Auteur Sujet: un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"  (Lu 54934 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 155
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #26 le: 30 juin 2013 à 00:39:19 »
Salut Calia,
Je n'ai pas dit que c'était simple, j'essaye d'imaginer ce que j'en penserais si aujourd'hui on avait cette solution à porter de main, avec bien sur la certitude qu'il ai pas de rejets ou risques mortel à 99,9 % (car en médecine le risque zéro n'existe).
Sinon ne t'inquiète pas je ne suis pas assez fou pour croire que cette thérapie verra le jour, ni demain, ni dans très longtemps, je parle vraiment dans le cas où ça existerait...
Par compte je suis en désaccord avec ce que dit ton amie, je pense que ma tête serai capable d'utiliser un autre corps sans problème, étant donné qu'en dessous de la tête nous sommes tous mécaniquement fait pareil. Peut-être quelques différences au niveau sensibilité d'un individu à un autre et encore je pense que c'est notre cerveau qui interprète la manière dont on ressent les choses..
Un exemple dégueux: je pense que si une fille clitoridienne recevrait le corps d'une vaginale celle-ci resterai clitoridienne avec ce nouveau corps.
C'est vrai que psychologiquement ça serai assez dur de s'accepté dans un nouveau corps, mais ce n'est surement pas insurmontable,
moi je pense que ça me passerai au dessus avec un peu de temps, simplement le fait de retrouver mon autonomie et pouvoir me déplacer de partout comme avant mon accident me ferai oublier mon ancien corps et accepté celui-ci. Personnellement mon corps actuel de tétraplégique ne me dégoute pas du tout, le seul problème c'est qu'il ne fonctionne plus, donc oui il faut le changer..
Encore plus hard, je prendrai celui d'une femme :p  (humour noir)   

Hors ligne Calia

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 705
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D2/D3
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #25 le: 29 juin 2013 à 23:01:54 »
A mon avis c'est pas si simple que ça, on ne greffe pas une tête et hop tout fonctionne d'un coup d'un seul. J'en parlais sur facebook avec une copine psychologue clinicienne spécialisée dans les maladies de la mémoire et voici ce qu'elle disait : "En plus, imaginons que ça réussisse... il faudrait des années pour apprendre à se servir de ce nouveau corps ! Car notre cerveau est habitué à commander notre propre corps, quand il demande quelque chose, il sait comment le corps va réagir et il sait comment le lui demander pour obtenir le résultat désiré. Là il faut que le cerveau, après avoir vécu un traumatisme (voui, on ne se retrouve pas en état de mort cérébrale comme ça...) apprenne à "manier" un autre corps. Donc des réactions différentes, des sensations différentes, etc etc... J'imagine aussi qu'il peut arriver que le cerveau et le corps ne soient pas "compatibles" (je ne sais pas comment exprimer ça, et ça fait d'ailleurs bizarre de l'écrire...), même si on a vérifié plein de choses... bref... vaste sujet !!"

Je pense qu'il faut avoir une sacrée volonté et une bonne part de dégout par rapport à son propre corps handicapé ou malade pour accepter de s'en séparer pour un corps étranger, utiliser des mains qu'on ne reconnait pas etc, ce n'est pas qu'une histoire mécanique, l'aspect psychologique est encore plus important surtout si on prend en compte ce que disait ma copine... Ca me rappelle l'article du blog d'un interne en médecine : http://alorsvoila.centerblog.net/55-paranormal-nephrology
Et puis faut pas oublier que derrière cette "belle" idée c'est la mort qu'on risque car si ça rate, si y'a un rejet, une incompatibilité quelconque : y'a pas de seconde chance ! C'est pas comme de se faire greffer une main qu'on peut amputer si ça va pas.

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 155
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #24 le: 29 juin 2013 à 22:20:59 »
Et pour cacher le collier cicatriciel, on ferai un joli tatoo, ça se fait, regarder cette vidéo, ou alors une chirurgie estétique est surment possible

http://www.youtube.com/watch?v=dbdukvrJxS8&mode=related&search=

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 155
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #23 le: 29 juin 2013 à 22:02:25 »
En ayant bien réfléchis, mon avis personnel sur cette thérapie, en supposant qu'il ne soit pas possible de garder mon corps en faisant faire fusionner un morceau de moelle épinière en haut et en bas avec deux coupes net comme je l'ai indiqué plus haut. C'est vrai, j'aimerai mieux conserver et rééduquer mon corps plutôt que de le changer complètement...

