Auteur Sujet: Essai clinique OEC - Pologne  (Lu 60153 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne patrickp

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 564
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #100 le: 04 novembre 2014 à 12:49:16 »
Je pense que mick était intéressé par l'actualité de neurogel

Hors ligne mick 74

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 270
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #101 le: 04 novembre 2014 à 14:44:53 »
tout à fait Patrickp  c'est bien le projet du neurogel qui m'intéresse j'ai confiance en ce projet qui avec la combinaison d'autres thérapies de cellules souches
électro simulation et autre ça devrait fonctionner mais voilà il faut attendre :angry:
je remercie Gyzmo34 pour les infos effectivement il y  de la lecture

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3351
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #102 le: 06 novembre 2014 à 08:08:45 »
Le sujet présent ne concernant pas le projet Neurogel il serait plus adéquate de consulter le sujet suivant* ---> http://alarme.asso.fr/forum/index.php?topic=4540.msg78911#msg78911

*J'ai ajouté les dernières informations en fichier joint que j'ai télécharger sur le site neurogel en marche :smiley:

Je vais conclure sur une pensée personnelle mais tout vient à point à qui sait atteindre. La recherche sur la moelle épinière demande du temps, de l'argent, et malheureusement c'est lorsque on est paralyser que l'on en prends réellement conscience  :undecided: Demain est un autre jour et j'espère de tout coeur pouvoir bénéficier d'une avancée pour gagner 1, 2 voir 3 groupes musculaire, qu'importe la technique, l'important c'est que la recherche avance pour que le plus grand nombre d'entre nous puissent en bénéficier. Vais-je mourir avant que mon voeux ce réalise ? Peut-être que oui ! Il y a 60 secondes dans 1 minute, pas plus, pas moins et ont à tous hâte que les chercheurs nous viennent en aide. Polonais, Suisse ou Français ce n'est pas le plus important, ce qui compte c'est que le plus rapidement possible quiconque n'ai plus à souffrir de la paralysie.

Cela fait 22 ans que j'attend le jour J ... mais entre temps la para/tétraplégie est passé d'état irrécupérables à des essais en phase II sur l’être humain  :reflechis:

Marc BENOIT
« Modifié: 06 novembre 2014 à 08:18:42 par Gyzmo34 »
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3351
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #103 le: 07 novembre 2014 à 12:17:07 »
J'ai créé un article qui condense cette sublime avancé que vous pouvez lire en suivant ce lien : http://alarme.asso.fr/changement-historique-les-blessure-moelle-epiniere/

Bonne lecture,

Marc BENOIT
Webmaster d'ALARME

Pour ce qui concerne Facebook vous pouvez partager l'article en cliquant  :arrow:  ICI
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne Corinne Jeanmaire

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 141
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D10-d12
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #104 le: 24 novembre 2014 à 21:45:36 »
La fondation Endparalysis interviewée sur l’annonce de la BBC “Pologne : Un homme paralysé remarche après un traitement à base de cellules nasales”Octobre 2014. Corinne Jeanmaire fut récemment interviewée par le journal  AD concernant le succès du Pr Raisman relaté par la BBC  et par LE MONDE  : “Un homme paralysé remarche après un traitement à base de cellules nasales”. Pour continuer à lire: http://endparalysis.org/homme-paralyse-remarche/?lang=fr


« Modifié: 24 novembre 2014 à 21:48:26 par Corinne Jeanmaire »

Hors ligne mick 74

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 270
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #105 le: 25 novembre 2014 à 08:13:22 »
bonjour CorinneL'adresse mail pour continuer à lire ne fonctionne pas  :undecided:

Hors ligne Corinne Jeanmaire

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 141
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D10-d12
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #106 le: 25 novembre 2014 à 12:36:23 »
Bonjour, effectivement le lien ne fonctionnait pas hier soir. Je ne sais pas bien pourquoi, mais il fonctionne désormais!
http://endparalysis.org/homme-paralyse-remarche/?lang=fr
Merci de refaire une tentative!

Hors ligne mick 74

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 270
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #107 le: 25 novembre 2014 à 16:14:07 »
C'est bon Corinne ça fonctionne je vais y jeter un œil :shocked:

Hors ligne charlieboy

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 244
  • Sexe: Homme
  • L'essenciel n'est pas visible à l'oeil
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Transplantation de cellules souche - Pologne
« Réponse #108 le: 06 mars 2016 à 22:35:29 »
 Des nouvelle de notre Pompier Polonais opéré en 2014, un reportage de la BBC.

http://endparalysis.org/paralyzed-man-riding-tricycle/

Charles
Charlieboy
Rien n'est Impossible ! Vis ta vie et tes rêves se réaliseront !

