Auteur Sujet: Bactériophages  (Lu 2431 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne oasisllc

  • Habitué
  • **
  • Messages: 7
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: d4
Bactériophages
« le: 24 janvier 2018 à 17:16:20 »
Bonjour,

 Je suis paraplégique de niveau D4 depuis 1986 suite à un accident. J’ai d’abord vidé ma vessie par auto sondage mais devant la répétition de fortes fièvres dues à des infections urinaires, j’ai finalement abandonné les sondages pour passer au régime des percussions + pénilex, ce que validaient les examens urodynamiques.
 
Cela n’a pas empêché des infections urinaires mais beaucoup moins fréquentes et moins graves.
 
  1.1     Des infections urinaires à germe de plus en plus résistants   
Alors que je m’étais établi au Etats-Unis, j’y ai découvert l’Hiprex, médicament couramment prescrit là-bas et qui a fait quasiment disparaître les infections. Malheureusement après 5 ou 6 ans les germes sont devenus résistants à l’Hiprex.       
 
Revenu en France, mon médecin m’a prescrit de la Bactrim à faible dose mais les germes sont aussi devenus résistants au bout d’un an. Puis on m'a prescrit de la Fosfomycine en cas de symptôme fièvreux.

 
En buvant beaucoup et en essayant de prendre peu d’antibiotiques, j’ai réussi à limiter le nombre d’infections urinaires mais j’ai vu les germes devenir de plus en plus résistants. Depuis plus de deux ans je traîne ainsi un Pseudomonas et un Enterococcus qui ont traversé plusieurs traitements à la Cipro, notamment cet été où l’on m’avait prescrit de la Cipro d’abord avant une cystomanométrie et une cystoscopie, puis avant le retrait d’un polype.
 
Cette colonisation est plutôt asymptomatique si je bois énormément (4 à 6 litres de diurèse) mais je la trouve inquiétante. Ma vessie me brûle presque chaque jour. Si je ne bois pas assez j’ai des frissons puis du sang dans les urines, puis de la fièvre (dès que j’ai les frissons je me remets à boire et en général j’arrive à faire passer, quitte à prendre de la Bactrim ou de l’Hiprex).
 
Cela fait 20 ans que la nuit j’ai une double poche à urine de deux fois 1,5l attachée à mon pénilex. Parfois les deux poches sont pleines à la fin de la nuit. Evidemment cela me dérange beaucoup la nuit puisque je dois me réveiller plusieurs fois pour me percuter la vessie. Pendant la journée aussi je passe ma vie à aller aux toilettes.
 
Quand je prends l’avion, même pour un trajet assez court tels que les 3h pour aller en Grèce ou à St Pétersbourg, je dois me percuter la vessie dans l’avion, vous parlez d’un cirque…. Sinon je tombe malade (j’ai déjà essayé) et le voyage est foutu. En général je prends de la Bactrim avant le voyage.
 
Mes médecins (médecin traitant et médecins de Garches) ne m’ont pas caché que la situation pourrait devenir réellement préoccupante. D’une part mes germes peuvent devenir plus agressifs, et d’autre part l’irritation permanente augmente mon risque de cancer de la vessie.
 
Aussi ai-je cherché depuis plusieurs années où étaient les voies d’avenir et j’ai appris l’existence de la phagothérapie.
 
  1.2     Découverte de la phagothérapie   
J’ai découvert ce que vous savez déjà mais cela m’a beaucoup étonné : la phagothérapie existe depuis un siècle, elle est couramment utilisée dans les pays de l’est et elle marche. J’y reviendrai.
 
Je me suis dit que je n’avais sûrement pas intérêt à attendre d’être très malade pour me préoccuper de trouver un traitement par phagothérapie, sachant que je ne serais alors plus dans l’état d’en faire la recherche. J’ai donc essayé de contacter différentes personnes ayant à voir avec la phagothérapie en France, mais sans suite.
 
Puis j’ai appris que des cocktails de phages visant tel ou tel type de germes étaient en vente libre par exemple en Russie. Comme cela faisait longtemps que je voulais visiter St Pétersbourg, je me suis dit que c’était l’occasion et j’y suis allé une semaine en août.
 
