Auteur Sujet: Acorda Therapeutics - Chondroitinase / AC105  (Lu 12520 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5060
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Acorda Therapeutics - Chondroitinase / AC105
« Réponse #10 le: 25 janvier 2013 à 16:57:45 »
intérêt je sait pas mais il y à accord avec l'armée US les progrès seront la, l'armée a de gros budget pour financer la recherche
a cause de leurs Vétérans traumatisé médullaires en afghanistan et irak.
Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne harbib

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 137
    • Voir le profil
Re : Acorda Therapeutics - Chondroitinase / AC105
« Réponse #9 le: 25 janvier 2013 à 13:11:13 »
bonjour
estce qu il ya un interet pour les  blesses chronique

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4076
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Acorda Therapeutics - Chondroitinase / AC105
« Réponse #8 le: 25 janvier 2013 à 11:55:03 »
Citer
24 janvier 2013


Acorda Therapeutics annonce que le Département de la Défense soutient l'étude de AC105 pour les lésions aiguës de la moelle épinière


Ardsley, New York - ( BUSINESS WIRE ) - Acorda Therapeutics a annoncé aujourd'hui que la US Army Medical Research a attribué à la société un contrat de 2,67 millions de dollars pour soutenir la recherche sur le développement de AC105, une formulation de magnésium pour le traitement des lésions de la moelle épinière (LME).


Le contrat permettra de soutenir un essai clinique de phase 2 pour évaluer l'innocuité et la tolérabilité du AC105 chez les personnes atteintes de LME aiguës. La société prévoit d'ouvrir l'inscription de patients pour cette étude dans la première moitié de 2013.


"Les lésions de la moelle épinière entraînent souvent une invalidité grave et permanente, et se produisent surtout chez les jeunes. Cela conduit à des soins de longue durée et affecte la qualité de vie de la personne atteinte, ainsi que leur famille et le système de santé dans son ensemble ", a déclaré le Dr. Anthony Caggiano, vice-président d'Acorda pour la Recherche et le développement. "Nous sommes heureux de collaborer avec l'armée américaine sur ce projet afin de déterminer si l'AC105 peut améliorer les résultats dans les LME. C'est aussi un privilège pour nous de travailler sur une thérapie qui peut aider ceux qui ont été blessés dans l'exercice de leurs fonctions."


Dans les études précliniques, AC105 a démontré des propriétés neuroprotectrices et l'amélioration de la fonction locomotrice dans les LME lorsque le traitement a été administré qelques heures après la blessure. La FDA a accordé la désignation Fast Track pour l'AC105 afin d'améliorer la récupération fonctionnelle des patients blessés médullaires aiguës. Acorda va faire une demande de désignation de médicament orphelin à la FDA pour le traitement aigu des LME et fera la même demande en Europe et dans d'autres parties du monde.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




January 24, 2013 07:00 AM Eastern Time


Acorda Therapeutics Announces Department of Defense Contract to Support Study of AC105 in Acute Spinal Cord Injury


ARDSLEY, N.Y.--(BUSINESS WIRE)--Acorda Therapeutics, Inc. (Nasdaq: ACOR) today announced that the U.S. Army Medical Research and Material Command (USAMRMC) has awarded the Company a $2.67 million research contract to support development of AC105, a propriety magnesium formulation being studied as a treatment for acute spinal cord injury (SCI).


The contract will help support a Phase 2 clinical trial designed primarily to assess the safety and tolerability of AC105 in people with acute SCI. The Company plans to open enrollment for this study in the first half of 2013.


“Spinal cord injuries often result in severe, lifelong disability, and primarily occur in young people. This leads to long-term care and quality of life issues for the person with the injury, as well as for their family and the healthcare system as a whole,” said Anthony Caggiano, M.D., Ph.D., Acorda’s Vice President of Research and Development. “We are pleased to be collaborating with the U.S. Army on this project to determine if AC105 can improve outcomes in SCI. It is also a privilege for us to be working on a therapy that may help those who have been injured in the line of duty.”


In preclinical studies, AC105 demonstrated neuroprotective properties and improvement of locomotor function in SCI when therapy was initiated within several hours of injury. The U.S. Food and Drug Administration (FDA) granted Fast Track designation for AC105 to improve functional recovery of acute SCI patients. Acorda expects to apply for FDA orphan drug designation for the acute treatment of SCI and will explore orphan drug designations in Europe and in other parts of the world.


Source : http://www.businesswire.com/news/home/20130124005366/en/Acorda-Therapeutics-Announces-Department-Defense-Contract-Support?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4076
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Acorda Therapeutics - Chondroitinase
« Réponse #7 le: 23 août 2009 à 15:34:07 »
Citer
La combinaison d’une injection et d'exercices pourrait aider des paralysés à regagner l'utilisation de leurs mains

10 août 2009

Une injection qui aide à guérir les moelles épinières lésées et qui soulage la paralysie est développée actuellement par des scientifiques britanniques.

