Auteur Sujet: C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant  (Lu 2068 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Tartemeule

  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D10-D11
C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant
« Réponse #8 le: 22 décembre 2021 à 16:01:04 »
 :icon_cheers:
Une nouvelle fois merci pour vous réponses.
Je reviens de l'hôpital St Joseph de Paris, pour la même chose: une sorte d'auto-greffe de petits prélèvements qu'on appelle là bas "pastilles". Je suis convaincu de la quasi inutilité de cette procédure; celà fait maintenant 6 mois que je la subis, et on ne peut objéctivement pas dire que le résultat soit fantastique! Mais bon, je n'ai pour le moment pas le choix.
Pour répondre à vos interventions: j'ai ce problème à la cheville externe de droite, et nulle part ailleurs. J'ai eu "dans mon jeune temps" des problèmes de plaies aux fesses, jusqu'à ce que je découvre l'existence du coussin de marque ROHO, et depuis plus rien. Ce coussin fut, et est encore, du domaine du miracle, allant me permettre de cicatriser sans problème une plaie ouverte alors que j'étais assis dessus (J'étais étudiant à l'époque et je ne voulais pas rater les cours). Tout celà pour confirmer le fait qu'à part à ma cheville, la cicatrisation d'une éventuelle plaie se passe sans problème, où qu'elle se trouve. Pas de problèmes veineux, de diabète ou autre... SAUF A CETTE CHEVILLE!!! RAAAHHH!!! Il faut se surveiller, surveiller les éventuelles nouvelles blessures, plis, rougeurs etc, mais c'est le lot commun à tous les para/tetra et autres. Normal.
Merci particulièrement à Lavandula2 pour son lien; je ne connaissais pas et c'est peu dire qu'il est utile! Il ressort qu'on est un peu loin de tout quand on habite Bourges, et que mon sur-ouest est particulièrement bien loti...
Sinon, on est entré en hiver! Et c'est bientôt Noël! Bonnes Nouvelles!

Hors ligne Lavandula2

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 1209
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D6
C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant
« Réponse #7 le: 20 décembre 2021 à 18:17:41 »
Bonjour,

Je viens compléter mon post de samedi, car j'ai consulté depuis le site de la Société Française et Francophone des Plaies et Cicatrisations (qui regroupe des soignants -médecins et infirmiers- spécialisés dans le traitement des plaies chroniques) :
https://www.sffpc.org/s
C'est plutôt un site professionnel (infos sur formations, congrès, télémédecine...), mais on peut y consulter utilement une carte Google Maps qui recense, à travers la France, des "Centres plaies" (souvent en centre hospitalier), avec les personnes contact et les coordonnées
https://www.google.com/maps/d/u/0/viewer?mid=1eDlAYukwYt9mMAO54g9axHO7nTO1605q&ll=45.970809725272375%2C1.6808216896399841&z=6
Lavandula 2

Hors ligne Lavandula2

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 1209
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D6
C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant
« Réponse #6 le: 18 décembre 2021 à 20:34:01 »
Bonjour,

Mes questions sont donc: est ce fréquent parmi vous d'avoir une blessure ouverte depuis tant de temps?
Je suis para aussi depuis longtemps (38 ans) et depuis environ 20 ans j'ai un souci d'escarres au pied (droit aussi !) :
- certaines que j'arrive à cicatriser, au niveau du talon et du bord externe du pied. Ces deux plaies-là sont presque des plaies "domestiques" tant j'en ai pris l'habitude : quand elles se rouvrent je les gère pas trop mal toute seule (détersion et pansements - le pied posé sur le lavabo, avec miroir pour le talon) et j'arrive à les refermer. Le truc pénible c'est qu'il faut des mois pour les fermer, alors qu'un jour ou deux peuvent suffire pour les voir repartir en vrille, à la faveur de causes subtiles que je maîtrise mal (pression dans chaussure, ou au lit...) ;
- d'autres me posent davantage problème, elles sont apparues sur le dessus des orteils (le gros et ses 2 doigts voisins), à la faveur d'un épisode d'érysipèle (infection cutanée de la jambe) il y a 2 ans 1/2. Une infirmière est venue faire les pansements durant 3 mois, et puis j'en ai eu marre de la contrainte, j'ai continué le traitement seule, sans grand succès. Récemment j'en ai eu marre de ne pas les voir se fermer, j'ai pris RDV au CHU de Montpellier qui dispose d'une équipe "Plaies et cicatrisation", que je vais consulter la semaine prochaine :
https://www.chu-montpellier.fr/fr/offre-de-soins/consultations/consultation-plaies-et-cicatrisation-356

Cette blessure ne risque t'elle pas d'évoluer vers quelque chose de plus grave?
Ben si... toute plaie court le risque de s'étendre en largeur et/ou en profondeur, et de s'infecter. C'est ce qui est arrivé à mes plaies d'orteil pour lesquelles, afin de préparer ma consulte spécialisée, j'ai passé une radio et un bilan sanguin. La radio montre une atteinte des os des dernières phalanges (ostéite), et des signes d'inflammation ressortent du bilan (vitesse de sédimentation, CRP). Je verrai bientôt comment prendre ça en charge...