  1.3     Voyage en Russie et refus de traitement par les médecins français   
Le dernier jour de mon séjour à St Pétersbourg je suis entré dans la première pharmacie venue, j’ai baragouiné je ne sais quoi à un pharmacien qui ne parlait que le russe, et en disant « phage »,  « Pseudomonas » et « Enterococcus », il m’a rapporté deux produits en me demandant si c’était ce que je voulais.
 
Comme je ne connais pas le russe mais que les deux germes apparaissaient en caractères latins sur l’emballage des deux produits, j’ai acheté les deux pour une dizaine d’euros chacun et les ai rapportés en France.
 
Il s’agit des produits Pyobactériophages et Intesti-bactériophages de Microgen.
 
J’étais bien décidé à les tester, mais tant qu’à faire, autant que ce fût sous supervision médicale.
 
J’ai donc contacté mon infectiologue de Garches en me disant qu’elle risquait de me rire au nez. Ce fut le cas.
 
Comme rien n’était pressé, je me suis dit que je les testerais seul le jour où j’aurais des symptômes urinaires inquiétants.
 
Puis j’ai eu une épididymite qui m’a valu de retourner à Garches en urgence. Deux jours avant j’avais commencé de la Furadantine comme m’avait prescrit l’infectiologue de Garches en cas de problème.
 
Le matin avant d’aller à Garches j’ai fait un ECBU sous Furadantine et qui ne montrait que le Pseudomonas (en général quand je prends un antibiotique les germes disparaissent des ecbu mais réapparaissent après, donc il y avait peut-être un autre germe plus pathogène) .
 
A Garches, le Professeur X m’a traité avec 1g de Cipro / jour pendant 3 semaines. Les urines sont ressorties soi-disant stériles sous Cipro. Cela a guéri l’épididymite mais le Pseudomonas et l’Enterococcus n’ont pas disparu pour autant dans les ECBUs suivants après arrêt du traitement.
 
J’ai parlé alors au Professeur X de la Phagothérapie et Ô surprise il m’a dit que le chef du service d’infectiologie, le Dr .., pouvait être intéressé. J’ai donc rencontré le Dr .. sans trop y croire puisque sa collaboratrice n’avait jamais entendu parler des bactériophages.
 
Le Dr .. m’a dit qu’il connaissait bien le sujet mais que me traiter entraînerait une lourde procédure administrative et qu’il n’en avait pas le temps, et qu’il lui aurait fallu une secrétaire pour s’occuper de la paperasse.


Il a ajouté qu'il avait le même souci administratif pour un traitement par bactéries non pathogènes concurrentes des bactéries pathogènes développé en Norvège, traitement qu'il aurait bien voulu essayer en France.

 
D’un autre côté j’avais contacté l’Institut Pasteur et je suis entré en relation avec le Dr xxx. Elle a d’abord accepté de voir si elle pouvait me traiter dans son hôpital. Je lui ai demandé si elle pouvait déjà tester l’efficacité de mes produits russes et elle a accepté. Le Pyobactériophage est ressorti comme efficace et l’Intesti aussi mais dans une moindre mesure.
 
Là-dessus le Dr .. s’est renseigné sur la manière dont il pouvait organiser un traitement par phages et il est revenu vers moi et le Dr xxx en disant qu’il ne pouvait rien faire à cause des restrictions légales à l’emploi de médicaments non reconnus en France, qu’il avait participé à une réunion où on avait indiqué qu’un médecin avait été radié de l’ordre je crois. Bref : Niet Niet Niet !
 
De même le Dr xxx m’a dit ne rien pouvoir faire à cause des restrictions décidées par l’ANSM.
 
Devant une telle aberration j’ai décidé de me traiter moi-même sans rien demander à personne. Malheureusement je n’avais pas assez de produits par rapport à la notice et aux essais consultables sur internet. J’ai suivi le protocole suivant sans que les médecins soient au courant.
 