On espère que des patients tels que les victimes d'accident de voiture pourraient retrouver l'utilisation de leurs mains, leur permettant de manger et boire sans aide et même de travailler à nouveau.

Bien que l’injection permet des améliorations qui peuvent sembler petites comparées à la possibilité de remarcher, cela pourrait néanmoins apporter des avantages énormes en termes de qualité de vie.

Les patients avec un AVC pourraient également tirer bénéfice du chondroitinase, qui pourrait être mis sur le marché dans sept ans (NdT : le temps nécessaire aux trois phases d’essais cliniques).

Le chondroitinase, qui est une enzyme bactérienne, déclenche la croissance de nouveaux nerfs. La combinaison avec de la kinésithérapie reconstitue certains mouvements.

Pour montrer cela, les chercheurs ont administré des doses régulières du médicament aux rats avec une patte avant paralysée.

Quand les rats ont été soumis à un régime d'exercices intensifs se concentrant sur la patte paralysée, ils sont rapidement devenus plus adroits.

Après six semaines, ils étaient presque aussi bons que les animaux en bonne santé pour saisir des graines et des granules et les manger, rapporte le journal Nature Neuroscience.

Le chercheur James Fawcett, du Cambridge University's Centre for Brain Repair, a dit : « Donner du chondroitinase par lui-même n'aide pas vraiment et la rééducation seule n'aide pas non plus.

« Ca fonctionne seulement si l’on combine les deux ensemble. Le Chondroitinase ouvre une fenêtre pendant laquelle on peut rendre la rééducation très efficace.

« Cela met votre moelle épinière au niveau de plasticité que vous aviez à l'âge de cinq environ, rendant possible le contournement de la lésion et la reconnexion des circuits qui reconstitue les fonctions.

« Nous pensons que cela va être un traitement important. » Les victimes du type le plus courant de lésions médullaires, où les épaules et les coudes fonctionnent mais pas les mains, pourraient regagner l'utilisation de leurs doigts.

Professeur Fawcett a dit : « Sortir du fauteuil roulant est une priorité basse pour ces patients. Leur priorité la plus élevée est le mouvement de leurs mains.

« Quelqu'un qui a le mouvement de la main peut vivre autonome et peut avoir un travail. Quelqu'un sans mouvements des mains a besoin d'un soignant pour l’aider journalièrement. »

Environ 40.000 Britanniques vivent avec une paralysie provoquée par des accidents de voiture, accidents sportifs et chutes, et ils coûtent au NHS jusqu'à £1Milliard par an. Le Chondroitinase est maintenant rendu sûr pour l'usage chez l'humain et les premiers essais cliniques pourraient commencer d’ici trois ans.

Les patients en rééducation recevront probablement quatre ou cinq injections bimensuelles, en commençant autour d'un mois après les lésions. On ne sait pas encore si les patients présentant des lésions de longue date en bénéficieraient.

Le besoin d'essais cliniques à grande échelle signifie que le Chondroitinase ne sera pas mis sur le marché avant 2016.

Mark Bacon, de la fondation Spinal Research - qui a financé les études pour rendre l'usage de ce médicament sûr pour l’humain - dit que celui-ci a un « énorme potentiel ».

Il a dit : « Une petite amélioration fonctionnelle signifiera une augmentation importante de la qualité de vie. »


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


The paralysis buster: Jab and exercise combination could help sufferers regain the use of their hands

10th August 2009

A jab that helps heal damaged spinal cords and eases paralysis is being developed by British scientists.

It is hoped that patients such as car crash victims could be given back the use of their hands, allowing them to eat and drink without help and even to return to work.

While the jab offers improvements that may seem small compared to the possibility of making the wheelchair-bound walk again, it could bring a huge benefits in terms of quality of life.

Scientists are developing an injection that will help heal damaged spinal cords and ease paralysis

Stroke patients could also benefit from the drug chondroitinase, which could be on the market in seven years.

Experts from the charity that bears the name of Superman actor Christopher Reeve, who was left paralysed from the neck down after a 1995 riding accident, describe the potential implications as ' profound'.

Chondroitinase, which is based on a bacterial enzyme, triggers growth of new nerves. Combining it with physiotherapy restores some movement.

To show this, researchers gave regular doses of the drug to rats with a paralysed front paw.

When the rats were also subjected to an intensive exercise regime focusing on the paw, they quickly became more dextrous.
After six weeks they were almost as good as healthy creatures at grasping seeds and sugar pellets and eating them, the journal Nature Neuroscience reports.

Researcher James Fawcett, of Cambridge University's Centre for Brain Repair, said: 'Giving chondroitinase by itself doesn't really help and rehabilitation by itself doesn't really help.

'The thing that works is doing both together. Chondroitinase opens a window during which you can make rehabilitation very effective.

'It takes your spinal cord to a level of plasticity you had at the age of five or so, making the possibilities for bypassing the injury and remaking circuits that bring back function so much better.

'We think this is going to be an important treatment.' Victims of the most common type of spinal cord injury, where the shoulders and elbows work but the hands do not, could regain use of their fingers.

