Auteur Sujet: Cellules souches : après l'échec de la greffe, un nez pousse dans le dos  (Lu 6269 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Arnaud

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 769
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Autre
  • Niveau de lésion: Flémard
Cellules souches : après l'échec de la greffe, un nez pousse dans le dos

Une greffe de cellules souches de muqueuse nasale effectuée pour rétablir la liaison nerveuse dans les membres inférieurs d’une jeune paraplégique a non seulement échoué mais aussi dégradé sa santé. Apparu progressivement, un semblant de nez lui a, en effet, occasionné de vives douleurs le long de sa colonne vertébrale.
 
140 patients auraient reçu une greffe de cellules souches issues de leur muqueuse nasale à l’hôpital Egas Moniz de Lisbonne, au Portugal. Si la plupart ont vu leur état de santé s’améliorer, 1 % ont pris le risque que leur transplantation échoue, comme cela est arrivé à une jeune paraplégique.
 
Restée anonyme, une patiente états-unienne, qui a perdu l’usage de ses jambes dans un accident de la circulation à l’âge de 18 ans, a accepté trois années plus tard un essai clinique proposé par une équipe médicale de l’hôpital Egas Moniz de Lisbonne, au Portugal. Leur objectif : améliorer sa condition voire la guérir en lui injectant des cellules souches de neurones et celles qui favorisent la croissance des fibres nerveuses.
Une fois prélevées dans la cavité nasale de la patiente, elles furent implantées dans sa colonne vertébrale au niveau de la lésion de sa moelle épinière car ces cellules doivent aider à restaurer la liaison nerveuse entre son cerveau et ses jambes.

Malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées de cette façon. Huit ans après l’intervention, la patiente souffrait de douleurs dans le dos d’intensité croissante, vraisemblablement provoquées par une masse cellulaire de 3 cm de long formée au-dessus de la lésion originelle qui comprimait sa moelle épinière. Aussi, l’an dernier, fut-elle de nouveau opérée — par des médecins américains, cette fois — afin de lui ôter cet appendice et l’autopsier.

Publié dans le Journal of Neurosurgery : Spine, l’examen a ensuite révélé que si la greffe de muqueuse nasale a bien permis un apport de cellules nerveuses, celles-ci ne se sont pas connectées à la moelle et ne se sont pas mises à fonctionner comme espéré. En outre, la transplantation a abouti à l’apparition progressive de cellules nasales — bien entendu, indésirables à cet endroit du corps humain — sous forme de kystes contenant des muqueuses respiratoires et une sorte de mucus épais qui était certainement responsable de ses maux dorsaux. Par ailleurs, la protubérance s’est avèrée bénigne.
 
- Les thérapies avec des cellules souches requièrent plus de surveillance
 
Si d’autres patients ayant reçu un traitement similaire ne se sont pas plaints de telles douleurs, leur greffe date de quatre ans maximum, rapportent les auteurs.

Selon eux, il aurait mieux valu dans ce cas sélectionner, multiplier puis implanter de petits et purs échantillons de cellules souches de neurones de même que celles qui favorisent leur croissance plutôt qu’un amas de muqueuses nasales. En outre, ils reconnaissent qu’il existe peu de suivi de cette catégorie de greffé.

Mais justement, cet essai clinique fut innovant dans le sens où il supprimait l’étape de mise en culture. En 2010, les chercheurs de Lisbonne publiaient leurs résultats en recourant à cette méthode pour 20 personnes paralysées à divers endroits de la colonne vertébrale, sans savoir si l’actuelle patiente américaine en faisait partie. Onze patients ont recouvré du mouvement ou de la sensation et d’autres cas, moins nombreux, de paralysies aggravées ou de méningite furent aussi consignés.

Jean Peduzzi-Nelson, chercheur sur les cellules souches à la Wayne State University de Détroit (États-Unis) qui avait conseillé la greffe à la patiente américaine, s’est dit « attristée d’apprendre la survenue de cet événement indésirable », en précisant que sa probabilité était inférieure à 1 %.
Pour son confrère, George Daley de l’école de médecine de la faculté de Harvard, ce triste cas montre « l’état primitif de nos connaissances sur la façon dont les cellules s’intègrent, se divisent et se développent ». « Nous devons être très vigilants et nous avons besoin de suivi à très long terme », concluait ce conseiller sur un guide d’information sur les cellules souches à l’usage des patients.