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4109
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #109 le: 07 mars 2016 à 11:48:07 »
merci Charlie, il à fait de sacré progrès :ok: 
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne ninou

  • Régulier
  • ***
  • Messages: 25
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D11-D12
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #110 le: 08 mars 2016 à 00:56:10 »
traduction
 
L'homme paralysé qui peut monter un vélo

voir la vidéo ici :

 http://www.bbc.com/news/health-35660621
4 Mars 2016
Un homme qui était paralysé de la poitrine vers le bas après une attaque au couteau en 2010 peut maintenant monter un tricycle adapté.
  En 2014, les chirurgiens en Pologne ont annoncé qu'ils avaient inversé la paralysie de Darek Fidyka utilisant des cellules prélevées sur son nez pour réparer la moelle épinière.
  L'ancien pompier dit qu'il a remarqué un retour progressif du sentiment et de contrôle musculaire ci-dessous sa blessure.
  L'équipe chirurgicale sont en train de lancer une recherche de deux patients plus paralysés qui ils vont essayer d'aider marcher à nouveau.
  M. Fidyka m'a dit: «Je peux dire que la sensation est de retour et je me fais fort il y a un an, je ne l'aurais pas été en mesure de monter un tricycle Maintenant, je peux sentir chaque muscle et chaque pression du pied sur les pédales... "

remarquable de Darek Fidyka et le programme de recherche de 40 ans impliquant des scientifiques en Grande - Bretagne et la Pologne.
  L'équipe médicale sont en train de lancer la recherche dans le monde entier car ils sont à la recherche pour les patients avec un type rare de blessure, où la moelle épinière a été complètement coupée, ce qui peut se produire après une blessure au couteau.

Le chef du projet, chirurgien Dr Pawel Tabakow a dit: «Si nous pouvons combler le fossé entre deux souches de la moelle épinière alors il n'y aura aucun doute que notre technique fonctionne et ce sera historique - si nous réussissons, nous aurons trouvé un remède pour paralysie.
  "Ensuite, nous serons en mesure d'aider d'autres patients avec le type le plus commun de blessure, causée par un écrasement ou la compression."   Le projet de nouveau Wroclaw Marche sera menée en Pologne, mais les patients partout dans le monde âgés de 16-65 sera en mesure d'appliquer via l'équipe du site Web , qui sera officiellement lancée le 8 Mars à Wroclaw.
  Tout le traitement sera gratuit, mais pour être patients admissibles doivent avoir aucun sentiment ou de la fonction musculaire volontaire en dessous de la blessure et ils doivent être prêts à dépenser environ trois ans en Pologne.
  Ils feront l'objet d'une vaste physiothérapie avant et surtout après la chirurgie de transplantation.
  L'équipe médicale attendent d'être inondés avec des applications dans les mois à venir.
  Ils feront une première sélection sur la base des analyses des patients et des notes médicales, puis inviter quelques bénévoles potentiels pour l'évaluation en Pologne.
  Ceux sélectionnés seront soumis à la même chirurgie pionnier qui a été réalisée sur Darek Fidyka qui a été publié dans Cell Transplantation.

  Une analyse   Les scientifiques ont passé des décennies à la recherche d'un moyen de permettre au paralysé de marcher à nouveau.  Motorisés exosquelettes , qui sont attaché sur le corps, sans passer par la blessure, sont maintenant disponibles dans le commerce.
  Techniques de stimulation électrique utilisent des implants pour permettre aux patients de fléchir leurs membres inférieurs.  Mais ni la méthode consiste à réparer la moelle épinière endommagée.
  L'approche en Pologne vise à reconnecter le cerveau avec les membres inférieurs le long de l'autoroute neuronal qui est la moelle épinière, ce qui permet les deux ordres de commande de moteur pour descendre le corps et la sensation de voyager vers le haut.
  la moelle épinière Darek Fidyka avait été presque complètement rompu à la suite d'une attaque au couteau, à l'exception d'un mince fil de tissu conjonctif externe et avant la greffe, il avait pas de sentiment ou de contrôle ci-dessous sa blessure.
  Maintenant, il a dû ré-apprendre à contrôler ses muscles et interpréter des sensations.  Il a dit: «Je me rends compte à quel point le cerveau est tout en vélo, et que la pensée est plus fatigant que l'exercice lui-même."
  Mais les résultats d'un patient, mais impressionnante, ne seraient jamais des preuves suffisantes sur lesquelles fonder une nouvelle approche de lésion de la moelle épinière.
  Le procès à venir en Pologne sera crucial si la communauté scientifique est d'être convaincu que les propres cellules d'un patient peuvent être utilisées pour régénérer leur moelle épinière.
  Il est également intéressant de souligner que les patients sélectionnés devront montrer énorme détermination si l'on veut voir les avantages du traitement.