Mais bon pourquoi pas finalement car les avantages seraient que le corps de récupération serai déjà musclé et prêt à remarcher, deuxièmement il y aura peu être possibilité de trouver un corps plus joli que notre ancien et peu être un peu plus jeune, je sais je rêve un peu en disant cela mais je prendrai un corps de 20 ans, l'âge que j'avais à mon accident il y a 9 ans…

Stef, pourquoi dis tu ça? Sans te demander d'être cobaye bien sur, imaginons que ça marche à merveille, 100%,  zéro séquelle. Tu ne ferai pas ? Qu’es qui te gênerai le plus ?

Bonne soirée à tous
Adrien

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3513
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #22 le: 29 juin 2013 à 19:15:54 »
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui !!! Ce docteur Frankenstein est sans doute un éminent scientifique mais j'ai l'impression qu'il na pas la tête sur les épaules  :lol: Moi je choisi comme corps "SUPERMAN" (Henry Cavill)  :smiley:
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne stef

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 79
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c7
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #21 le: 28 juin 2013 à 13:28:34 »
Le gars qui me désoudera la tête n'est pas encore né...et je ne suis pas prêt à faire n'importe quoi pour remarcher.
Mais il y aura des volontaires c'est sûr !
Il ont bien trouvé plusieurs dizaines de milliers de candidats pour un aller simple sur Mars !

L'horreur est humaine, non?

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #20 le: 28 juin 2013 à 13:09:47 »
Je ne comprend pas pk il font compliquer alors qu'ils peuvent faire simple, mais je suppose qu'il y a une raison(certainement les nerfs??)

Ils savent greffer la moelle vu qu'il remplacent la tête d'un corps décédé... Donc pk ne pas ouvrir les 2 personne et tout simplement prendre la moelle...

Lorsque on a un cœur malade, on dit pas au patient : on va greffer votre tête sur un corps qui a un cœur impeccable...

Enfin bref je pense qu'on aura plus d'info dans les semaines a venir.

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 155
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #19 le: 28 juin 2013 à 12:13:35 »
Tout à fait José ;)
Personne ne parle italien et peut appeler ce docteur afin d'en avoir le cœur net ?!

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #18 le: 28 juin 2013 à 11:56:08 »
Ma question plus haut veut dire presque la même chose, 1 seul coupure en remplaçant la moelle au dessus de la cicatrice, sa revient au même que leur procédé sauf que c'est l'inverse... Ils remplace le haut d'une moelle en bon état alors qu'il suffirait peut être de remplacer le bas de la moelle abimé

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4068
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #17 le: 28 juin 2013 à 11:34:46 »
Bien, ça ferait 2 coupures + la réinervation de racines nerveuses : c'est pas sûr qu'ils obtiendraient les mêmes résultats fonctionnels...

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 155
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #16 le: 28 juin 2013 à 11:29:42 »
Au cours de la procédure GEMINI, les chirurgiens ont coupé les moelles épinières refroidis (N.du.Tr : technique chirurgicale d'hypothermie) avec une lame ultra-sharp : Ceci est bien sûr totalement différent de ce qui se passe dans la lésion médullaire clinique, en cas de dommage grave et des cicatrices qui empêchent la régénération. C'est cette "coupe nette" qui est la clé de la fusion de la moelle épinière, en ce qu'il permet aux axones sectionnés proximal de "fusionner" avec leurs homologues distal.
 
Salut à tous,
Question à Thierry ou un autre..
 
Dans ce cas précis, ne peuvent-ils pas nous implanter un morceau de moelle épinière qui mesurerai la longueur de notre contusion " cicatrisé " et ainsi la faire fusionner
en haut et en bas ?

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #15 le: 26 juin 2013 à 19:43:24 »
C'est bien ce que je dit... Il suffit qu'il coupe notre moelle juste au dessus de la cicatrice avec leur super magic cutter et d'en greffer une autre... Y ont ils pensé? Lol

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5045
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #14 le: 26 juin 2013 à 19:28:52 »
Citer
mais si on nous proposai de changer de corps?


