Auteur Sujet: PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir  (Lu 18732 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jeje69

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 103
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #18 le: 23 juillet 2009 à 12:00:43 »
Salut a vous tous
de retour de floride, je viens de voir la vidéo, j'espere effectivement que ce n'est pas du pipo.

Car j'aimerai bien poser mes  :707: ailleurs que sur ce fauteuil.
@+

Hors ligne marc

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 499
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #17 le: 22 juillet 2009 à 22:47:48 »

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1126
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #16 le: 22 juillet 2009 à 20:09:46 »
j'ai vu la video avec l'inevitable alain privat.je sais que je c'est subjectif mais j'ai l'impression que ce sieur là ne fait que promettre .on va me dire qu'il est inconvenant de critiquer un "scientifique" mais c'est ainsi:je ne le sens pas.Peut etre ai je tort?

gnafron24

  • Invité
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #15 le: 22 juillet 2009 à 12:48:04 »
      

On en reparle...

Info qu'on m'a transmise, je fais donc suivre :


Espérons, espérons !...

                   

Avant que...

  JP  :wink:

Hors ligne marc

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 499
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #14 le: 22 juin 2009 à 00:57:28 »
des chercheurs qui cherchent ,on en trouve.Des chercheurs  qui trouvent,on en cherche.

Ca, c'est la formule de de Gaulle quand il cherchait à réformer ce repaire où un bon nombre pantouflent si bien.

philou

  • Invité

Hors ligne dardaran

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 336
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #12 le: 20 juin 2009 à 20:03:47 »
De ce que j'ai lu, ils sont nombreux à jeter "la première pierre" mais paradoxalement encore plus nombreux à vouloir analyser les résultats obtenus. Moi je dis ça, je dis rien. Ah si, une chose: Merci Dr Lima de persévérer!
Bon weekend à tous.
Les lois sont faites pour la plèbe non pour les patriciens.

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1126
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #11 le: 20 juin 2009 à 18:59:37 »
Completement d'accord avec toi,kemi.le probleme,c'est comment agir pour que ça change?je prends toujours comme exemple act up;il defend son droit à une vie normale en utilisant tous les moyens,meme la force.quand on voit le nombre de gens (people inclus),qui le soutient,on se dit que manifestement, il est sur la bonne voie.tant mieux pour lui .mais ,et nous?

Hors ligne kemi

  • Accoutumé du forum
  • *****
  • Messages: 43
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #10 le: 20 juin 2009 à 13:56:56 »
ces vrais que le système français avec les 10 ans de retard sur la recherche sur la moelle épinière peuvent bien de dire de faire attention sur les thérapie expérimental qui existe.Mais quand on voie tout les enjeux financier qu'il excite sur le dos des handicapés en  je comprend qu'il y ait beaucoup de personnes qui n'ont aucun  intérêt à ce  que cela change.en commencent par c super centre de rééducation pardon centre de repos qui font in fric monstre avec les handicapés,les vendeur le matériel en tous c'est mouche a merde qui gravite autour.je m'arrête la car je m'emporte.en tout cas on n'a rencontrer le dr lima lui et son équipes eux font des choses pour nous rendre une vie plus acceptable.   

Hors ligne Jean

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 770
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #9 le: 20 juin 2009 à 12:43:39 »
Citer
Mais si les cellules souches sont porteuses d'espoir, elles sont déjà sources de dérapages éthiques en Chine ou au Portugal. Deux pays dans lesquels des médecins greffent actuellement des cellules embryonnaires ou des cellules souches (non issues d'une moelle épinière) sur des personnes paralysées. Et ce, sans effectuer le moindre suivi et en ignorant tout des conséquences à court, moyen ou long terme de ces traitements expérimentaux. « Or, de telles greffes peuvent avoir des conséquences dramatiques et déclencher des cancers par exemple, avertit Luc Bauchet