  2      Traitement suivi   
mercredi 13 décembre
-------------------------------
ecbu de contrôle:
100 000 pseudomonas
100 000 enterococcus
 
Dimanche 17 décembre
-------------------------------
17h je bois 20cc d'intestiphages
20h injection par sonde urinaire de 10 cc de pyo dans la vessie
 
Lundi 18
-------------------------------
9h je bois 10 cc de pyo
20h injection de 10cc de pyo dans la vessie
 
Mardi 19
-------------------------------
ecbu de contrôle avant tout traitement
10 000 pseudomonas seulement
0 enterococcus !
 
je prends 1 sachet de Monuril le matin et un autre le soir
16h je bois 10cc de pyo
21h j'injecte 10cc de pyo dans la vessie
 
Mercredi 20
-------------------------------
je ne prends rien (diarrhée que j'ai depuis plus d'une semaine; bien avant de commencer les phages)
 
Jeudi 21
-------------------------------
12h j'injecte 10 cc de pyo et je bois environ 1cc de pyo
22h injection 10 cc intestiphages dans la vessie
 
Vendredi 22
-------------------------------
21h injection de 10cc de pyo dans la vessie
 
Samedi 23 décembre
-------------------------------
21h injection de 10cc de pyo dans la vessie
Fin du traitement
 
 
 
Si j’avais pu m’inspirer de la notice consultable en ligne sur le site de microgen.ru en utilisant google traduction , j’aurais pris 20 ml par jour deux fois par jour par voie orale et 20ml matin et soir par injection dans la vessie par sonde urinaire pendant une dizaine de jours. Mais malheureusement je n’avais que 4 flacons de 20ml de pyo et un flacon de 100ml d’intesti. Donc beaucoup moins que ce qu’il m’aurait fallu.


 Résultat : l’ECBU réalisé 3 jours après la fin du traitement trouve de nouveau le Pseudomonas mais l’Enterococcus a pour l’instant disparu. Disparition confirmée par deux autres ECBUs effectués une semaine puis un mois plus tard.
 
 
 3 Question 
Qui va en Russie et peut me racheter des pyobactériophages de Microgen?

 :1409:



Hors ligne Frog2Lille

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 777
  • Sexe: Femme
  • Paraparésie flasque incomplète & syndr. cordonal
    • Voir le profil
  • Handicap: Autre
  • Niveau de lésion: cône terminal L1 L2
Re : Bactériophages
« Réponse #1 le: 25 janvier 2018 à 00:09:27 »
Salut Oasis,
Salut tout le monde,

Ben tu as raison cette thérapie n'est pas autorisée en France...
Voilà un article où ils parlent d'un hopital en région parisienne (cité dans par plusieurs sources sur internet et en bas de page dans l'article ci-dessous) qui en ferait mais peut-être les connais tu déjà?
 https://www.principes-de-sante.com/therapies/phagotherapie-la-releve-de-l-antibiotherapie


Sinon si tu as de la thune un institut célèbre dans le monde entier comme étant le pionnier dans cette thérapie mais il faut voyager la-bas :
 http://www.sesoignerengeorgie.com


Ils en parlent dans le premier lien de cet institut de mon second lien.


Une question : vu que tu connais les médocs de phagothérapie qui te conviennent ne peux tu pas les acheter sur internet? C'est introuvable.? Peut-être qu'un autre membre du forum parle russe et pourrait chercher pour toi sur l'internet russe...

Sinon, désolée, je ne vais pas en Russie (et je n'y suis jamais allée) et je ne voyage même plus du fait que j'ai de graves soucis respiratoires en plus de ma neuropathie et je n'ai donc plus le droit de prendre l'avion.

Tiens nous au courant et je te souhaite de trouver une solution car comme toi j'ai de réels soucis urinaires infectieux chroniques... Pour l'instant l'antibiocycle de Garches fonctionne (1 antibio A pris en une fois puis 1 antibio B pris en une fois 7 jours après puis retour à l'antibio A 7 jours après etc.) et ainsi de suite mais jusqu'à quand?
Courage à toi. 
Louise Frog2Lille.


Grenouille +/- décérébrée après expérimentation animale heu... médicale (péridurale). Veuillez l'excuser en cas d'écrits inexacts... 
Merki.

Hors ligne anneso

  • Secrétaire d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1797
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D7-D8
Re : Bactériophages
« Réponse #2 le: 25 janvier 2018 à 09:44:40 »
bonjour,
j'ai une voisine russe qui a encore de la famille la-bas , si ces produits sont en vente libre peut etre qu'elle peut demander à des relations de l'acheter mais sur internt ça doit etre trouvable (sur site russe) non ?
bon courage
Anneso
Anne-Sophie
Secrétaire d'ALARME



VOUS ETES DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière

Hors ligne hcl

  • Habitué
  • **
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D4
Re : Bactériophages
« Réponse #3 le: 27 janvier 2018 à 12:14:12 »
Bravo aux médecins qui ont le courage de soigner les gens au lieu de les laisser mourir.