Je prendrais celui de Brad Pitt !  :wink:
qui s'occupe de le liquider proprement ?  :grin:
Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne Quiquotte

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 488
  • Sexe: Femme
  • Quittez le sol et tout devient accessible ;o)
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #13 le: 26 juin 2013 à 18:45:35 »
Bon, moi je signe... À condition que je puisse choisir "où" poser ma tête et sa petite cervelle !!!
Quoique, passer de la "nana en fauteuil dont le piètre physique n'intéresse pas la gente masculine" à un "corps de rêve", va nécessiter, effectivement un sacré accompagnement Psy...
On marche un peu sur la tête là non ?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4068
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #12 le: 26 juin 2013 à 18:39:56 »
Citer
mais si on nous proposai de changer de corps?


Je prendrais celui de Brad Pitt !  :wink:

Hors ligne flo-reve

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 498
  • Sexe: Homme
  • Avant j'aimais la moto… Mais ça c'était avant… !
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c4/c5
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #11 le: 26 juin 2013 à 18:30:12 »
....visiblement LOUIS XVI et MARIE ANTOINETTE étaient les précurseurs de la méthode.....et que dire de ce cher GUILLOTIN....!!!

Hors ligne mureyt

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 405
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5/c6
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #10 le: 26 juin 2013 à 18:17:28 »
c'est incroyable voir improbable
mais si on nous proposai de changer de corps?


Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5045
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #9 le: 26 juin 2013 à 18:13:35 »
j'ai eu du courage alors!! :grin:
c'est sur qu'en procédant a une coupe avec lame ultra-sharp les résultats sont différents de nos blessures complètement aléatoires!
c'est quand même proche du Dr Frankenschtein tout ça  :huh:
Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #8 le: 26 juin 2013 à 17:50:18 »
Merci surtout a toi de l'avoir traduit... Bravo et merci

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4068
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #7 le: 26 juin 2013 à 16:40:29 »
En fait, leur technique ne peut pas s'appliquer à une lésion par contusion ou compression (accidentelle) :

"Au cours de la procédure GEMINI, les chirurgiens ont coupé les moelles épinières refroidis (N.du.Tr : technique chirurgicale d'hypothermie) avec une lame ultra-sharp : Ceci est bien sûr totalement différent de ce qui se passe dans la lésion médullaire clinique, en cas de dommage grave et des cicatrices qui empêchent la régénération. C'est cette "coupe nette" qui est la clé de la fusion de la moelle épinière, en ce qu'il permet aux axones sectionnés proximal de "fusionner" avec leurs homologues distal."

Et pour fusionner les fibres nerveuses, ils utilisent plusieurs familles de polymères inorganiques (polyéthylèneglycol [PEG]) avec une combinaison de Chitosane photo-réticulable (Az-C) dans un gel Az-C/PEG. Avec ensuite une stimulation électrique pour favoriser la plasticité et la régénération.

Merci à ceux qui ont eu le courage de lire l'extrait de l'article jusqu'au bout ! ;)  

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4068
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #6 le: 26 juin 2013 à 16:30:38 »


Extrait de l'article :


The head anastomosis venture Project outline for the first human head transplantation with spinal linkage (GEMINI)


Sergio Canavero
Turin Advanced Neuromodulation Group
Cso Einaudi 2
10128 Turino, Italy
Tel : +39 34 9471 7819
sercan@inwind.it



Citer
Gemini: anastomose de cordon médullaire   


Au cours de la procédure GEMINI, les chirurgiens ont coupé les moelles épinières refroidis (N.du.Tr : technique chirurgicale d'hypothermie) avec une lame ultra-sharp : Ceci est bien sûr totalement différent de ce qui se passe dans la lésion médullaire clinique, en cas de dommage grave et des cicatrices qui empêchent la régénération. C'est cette "coupe nette" qui est la clé de la fusion de la moelle épinière, en ce qu'il permet aux axones sectionnés proximal de "fusionner" avec leurs homologues distal.


Plusieurs familles de polymères inorganiques (polyéthylèneglycol [PEG], détergents non ioniques, copolymères triblocs, à savoir, les polymères d'un PEG-propylène structure de glycol PEG: poloxamères - par exemple, poloxamer 188, 1107 - et des poloxamines) sont capables de reconstituer immédiatement les membranes cellulaires endommagés par une lésion mécanique, indépendamment de tout mécanisme d'étanchéité endogène connue. [7] Le PEG est à la fois soluble dans l'eau et non toxique chez l'homme, il peut aussi sceller l'endothélium et les blessures sont tout simplement sèches pendant les procédures de laminectomie expérimentales. [20]