Ma situation est elle "normale"?
Je ne sais pas quelle est la fréquence des escarres aux pieds chez les blessés médullaires, mais j'ai l'impression qu'on entend davantage parler des localisations d'escarres aux ischions ou au sacrum, je peux me tromper...
Un truc m'a surprise dans ton histoire : tu parles d'ulcère variqueux, ce qui désigne une plaie chronique liée à une insuffisance du système veineux (info plutôt pédagogiques ici :
http://www.phlebologue.fr/ulcere-variqueux-ou-ulcere-veineux/
Est-ce que tu cumules paraplégie + insuffisance veineuse ? Si oui, tu cumulerais les facteurs de risques d'escarre, et sans qu'elle soit nullement "anormale", ta situation serait alors non classique (la grande majorité des blessés médullaires ont une circulation sanguine moins performante, mais sans doute pas au point d'être classés dans les insuffisants veineux).

Et enfin le plus important: avez vous des suggestions?
Comme Misterjp je pense utile de consulter un(e) spécialiste "Plaies et cicatrisation". Au CHU de Montpellier, cette consultation est rattachée au service "Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique - Brûlés".
Tu dois trouver l'équivalent dans les différentes régions, avec une expertise en plaies chroniques dans les services du même type (chirurgie reconstructrice), ou aussi de dermatologie, de médecine vasculaire, ou encore de diabétologie. Si tu ne trouves pas l'info sur internet, les standards des hôpitaux devraient pouvoir t'aiguiller.


Lavandula 2

Hors ligne Doudou

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 206
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1
C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant
« Réponse #5 le: 18 décembre 2021 à 18:25:09 »
L'érysipèle est souvent dû justement au staphylocoque doré. Donc voir ce que Gilles disait plus haut ...

Hors ligne Tartemeule

  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D10-D11
C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant
« Réponse #4 le: 18 décembre 2021 à 15:02:27 »
Merci pour vos réponses
Oui, on peut dire que j'en ai vu des "professionnels de la profession"... Je ressors de chez eux avec un nouveau protocole à suivre par des infirmières à domicile quotidiennement. Je suis censé être au travail, et même si je peux trés souvent travailler de chez moi, jongler entre ce boulot et des infirmières qui font ce qu'elles peuvent question horaires, c'est dur.
Quant à faire mon pansement moi même, c'est que je faisais au début. Au vu des resultats, j'ai assez vite abandonné; d'autant plus que depuis, je me suis retrouvé trois fois aux urgences à cause d'éresipèles. Je ne suis pas trés sûr de l'orthographe, mais je suis sûr de la fièvre que ce truc génère. Donc autant que ce pansement soit bien fait.
Mon propos, en ouvrant ce sujet, est d'avoir des renseignements sur d'éventuels établissements spécialisés que je ne connaîtrais pas et que vous connaîtriez. Et aussi, peut être des procédures qui me permettraient de ne pas avoir comme réponse "c'est pas assez grave" ou "vous n'habitez pas la bonne région".
En tout cas je trouve qu'il est de plus en plus ardu de se faire soigner correctement à mesure que le temps passe.
Mais aussi bon week end à tous!

Hors ligne misterjp

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 194
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5-C6
C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant
« Réponse #3 le: 17 décembre 2021 à 12:25:59 »
Bonjour,

Dans les services de dermato il peut y avoir des médecins spécialisés en plaie et cicatrisation. Enfin, j’imagine que tu as vu plein de professionnels depuis le temps.

Pour les soins sur cette plaie, il y a vraiment nécessité qu’un soignant le fasse ? Peut-être que si on te montre comment faire tu pourrais le faire toi-même ? Cela éviterait d’avoir cette visite tous les jours.
Peut-être que je me trompe, mais j’ai l’impression que tu es à la fois affecté par cette plaie persistante, mais aussi par la nécessité d’intervention de soignants.