Professor Fawcett said: 'Getting out of a wheelchair is a low priority for patients because wheelchairs work well. Their highest priority is hand movement.

'Someone who has got hand movement can live independently and have a job. Someone without hand movement needs a carer to help them every day.'

Around 40,000 Britons are living with paralysis caused by car crashes, sporting accidents and falls, at a cost to the NHS of up to £1billion a year. Chondroitinase is now being made safe for use in humans and the first trials could start in as little as three years.

It is likely patients undergoing rehab would be given four or five fortnightly jabs, with the first around a month after the injury. It is not clear if patients with long- standing problems would benefit.

The need for large- scale tests means the drug will not be on the market before 2016.

Mark Bacon, of charity Spinal Research - which is funding studies into making the drug safe for human use - said it had 'enormous potential'.

He said: 'A small improvement will mean a massive improvement in quality of life.'

Susan Howley, of the Christopher and Dana Reed Foundation - in the U.S. which part-funded the study - said: 'These are profound improvements that will benefit society at large.'


Source : http://www.dailymail.co.uk/health/article-1205436/The-paralysis-buster-Jab-exercise-combination-help-sufferers-regain-use-hands.html

Hors ligne fti

  • Je n'accepterai jamais
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 435
  • Sexe: Homme
  • Envers et contre tous
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
Re : Acorda Therapeutics - Chondroitinase
« Réponse #6 le: 19 octobre 2008 à 11:25:13 »
étude avec Wise Young



Citer
J Neurotrauma. 2008 Avril;25(4):334-49.

Une seule injection intrarachidienne à haute dose de chondroitinase réduit les glycosaminoglycanes dans la moelle épinière lésée et favorise la recroissance axonale corticospinale après hémisection mais pas contusion.

Iseda T, Okuda T, Kane-Goldsmith N, Mathew M, Ahmed S, Chang YW, Young W, Grumet M.

W.M. Keck Center for Collaborative Neuroscience, Department of Cell Biology and Neuroscience, Rutgers University, Piscataway, NJ, USA.

Les chondroïtine sulfate protéoglycanes (CSPGs) inhibent la croissance axonale, et le traitement avec du chondroitinase ABC favorise la régénération axonale dans quelques modèles de lésions du système nerveux central (CNS). Les objectifs de cette étude étaient (1) pour comparer l'aspect spatiotemporel de l'expression du CSPG entre les modèles de contusion de la moelle épinière et d’hémisection, et (2) pour évaluer les effets du traitement avec le chondroitinase sur la recroissance axonale dans les deux modèles de lésions. Après hémisection, l’immunoréactivité (IR) du CSPG dans le site lésionnel a augmenté jusqu’à un pic à 18 jours, mais a diminué nettement après 49 jours ; en revanche, l’IR du CSPG est restée haute pendant au moins 49 jours après contusion. Après hémisection, beaucoup d’axones du système corticospinal (CST) sont restés près des sites lésionnels riches en CSPG, mais après contusion, la plupart des axones du CST se sont rétracter à approximativement 1 millimètre rostral du kyste riche en CSPG. L'injection intrarachidienne du chondroitinase à 0, 1, 2, et 4 semaines post-lésions a nettement réduit l’IR du CSPG dans les deux modèles de lésions dans les 4 jours, et l’IR du CSPG est resté bas pendant au moins 3 semaines. Après le traitement du chondroitinase, beaucoup d'axones se sont développés autour du site lésionnel dans les moelles épinières hémisectionnées mais pas dans les moelles épinières contusionnées. Nous proposons que la croissance axonale améliorée dans les moelles épinières hémisectionnées soit due à une diminution de l'inhibition résultant de la dégradation du CSPGs situé à côté des axones du CST coupés. Alors que dans les contusions de la moelle épinière, les axones du CST rétractés échouent à se développer à travers les zones gliotiques qui entourent les sites lésionnels riches en CSPG en dépit de la dégradation efficace avec le chondroitinase, suggérant que d'autres inhibiteurs de croissance axonale persistent dans les zones gliotiques.


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


J Neurotrauma. 2008 Apr;25(4):334-49.

Single, high-dose intraspinal injection of chondroitinase reduces glycosaminoglycans in injured spinal cord and promotes corticospinal axonal regrowth after hemisection but not contusion.

Iseda T, Okuda T, Kane-Goldsmith N, Mathew M, Ahmed S, Chang YW, Young W, Grumet M.

W.M. Keck Center for Collaborative Neuroscience, Department of Cell Biology and Neuroscience, Rutgers University, Piscataway, NJ, USA.