  Dans la première des deux opérations, les chirurgiens vont supprimer l'un des bulbes olfactifs du patient, qui siègent au-dessus de la cavité nasale à la base du cerveau, et traiter le sens de l'odorat.
  L'ampoule contient des cellules spécialisées appelées cellules olfactives engainantes (OECO) qui agissent comme une voie qui permet des fibres nerveuses dans le système olfactif de renouveler sans cesse.
  Dans une deuxième opération OEC du patient sera injecté au-dessus et au-dessous de la lésion et de bandes de tissu à travers l'espace prévu dans le cordon.
  L'équipe pense que le OECs permettra fibres nerveuses de se régénérer à travers le cordon et ainsi de réparer les dégâts.
  Une équipe d'évaluateurs indépendants menés par les neurophysiologistes de l'Imperial College de Londres sera également étroitement impliqué dans le suivi de la recherche.
  Peter Ellaway, professeur émérite de physiologie, à l'Imperial a dit: «Je suis excité parce que c'est un nouveau traitement avec beaucoup de promesses."
  Mais il a averti que même si cela fonctionne, il faudrait quelques années pour affiner et donc ne serait pas immédiatement disponible pour les patients.
  Le traitement en Pologne coûtera £ 250.000 par patient et est financé par un petit organisme de bienfaisance britannique, Fondation Spinal Injury Nicholls (NSIF).
  Il a été fondé par le chef David Nicholls après que son fils de 18 ans, Daniel a été paralysé à partir du cou dans un accident de natation.
  M. Nicholls a dit: «Je sais à quel point les progrès sont les personnes vivant avec des blessures de la moelle épinière et je suis optimiste que le succès avec les deux prochains patients se traduira par une annonce que la paralysie est curable."   NSIF et le Royaume - Uni Stem Cell Foundation soutiennent tous deux la recherche du Professeur Geoff Raisman, président de la régénération neurale à l' University College London (UCL), qui a lancé l'utilisation des OEC pour réparer la moelle épinière endommagée et conduit du côté britannique de la Marche Encore une fois projet.
  Prof Raisman a déclaré: «le dernier progrès de Darek démontre la puissance extraordinaire de (neuro) plasticité Mais cela dépend de ses propres efforts du patient Il est comme un bébé qui apprend à marcher Nous ne pouvons pas enseigner comment le progrès vient de l'intérieur....."
  Darek a subi sa greffe en Avril 2012, et il passe encore cinq heures par jour en cours de physiothérapie.
  Il peut maintenant marcher lentement en utilisant des béquilles ou un petit cadre de la marche, mais repose généralement sur un fauteuil roulant, car il est tout simplement plus rapide et moins fatigant.
  Le retour de la sensation ci-dessous sa blessure a apporté d'autres avantages tels que le contrôle de la vessie et le retour de la fonction sexuelle.
  Darek était heureux de discuter de sexe et a expliqué que le réveil des zones érogènes est une partie cruciale de son rétablissement.
  Il a dit: "Le retour de la satisfaction sexuelle - qui se déplace le long de la moelle épinière au cerveau - est très important psychologiquement et est une autre partie de mon sentiment croissant d'indépendance." :1409: 
 
 

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #111 le: 24 mars 2016 à 10:49:43 »
Voici leur site internet : https://walk-again-project.org/#/en/project

 :smiley:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Arnaud

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 769
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Autre
  • Niveau de lésion: Flémard
Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?
« Réponse #112 le: 04 juin 2016 à 09:56:04 »
Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?

De super-cellules olfactives aident à réparer la moelle épinière lésée. Une méta-analyse sur les animaux confirme cette piste pleine d’espoir.


PROPRIÉTÉS.

Greffer des cellules de nez dans la moelle épinière lésée de patients paraplégiques pour tenter de les faire remarcher, une drôle d’idée ? Pas tant que cela. Certaines cellules nasales ont, en effet, des propriétés extraordinaires de régénération nerveuse. Et, déjà, quelques patients ont été inclus dans des essais cliniques. Mais la communauté scientifique hésite encore à se lancer pleinement sur cette piste. "Le passage des résultats précliniques (sur animaux) aux essais cliniques (sur l’humain) est délicat, confirme Jan Schwab  professeur de neurologie et neurosciences à l’université de l’État de l’Ohio (États-Unis). Une des raisons est la valeur prédictive limitée des résultats précliniques." En clair, les études sur l’animal n’ont pas encore convaincu l'ensemble des cliniciens de se lancer chez l'humain. Alors bonne piste ou pas ?