Ne sachant pas comment dénigrer Carlos Lima ("dérapage au Portugal"), on fait l'amalgame avec la Chine qui ne propose pas du tout la même procédure thérapeutique.
S'il y a dérapage au Portugal, il faudrait l'expliquer clairement.
Lima n'utilise ni des cellules souches ni des cellules embryonnaires. Il fait des autogreffes de muqueuse olfactive (OMA). Bauchet croit qu'il s'agit de greffes de cellules olfactives et essaie de faire peur en brandissant la menace du cancer ; en l'occurrence, il n'y a aucun risque puisque la muqueuse est prélevée sur la patient lui-même. Par ailleurs, il est mensonger de dire qu'il n'y a aucun suivi : Carlos Lima suit les patients qu'il a opérés. Par exemple, il va régulièrement en Italie revoir ses patients italiens qui suivent un entraînement intensif au centre Giusti de Florence. Idem en Grèce, aux USA, etc... Par ailleurs, il y a tous les 2 ans un symposium sur sa technique OMA.
Jean
Vice-Président

:sm6: ADHERER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière :ok:


Trunks

  • Invité
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #8 le: 19 juin 2009 à 11:42:33 »
Bonjour à tous,

à mon avis il faudrait bien + qu'une celebrité pour faire réagir tout le monde...
il ne faut pas se voiler la face, on reste une minorité et ça, ça limite les budgets !

Il ne faut pas non plus s'attendre à remarcher un jour, si ça arrive : tant mieux !
La priorité serait plutôt de continuer/commencer les amenagements des lieux publics et autre endroits inaccessibles...
Je suis revenu des Etats Unis il y a 1 mois et demi après 15 jours de voyage, et bien je peux vous affirmer qu'on (la France) a beaucoup de choses à apprendre à ce sujet...

Sur ce, bonne journée !!

LOULOU17

  • Invité
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #7 le: 03 juin 2009 à 22:35:43 »
lol c vrai  :grin:

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1126
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #6 le: 01 juin 2009 à 21:10:24 »
ce n'est plus alain privat mais alain"dans 5 ans"..!

Hors ligne paulo ribeiro

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 815
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c2,c3,c4
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #5 le: 31 mai 2009 à 21:17:36 »
Bien dit encore !

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1126
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #4 le: 30 mai 2009 à 21:30:48 »
je vais dire quelque chose d'inconvenant  mais je m'en fous.On a parle enormement de la paraplegie le jour ou cristopher reeve a eu son accident .ce jour la,il n'y avait que pour les paralyses.il faut souligner l'action menee par reeve en faveur de la cause. depuis sa mort ',ça s'est estompe.faudrait il qu'une autre celebrite se bousille une vertebre pour qu'il y ait un "reveil" en notre fa veur .(j'aurai prevenu pour l'inconvenance de mes propos.)

Hors ligne michel

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 83
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #3 le: 30 mai 2009 à 19:25:26 »
Bien dit Farid.

Ca énerve un peu, je pense qu’il y a une compétition entre les états, les pays, et voir les continents qui recherchent intensivement à réduire la mortalité pour une espérance de vie de plus en plus longue, mais voilà nous, on ne rentre pas dans les statistiques.

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1126
    • Voir le profil
Re : PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #2 le: 30 mai 2009 à 18:24:59 »
des chercheurs qui cherchent ,on en trouve.Des chercheurs  qui trouvent,on en cherche.Tout le monde connait la theorie  therapeutique mille fois rabachee;quand à la pratique.....

Arnaud

  • Invité
PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir
« Réponse #1 le: 29 mai 2009 à 15:25:16 »

PARA(TÉTRA)PLÉGIE : des recherches porteuses d'espoir

Comment réparer une moëlle épinière endommagée ? Plusieurs pistes sont explorées par une équipe de Montpellier avec déjà des résultats marquants. Reportage sur place.


Star de labo

Bruits de pipette. Courbée sur sa paillasse, une jeune femme répartit un liquide transparent dans une série de tubes à essai. Elle explique : « je fixe des cellules nerveuses issues d'une moelle épinière. » Son geste a la régularité d'un métronome et sa voix, comme un parfum d'Espagne. « Il y a quelques années, cette jeune femme était actrice de cinéma… mais elle a changé de vie, obtenu des diplômes et maintenant elle travaille pour nous ! » glisse non sans fierté son responsable, Alain Privat, directeur de recherche à l'Inserm de Montpellier. Une actrice de cinéma ? Marisa Teigell esquisse un sourire : « L'histoire de ce laboratoire est encore plus intéressante que la mienne... »

Nous sommes à Montpellier, en face de l'imposant bâtiment historique de l'hôpital Saint Eloi, au bord d'un parc paisible, dans une sorte de bâtisse baroque qui tranche avec l'ambiance monacale des lieux. C'est ici que l'équipe de "physiopathologie et thérapies des déficits sensoriels et moteurs" de l'Inserm tente de mettre au point des techniques thérapeutiques permettant de réparer des moelles épinières endommagées, et ce avec déjà quelques résultats marquants. En 2003, ce groupe a ainsi fait parler de lui en réussissant à faire remarcher des rats dont la moelle épinière avait été sectionnée. « Mais attention, il s'agissait de souris transgéniques ! » précise Alain Privat.