Chondroitin sulfate proteoglycans (CSPGs) inhibit axonal growth, and treatment with chondroitinase ABC promotes axonal regeneration in some models of central nervous system (CNS) injury. The aims of this study were (1) to compare the spatiotemporal appearance of CSPG expression between spinal cord contusion and hemisection models, and (2) to evaluate chondroitinase treatment effects on axonal regrowth in the two injury models. After hemisection, CSPG-immunoreactivity (IR) in the injury site rose to peak levels at 18 days but then decreased dramatically by 49 days; in contrast, CSPG-IR remained high for at least 49 days after contusion. After hemisection, many anterogradely labeled corticospinal tract (CST) axons remained close to CSPG-rich lesion sites, but after contusion, most CST axons retracted by approximately 1 mm rostral from the rostral-most CSPG-rich cyst. Intraspinal injection of chondroitinase at 0, 1, 2, and 4 weeks following injury dramatically reduced CSPG-IR in both injury models within 4 days, and CSPG-IR remained low for at least 3 weeks. After the chondroitinase treatment, many axons grew around the lesion site in hemisected spinal cords but not in contused spinal cords. We propose that improved axonal growth in hemisected spinal cords is due to decreased inhibition resulting from degradation of CSPGs located adjacent to severed CST axons. However, in spinal cord contusions, retracted CST axons fail to grow across gliotic regions that surround CSPG-rich injury sites despite efficient degradation with chondroitinase, suggesting that other inhibitors of axonal growth persist in the gliotic regions.


Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18373483?ordinalpos=4&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_DefaultReportPanel.Pubmed_RVDocSum

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4076
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Acorda Therapeutics - Chondroitinase
« Réponse #5 le: 15 février 2008 à 10:19:27 »
Citer
Nouvel espoir pour les lésions spinales

14 Févr. 2008

Des scientifiques sont sur le point de faire une percée importante dans la réparation des lésions du cordon médullaire.

Une fondation nationale, Action Medical Research, a indiqué que le travail au Cambridge University Centre for Brain Repair pourrait apporter un nouvel espoir aux gens paralysés suite à une fracture des vertèbres du dos et du cou.

Au Royaume-Uni, il y a plus de 40.000 personnes avec des lésions spinales, qui peuvent prendre la forme d’une perte de sensations jusqu’à une paralysie complète.

Le problème pour les neurologues est que le corps ne peut pas réparer tout seul les lésions au cerveau ou au cordon médullaire.

Bien que les nerfs puissent régénérer, ils sont bloqués par le tissu de cicatrice à l'emplacement des lésions spinales.

L'équipe du professeur James Fawcett basée à Cambridge pense qu'elle est près d'un traitement clinique qui pourrait permettre aux fibres nerveuses de régénérer dans le cordon médullaire et d’aider les fibres nerveuses restantes à fonctionner plus efficacement.

L'équipe a constaté qu'une enzyme bactérienne nommée chondroitinase peut digérer des molécules dans le tissu de cicatrice pour permettre la repousse de quelques fibres nerveuses.

Elle favorise également la plasticité nerveuse, ce qui signifie que toutes fibres nerveuses intactes restantes ont une plus grande probabilité d'établir de nouvelles connexions pour ponter le secteur de la lésion.

Le professeur Fawcett a dit : "Il est rare de trouver un cordon médullaire complètement sectionné. Généralement, il reste quelques fibres nerveuses intactes.

"Des essais cliniques n’ont pourtant pas encore commencé, mais le traitement est en cours de développement pré-clinique par Acorda Therapeutics, une compagnie de biotechnologie à New York."


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


New hope on spinal injury

FEB 14 2008

SCIENTISTS are on the brink of a major potential breakthrough in the repair of spinal cord injuries.

Action Medical Research, a national charity, has said that the work at the Cambridge University Centre for Brain Repair may bring new hope to people paralysed as a result of broken backs and necks.

In the UK there are more than 40,000 people with spinal injuries, which can take the form of anything from loss of sensation to full paralysis.

The problem facing neurologists has been that the body cannot repair damage to the brain or spinal cord.

Although nerves can regenerate, they are blocked by the scar tissue at the site of the spinal injury.

Professor James Fawcett's Cambridge-based team believes it is close to a clinical treatment that could allow nerve fibres to regenerate within the spinal cord and encourage remaining nerve fibres to work more effectively.

The team has found that a bacterial enzyme called chondroitinase can digest molecules within scar tissue to allow some nerve fibres to regrow.

It also promotes nerve plasticity, which means that any remaining undamaged nerve fibres have an increased likelihood of making new connections to bypass the area of damage.

Professor Fawcett said: "It is rare to find that a spinal cord is completely severed. Generally there are still some nerve fibres that are undamaged.

"Clinical trials have not yet been started, but the treatment is under pre-clinical development by Acorda Therapeutics, a biotechnology company in New York."


Source : http://www.liverpoolecho.co.uk/liverpool-news/local-news/2008/02/14/new-hope-on-spinal-injury-100252-20473616/

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4076
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Acorda Therapeutics - Chondroitinase
« Réponse #4 le: 24 août 2007 à 17:37:43 »
Citer
Experimental Neurology
8 Mai 2007

Comment le chondroitinase favorise-t-il le rétablissement fonctionnel dans le SNC blessé ?

