Auteur Sujet: Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)  (Lu 89229 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mouchette

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 157
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D7

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #26 le: 04 juin 2012 à 13:37:59 »

Un p'tit résumé pour éviter les confusions :


Comme j’ai écrit dans mon post du 24 mai, le Prof. Courtine va mener un essai clinique en Suisse l'an prochain avec 10 patients paraplégiques et tétraplégiques incomplets (lésion entre C6 et T10 de type ASIA C avec des scores moteurs très bas) en utilisant la combinaison d’une neurostimulation implantée + injection de neuromédiateurs + entraînement robotisée à la marche. Ce projet fait suite à un essai clinique qu’il a mené aux Etats-Unis sur 1 paraplégique incomplet et dont le résultat a fait la une des médias en 2011.


Le projet pour lequel ALARME lui a attribué une subvention cette année 2012, est un projet de recherche préclinique (animale) qu’il va mener en parallèle jusqu’en 2015, sur des lésions médullaires complètes. Pour cela, il prévoit de combiner la neurostimulation implantée + cellules souches neurales incorporées dans des matrices de fibrine qui libèrent des facteurs croissances. Contrairement aux études précédentes utilisant des greffes de cellules souches neurales, cette nouvelle approche favorise une repousse importante, sur une longue distance de projections axonales fonctionnelles dans le tissu hôte.


Donc le Prof Courtine a une approche globale et très intéressante pour traiter efficacement les lésions médullaires incomplètes ET complètes dans les toutes prochaines années !!!  :smiley: 







« Modifié: 04 juin 2012 à 13:50:35 par TDelrieu »
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne ANTONIN.D

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 631
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C4 C5 C6 ASIA B
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #27 le: 04 juin 2012 à 20:41:22 »
Information passais sur TF1 la semaine dernière: http://videos.tf1.fr/infos/2012/des-rats-paralyses-remarchent-un-espoir-pour-l-homme-7331040.html
Et ce soir sur France2.
Essais actuellement sur l'homme, peu être enfin un espoir!
Antonin
« Modifié: 04 juin 2012 à 20:45:29 par ANTONIN.D »

Hors ligne chris26

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 7147
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: T7, T8
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #28 le: 05 juin 2012 à 20:14:30 »
Bonsoir
 
Bonne question christ  :tongue:
 
Une interview du professeur Courtine sur RTL signé Yves Calvi
 
Citer

Grégoire Courtine : "Cette repousse des nerfs chez les rats ouvre des pistes thérapeutiques pour tester ce type d'intervention sur l'homme"

http://www.rtl.fr/actualites/article/gregoire-courtine-cette-repousse-des-nerfs-chez-les-rats-ouvre-des-pistes-therapeutiques-pour-tester-ce-type-d-intervention-sur-l-homme-7748924206
 
Chris
« Modifié: 05 juin 2012 à 21:37:59 par chris26 »

Hors ligne chris26

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 7147
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: T7, T8
« Modifié: 29 octobre 2012 à 10:14:02 par TDelrieu »

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1009
    • Voir le profil
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #30 le: 16 juin 2012 à 21:44:39 »
une reponse de Courtine gregoire :

Chers médullo-lésés, leur famille et amis,

Durant les deux dernières semaines, j’ai reçu des centaines d’emails, courriers, et coups de téléphone me demandant des informations supplémentaires sur nos expériences, ou une participation dans un essai clinique.

Je vous remercie sincèrement pour votre confiance dans nos travaux, et votre foi dans leur potentiel thérapeutique.

A ce stade, cependant, je n’insisterai jamais assez : la stratégie que nous sommes entrain de développer pas à pas ne constitue pas une cure pour les lésions de la moelle épinière. En particulier, ce type d’approche à elle seule ne saurait améliorer les capacités fonctionnelles d’une manière significative après des lésions quasi-complètes, surtout si elles sont chroniques. Des stratégies complémentaires pour stimuler la repousse des nerfs seront essentielles. Nous y travaillons.

Cela dit, la réorganisation nerveuse et la récupération observée chez les animaux sont sans précédent. En conséquence, nos résultats ouvrent de nouvelles voies thérapeutiques pour améliorer les capacités fonctionnelles après des lésions incomplètes, surtout si elles sont récentes. Si l’on parvenait à augmenter la récupération, et ainsi améliorer la qualité de vie pour certaines personnes, ce serait déjà un grand succès.   