Trois stratégies pour trois stades

Depuis sa création en 1989, l'équipe de Montpellier a développé trois pistes de recherche pour intervenir à trois stades de développement d'une paralysie liée à une atteinte de la colonne vertébrale. La première, dite de neuroprotection, vise à réduire l'étendue des lésions secondaires, celles qui se forment juste après le traumatisme. A la suite d'un choc, en effet, les tissus de la moelle se mettent à gonfler, détruisant des cellules nerveuses qui n'avaient pas été touchées au moment de l'accident. « Ces réactions en chaîne aggravent l'état du patient, d'où l'idée d'intervenir en amont, avant que ces lésions ne se forment », insiste Alain Privat. Ainsi, dès les années 1990, l'équipe française a identifié une molécule, la gacyclidine, qui, administrée juste après le traumatisme, empêche la formation des lésions secondaires. Du moins chez les rats.

Car chez l'homme, les choses sont moins claires. Les tests cliniques, conduits entre 1997 et 1999 en partenariat avec l'Institut de recherche sur la moelle épinière et l'ensemble des SAMU de France, n'ont montré aucun effet significatif. « Mais ceci ne signifie pas que la gacyclidine ne soit pas efficace. Dans cet essai, la substance n'était injectée qu'aux personnes présentant des atteintes primaires gravissimes. Or, il est difficile d'espérer une quelconque amélioration à la suite de telles lésions. » Pour en avoir le cœur net, l'équipe espère pouvoir mettre en place un second essai clinique dans les prochaines années.

Autre piste explorée : la régénération. Contrairement à une idée reçue tenace, les cellules nerveuses peuvent se régénérer d'elles-mêmes « à condition que l'on empêche leur cicatrisation », nuance Alain Privat. Il s'explique : dans une moelle épinière, on trouve bien sûr des neurones mais aussi des cellules gliales dont la fonction est, entre autres, de nourrir, de soutenir les neurones… mais ce n'est pas tout. Car lorsqu'un neurone est sectionné, les cellules gliales environnantes se mettent à produire des substances qui isolent le neurone en constituant autour de lui des cicatrices impénétrables. Dès lors, celui-ci ne peut plus se régénérer. C'est la paralysie.

« En partant de cette observation de laboratoire, nous avons créé en 2003 des souris dont les cellules gliales étaient incapables de sécréter ces substances cicatrisantes, » continue le chercheur. Et les résultats obtenus ont été spectaculaires : les souris transgéniques dont la moelle épinière a été sectionnée se sont remises à marcher normalement en quelques jours. « Depuis, nous avons mis au point une technique nouvelle, grâce à laquelle il semble possible d'empêcher la synthèse de ces substances cicatrisantes à l'aide d'ARN interférents. Les résultats de ce travail très prometteur seront publiées incessamment. ».


Des cellules souches contre la paralysie ?

Mais aussi intéressantes soient-elles dans les suites immédiates d'un accident, ces deux premières approches ne peuvent s'appliquer aux personnes déjà para ou tétraplégiques. D'où une troisième piste, basée sur l'étude de cellules dormantes, peu ou non différenciées, et donc capables de donner naissance à toute une variété de types cellulaires : les cellules souches. Depuis la fin des années 1990, on sait que des cellules souches, appartenant à la lignée neuronale, sommeillent dans la moelle épinière et le cerveau de rats adultes. Mais la preuve de leur existence dans la moelle épinière humaine adulte restait à apporter. Et pour cause : une telle observation ne peut se faire que sur des prélèvements particulièrement frais.« Dit autrement, explique Luc Bauchet, neurochirurgien à l'hôpital St Eloi, à deux pas du laboratoire, il nous fallait prélever de la moelle épinière sur des donneurs en état de mort cérébrale. » Ce qui n'est pas sans poser de sérieux problèmes éthiques.