Dámaso Crespo, Richard A. Asher, Rachel Lin, Kate E. Rhodes and James W. Fawcett

Cambridge University Centre for Brain Repair, Forvie Site, Robinson Way, Cambridge, CB2 2PY, UK

Résumé
Un certain nombre d'études récentes ont établi que l'enzyme bactérien chondroitinase ABC favorise le rétablissement fonctionnel dans le Système Nerveux Central (SNC) blessé. Cependant, la façon dont cela fonctionne est rarement abordée. Les effets de l'enzyme sont présumés être dus à la dégradation des chaînes inhibitrices de glycosaminoglycanes (GAG) chondroïtine sulfate. Ici nous passons en revue ce qui est connu au sujet de la composition, de la structure et de la distribution de la matrice extracellulaire dans le SNC, et comment cela change en réponse aux lésions. Nous récapitulons les données concernant la capacité du chondroitinase de favoriser le rétablissement fonctionnel, dans le contexte de la régénération axonale et de la réactivation de la plasticité. Nous présentons également des données préliminaires sur la persistance des effets de l'enzyme in vivo, et son activité de dégradation de l’acide hyaluronique dans des homogénats du SNC in vitro. Nous considérons alors avec précision comment l'enzyme pourrait influencer le rétablissement fonctionnel dans le SNC. La capacité de dégradation du chondroitinase est susceptible d'être plutôt le résultat d’une perturbation plus large de la matrice que la dégradation seule du chondroïtine sulfate.


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


Experimental Neurology
8 May 2007

How does chondroitinase promote functional recovery in the damaged CNS?

Dámaso Crespo, Richard A. Asher, Rachel Lin, Kate E. Rhodes and James W. Fawcett

Cambridge University Centre for Brain Repair, Forvie Site, Robinson Way, Cambridge, CB2 2PY, UK

Abstract
A number of recent studies have established that the bacterial enzyme chondroitinase ABC promotes functional recovery in the injured CNS. The issue of how it works is rarely addressed, however. The effects of the enzyme are presumed to be due to the degradation of inhibitory chondroitin sulphate GAG chains. Here we review what is known about the composition, structure and distribution of the extracellular matrix in the CNS, and how it changes in response to injury. We summarize the data pertaining to the ability of chondroitinase to promote functional recovery, both in the context of axon regeneration and the reactivation of plasticity. We also present preliminary data on the persistence of the effects of the enzyme in vivo, and its hyaluronan-degrading activity in CNS homogenates in vitro. We then consider precisely how the enzyme might influence functional recovery in the CNS. The ability of chondroitinase to degrade hyaluronan is likely to result in greater matrix disruption than the degradation of chondroitin sulphate alone.


Source : http://www.sciencedirect.com/science?_ob=Article...

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4076
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Acorda Therapeutics - Chondroitinase
« Réponse #3 le: 19 mars 2007 à 12:46:45 »
Citer
31-01-2007

Le Chondroitinase ABC favorise la germination des systèmes spinaux intacts et blessés après des lésions du cordon médullaire
 
Les protéoglycanes chondroïtine-sulfate (CSPGs) sont des molécules inhibitrices de matrice extracellulaire qui sont sur-régulées après des lésions du SNC (système nerveux central). La dégradation des CSPGs en employant l'enzyme chondroitinase ABC (ChABC) peut favoriser le rétablissement fonctionnel après des lésions du cordon médullaire. Cependant, les mécanismes sous-tendants ce rétablissement ne sont pas bien établis. Ici nous avons étudié les effets du traitement du ChABC sur la plasticité dans le cordon médullaire. Nous avons trouvé une importante germination des projections descendantes blessées (corticospinales) et intactes (sérotonergiques) ainsi que des afférents primaires non endommagés après une lésion de la colonne cervicale dorsale et un traitement avec le ChABC. On a observé des fibres nerveuses en germination dans des endroits anormaux dans la matière blanche dégénérante à proximité des régions lésées où les CSPGs avaient été dégradés. Des fibres nerveuses corticospinales et sérotonergiques en germination ont été également observées dans la matière grise spinale dans et au-dessous du niveau de la lésion, indiquant une augmention de l'innervation dans les régions terminales des projections descendantes importantes pour la locomotion. Les animaux blessés médullaires traités avec une solution neutre (groupe témoin) n'ont montré aucune germination significative. Intéressant, un traitement avec le ChABC chez les animaux non lésés n'a induit aucune germination. Ainsi, la dénervation et la dégradation des CSPGs sont nécessaires pour favoriser la repousse dans le cordon médulaire. Nous avons également examiné les effets néfastes potentiels de la plasticité induite par le ChABC. Cependant, bien qu'on ait observé une germination afférente primaire après traitement avec le ChABC de lésions de la colonne dorsale lombaire, il n'y avait aucune augmentation des connexions des neurones nociceptifs ou de développement d'allodynie mécanique ou d’hyperalgésie thermique. Ainsi, la dégradation des CSPGs favorise une importante germination des projections spinales dans des zones dégénérantes et dénervées du cordon médullaire ; la germination compensatoire des systèmes descendants pourrait être un mécanisme fondamental sous-jacent le rétablissement fonctionnel.
 