A l'origine, ce potentiel "fusogénique" a été exploitée pour induire la formation d'hybridomes lors de la production d'anticorps monoclonaux, ainsi que faciliter la fusion vésiculaire dans les études de modèles de membranes. La fusion de la membrane et du mélange du cytoplasme des cellules fusionnées se produit lorsque les membranes adjacentes entrent en contact avec le PEG ou un composé similaire. La déshydratation aiguë permet la fusion de structures glycol / protéines / lipides de la membrane externe et du feuillet interne de la membrane par la suite. [21] En d'autres termes, la déshydratation de la membrane facilite le noyau hydrophobe des lamelles à devenir continu ; la réhydratation après une exposition au PEG permet aux forces polaires associés à la phase de l'eau d'aider à réorganiser la structure des éléments transmembranaires. Le PEG est délogé une fois que la membrane est scellée. Cette réorganisation de l'eau cellulaire est censé résulter de la structure fortement hydrophile du PEG.


En revanche, les copolymères triblocs, qui sont principalement composés de chaînes latérales de PEG autour d'un noyau hydrophobe de masse moléculaire élevée, agissent différemment, à savoir, les têtes hydrophobes s'insèrent elles-mêmes dans la membrane.


Le diamètre des axones blessés n'affecte pas leur sensibilité à être réparé par le PEG : Les axones myélinisés et amyéliniques sont également sensibles, ainsi que les neurones.


Le PEG est facile à administrer et dispose d'un solide dossier de sécurité chez l'homme, souvent employé comme véhicule pour des agents thérapeutiques injectés cliniquement. [33] P188 a également été utilisé cliniquement chez l'homme sans effets nocifs. Pourtant, plus le poids moléculaire du PEG est grand, plus toxique pourrait être les sous-produits de dégradation dans l'organisme (le monomère est très toxique) et donc seulement un poids moléculaire > 1000 est totalement sans danger pour l'homme.


(…) Pour résumer, pas plus de 2 minutes d'application de PEG peuvent fusionner des axones myélinisés précédemment coupées dans la moelle épinière complètement sectionnés, suffisamment pour permettre la diffusion des marqueurs intracellulaires à travers les segments reconnectée et de récupérer immédiatement la conduction des potentiels d'action perdus après une blessure. Le PEG injecté traverse la barrière hémato-encéphalique et cible spontanément la zone de la lésion nerveuse, sans s'accumuler dans les tissus non endommagés. De même, le PEG injecté sous la gaine périneurale près de la lésion au niveau des nerfs périphériques est efficace dans la réparation fonctionnelle. [7] , [12]


Certes, le refermeture de la membrane plasmique par le PEG est incomplète: les potentiels d'action sont seulement à 20% solide, soit en raison de perméabilité du K+ ou de l'impossibilité du PEG de cibler les régions paranodales des canaux K+ susceptible d'être exposés à une démyélinisation. Toutefois, cela peut être partiellement compensé par l'administration d'un agent spécifique, la 4-aminopyridine, un médicament utilisé en clinique, avec un doublement de la force récupérée (40%). [12]


Heureusement, de meilleures façons de délivrer le PEG ont été développés.


L'une implique le monomethoxy poly(ethylene glycol)-poly(D, L-lactic acid) [mPEG (2000)-PDLLA] di-block copolymer micelles (diamètre de 60 nm), dans lequel une enveloppe de PEG entoure un noyau interne hydrophobe. Ces micelles polymériques, d'une taille de 10 à 100 nm, possèdent des propriétés uniques telles que la biocompatibilité et une résistance de long terme dans le sang, et ont été largement étudiés comme nano-transporteurs de médicaments insolubles dans l'eau. [12] Du tissu rachidien lésé incubé avec des micelles ont montré une restauration rapide du potentiel d'action dans les axones. Une concentration micellaire beaucoup plus faible est nécessaire pour le traitement contrairement au PEG pur. Les micelles injectées mPEG-PDLLA sont significativement plus efficace que le PEG de haute concentration dans la récupération fonctionnelle de les lésions médullaires, probablement en raison de la résidence de long terme dans le sang des micelles mPEG-PDLLA.