L'aval de l'Institut français des greffes obtenu, les chercheurs de l'Inserm ont établi une collaboration étroite avec les services de neurochirurgie et de prélèvements d'organes de l'hôpital St Eloi. Cela a permis de prélever les moelles épinières de huit donneurs. Les échantillons ont été ensuite transmis et traités en urgence par les chercheurs de l'Inserm. « Les prélèvements pouvaient arriver aussi bien de jour que de nuit. Nous devions être disponibles 24 heures sur 24 pour avoir des chances de trouver des cellules souches vivantes, » se souvient Hélène Guillon, doctorante au sein de l'équipe. « Mais cet investissement humain a payé : non seulement nous avons démontré la présence de cellules souches dans la moelle épinière humaine mais en plus, nous avons réussi à les maintenir en vie afin de les faire se multiplier. » Une première mondiale rendue possible par une mobilisation et une collaboration hors norme.

Pour autant, une longue route reste à parcourir pour espérer une application thérapeutique. Entre autres choses, il s'agit de trouver les facteurs chimiques qui permettront de guider la différenciation de ces cellules souches vers de nouveaux neurones. « De fait, les essais cliniques ne devraient pas débuter avant cinq ans, précise Alain Privat. Néanmoins, autant être clair dès maintenant, cette technique ne redonnera jamais une marche normale aux personnes paralysées. Elle pourrait par contre leur rendre une certaine autonomie, en rétablissant par exemple les fonctions sexuelles et excrétoires. »


Des protocoles qui dérapent à l'étranger

Mais si les cellules souches sont porteuses d'espoir, elles sont déjà sources de dérapages éthiques en Chine ou au Portugal. Deux pays dans lesquels des médecins greffent actuellement des cellules embryonnaires ou des cellules souches (non issues d'une moelle épinière) sur des personnes paralysées. Et ce, sans effectuer le moindre suivi et en ignorant tout des conséquences à court, moyen ou long terme de ces traitements expérimentaux. « Or, de telles greffes peuvent avoir des conséquences dramatiques et déclencher des cancers par exemple, avertit Luc Bauchet qui a pu assister en Chine à des interventions du Dr. Wang. Il faut bien expliquer aux patients que nous sommes dans une période charnière. De nombreuses découvertes fondamentales sont faites ici et ailleurs mais celles-ci mettront encore quelques années avant de déboucher sur des solutions thérapeutiques. »

- Voir aussi :
 
Site internet
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_01/a_01_cl/a_01_cl_ana/a_01_cl_ana.html

 
-----------------------------------------------------------------------

Voici 6 vidéos qui répondent à des questions


- Comment soigne-t-on aujourd'hui les victimes d'une lésion de la moelle épinière ?
Réponse de Luc Bauchet, neurochirurgien à l'hôpital St Eloi de Montpellier. Réalisation : Viviane Thivent (3'45'')

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/video/popup_video.php?idmedia=41013&typeformat=QACTU&langue=fr&nb_video=
 
- Quelles sont les stratégies développées par l'équipe de Montpellier pour tenter de réparer la moelle épinière humaine ?
Réponse d'Alain Privat et de Luc Bauchet. Réalisation : Viviane Thivent (5'21'')

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/video/popup_video.php?idmedia=40950&typeformat=QACTU&langue=fr&nb_video=

- Les neurones peuvent-ils se régénérer ?
Réponse d'Alain Privat, directeur de recherche à l'Inserm. Réalisation : Viviane Thivent (1'04“)

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/video/popup_video.php?idmedia=41030&typeformat=QACTU&langue=fr&nb_video=

- Comment a-t-on découvert des cellules souches dans la moelle épinière humaine?
Réponses d'Alain Privat et de Luc Bauchet. (3'07“)

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/video/popup_video.php?idmedia=41031&typeformat=QACTU&langue=fr&nb_video=

- Ces cellules souches permettront-elles aux personnes paralysées de remarcher ?
Réponses d'Alain Privat et de Luc Bauchet. (2'39“)

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/video/popup_video.php?idmedia=41032&typeformat=QACTU&langue=fr&nb_video=


- Quels commentaires sur les injections de cellules souches effectuées au Portugal et en Chine ?
Réponses d'Alain Privat et de Luc Bauchet. (4'38“)

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/video/popup_video.php?idmedia=41050&typeformat=QACTU&langue=fr&nb_video=



Source :
http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/question_actu.php?langue=fr&id_article=10963

 :smiley:




 

SMF spam blocked by CleanTalk