A présent, nous investissons tous nos efforts pour optimiser et valider la technologie nécessaire au transfert de notre approche à la réalité clinique, et pour lever des fonds supplémentaires à la conduite d’une étude clinique.

Ce processus prendra 2 à 3 ans, suivant les obstacles que nous rencontrerons, lesquels sont indépendants de notre volonté. Je comprends votre frustration à la lecture de ce délai. Cependant, la protection et la sécurité des participants doivent prévaloir sur le désir d’accélérer l’implémentation clinique.

Si vous cherchez des informations supplémentaires, rendez-vous sur www.project-rewalk.com. Ce Documentaire Web raconte l’aventure scientifique et humaine de mon laboratoire. De nouveaux épisodes viendront compléter la liste existante en fonction de nos prochains progrès expérimentaux et cliniques.

Toutes vos informations ont été stockées dans une liste de diffusion que nous utiliserons pour vous fournir des informations sur l’essai clinique, et le processus de sélection des premiers patients.

Comprenez que cette ligne de recherche n’est pas seulement une opportunité scientifique à mes yeux. En effet, si je ne peux vous promettre que notre thérapie apportera des améliorations pour les individus médullo-lésés, je peux vous garantir que je ferai l’impossible pour le découvrir.Comme le dit notre patient emblématique David dans le documentaire Web : « Gardons l’espoir, et fonçons »

Sincèrement, Dr Grégoire Courtin

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #31 le: 17 juin 2012 à 10:40:52 »
Effectivement, sa thérapie actuelle (stimulation électrique et chimique + entrainement locomoteur) qui va entrer en essai clinique ne concerne que des lésions incomplètes.


Pour les lésions plus graves (complètes), il va commencer en parallèle une recherche préclinique (animale) :



« Notre objectif est de déterminer si la neuroprothèse implantée est capable de restaurer la locomotion volontaire après une lésion médullaire complète, c'est à dire lorsque toutes les fibres supraspinales et intramédullaires ont été interrompues. Pour atteindre cet objectif, nous visons à combiner la neuroprothèse implantée avec des greffes de cellules souches neurales incorporées dans des matrices de fibrine qui libèrent des facteurs croissances. Contrairement aux études précédentes utilisant des greffes de cellules souches neurales, cette nouvelle approche favorise une repousse importante, sur une longue distance de projections axonales fonctionnelles dans le tissu hôte.

Nous émettons l'hypothèse que la combinaison de thérapies neurorégénératives permettra la mise en place de nouveaux circuits de relais à travers la lésion, ce qui va restaurer le contrôle volontaire de la locomotion et d'autres fonctions physiologiques (contrôle de la vessie, par exemple) chez des rats adultes avec une lésion médullaire complète. Ces interventions sont actuellement testées dans des primates (pour les cellules souches neurales) et en tests cliniques (pour la neuroprothèse implantée). Ce type d'interventions combinatoires peut conduire à des applications cliniques viables pour les humains atteints de lésions médullaires graves. »


Ce projet conduit par le Prof Courtine durera jusqu’en 2015, et coûtera globalement un peu plus d’un million d’euros. ALARME participe cette année à son financement.  :smiley:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 125
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #32 le: 12 juillet 2012 à 17:42:28 »
Bonjour à tous

J'ai trouvé cette vidéo recente , qui dure 17 minutes, mais malheuresement en anglais, je ne peux pas en profité, comme plein d'autres je suppose.
Si quelqu'un veut traduire, en condensé ou faire quelques commentaires, ne vous genez pas..
Je le trouve passionnant ce chercheur ! c'est mon poulain maintenant , dans cette cource pour trouver le remede ! :)

http://www.youtube.com/watch?v=Ta4A75as7Dc&feature=results_main&playnext=1&list=PLF3D456A006C75119

Hors ligne dardaran

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 336
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #33 le: 13 juillet 2012 à 13:16:17 »
c'est super intéressant.
Il dit à la fin:
-" Je voudrais mettre l'accent sur le fait que ceci n'est pas LE remède pour les LME mais peut-être bien un morceau de ce puzzle compliqué. Nous avons peut-être fait un pas en avant....
C'est en sortant "des sentier battus" et en poursuivant nos idées que nous arriverons à trouver des solutions... Nous espérons avoir ouvert une nouvelle voie dans la recherche sur les LME."