Une autre façon exploite les nanoparticules de silice de PEG sphériques mésoporeuses: Elles sont hydrophiles, biocompatibles, non toxique et stable. Ce dérivé du PEG colloïde peut être plus efficace par rapport à une solution de polymère en contrôlant la densité des molécules de PEG au niveau du cordon médullaire. [12] La récupération de la conduction SSEP après 15 - 20 mn après l'injection a été observée chez les cobayes avec des moelles sectionnées. [25]


(…) Des meilleurs agents que le PEG ont été identifiés et sont disponibles. Le chitosane (poly-β-(1 → 4)-D-glucosamine) est un polymère naturel chargé positivement qui peut être préparé par dé-N-acétylation de la chitine, un biopolymère naturel largement disponible (crustacés, champignons). Il est biocompatible, biodégradable et non toxique. Il est normalement utilisé comme un hémostatique clinique et un agent de cicatrisation de la plaie à la fois dans de la gaze et en granulés. Le Chitosane apparaît supérieur au PEG : le Chitosane dans une solution saline stérile peut agir comme un agent de scellement à membrane puissant et neuroprotecteur, doté de la capacité de ciblage significatif [12]. Le Chitosane est capable de former de gros agrégats de phospholipides en induisant la fusion de petites phosphatidylcholine dipalmitoyl (DPPC) bicouches, une composante majeure de la membrane plasmique.


La combinaison des actions du Chitosane et du PEG conduit à un nouvel hydrogel développé sur la base de chitosane photo-réticulable (Az-C), préparé par conjugaison partielle de l'acide 4-azidobenzoïque (ABA) au chitosane. [3]. L'hydrogel de chitosane est intéressant pour une utilisation dans notre procédure GEMINI, en raison de sa simplicité d'application, l'adhérence des tissus, la sécurité et la biocompatibilité. Le réseau Az-C est renforcé par l'addition de PEG (gel Az-C/PEG). Le PEG de faible poids moléculaire avec un groupe terminal non réactif serait préférable. Ce gel peut être appliqué comme un liquide visqueux qui s'écoule autour du cordon médullaire endommagé tenus temporairement ensemble. La solution de gel peut être rapidement réticulée in situ par une illumination UV de courte durée, qui recouvre la partie tubulaire des nerfs et fournissant une liaison fiable pendant le processus de guérison. Les gels composites de PEG et Az-C ont des modules de stockage supérieurs et des temps de gélification plus courts que d'un gel Az-C ou de la colle de fibrine, et les nerfs qui s'anastomosent avec un gel Az-C/PEG tolèrent une force plus élevés que ceux de la colle de fibrine avant défaillance. Ces effets sont probablement dus à la formation d'un réseau semi-IPN, où le PEG interpénètre le réseau covalent Az-C et renforce physiquement le réseau. Les gels Az-C/PEG sont compatibles avec les tissus nerveux et les cellules. Le PEG est libérée lentement pendant une période prolongée, en fournissant un potentiel fusogène supplémentaire.


Une objection possible à la procédure GEMINI implique la nécessité supposée de l'alignement mécanique approprié des axones sectionnés. Les résultats comportementaux des expériences avec le PEG, cependant, montrent que, si le nombre d'axones reconnecté à prévoir est inconnue, les résultats sont néanmoins cliniquement significatifs, comme l'a souligné Bittner et al. [6]. Il est intéressant de noter que seulement 10% des voies spinales descendantes sont suffisantes pour un contrôle volontaire de la locomotion chez l'homme. [4] Il est également important de remarquer comment la matière grise dans ce paradigme reste fondamentalement intacte et fonctionnelle. Ici, les chaînes interneuronales peuvent fonctionner comme un relais entre les signaux supraspinaux et le circuit moteur inférieur, et de signaux sensoriels afin de promouvoir la plasticité. Les interneurones peuvent agir comme un générateur spinal central pour le mouvement chez l'homme, et les stratégies de traitement qui favorisent la germination et la reconnexion des interneurones ont un grand potentiel dans la promotion de la récupération fonctionnelle. [17] Une façon d'y parvenir est par une stimulation électrique : la stimulation électrique est connue pour favoriser la plasticité et la régénération chez les patients (par exemple, 20 Hz stimulation continue. [8] , [14]. Dans le projet GEMINI, cela pourrait se faire en installant un appareil stimulateur épidural médullaire, couramment employé, de manière sûre pour traiter des affections neurologiques. Une autre façon intéressante de fournir une stimulation électrique est l'oscillating field stimulation. [27] Fait intéressant, l'électricité peut être exploitée pour réaliser la fusion axonale (électrofusion) : Cette méthode à l'heure actuelle n'est pas une alternative appropriée pour GEMINI, mais elle pourrait être explorée dans ce contexte [11]




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




Gemini: Cord Anastomosis       


During the GEMINI procedure, the surgeons will cut the cooled spinal cords with an ultra-sharp blade: This is of course totally different from what happens in clinical spinal cord injury, where gross damage and scarring hinder regeneration. It is this "clean cut" the key to spinal cord fusion, in that it allows proximally severed axons to be "fused" with their distal counterparts. This fusion exploits so-called fusogens/sealants.