A. W. Barritt, M. Davies, F. Marchand, R. Hartley, J. Grist, P. Yip, S. B. McMahon, et E. J. Bradbury
 
Neurorestoration Group, Wolfson Centre for Age Related Diseases, King’s College London, London SE1 1UL, United Kingdom



===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


2007-1-31

Chondroitinase ABC Promotes Sprouting of Intact and Injured Spinal Systems after Spinal Cord Injury
 
Chondroitin sulfate proteoglycans (CSPGs) are inhibitory extracellular matrix molecules that are upregulated after CNS injury. Degradation of CSPGs using the enzyme chondroitinase ABC (ChABC) can promote functional recovery after spinal cord injury. However, the mechanisms underlying this recovery are not clear. Here we investigated the effects of ChABC treatment on promoting plasticity within the spinal cord. We found robust sprouting of both injured (corticospinal) and intact (serotonergic) descending projections as well as uninjured primary afferents after a cervical dorsal column injury and ChABC treatment. Sprouting fibers were observed in aberrant locations in degenerating white matter proximal to the injury in regions where CSPGs had been degraded. Corticospinal and serotonergic sprouting fibers were also observed in spinal gray matter at and below the level of the lesion, indicating increased innervation in the terminal regions of descending projections important for locomotion. Spinal-injured animals treated with a vehicle solution showed no significant sprouting. Interestingly, ChABC treatment in uninjured animals did not induce sprouting in any system. Thus, both denervation and CSPG degradation were required to promote sprouting within the spinal cord.Wealso examined potential detrimental effects of ChABC-induced plasticity. However, although primary afferent sprouting was observed after lumbar dorsal column lesions andChABC treatment, there was no increased connectivity of nociceptive neurons or development of mechanical allodynia or thermal hyperalgesia. Thus, CSPG digestion promotes robust sprouting of spinal projections in degenerating and denervated areas of the spinal cord; compensatory sprouting of descending systems could be a key mechanism underlying functional recovery.
 
A. W. Barritt,* M. Davies,* F. Marchand, R. Hartley, J. Grist, P. Yip, S. B. McMahon, and E. J. Bradbury
 
Neurorestoration Group, Wolfson Centre for Age Related Diseases, King’s College London, London SE1 1UL, United Kingdom
 

Source : http://www.nrrfr.com/english_nr.asp?newsid=992&bt=Basic%20research


Hors ligne fti

  • Je n'accepterai jamais
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 435
  • Sexe: Homme
  • Envers et contre tous
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
Acorda Therapeutics - Chondroitinase
« Réponse #2 le: 25 mars 2006 à 13:29:18 »
J'ai corrigé en partie le texte car la traduction avait été faite par un logiciel, et j'ai ajouté la version originale en anglais...  Thierry ;)


Citer
Une Étude Préclinique faite par Acorda Therapeutics Montre l'Efficacité du Chondroitinase

Hawthorne, NY février 23, 2005 - Les résultats d'une étude preclinique de la thérapeutique d'Acorda ont montré que le chondroitinase était efficace en améliorant le rétablissement après des lésions du cordon médullaire. Cette avance a été rapportée aujourd'hui dans le Journal of Neurotrauma.

Dans l'étude, des rats ont été traités avec le chondroitinase ou un contrôle suite à des lésions du cordon médullaire, et évalués à plus de 10 semaines de rétablissement. Les animaux traités avec le chondroitinase ont montré des améliorations significatives dans la fonction motrice des membres et de la vessie comparés à ceux traités avec une enzyme (inefficace) de contrôle.

Le Chondroitinase ABCI a été employé pour traiter des rats avec une contusion, ou compression, du cordon médullaire. Puisque seulement un petit pourcentage des lésions humaines du cordon médullaire impliquent une section complète du cordon médullaire, le modèle de contusion imite le plus étroitement les lésions humaines typiques du cordon médullaire, et doit donc très probablement être prédictif de l'efficacité dans les êtres humains. Acorda travaille pour appliquer cette thérapie dans des essais cliniques humains.

Dr Ron Cohen, président d'Acorda, a indiqué, "c'est une avance importante vers le but d'introduire des thérapies en clinique pour le traitement des lésions du cordon médullaire. Les gens avec B.M vivent avec la perte significative de commandes de leurs fonctions corporelles, et une thérapie qui reconstituerait une certaine fonctionalité de la vessie, en plus d'améliorer la fonction motrice, contribuerait de manière significative à leur indépendance et à la qualité de la vie."

En utilisant l'échelle de marche de Basso-Beattie-Bresnahan (BBB), les rats avec des lésions graves ou modérés ont montré des améliorations dans le support de leur propre poids et des capacités de marche, comparé au groupe contrôle. Les animaux ont été également évalués pour leur capacité de vider leurs vessies au cours des 10 semaines post-lésions. Le groupe traité avec le chondroitinase a montré une efficacité améliorée à vider leur vessie, comme mesuré par les volumes résiduels d'urine.