(traduction libre)

G.
Les lois sont faites pour la plèbe non pour les patriciens.

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3356
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #34 le: 30 octobre 2012 à 03:14:45 »
Les nouvelles on un gout d'optimisme qui ravis mes papilles. On dit parfois que pour faire un pas, la recherche recule de trois, mais l'élan que le Pr Courtine apporte à ses projet et formidable. Il n'y a qu'un mot: Stimulant !!
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #35 le: 15 novembre 2012 à 00:51:48 »
Sa me sent très bon ça... :cheesy:

Hors ligne ninou

  • Régulier
  • ***
  • Messages: 25
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D11-D12
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #36 le: 15 novembre 2012 à 01:29:06 »
retrouvé la capacité de se lever+  :cheesy: bouger ses jambes +
 pris le contrôle accru de la vessie+ et la fonction sexuelle :grin:
    c super

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3356
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #37 le: 15 novembre 2012 à 10:14:57 »
Voilà qui redonne du baume au coeur  :smiley: :smiley: :smiley:
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne mouchette

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 157
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D7
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #38 le: 15 novembre 2012 à 10:22:48 »
C'est où qu'on signe ?  :cheesy:

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4110
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #39 le: 15 novembre 2012 à 11:43:13 »
oui !! ça se rapproche, pouvoir se lever serait donc un rêve abordable dans un avenir trés proche  :cool:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #40 le: 15 novembre 2012 à 12:49:02 »
Regardez ce webdocumentaire en 3 épisodes, où plusieurs vidéos expliquent les recherches de l'équipe Suisse du Pr Courtine qui ont réussi à faire remarcher et même courir des rats paralysés.


:arrow: http://www.project-rewalk.com/#/fr/home


L'association ALARME a soutenu cette équipe à hauteur de 16 000 € en 2012, et je pense doubler ce soutien en 2013 !

(merci Marc pour le lien)
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne éric

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 2025
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #41 le: 15 novembre 2012 à 19:04:26 »
oui !! ça se rapproche, pouvoir se lever serait donc un rêve abordable dans un avenir trés proche  :cool:

je te dis pas la bringue gillou mdr !

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4110
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #42 le: 16 novembre 2012 à 16:53:04 »
je te dis pas la bringue gillou mdr !
ha que oui! la bringue, la vraie de vrais et une petite distribution de baffes  :grin:  j'ai une toute petite liste de personnes méritantes :evil: :grin:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3356
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #43 le: 17 novembre 2012 à 09:53:38 »
Regardez ce webdocumentaire en 3 épisodes, où plusieurs vidéos expliquent les recherches de l'équipe Suisse du Pr Courtine qui ont réussi à faire remarcher et même courir des rats paralysés.


:arrow: http://www.project-rewalk.com/#/fr/home


L'association ALARME a soutenu cette équipe à hauteur de 16 000 € en 2012, et je pense doubler ce soutien en 2013 !

(merci Marc pour le lien)

Ça va faire 1 an que je suis les avancés du Pr Courtine et j'avoue que c'est très motivant. Voici un lien pour ceux qui veulent en savoir plus:

http://courtine-lab.epfl.ch/
« Modifié: 17 novembre 2012 à 11:02:38 par Gyzmo34 »
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4110
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #44 le: 19 février 2013 à 10:49:07 »
pas assez concret à mon goût, puisque l'échelle de gens testé n'est pas trés grande :wink:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne mureyt

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 189
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5/c6
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #45 le: 19 février 2013 à 16:23:55 »
concret car testé sur l'homme et si ça c'est pas concret par rapport aux rats vaches et autres dinosaures............
sans parler des super articles qui vantent des recuperations miraculeuses mais qu'on ne voit jamais!
alors comme tu dis qu'ils agrandissent vite l'echelle des gens testés .......................

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #46 le: 20 février 2013 à 13:21:26 »
Citer
17-Fév-2013


Marcher de nouveau après une lésion médullaire


Dans le laboratoire, les rats avec une lésion sévère de la moelle épinière apprennent à marcher et courir de nouveau. En Juin dernier, dans la revue Science, Grégoire Courtine, de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), a rapporté que des rats dans son laboratoire n'ont pas seulement recommencer à marcher volontairement, mais aussi à courir, monter les escaliers, et éviter les obstacles après quelques semaines de réadaptation neurologique avec une combinaison de stimulation électrique-chimique et d'un harnais robotique.