Les cellules souches restent en effet potentiellement capables de croître et de se différencier de manière incontrôlable, parfois sous forme de tumeurs malignes. Si elles offrent des perspectives de traitements pour des pathologies de ce type ou pour de nombreuses autres maladies, il convient d’avancer progressivement avec un maximum de sécurité pour la santé des bénéficiaires.
 
---------------------------------------------------------------------------------
 

Images IRM sagittales révélant une masse (flèches blanches) sur la moelle épinière développée huit ans après une greffe de cellules souches de muqueuse nasale sur une patiente handicapée moteur.
 

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-cellules-souches-apres-echec-greffe-nez-pousse-dos-54559/
 
 :smiley: 
« Modifié: 24 juillet 2014 à 10:09:33 par Arnaud »
Saint Gabriel - Apporte bonnes nouvelles.

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4115
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
le titre de l'article fait "racoleur" mais on apprend pas mal de choses.
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Eh oui, d'où d'utilité des essais cliniques, longs et coûteux !  :rolleyes:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne kemi

  • Accoutumé du forum
  • *****
  • Messages: 43
    • Voir le profil
Je suis un patient du Dr lima et je connais 10 de c patients  ca fais plus de 5 ans pour tous personne n'a eu cette complication mais bon le risk 0 n'existe Pas . C - de 1% de complication il y plus de risk avec le doliprane qui est en vente libre il y a même des morts tous les jours avec  les pseudo médoc en vente libre mais bizarrement personne en parle !! Mais je n'ai pas la réponse!! Mais je me toute qui tire les ficelles !! C que mon avis mais l'article ne dit pas la veriter

Hors ligne patrickp

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 564
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12
Intéressant !! combien des patients du Bon Docteur remarchent ?

Hors ligne kemi

  • Accoutumé du forum
  • *****
  • Messages: 43
    • Voir le profil
Il vrai que les résultats ne sont pas comme je l'espérais ! Mais je ne lâche pas  !! personne ne m'a mis un couteau sous la gorge pour faire l'opération . J'aurait mais pût demander la double nationalités vu mes origines pour ne pas payer car la sécu portugaise prend en charge l'opération ce que m'a refusée la sécu française ( Portugal c bien en Europe enfin je peut me tromper ) bref pour te dir mon cher Patrick que tous le monde ne l'a pas payer cette opération !!  soit un peut moin ironique et voyage et renseigne toi !! Comme ça tu serra de quoi tu parle !! Bref g rien contre toi mes les gens qui critique sans savoir m'enerve un peut !! Voilà c dit !! maintenant c un forum qui parle de recherche pas de notre petite querelle !!

Hors ligne send

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 399
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Je ne veux pas entrer dans vos querelles mais je connais plusieurs personnes qui ont été opérées par lui et qui, pour certaines sont parties faire une tres tres longue réeducation dans un centre tres réputé en Pologne.

Aucune n'a récupéré quoi que soit, pas une sensation, pas un mouvement !!

Apres chacun fait ce qu'il veut et je respecte la décision de tous, on s'accroche à tout et à l'époque j'aurais peut etre pu le faire.

Send

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
bref pour te dir mon cher Patrick que tous le monde ne l'a pas payer cette opération !!


je comprend ce que tu veux dire, et c'est vrai que Patrick est souvent ironique :lol: mais même si tous les patients n'ont pas payé directement l'intervention, la facture à été faite et encaissé donc indirectement... on se comprend?? ne m'allume pas moi aussi lol

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1011
    • Voir le profil
la question principale est :"pourquoi la methode Lima  fonctionne sur les chiens(si !si!)et pas sur les humains?"