L'auteur principal de l'article est Anthony Caggiano, M.D., Ph.D., directeur du développement Preclinical d'Acorda. Dr Caggiano a indiqué, "pour la première fois, le chondroitinase s'est avéré efficace en réparant le cordon médullaire dans un modèle de lésion par contusion, qui est le modèle le plus proche des lésions humaines. Nous avons été encouragés à voir des résultats positifs dans la fonction motrice et la commande de la vessie."

Au sujet Du Chondroitinase

Les chondroïtin-sulfate protéoglycanes (CSPGs) forment un composant de la cicatrice qui se développe à l'emplacement des lésions traumatiques du cordon médullaire. En tant qu'inhibiteurs efficaces à la croissance des axones, les CSPGs sont censés contribuer à l'échec de la régénération des axones du cordon médullaire pour former des raccordements fonctionnels post-lésion. Jerry Silver, Ph.D, à la “Case Western University“ et membre du comité consultatif scientifique d'Acorda (SAB), est un pionnier à avoir établi le rôle des CSPGs dans des lésions du Système Nerveux Central (SNC). Un groupe d'enzymes bactériennes nommé Chondroitinases décomposent les CSPGs. Chondroitinase ABCI est un membre de cette famille d'enzymes, et a été étudié intensivement dans des études in vitro et in vivo de lésions et de régénération du SNC. Elle a montré augmenter la régénération et la plasticité des raccordements neuraux et ainsi améliorer la fonction motrice et sensorielle dans un certain nombre de modèles animaux des lésions du système nerveux central.

(…)

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

Preclinical Study by Acorda Therapeutics Shows Efficacy of Chondroitinase

Hawthorne, NY February 23, 2005 – Results of a preclinical study from Acorda Therapeutics showed chondroitinase was effective in improving recovery after spinal cord injury. This advance was reported today in the Journal of Neurotrauma.
In the study, rats were treated with either chondroitinase or a control following a spinal cord injury, and evaluated over 10 weeks of recovery. Animals treated with chondroitinase showed significant improvements in motor function of the limbs and bladder function compared to those treated with a control (ineffective) enzyme.
Chondroitinase ABCI was used to treat rats with a contusion, or crush, injury of the spinal cord. Since only a small percentage of human spinal cord injuries involve a complete severing of the spinal cord, the contusion model most closely mimics a typical human spinal cord injury, and is therefore most likely to be predictive of efficacy in human beings. Acorda is working to advance this therapy into human clinical trials.
Ron Cohen, M.D., Acorda's President and CEO stated, “This is an important advance toward the goal of bringing therapies into the clinic for the treatment of spinal cord injury. People with SCI live with significant loss of control of their bodily functions, and a therapy that would restore some bladder function in addition to improving motor function would contribute significantly to both their independence and quality of life.”
Using the Basso-Beattie-Bresnahan (BBB) walking scale, rats with severe or moderate injuries showed improvements in weight support and walking ability relative to the control group. The animals were also evaluated for their ability to empty their bladders over the 10 weeks following injury. The group treated with chondroitinase demonstrated improved efficiency in bladder emptying, as measured by decreased residual urine volumes.

The lead author on the paper is Anthony Caggiano, M.D., Ph.D., Director of Preclinical Development at Acorda Therapeutics. Dr. Caggiano stated, “For the first time, chondroitinase has been shown to be effective in repairing the spinal cord in a contusion injury model, which is the model most equivalent to a human injury. We were encouraged to see positive results in both motor function and bladder control.”

About Chondroitinase
Chondroitin sulfate proteoglycans (CSPGs) form a component of the scar matrix that develops at the site of a traumatic spinal cord injury. As potent inhibitors to the growth of axons, CSPGs are believed to contribute to the failure of spinal cord axons to regenerate and form functional connections after injury. Jerry Silver, Ph.D, of Case Western University and a member of Acorda's Scientific Advisory Board (SAB), is a pioneer in establishing the role of CSPGs in central nervous system injury. A group of bacterial enzymes called chondroitinases serve to break down CSPGs. Chondroitinase ABCI is a member of this enzyme family, and has been studied extensively in both in vitro and in vivo studies of CNS injury and regeneration. It has been shown to enhance regeneration and plasticity of neural connections and improve motor and sensory function in a number of animal models of central nervous system injury. Acorda has licensed technology related to chondroitinase based on the work of James Fawcett, Ph.D. (Cambridge University), also a member of Acorda's SAB, Stephen McMahon, Ph.D. and Elizabeth Bradbury, Ph.D. (King's College London) that is jointly owned by Cambridge and King's College.

(…)

Source :
http://phx.corporate-ir.net/phoenix.zhtml?c=194451&p=irol-newsArticle&ID=791884&highlight=




Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4076
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Acorda Therapeutics - Chondroitinase / AC105
« Réponse #1 le: 27 février 2005 à 15:37:15 »
Cette étude d'Acorda Therapeutics annonce que le Chondroitinase améliore la locomotion et la fonction vésicale après des lésions par contusion de la M.E chez les rats.  :smiley:



Citer
J Neurotrauma 22: 226-39.