Several families of inorganic polymers (polyethylene glycol [PEG], nonionic detergents triblock copolymers, i.e., polymers of a PEG-propylene glycol-PEG structure: Poloxamers - e.g., poloxamer 188, 1107 - and poloxamines) are able to immediately reconstitute (fuse/repair) cell membranes damaged by mechanical injury, independently of any known endogenous sealing mechanism. [7] PEG (independent of molecular weight, 400-5000 being all equally effective) is both water-soluble and nontoxic in man; it can also seal the endothelium and wounds simply go dry during experimental laminectomy procedures. [20]


Originally, this "fusogenic" potential was exploited to induce the formation of hybridomas during the production of monoclonal antibodies as well as facilitating vesicular fusion in model membrane studies. Membrane fusion and attendant mixing of the cytoplasm of fused cells occurs when adjacent membranes touch in the presence of PEG or similar compound. Acute dehydration of the fusing plasmalemmas permits glycol/protein/lipid structures to resolve into each other at the outer membrane leaflet first and the inner membrane leaflet subsequently. [21] In other words, dehydration of the membrane facilitates the hydrophobic core of the lamellae to become continuous; rehydration after PEG exposure permits the polar forces associated with the water phase to help reorganize the structure of transmembrane elements. PEG is dislodged once the membrane is sealed. This reorganization of cellular water is believed to result from the strongly hydrophilic structure of PEG.


In contrast, triblock copolymers, which are mainly composed of PEG side chains around a high molecular mass hydrophobic core, act differently, namely, the hydrophobic head group inserts itself into the membrane breach, seal-plugging it.


The diameter of injured axons does not affect their susceptibility to repair by PEG: Both myelinated and unmyelinated axons are equally susceptible, but also neurons.


PEG is easy to administer and has a strong safety record in man, often employed as vehicle to clinically injected therapeutic agents. [33] P188 has also been utilized clinically in man without ill effects. Yet, the lower the molecular weight of PEG, the more toxic might be the by-products of degradation in the body (the monomer is very toxic) and thus only a molecular weight >1000 is totally safe in man.


Bittner et al. [5] were the first to show axonal fusion after complete axonal transection and data accrued since 1999 strongly point to the actual possibility of functional reconnection of the severed spinal cord. [7],[12] In these experiments, immediate (within 2 minutes and in no case more than 3 minutes of disconnection) topical application to isolated severed (transected and reattached) guinea pig spinal cord white matter in vitro and both immediate topical or intravenous (IV) application of PEG in vivo reversed physiological conduction block and dramatically increased the number of surviving axons (i.e., the overall amount of spared white matter) to a similar degree. This was associated with an extremely rapid electrophysiological (100%) and/or behavioral (93%) recovery in mammals: The first action potentials are evident within 5'-15'. [7],[12] In neurologically complete spinal cord injuries (SCI) in dogs, there was a significant and rapid recovery of conduction, ambulation, and sensibility. [7],[12] Recovery is stable for at least a month and actually improves with time. In both dogs and guinea pigs, IV PEG still had effects, respectively, 72 and 8 hours after SCI (instead, rats could be salvaged at 2 and 4 hours, but not 6 hours, after brain injury: There was actually a worsening), but it should be stressed how IV injection of 30% PEG only increased the locomotor rating score by 0.7 out of a 21-point-scale compared with the controls receiving saline, partly due to the difficulty in delivering sufficient amount of agents to the injured site via systemic circulation. This is a clear indication for the need to use a topical approach. In any case, PEG appears to be superior to poloxamer 188. A successful phase I human trial of PEG on human volunteers has been completed. [12]


To sum up, no more than 2 minutes of application of PEG can fuse previously severed myelinated axons in completely transected spinal cords, enough to permit the diffusion of intracellular markers throughout the reconnected segments and immediate recover of conduction of compound action potentials lost after injury. Injected PEG crosses the blood-brain barrier and spontaneously targets areas of neural injury, without accumulating or lingering in undamaged tissues. Similarly, PEG injected beneath the perineural sheath near the lesion in peripheral nerves is effective in functional repair. [7],[12]


Certainly, PEG-mediated plasma membrane resealing is incomplete: Compound action potentials are only 20% strong, owing to either leakiness to K+ or inability of PEG to target paranodal regions of clustered K+ channels likely exposed to demyelination. However, this can be partially offset by the administration of a specific agent, 4-AminoPyridine, a drug in clinical use, with doubling of recovered strength (40%). [12]


Fortunately, better ways to deliver PEG have been developed.