Lors de la réunion annuelle 2013 de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS), à Boston, Grégoire Courtine a décrit en détail cette recherche et les prochaines étapes en vue d'essais cliniques prévus en Suisse. Courtine est le président de l'International Paraplegic Foundation (IRP) à l'EPFL. Il a décrit la technologie des neuroprothèses développée dans son laboratoire, qui visent à rétablir le contrôle volontaire de la locomotion après une lésion sévère de la moelle épinière.


Courtine espère commencer les essais cliniques chez des patients humains dans les deux prochaines années. À l'AAAS, il a présenté le projet européen NeuWalk ( www.neuwalk.com ) de 9 millions d'euros, un effort dédié au transfert de technologie des rats aux humains avec des lésions de la moelle épinière à travers le développement de systèmes de neuroprothèses efficaces pour la réhabilitation. La première phase d'études cliniques sera effectuée à l'hôpital de l'Université de Lausanne (CHUV), qui a développé une grande expertise dans la stimulation électrique-chimique de la moelle épinière humaine. La deuxième phase aura lieu au nouveau pôle académique prévu de EPFL en Valais, en Suisse, qui sera inauguré en 2015. Ce centre de santé et de biotechnologie en Valais mettra l'accent sur de nouveaux traitements et de réadaptation pour les personnes ayant un handicap physique. Ce programme de recherche a le potentiel de développer des paradigmes de traitement efficaces pour réhabiliter les individus avec une lésion grave de la moelle épinière, pour qui les traitements actuels de réadaptation ne permettent pas de restaurer la capacité de se tenir debout ou de marcher.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




Public release date: 17-Feb-2013


Walking again after spinal injury


In the lab, rats with severe spinal cord injury are learning to walk—and run—again. Last June in the journal Science, Grégoire Courtine, of the École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), reported that rats in his lab are not only voluntarily initiating a walking gait, but they were sprinting, climbing up stairs, and avoiding obstacles after a couple of weeks of neurorehabilitation with a combination of a robotic harness and electricalchemical stimulation.


Now, at the 2013 Annual Meeting of the American Association for the Advancement of Science (AAAS) in Boston, Courtine describes this research in detail and the next steps towards clinical trials to be done in Switzerland. Courtine holds the International Paraplegic Foundation (IRP) Chair in Spinal Cord Repair at EPFL. At AAAS, in a symposium titled, “Engineering the Nervous System: Solutions to Restore Sight, Hearing, and Mobility,” he outlines the range of neuroprosthetic technologies developed in his lab, which aim to restore voluntary control of locomotion after severe spinal cord injury. He explains how he and his colleagues are interfacing the central nervous system with stretchable spinal electrode arrays controlled with smart stimulation algorithms – combined with novel robotic rehabilitation – and shows videos of completely paralyzed rats voluntarily moving after only weeks of treatment.


Courtine expects to begin clinical trials in human patients within the next two years. At AAAS, he presents the 9 million euro European project NeuWalk (http://www.neuwalk.eu), an effort dedicated to the transfer of technology from rats over to humans with spinal cord damage through development of effective neuroprosthetic systems for rehabilitation. The first phase of clinical studies will be conducted at the Lausanne University Hospital (CHUV), which has developed extensive expertise in the electrical-chemical stimulation of the human spinal cord. The second phase will take place at the newly planned EPFL Valais Wallis academic cluster in Valais, Switzerland, to be inaugurated in 2015. This health and biotechnology center in Valais will focus on new treatments and rehabilitation for people with physical disabilities. This research program has the potential to develop effective treatment paradigms for rehabilitating individuals with severe spinal cord injury, for whom current rehabilitative treatments do not restore the ability to stand or walk.


More information:


Researcher Contact :
Professor Grégoire Courtine
International Paraplegic Foundation (IRP) Chair in Spinal Cord Repair
gregoire.courtine@epfl.ch
http://courtine-lab.epfl.ch




Source : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2013-02/epfd-waa021113.php




Pour voir des photos et vidéos de rats avec une lésion médullaire traités dans le labo du Pr. Courtine :


 :arrow: http://courtine-lab.epfl.ch


 :arrow:  http://www.neuwalk.eu


 :arrow:  http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2280405/One-small-step-rat-Researchers-reveal-groundbreaking-treatment-let-paralysed-animals-walk-begin-human-trials-years.html
« Modifié: 20 février 2013 à 13:50:47 par TDelrieu »
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne dardaran

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 336
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Cellules souches
« Réponse #47 le: 09 mars 2013 à 18:59:01 »
Un article sympa, en attendant les nouvelles avancées:

Citer

Remarcher un jour: on avance pas à pas

Les medias se font régulièrement l’écho d’avancées scientifiques qui permettraient aux paraplégiques de remarcher un jour. La Suisse est à la pointe dans certains de ces domaines de recherche. Mais ceux qui les mènent rappellent que les développements prennent beaucoup de temps.