Chondroitinase ABCI améliore la locomotion et la fonction vésicale après des lésion par contusion du cordon médullaire de rat.

Caggiano AO, Zimber MP, Ganguly A, Blight AR and Gruskin EA (2005).

Les « chondroïtine sulfate protéoglycanes » sont synthétisés et secrétés dans le cordon médullaire après les lésions. Ces protéoglycanes peuvent limiter la régénération et la plasticité, et limiter le rétablissement après les lésions. Il a été montré que le Chondroitinase, une enzyme bactérienne qui catalyse l'hydrolyse des chaînes de chondroïtine sur les protéoglycanes, améliore les fonctions motrices et sensorielles à la suite des lésions par section partielle du cordon médullaire.

Afin d’évaluer les effets du chondroitinase dans un modèle médicalement pertinent de lésions du cordon médullaire, 128 rats femelles ont subi une lésion par contusion grave, moyenne, ou légère au niveau vertébral D9/D10, et ont été traités pendant 2 semaines avec du Chondroitinase ABCI à 0.06 unité par dose, (…) via l'intermédiaire d'un cathéter intrathecal placé près de la lésion.

Le comportement moteur a été mesuré par un test de locomotion, et la fonction vésicale surveillée en mesurant les volumes résiduels quotidiens d'urine. Les animaux traités avec le Chondroitinase ont montré des améliorations significatives de l'activité locomotrice mesurées par le système de notation BBB après les LME graves et moyennes (respectivement : p < 0.05 et 0.01). On n'a observé aucune différence locomotrice significative dans le groupe avec lésions légères. Dans le groupe avec lésions moyennes, les volumes résiduels d'urine ont été réduits avec le traitement par Chondroitinase [ p < 0.05) et dans le groupe grave de lésions, pendant 6 semaines post-lésions [ NS).

Ces résultats démontrent que le Chondroitinase est efficace pour favoriser le rétablissement somatique et la motricité autonome suite à des lésions médicalement pertinentes du cordon médullaire par contusion, et est donc un candidat thérapeutique pour les lésions humaines du cordon médullaire.


===========================
 :arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


J Neurotrauma 22: 226-39.

Caggiano AO, Zimber MP, Ganguly A, Blight AR and Gruskin EA (2005).

Chondroitinase ABCI Improves Locomotion and Bladder Function following Contusion Injury of the Rat Spinal Cord.

Chondroitin sulfate proteoglycans are synthesized and deposited in the spinal cord following injury. These proteoglycans may restrict regeneration and plasticity and contribute to the limited recovery seen after an injury. Chondroitinase, a bacterial enzyme that catalyzes the hydrolysis of the chondroitin chains on proteoglycans, has been shown to improve motor and sensory function following partial transection lesions of the spinal cord. To assess the effects of chondroitinase in a clinically relevant model of spinal cord injury, 128 female Long-Evans rats received either a severe, moderate, or mild contusion injury at the vertebral level T9/T10 with a forceps model and were treated for 2 weeks with chondroitinase ABCI at 0.06 Units per dose, penicillinase, or vehicle control via an intrathecal catheter placed near the injury. Motor behavior was measured by open-field testing of locomotion and bladder function monitored by measuring daily residual urine volumes. Animals treated with chondroitinase showed significant improvements in open-field locomotor activity as measured by the Basso, Beattie and Bresnahan scoring system after both severe and moderate SCI (p < 0.05 and 0.01, respectively). No significant locomotor differences were observed in the mild injury group. In the moderate injury group, residual urine volumes were reduced with chondroitinase treatment by 2 weeks after injury [p < 0.05) and in the severe injury group, by 6 weeks after injury [NS). These results demonstrate that chondroitinase is effective at promoting both somatic and autonomic motor recovery following a clinically relevant contusion spinal cord injury and is a candidate as a therapeutic for human spinal cord injury.

Acorda Therapeutics, Inc., Hawthorne, New York.



Acorda Therapeutics
15 Skyline Drive
Hawthorne, NY 10532
Phone: 914-347-4300
Fax: 914-347-4560
E-mail : info@acorda.com

Web site : www.acorda.com



Voir : www.acorda.com/pipeline_plasticity.asp



 

Utilisateur

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Soutenez-nous

Recherche rapide


* Qui est en ligne

* Derniers Membres

Lavandula2
91j 9h 13m
chris26 chris26
84j 2h 18m
Arnaud Arnaud
83j 9h 36m
charlieboy charlieboy
66j 4h 54m
Gyzmo34 Gyzmo34
63j 9m

* Top membres

gilles gilles
5060 Messages
TDelrieu TDelrieu
4076 Messages
Breizhfenua Breizhfenua
1519 Messages
farid
1330 Messages
Lavandula2
1279 Messages
caro23 caro23
1269 Messages
terryfrogger terryfrogger
1232 Messages
SMF spam blocked by CleanTalk