One involves self-assembled monomethoxy poly(ethylene glycol)-poly(D, L-lactic acid) [mPEG (2000)-PDLLA] di-block copolymer micelles (60 nm diameter), in which a PEG shell surrounds a hydrophobic inner core. These polymeric micelles, sizing from 10 to 100 nm, possess unique properties such as biocompatibility and long blood residence time, and have been widely investigated as nano-carriers of water-insoluble drugs. [12] Injured spinal tissue incubated with micelles showed rapid restoration of compound action potential into axons. Much lower micelle concentration is required for treatment than pure PEG. Injected mPEG-PDLLA micelles are significantly more effective than high-concentration PEG in functional recovery of SCI, likely due to prolonged blood residence of mPEG-PDLLA micelles.


Another way exploits monodispersed, mesoporous spherical PEG-decorated silica nanoparticles: These are hydrophilic, biocompatible, nontoxic, and stable. This colloid-based PEG derivative may do an even better job compared with polymer solution by controlling the density of PEG molecules at cord level. [12] Recovery of SSEP conduction after 15'-20' following injection was seen in guinea pigs with transected cords. [25]


An alternative, possible better way to fuse severed axons has been described. [6] Methylene Blue is applied in hypotonic Ca++free saline to open cut axonal ends and inhibit their plasmalemmal sealing. Then, a hypotonic solution of PEG (500 mM) is applied to open closely apposed axonal ends to induce their membranes to rapidly flow into each other (PEG-fusion). Finally, Ca++-containing isotonic saline is applied to remove PEG and to induce endogenous sealing of any remaining plasmalemmal holes by Ca++-induced accumulation and fusion of vesicles. This technique has been applied to experimentally cut sciatic nerves in rats with excellent results.


Better agents than PEG have been identified and are available. Chitosan (poly-β-(1 → 4)-D-glucosamine) is a positively charged natural polymer that can be prepared by de-N-acetylation of chitin, a widely found natural biopolymer (crustaceans, fungi). It is biocompatible, biodegradable, and nontoxic. It is normally used as clinical hemostatic and wound healing agent in both gauze and granules. Chitosan appears superior to PEG: Chitosan in sterile saline (or otherwise nanoengineered nano/micro particles) can act as a potent membrane sealer and neuroprotector, being endowed with significant targeting ability. [12] Chitosan is capable of forming large phospholipid aggregates by inducing the fusion of small dipalmitoyl phosphatidylcholine (DPPC) bilayers, a major component of the plasma membrane.


Combining the actions of both chitosan and PEG leads to a newly developed hydrogel based on photo-cross-linkable chitosan (Az-C), prepared by partial conjugation of 4-azidobenzoic acid (ABA) to chitosan. [3] Chitosan hydrogel is attractive for use in GEMINI, due to its simplicity of application, tissue adhesiveness, safety, and biocompatibility. The Az-C network is reinforced by adding PEG (Az-C/PEG gel). Low-molecular-weight PEG with a nonreactive terminal group would be best. This gel can be applied as a viscous liquid that flows around the damaged cord temporarily held together. The gel precursor solution can be quickly cross-linked in situ by short-term UV illumination, covering the tubular part of the nerves and providing a reliable linkage during the healing process. The composite gels of PEG and Az-C have higher storage moduli and shorter gelation times than an Az-C gel or fibrin glue, and nerves anastomosed with an Az-C/PEG gel tolerate a higher force than those with fibrin glue prior to failure. These effects are likely due to the formation of a semi-IPN network, where PEG interpenetrates the covalent Az-C network and physically reinforces the network. Az-C/PEG gels are compatible with nerve tissues and cells. PEG is slowly released over a prolonged period, providing additional fusogenic potential.


