommes et le fait, non négligeable, qu’on ne pourra plus assurer notre rôle « d’étalon » (que l’on pense indispensable à votre plaisir… et surtout au notre ! n’oublions pas que le handicap nous prive aussi du seul plaisir gratuit offert par la nature…) voire de géniteur…
oui Gnafron, tout ceci est tellement naturel et important!!

Hors ligne lillie59

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 166
    • Voir le profil
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #8 le: 10 septembre 2007 à 18:27:24 »
Salut Karine,

c'est difficile de te répondre; chacun vit son handicape différemment.
On ne réapprend pas à vivre, mais on apprend à s'adapter. La dépression, on l'a tous connu je pense.
Quand on est en centre, on est motivé parce qu'on a qu'une envie, c'est de sortir et de rentrer chez soit. Mais une fois à la maison, on se prend une grosse claque. Là on réalise que ce n'est pas que notre corps qui a changé, mais que notre handicape a un impact sur tout. Et comme ça l'a était dit, on y est pas du tout préparé.

Mais il doit comprendre que se faire aider, c'est un peu normal; on est pas des surhommes. Puis, il vous a, toi et les enfants. Comment il réagirait si tu lui disais que toi tu voudrais te mettre une balle ? c'est lâche.
Il est géniteur, c'est vrai; alors qu'il assume ses enfants, son rôle de père et de mari.

Il faut qu'il ressente que sa présence est indispensable. En tant que papa et mari.
Puis faut savoir lui dire MERDE au handicape
« Modifié: 10 septembre 2007 à 20:29:59 par lillie59 »

Hors ligne PierrotS3

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 198
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #9 le: 10 septembre 2007 à 22:00:34 »
Et pepep', qu'est ce que je lis là, Jérôme qui n'a pas le moral, et toi qui semble guère mieux, oh, et nous alors, on s'est pas tiré une balle, qu'est ce que c'est que ça  :shocked:

On a tous des hauts et des bas, mais heureusement c'est plus souvent des hauts que des bas, vous avez tout pour être heureux, je sais d quoi je parles, y'en a qui n'ont rien: même pas d'ordi et d'internet pour exprimer leur problèmes, là il me semble que pour le moment, Jérôme va très bien, il a eu de la chance d'avoir fait un e super réeduc', moi j'avais 10 fois plus miséré que lui,
Franchement, c'est pas cool, si Jérome lit ça, il va être dégouté,
Je répeterais pas 1000.fois que oui c'est dur d'être en fauteuil, mais bordel, quand tu vois tout ce que les gens handicapés de toute sorte peuvent faire, alors je pige pas ou est le problème, bien sûr que des foisd c'est la misère mais quand même il est pas tout seul, en plus vous avez tout pour être heureux.

En plus Jérôme va reprendre son boulot, ça va complètement le remettre dans la vie active, il va retrouver ses collègues, ses soucis de boulot qui au final ne sont pas des soucis, il va montrer qu'il est près à tout pour se démarquer des gens lambda, c'set comme ça qu'il faut vivre son handicap, quand je lis de partout qu'il faut respecter les lois, et les codes, je ne suis pas d'accord, la vie est trop courte pour ne pas la vivre à 200 à l'heure.

voilà comment je conçois la vie, et encore il verra quand il reprendra le sport, que les sportifs handicapés ont une motivation, et une envie de mordre la vie qui boulverse tous les préjugés.

PS: Pierrot de retour de passer son permis bateau, pour faire du jet, et croyez-moi il est motivé le Pierrot et c'set pas son p..... de handicap qui va l'empecher de faire le zazou sur un jet ski.

non mais.



Hors ligne chris26

  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 7147
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: T7, T8
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #10 le: 10 septembre 2007 à 22:14:38 »
Bonsoir

Tu habites pas trés loin Pierrot, il te reste plus qu'a aller lui secouer un peu le moral  :tongue:

Hors ligne PierrotS3

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 198
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #11 le: 10 septembre 2007 à 22:28:20 »
T'inquiète, je le vois souvent, c'est pour ça que je me permet de secouer les bretelles à Kavi  :lol:

Hors ligne kavi69

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 318
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #12 le: 10 septembre 2007 à 22:36:14 »
Merci à tous pour vos messages. Ca m'a fait du bien de les lire.

Je suis plutôt d'une nature optimiste, mais hier j'ai eu un coup de mou...je déteste le dimanche et le soir en plus je suis +tôt mélancolique.

Mais maintenant je reprends le combat et j'attends les progres de la médecine de pied ferme tout en faisant des projets (de
voyages...c'est ma passion) avec le fauteuil.

Je pense qu'il faut laisser faire le temps et quand il aura repris le travail et le sport ça ira mieux.
On va attendre, il doit reprendre lundi prochain à mi temps.

Karine

Hors ligne chris26

  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 7147
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: T7, T8
Re : Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #13 le: 10 septembre 2007 à 22:38:22 »
T'inquiète, je le vois souvent, c'est pour ça que je me permet de secouer les bretelles à Kavi  :lol:

Parfait alors  :smiley: On peut dire qu'il sera bien bousté  :lol:

Hors ligne chris26

  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 7147
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: T7, T8
Re : Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #14 le: 10 septembre 2007 à 22:42:31 »
je déteste le dimanche

Moi aussi en général sauf des dimanche comme y hier, plage et moment sympa avec des personnes sympa  :lol:

On est même venu me proposer de faire un tour de pédalo alors que je demandais rien  :tongue:

Hors ligne PierrotS3

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 198
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #15 le: 11 septembre 2007 à 11:23:23 »
Moi aussi j'ai peur des loup garous dans la nuit noir  :grin:

Aujourd'hui mardi 11 septembre je prends l'avion pour les Etats Unis, gloups!

Mais oui ça va bien se passer, moi aussi, le début a été difficile, mais aç ça été toujours mon tempérament, moi j'aime être speed, sinon je dors, et je mange  :cheesy:

Au fait en parlant sport, il parait que jérôme était bien classé avant, là je pense que si il s'y mets il va vite retrouvr du plaisir à jouer.
Il devrait venir au club, en plus il est encore temps on n'a pas encore fixé les groupes.


Hors ligne éric

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 2028
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : combien de temps pour réapprendre à vivre ??
« Réponse #16 le: 11 septembre 2007 à 12:25:34 »
salut kavie
je viend de lire ton témoignage ainsi que toute les réponses de nos amis
perso .....je  le prend ..copié collé ,mon épouse aurait dit les mémes choses il y a 4 ans date de mon accident
nous somme tous different ,mais dans les grandes épreuves nous ne le somme pa tant que cela ..tous cela pour dire que ces étapes difficile que tu vis actuellement sont "humaine" et "monnaie courantes" chez les bm
il va se reconstruire crois moi ,il faut laisser du temps au temps ,toute les "armes " sont entre ses mains pour gagner son combat ,toi les enfant son boulot,son entourage
on peux tirer du positif dans toute les choses les plus négatives .mais seul le temp et la patience feront que ces belle paroles deviennent d actualité
gros bisous et courage
eric le ch ti mi du 62