....

Date article: 05 mars 2013
Source: swissinfo.ch
Le lien: www.swissinfo.ch/fre/sciences_technologies/Remarcher_un_jour:_on_avance_pas_a_pas.html?cid=35142380

G.

Les lois sont faites pour la plèbe non pour les patriciens.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neurostimulation implantée - Pr. Grégoire Courtine (EPFL - Suisse)
« Réponse #48 le: 18 mars 2013 à 17:39:03 »

Dans la continuité du projet de recherche du laboratoire du Prof. Grégoire Courtine au Center for Neuroprosthetics and Brain Mind Institute à Zurich (Suisse), initié en l'an dernier, le Conseil d'administration d'ALARME a décidé de continuer à financer le projet : "COMBINING NEUROREHABILITATIVE AND NEUROREGENERATIVE THERAPIES TO RESTORE LOCOMOTOR FUNCTIONS AFTER COMPLETE SCI".


Montant global TTC de la subvention pour 2013 : 30 000 euros


Voici un résumé de la recherche :


Aucune intervention n'a rétabli jusqu'à ce jour le contrôle volontaire de la locomotion après une lésion de la moelle épinière (LME) conduisant à une paralysie chronique. Nous avons récemment mis en place une neuroprothèse électrochimique et une interface robotique posturale conçue pour encourager les mouvements des circuits supraspinaux chez les rats avec des lésions paralysantes (van den Brand, Heutschi et al. 2012). Nous avons appelé cette nouvelle intervention thérapeutique "entrainement neuroprosthétique multi-système".

Nous avons induit deux hémisections latérales opposés à deux niveaux dorsaux différents chez le rat adulte. Cette lésion interrompt complètement tous les faisceaux descendants, mais laisse un espace intermédiaire du tissu nerveux intact, comme habituellement observé chez l'homme avec des blessures paralysantes.

Malgré l'interruption complète de voies directes supraspinales, le cortex a retrouvé la capacité de transformer l'information contextuelle en commandes spécifiques pour exécuter une locomotion raffinée. Cette reprise s'est appuyé sur le remodelage complet de projections corticales, y compris la formation de relais intrarachidiens qui ont rétabli le contrôle qualitatif sur les circuits lombo-sacrés activés électrochimiquement.

Notre prochain objectif important est de déterminer si l'entrainement neuroprosthétique multi-système est capable de restaurer la locomotion volontaire après une LME complète, c'est à dire quand toutes les fibres supraspinales et intraspinales ont été interrompues. Pour atteindre cet objectif, nous cherchons à combiner l'entrainement neuroprosthétique multi-système avec des implants révolutionnaires de cellules souches neurales incorporés dans des matrices de fibrine qui libèrent des facteurs de croissance. Contrairement aux études précédentes utilisant uniquement des implants de cellules souches neurales, cette nouvelle approche favorise une repousse importante et sur une longue distance des projections axonales fonctionnelles dans le tissu hôte (Lu, Wang et al. 2012).

Nous émettons l'hypothèse que la combinaison de thérapies neuroréhabilitative et neurorégénérative favorisera l'établissement de nouveaux circuits relais à travers la lésion qui vont restaurer le contrôle volontaire de la locomotion et d'autres fonctions physiologiques (contrôle de la vessie, par exemple) chez les rats adultes atteints de LME complète. Ces interventions sont actuellement testées chez des primates (cellules souches) et des études cliniques humaines (entrainement neuroprosthétique multi-système). Ce type d'interventions combinatoires peuvent conduire à des applications cliniques viables pour les humains ayant subis une lésion sévère de la moelle épinière.