A possible objection to GEMINI involves the supposed need for proper mechanical alignment (abutment) of the severed axons. The behavioral results of the PEG experiments, however, make a strong point that, while the number of axons reconnected to be expected is unknown, the results are nonetheless clinically meaningful, as highlighted by Bittner et al. [6] It is relevant to note how as little as 10% of descending spinal tracts are sufficient for some voluntary control of locomotion in man. [4] It is equally important to remark how the gray matter in this paradigm remains basically unscathed and functional. Here, interneuronal chains can function as a relay between the supraspinal input and the lower motor circuitry, given proper active training and provision of sensory cues in order to promote plasticity. Interneurons may act as central pattern generator for movement in man, and treatment strategies that promote their sprouting and reconnection of interneurons have great potential in promoting functional recovery. [17] One way to achieve this is by electrical stimulation: Electrical stimulation is known to promote plasticity and regeneration in patients (e.g., 20 Hz continuous stimulation. [8],[14] In GEMINI, this would be achieved by installing an epidural spinal cord stimulating (SCS) apparatus, a commonly employed, safe way to treat neurological conditions. Parenthetically, these interneuronal chains can be set into operation by nonpatterned stimulation delivered via intact segmental input pathways: SCS has proved effective in this regard too in humans. [23] Another attractive way to supply electrical stimulation is by oscillating field stimulation. [27] Interestingly, electricity can be exploited to achieve axonal fusion (electrofusion): This method is at the moment not a suitable alternative for GEMINI, but it should be explored in this context. [11]




Source : http://www.surgicalneurologyint.com/article.asp?issn=2152-7806;year=2013;volume=4;issue=2;spage=335;epage=342;aulast=Canavero


Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #5 le: 26 juin 2013 à 15:33:11 »
C'est un peut complexe leur explication, en lisant j'ai compris le contraire.... Je comprend mieux maintenant... En tout cas c'est une super info si il peuvent faire "MA MÉTHODE" de greffe de ME + injection de PEG

Hors ligne gregmdm

  • Intermitent du forum
  • ****
  • Messages: 37
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: trop haut
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #4 le: 26 juin 2013 à 15:01:12 »
C'est en fait une greffe de corps.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4068
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #3 le: 26 juin 2013 à 14:41:39 »
José, l'idée de ce neurochirurgien est de greffer "ma" tête de tétra sur le corps intact d'un type en état de mort cérébrale... Mais comme tu dis, l'intéressant pour nous serait plutôt d'utiliser les "matériaux chimiques permettant de rétablir les liens entre les fibres nerveuses" qu'il utiliserait pour cette greffe de tête ! En plus, leur étude animale a été publiées dans le Surgical Neurology International ! :rolleyes:


Voici le lien vers l'article du Surgical Neurology International : http://www.surgicalneurologyint.com/article.asp?issn=2152-7806;year=2013;volume=4;issue=2;spage=335;epage=342;aulast=Canavero

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : un nouvel espoir "La greffe de tête, c'est pour demain"
« Réponse #2 le: 26 juin 2013 à 14:32:45 »
ce que je ne comprend pas c'est :
- "Le donneur est un individu mort suite, par exemple, à un traumatisme crânien ou à un ictus" resultat = un bonhomme habimé
- "Le receveur, en revanche, doit être atteint d’une maladie neuromusculaire dégénérative ou être tétraplégique" résultat = un bonhomme ayant besoint d'un nouveau système nerveux.... le probleme est donc pourquoi greffer quelque chose d'habimé sur quelqu'un deja habimé....
le monde est à la recherche de ce fameux produit chimique pour les BM entre autre et lui il arrive tout pimpant disant qu'il l'à??
pourquoi ne pas prélever des moelle epiniere sur des donneur d'organe et les greffer à la place des notre avec une dose de produit chimique?
 
ps : ne prennez pas mal le mot "habimé", nous somme tous des habimés à plus ou moins grande echelle...

 

Utilisateur

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Soutenez-nous

Recherche rapide


* Qui est en ligne

  • user CCBot

* Derniers Membres

Lavandula2
90j 20h 50m
chris26 chris26
84j 2h 18m
Arnaud Arnaud
83j 9h 36m
charlieboy charlieboy
66j 2h 52m
Gyzmo34 Gyzmo34
63j 9m

* Top membres

gilles gilles
5045 Messages
TDelrieu TDelrieu
4068 Messages
farid
1320 Messages
caro23 caro23
1269 Messages
Lavandula2
1268 Messages
terryfrogger terryfrogger
1232 Messages
STEPHANE STEPHANE
976 Messages
SMF spam blocked by CleanTalk