Hors ligne anneso

  • Secrétaire d'ALARME
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 1837
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D7-D8
ou c'est un poil tendu sur ce post !!!
Respirez c'est l'été il fait beau ....
Effectivement il peut y avoir des aigreurs:rancoeurs je le comprends .Voilà mon avis qui n'engage que moi :
La Méthode du DR Lima n'a pas donné les résultats escomptés
cependant la science avance aussi avec les erreurs; Si ces opérations ont eu un coût certes( parfois payés par la Sécu portugaise ou par les patients eux-mêmes) mais je ne pense pas que le Dr Lima était une mauvaise personne cherchant à profiter du malheur de certains pour se faire du fric sur leurs dos, je pense qu'il faisait partie de ces chercheurs qui avaient la foi et étaient persuadés qu'à force ils parviendraient à améliorer la vie des blessés médullaires dommage qu'il soit parti trop tôt ...
Anneso
Anne-Sophie
Secrétaire d'ALARME



VOUS ETES DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
ou c'est un poil tendu sur ce post !!!
Respirez c'est l'été il fait beau ....
Effectivement il peut y avoir des aigreurs:rancoeurs je le comprends .Voilà mon avis qui n'engage que moi :
La Méthode du DR Lima n'a pas donné les résultats escomptés
cependant la science avance aussi avec les erreurs; Si ces opérations ont eu un coût certes( parfois payés par la Sécu portugaise ou par les patients eux-mêmes) mais je ne pense pas que le Dr Lima était une mauvaise personne cherchant à profiter du malheur de certains pour se faire du fric sur leurs dos, je pense qu'il faisait partie de ces chercheurs qui avaient la foi et étaient persuadés qu'à force ils parviendraient à améliorer la vie des blessés médullaires dommage qu'il soit parti trop tôt ...
Anneso


+1... j'ai relu mon message et me rend compte qu'il peut être lu de plusieurs façon... c'est ce que je pense du dr lima mais je voulais juste éclaircir qu'il à quand même encaissé... s'il prenait 30 000€ pour cette intervention, ce n'est pas ce qu'il mettais à la poche, les frais d'hospitalisation + intervention + anesthésiste + infirmier de bloc etc etc ça fait des rond...


Hors ligne patrickp

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 564
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12
Difficile de répondre quand il y a tant d'espoirs gachés  dans notre situation. Le chien était il jeune, réparé juste après la casse ou vieux dans la même situation ? Même les salamandres ont des capacités déclinantes avec l'âge.L'enfant de l'homme peut refaire pousser la dernière phalange d'un doigt si un chirurgien maladroit n'intervient pas. Je pense que toute technique qui n'a pas fait ses preuves et n'est pas maîtrisée ne devrait pas faire l'objet d'un paiement, sinon on est juste des cobayes.
Je comprends très bien que dans notre situation on veuille malgré tout essayer. Je ne jette pas la pierre à kemi. Cette technique est peut être porteuse d'espoir mais elle est sûrement insuffisante. Quand je lis que certains n'ont fait aucun progrès que ce soit en terme de mouvements ou de sensations je suis forcément perplexe. Je suis désolé mais dans mon cas j'ai fait des progrès en terme de sensations peut être en terme de mouvements. Bien sûr je ne remarcherais pas car la barrière de la
cicatrice est la ( quoique quid des progrès ) Donc je pense que la solution est un mix des deux : opération , cellules et stimulation.
Bonne chance à tous.

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1011
    • Voir le profil
  A titre d'information...
 un teckel de 10 ans nom de Jasper a retrouvé l’usage de ses pattes arrières après qu’on lui ait injecté des cellules cultivées à partir de la muqueuse de son nez, des cellules qui présentent un remarquable potentiel pour remplacer les nerfs endommagés. La procédure, qui a été menée sur un total de 23 chiens, est en passe de révolutionner la façon dont les lésions médullaires (moelle épinière) sont traitées chez l’homme.

Tous les chiens, de l’étude issue d’une collaboration entre le Scottish Centre for Regenerative Medicine (Université d’Édimbourg) et l’école vétérinaire de l’Université de Cambridge, avaient été blessés à la moelle épinière à la suite d’accidents ou de problèmes de dos (au moins un an avant l’étude) et aucun d’entre eux ne pouvait utiliser leurs pattes arrière pour marcher ou pour avoir des sensations dans les membres postérieurs. Fait intéressant, beaucoup de chiens utilisés dans l’étude étaient des teckels, une race qui est particulièrement sensible de la moelle épinière.

Pour cette étude (lien plus bas), les cellules engainantes olfactives ou CEO (Épithélium olfactif) des chiens ont été collectées à partir de leurs nez et placées en culture cellulaire pour susciter leur croissance. Ces cellules, qui se trouvent à l’arrière de la cavité nasale, sont la seule partie du corps où les fibres nerveuses continuent de croitre à l’âge adulte. Le potentiel de ces cellules, pour aider à la réparation de la moelle épinière, est connu depuis des décennies. Et en effet, les premières études sur les rats ont indiqué que les CEO ont un puissant potentiel de régénération.