« Modifié: 27 janvier 2018 à 12:25:38 par hcl »

Hors ligne hcl

  • Habitué
  • **
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D4
Re : Bactériophages
« Réponse #4 le: 27 janvier 2018 à 12:28:06 »
 :1409:

Hors ligne oasisllc

  • Habitué
  • **
  • Messages: 7
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: d4
Re : Bactériophages
« Réponse #5 le: 27 janvier 2018 à 12:29:38 »
Bonjour,


J'ai évidemment recherché sur internet mais les prix sont prohibitifs. Voici les médicaments:
https://translate.google.fr/translate?sl=ru&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fmicrogen.ru%2Fproducts%2Fbakteriofagi%2F&edit-text=

(Pour se balader sur le site microgen le mieux est d'utiliser Google traduction. En effet leurs pages en russe contiennent beaucoup plus d'informations que les pages en anglais.)

Pour Louise: Aller en Géorgie c'est tout un gros budget et bien compliqué. Moi à Garches ils me mettent sous antibiocycle : sous furadantine et sous monuril en alternance chaque dimanche. Et vous c'est quoi les 2 antibiotiques qu'ils vous prescrivent?

Pour Anne-Sophie (joli prénom): je suis preneur de la commande par le biais de la voisine russe. C'est en vente libre sans ordonnance. Peut-elle vérifier que là où est sa famille les pharmacies ont des pyobacteriophages? En fait tout bacteriophage attaquant les Pseudomonas peut m'intéresser: pyobacteriophage, sextaphage et intestibacteriophage. il me faudrait 10 bouteilles de 100ml.  Dis-moi  comment procéder stp.


Le problème c'est l'ANSM. Ce sont tous des planqués et pendant ce temps là les gens meurent et ils s'en foutent. Tout cela par soi-disant précaution. Ce sont des criminels: «Nous avons subi très clairement des pressions. Et nous sommes amenés à refuser des demandes précises de patients qui sont décédés d’infections que nous savons très bien guérir…» (dixit Dr Dublanchet). L'ANSM ne donne des Autorisation Temporarire d'Utilisation qu'en cas de danger de mort. Donc bien trop tard. Ils détournent la loi car ce genre de procédure n'est normalement réservé qu'aux médicaments [size=78%] "dont l'efficacité et la sécurité d'emploi sont fortement présumées", ce qui n'est pas le cas: les bactériophages marchent et n'ont pas de contre-indication ni risques. Cela est prouvé scientifiquement par des millions d'utilisateurs guéris en Russie. Simplement parce que c'est russe on n'en veut pas et on laisse crever les gens. Big Pharma américaine+ politique + connerie/couardise = l'ANSM ne fait pas son boulot. Aucun sens de l'intérêt général.

Remarquez que la non commercialisation en France de l'Hiprex tient du même système: il ne coûte pas cher et Sanofi n'a aucun intérêt à le diffuser.
A chacun de faire pression sur les infectiologues pour qu'eils fassent des demandes. On peut aussi écrire aux superviseurs du CSST Phagothéroapie (Comités scientifiques spécialisés temporaires)
à l'ANSM:
Madame Caroline Semaille
Direction Produit INFHEP
 
Madame Nathalie Morgenztejn
Chef de pôle MALINF
 
ANSM  - Site de Saint Denis
143/147, blvd Anatole France
93285 SAINT-DENIS CEDEX
 
Salut[/size]

Hors ligne Frog2Lille

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 777
  • Sexe: Femme
  • Paraparésie flasque incomplète & syndr. cordonal
    • Voir le profil
  • Handicap: Autre
  • Niveau de lésion: cône terminal L1 L2
Re : Bactériophages
« Réponse #6 le: 27 janvier 2018 à 15:13:25 »
Salut Oasis,
Salut tout le monde,

Tu es un mine d'or tellement tu sais des trucs. Mais bon quand on ne vit plus à cause des infections urinaires résistantes (20 pyélonéphrites en 3 ans, antibiocycle mis en place par mon 3 ème urologue!) forcément on se documente comme tu l'as fait.