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne fti

  • an va y arriver
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 315
  • Sexe: Homme
  • ASSE
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
Salut, voila un mail que j'ai reçu du Pr Courtine
 
Citer

 I sincerely thank you for believing in our research and its potential therapeutic outcome. The dedication necessary to orchestrate the research in my lab – in order to accelerate the translation of our findings in rats to a viable intervention for humans with spinal cord injury – prevents me from responding to your query in a fast and personal manner. Indeed, every week my lab receives numerous letters, emails and phone calls requesting information on our work or expressing the desire to enroll in a clinical trial. I nevertheless hope that this letter will help clarify the status of our efforts towards implementing clinical trials. At this stage, I can only  emphasize that the strategy we are developing does not constitute a cure for spinal cord injury. In particular, a combination of our therapy with other available treatments, such as neuroregenerative interventions, will play a critical role to improve spinal cord function after near-complete, chronic injury. Currently, we have limited information on the ability of this treatment paradigm to improve motor function after other neurological disorders such as multiple sclerosis or ALS. We are investigating the impact of electrical spinal cord stimulation in other neurological conditions, but it is premature to draw conclusions.
Tremendous efforts are being made to further optimize and validate the technology necessary to translate our approach into a viable clinical application for humans. We are doing this in collaboration with a dedicated and expert consortium of European laboratories (www.neuwalk.eu). Over the past year, we achieved a few milestones for humans.  These include the development of a robotic interface for training human patients in natural conditions, and the preliminary design of electrical spinal cord stimulators that will allow stimulation of the spinal cord similar to the paradigms developed for rodents.
These new technologies establish the setting for implementation of afirst clinical study, to be done in collaboration with the University Hospital (CHUV) in Lausanne.  Prof. Curt and Prof. Schurch, both with over 25 years of experience in spinal cord injury medicine, will supervise the selection of patients and the functional evaluations. Prof. Bloch, head of functional neurosurgery at the CHUV, will be in charge of all the surgical aspects of the study. This first study will involve 8 paraplegic candidates with residual connectivity across the injury, which will be verified by the presence of voluntary movement in the legs despite being unable to walk. Ideally, these individuals will live close to Lausanne in order to allow extensive testing and rehabilitation for 6 to 9 months.
We are still waiting for approval of the ethical commission to initiate the clinical trial. Consequently, we cannot legally start enrolling candidates in this study.  If you wish, your email information can be stored in a large database of interested individuals. Upon release of official authorization for the launch of a clinical trial, you will be directly informed via an email diffusion list.In parallel, we are conducting extensive testing in macaques to identify the relevant pharmacological agents to promote locomotion in a species closer to humans. Our aim is to ensure the safe and efficient translation of our findings in rodents to humans. Evaluation of the combination of electrical spinal cord stimulation and pharmacological agents will take several years. This long period is due to the need for pharmacological development and the time required to collect sufficient information on safety and to ensure the absence of neurotoxicity. A comprehensive therapeutic strategy will be implemented in a second phase through a clinical trial conducted with newly injured individuals in our paraplegic center, planned to open in Sion in 2017 (http://actu.epfl.ch/news/epfl-and-the-state-of-valais-have-signed-a-partner/).If you are seeking more information, you may go to www.project-rewalk.com
. This web documentary relates the scientific and human journey of my laboratory. New episodes will complement the documentary in the near future, as new experimental and clinical progresses are achieved.
Please understand that this endeavor is not merely a scientific opportunity for me. I cannot promise you that our therapy will bring functional improvement for spinal cord injured people; but I promise you that my team and I will do the impossible to find out.
As our emblematic patient David says in the Web Documentary: “Let’s hope, and go for it”.


Sincerely,

Dr. Grégoire Courtine


---------------------------------------------------------------------------------------
Prof. Dr. Grégoire Courtine
International Paraplegic Foundation Chair in Spinal Cord Repair
Center for Neuroprosthetics and Brain Mind Institute
School of Life Sciences
Swiss Federal Institute of Technology (EPFL)
1015 Lausanne, Switzerland
 
EPFL SV UPCOURTINE - station 19
Office: SV - 2808
Tel: +41 21 69 38343
Cell: +41 79 564 74 96
Fax: +41 21 693 07 40

E-mail: gregoire.courtine@epfl.ch
Website: http://courtine-lab.epfl.ch/
Visit the Web Documentary on G-lab: www.project-rewalk.com
---------------------------------------------------------------------------------------

Executive Assistant: Kim-Yen Nguyen
E-mail: kim-yen.nguyen@epfl.ch
Tel: +41 21 69 30762
« Modifié: 17 mai 2013 à 11:38:30 par TDelrieu »
tant que tu vie et tant tu respire ça donne un ta de truque a dire

 

SMF spam blocked by CleanTalk