Plusieurs semaines après l’extraction initiale, les cellules ont été injectées dans la partie blessée du dos des chiens pour aider à régénérer les dommages causés à la colonne vertébrale. Après un mois, les fonctions neurologiques des chiens ont été testées ainsi que leur aptitude à la marche (qui a été évaluée sur un tapis roulant comme dans la vidéo ci-dessous). Et étonnamment, les chercheurs ont constaté une amélioration significative. Bien que n’étant pas parfaite, les chiens ont retrouvé la motricité de leurs pattes arrière inutilisables auparavant. Certains chiens ont même retrouvé l’usage de leurs intestins et de la vessie après le traitement.

Cela dit, les nouvelles connexions nerveuses ont été reconstruites uniquement sur de courtes distances à l’intérieur de la moelle épinière, ce qui va probablement être corrigé par une intervention supplémentaire. Pour l’instant, les chercheurs sont optimistes, mais prudents quant à une thérapie utilisée pour traiter des patients humains. A l’avenir, les chercheurs espèrent voir la procédure utilisée aux côtés de traitements médicamenteux pour faciliter la régénération des fibres nerveuses et par la bioingénierie afin de remplacer les réseaux de neurones endommagés.

Et quant à Jasper, son propriétaire a déclaré : "Avant le traitement, nous utilisions les roues d’un charriot dans lequel était placé les pattes arrière. Maintenant il galope autour de la maison et du jardin et est en mesure de suivre les autres chiens . C’est merveilleux. "

L’étude publiée sur The Journal of Neurology – Brain : Autologous olfactory mucosal cell transplants in clinical spinal cord injury: a randomized double-blinded trial in a canine translational model


Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
intéressant... le pb de repousse ne serait pas aussi psychologique?? autre que le handicap, les chien n'ont pas tout les pb à coté du genre :
-argent
-cœur/amour
-procédure judiciaire
etc etc..

Hors ligne patrickp

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 564
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12
Merci Farid pour cet article intéressant.
Maintenant quand a savoir pourquoi cette même technique ne fonctionne pas sur l'homme ?

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1011
    • Voir le profil
 2 raisons  logiques a cela,le nombre de cellules nerveuses injectees car le chien possederait un beaucoup plus de neurones olfactifs que l'etre humain car il a un flair beaucoup plus developpè,les cellules olfactives du chien seraient  aussi plus performantes pour la meme raison.il peut y avoir d'autres raisons..

Hors ligne patrickp

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 564
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12
Je vois que tu réponds assez logiquement à ton interrogation !

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3360
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Messieurs SVP, je vais essayer de souffler la flamme qui s'agite en demandant de jeter un coup d’œil sur le lien ci-dessous


Essai clinique « Chondroïtinase » (pour les chiens souffrant de lésions de la moelle épinière grave)

http://alarme.asso.fr/essai-clinique-chondroitinase/

Nos amis canins servent aussi de cobayes pour la bonne cause. 1% de risque que cet effet indésirable se produise ! Combien de toutous ont été sacrifiés pour notre cause ! Je pense que le pourcentage est bien supérieur aux essais qui demande un accord préalable par signature ! Entre parenthèses "pour avoir la chance d'être admissible à un essai sur l'homme"

Qui refuserait d'être volontaire pour un essai clinique ?

Comme dit Thierry :
Eh oui, d'où d'utilité des essais cliniques, longs et coûteux !  :rolleyes:


Et pour qu'il ait pas d’ambiguïté sur un quelconque coût, lisez ces quelques lignes :


Quel sera le coût ?

L’étude a un parrain de charité et si les frais imposés aux propriétaires sont minimes. Une taxe unique de 100 $ pour entrer le programme est prévu pour couvrir les frais administratifs de l’hôpital. Tous les traitements de l’essai, y compris jusqu’à 6 semaines de traitement en réadaptation physique, seront gratuit aux propriétaires.

Qui n'a pas pleuré la perte d'un de nos amis à 4 pattes ?

Merci de votre compréhension,

En cas, je redonne le lien ---> http://alarme.asso.fr/essai-clinique-chondroitinase/
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


 

SMF spam blocked by CleanTalk