Pour répondre à ta question mon antibiocycle est amoxicilline 3g/céfixime 400 mg.
J'en ai fait un avec la furadantine / monuril  qui n'a pas marché donc est passé à des antibios "plus costauds"...


Pour le moment je suis tranquille depuis début novembre soit depuis 3 mois sans bandelettes, ECBU, antibios et les nausées /vomissements de dingue sans parler de la douleur et des frissons des pyélos où je descendais à 35°C, j'ai même commencé une septicémie en août après des antibios tout le mois de juillet (mon été passé couchée)...


Bon c'est cool je suis allée sur le site de neurogène mais je suppose que pour acheter les "médocs" il faut passer par un site russe d'une pharmacie russe? C'est quand même ennuyeux que tu sois résistant à l'hiprex... J'ai bien envie d'en acheter si je me retape une autre IU.


Courage et vraiment merci pour ta contribution et pour nous faire partager toute ton expérience avec les bactériophages.
Bisous à toi et à tout le monde.
Louise Frog2Lille batracien roulant.
Grenouille +/- décérébrée après expérimentation animale heu... médicale (péridurale). Veuillez l'excuser en cas d'écrits inexacts... 
Merki.

Hors ligne Lavandula2

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 1086
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D6
Bactériophages
« Réponse #7 le: 02 novembre 2019 à 19:21:46 »
Bonsoir,

Ce soir sur Arte, mais aussi disponible en replay jusqu'au 31 décembre, un reportage sur les phages et leur utilisation comme anti-infectieux :
https://www.arte.tv/fr/videos/078693-000-A/l-incroyable-histoire-des-tueurs-de-bacteries/

"Avant l’avènement des antibiotiques, les médecins faisaient appel à des virus phages "mangeurs de bactéries" pour guérir les infections. Sous leur allure d'atterrisseur spatial, ils constituent une alternative prometteuse face à l’antibiorésistance"
Lavandula 2

Hors ligne oasisllc

  • Habitué
  • **
  • Messages: 7
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: d4
Bactériophages
« Réponse #8 le: 14 novembre 2019 à 20:36:00 »
Malheureusement sur ARTE ils n'ont pas parlé du scandale que constitue la position européenne actuelle qui cause des milliers de morts chaque année en refusant l'importation des phages étrangers. Au lieu d'interviewer l'ANSM, ils feraient mieux d'interroger les médecins de ville âgés qui ont utilisé les phages couramment par le passé, ou les anciens de Pasteur, probablement furieux que l'Institut ait jeté à la poubelle sa collection de phages dans les années 2000.

Moi depuis que j'ai pris les bactériophages russes Pyofag il y a deux ans pendant 1 semaine, plus d'infections sévères. J'ai même l'impression qu'un équilibre s'est créé avec les bactéries. Dès que les urines commencent à paraître infectées, la situation se rétablit toute seule. Je me demande si les phages ne sont pas cachés en réserve quelque part, peut-être dans mes intestins. Comme les phages se diffusent dans l'organisme, s'ils trouvent des bactéries en nombre suffisant dans la vessie, les phages s'y reproduisent en s'adaptant pour être de plus en plus efficaces puis ils font un carnage.  :cheesy: Félix d'Hérelle avait décrit des phénomènes similaires avec les phages. On est en quelque sorte vacciné. Je ne sais pas si c'est l'explication, mais en tout cas je ne suis jamais allé aussi bien que depuis deux ans, après 30 ans de paraplégie et de galères infectieuses. J'ai même arrêté l'Hiprax occasionnelle.  AVIBEP.ORG
On a fait une asso, l'AVIBEP,  c'est l' Association des Victimes de l’Interdiction des Bactériophagiques Etrangers et de leurs Proches

On a rendez-vous avec des responsables de l'ANSM la semaine prochaine. On va essayer de leur déboucher les oreilles. On essaie aussi de déboucher les oreilles des médias qui n'arrêtent pas de laisser croire qu'on ne peut pas réintroduire immédiatement les phages. Suffit de prendre les bactériophages russes et géorgiens. Aucun danger et super efficaces.

Plus on sera nombreux à l'asso, plus on nous écoutera. Venez adhérer gratis sur avibep.org