Est-ce que ça peut évoluer vers quelque chose de plus grave ? Il y a des gens qui ont des plaies chroniques, des ulcères de jambes à cause d’une mauvaise circulation… Tu as connu l’infection, je ne sais pas s’il peut y avoir quelque chose de plus embêtant que ça.

Sinon est-ce que c’est normal. C’est bizarre que ce soit sur cette zone qui n’est pas forcément sollicitée. Pour ma part j’ai eu des problèmes au niveau d’un pli fessier qui a été lacéré, et qui depuis est fragile et qu’on protège en permanence avec un pansement. Mais c’est une zone qui est sollicitée. Dans ton cas, pas spécialement.

Pour rebondir sur la réponse de Gilles, ça peut être une bonne idée en effet de faire un prélèvement.

Bon courage

Hors ligne gilles

  • Modérateurs
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4889
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant
« Réponse #2 le: 17 décembre 2021 à 11:50:26 »
Suite a une fistule sur la cuisse, ça a développé un escarre et mis 8 ans a cicatriser, de temps a autres j'ai de petites plaies mais "un peu comme nous tous"
concernant ton problème qui est devenu récurent a tu pensé a faire une biopsie, ça ressemble a une persistance de staphylocoque doré ou un truc dans
le même genre.

Je ne pense pas qu'une hospitalisation dans un centre soit la clé, plutôt trouver le bon traitement avec un protocole de soin applicable par tes infirmiers (res),
qu'en dis ton médecin, peut être voir un dermato qui t'aiguillera.
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne Tartemeule

  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D10-D11
C'est pas un escarre, mais c'est trés embêtant
« Réponse #1 le: 16 décembre 2021 à 13:24:00 »
Bonjour tout le monde.

.  J'ai un problème, et c'est celà qui a motivé mon inscription à ce forum.
.  Dans les faits, je suis paraplégique depuis TRES longtemps. Et depuis le début, j'ai une petite blessure de temps en temps à la cheville externe droite sur mon pied droit. Pile sur l'os de la cheville (malleole). Peut être des contactures, des pressions, frottements...
.  Au début pas de problème, ça guérissait sans que je m'en rende compte. Puis il a fallu aider un peu (pansements). Puis un peu plus (Duoderm)... Mais depuis quelques années c'est plus compliqué. La cicatrisation ne se faisant plus toute seule, je me faisais faire un bilan de paraplégie, avec cicatrisation de cette plaie en même temps. Ca durait de trois à six semaines, et je sortais des établissements avec une peau toute rose et toute neuve; c'est ainsi que j'ai pu "visiter" la Tour de Gassies, Vidal1 à Raymond Poincarré, Kerpape et d'autres.
.  Aujourd'hui, ça ne semble plus possible. Et j'ai la blessure de ma cheville ouverte depuis maintenant trois ans, avec visite d'une infirmière à domicile tous les jours. En ce moment "HAD". Disons que je me suis retrouvé aux urgences de l'hôpital St Joseph de Paris, ma petite blessure s'étant trés inféctée, et que c'est ainsi que j'ai démarré cet "HAD", depuis six mois (Auparavant, infirmières libérales).
.  Dans cet hôpital, on a baptisé ma blessure "ulcère variqueux", et j'ai eu droit à des auto-greffes nommées "pastilles". sans effet (Comme je m'y attendais hélas)
.  Pour ma part, je suis pérsuadé que tant qu'on ne me prendra pas en charge dans une structure spécialisée, au fait de ce que sont une paraplégie et une tétraplégie, il n'y a aucune chance que ma blessure cicatrise. C'est tout simplement l'expérience des années passées qui me fait dire ça. Et j'ai vraiment peur de devoir endurer ces visites des années encore, si je ne trouve pas une solution.
.  Enfin pour préciser, je n'ai pas de problèmes de cicatrisation ailleurs que sur cette cheville. J'ai essayé de trouver une place dans différents établissements, SSR et autres; mais soit "je ne dépends pas de la bonne région", soit "ce n'est pas assez grave pour justifier un acceuil dans notre établissement". Et je vis seul, d'où la nécessité d'une prise en charge par une structure, et non par des infirmières quotidiennement.
.  Mes questions sont donc: est ce fréquent parmis vous d'avoir une blessure ouverte depuis tant de temps?  Cette blessure ne risque t'elle pas d'évoluer vers quelque chose de plus grave? Ma situation est elle "normale"? Et enfin le plus important: avez vous des suggestions?

Je vous remercie pour votre patience. J'ai essayé d'être le plus concis, mais j'ai bien peur de ne pas y être arrivé.



 

SMF spam blocked by CleanTalk