Les propriétés exceptionnelles des cellules du nez

Pour en avoir le cœur net, Jan Schwab, associé à d’autres chercheurs de l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin (Allemagne) ou encore de l’université de Melbourne (Australie), ont pris le taureau par les cornes. Ils ont passé à la moulinette toutes les études sur animaux ayant testé la transplantation de cellules olfactives pour réparer la moelle épinière, afin d’en évaluer les résultats. 

Rappelons que la moelle épinière est l’ensemble des fibres nerveuses, contenue dans la colonne vertébrale, dont le rôle est de distribuer les nerfs entre le cerveau et les parties du corps. Lorsqu’elle est sectionnée, les nerfs des deux bords ne repoussent pas — notamment car la cicatrice qui se forme empêche le passage de l’influx nerveux — altérant des fonctions (comme la marche).

Depuis vingt ans, plusieurs équipes travaillent sur une hypothèse audacieuse : les cellules du nez pourraient aider à la repousse des nerfs grâce à leurs propriétés exceptionnelles. Explication : au fond des cavités nasales, dans la muqueuse olfactive, se trouvent des neurones qui envoient leurs prolongements (axones) dans les bulbes olfactifs cérébraux. Agressés en permanence (pollution, poussières…), ces axones ont une courte existence et doivent se régénérer en permanence. Des cellules particulières du nez, dites cellules engainantes olfactives (CEO) les y aident. En se lovant autour des axones, elles les nourrissent, les stimulent, en  accélèrent la repousse.

Et si on stimulait la reconnexion des nerfs de la moelle épinière en injectant ces super-cellules CEO prélevées dans les cavités nasales chez l’animal ? C’est ce qu’ont tenté plusieurs équipes internationales, avec des méthodes différentes. "En dépit de certains résultats concordants dans des études indépendantes la reproductibilité des essais" (quand la même expérience est reproduite exactement de la même façon) reste négative, remarque Jan Schwab. Autrement dit, pas une équipe n’a reproduit l’expérience de sa voisine, générant des doutes sur leur efficacité. "Jusqu’à aujourd’hui, la communauté scientifique n’était pas sûre que l’effet des modèles précliniques soit assez robuste et solide pour justifier des essais cliniques coûteux."


AMÉLIORATION.

Alors au lieu de chercher l’exacte reproductibilité entre des recherches différentes, les chercheurs ont changé d’angle de vue et on recensé toutes les données de tous les animaux traités et témoins. “Nous avons inclus dans l’analyse statistique un grand volume de données comprenant plus de 1100 animaux de 62 expérimentations différentes” Les résultats, publiés dans la revue PLOS Biology tranchent enfin ! Une amélioration effective générale de la locomotion de 20,3% est démontrée. Conclusion positive des auteurs : “La transplantation des CEO exerce un bénéfice considérable sur la récupération après une lésion expérimentale de la moelle épinière.”

"Les cellules olfactives engainantes autologues (du patient) sont donc une source cellulaire appropriée pour des procédures de transplantation, confirme Jan Schwab. "Par conséquent , le patient transplanté ne nécessitera pas de thérapie immunosuppressive pour atténuer le rejet de greffe." Ce faisant, les auteurs ont aussi relevé des points importants pour les futures interventions  : “La résection du tissu cicatriciel de la moelle épinière, qui est supposée améliorer la prise du greffon, conduit en fait à des taux de récupération plus faibles, note Jan Schwab. De même, les injections de CEO de part et d'autre de la lésion sont plus efficaces qu'à l'intérieur même de la lésion.”

Des conseils que pourrait suivre un neurochirurgien pionnier qui s'est déjà lancé dans l'expérience sur l'humain. En 2014, Pawel Tabakow, de l’université médicale de Wroclaw (Pologne), a réalisé une transplantation de cellules de bulbe olfactif et une greffe de nerfs sur un patient unique, Darek Fidyka, pompier polonais paraplégique de 40 ans. Le neurochirurgien a obtenu une régénération fonctionnelle des connexions de la moelle épinière, qui a permis au patient de remarcher. Actuellement, Pawel Tabakow travaille à son prochain essai. "Le nombre de patients inclus est beaucoup trop faible pour conclure à l'efficacité de la méthode, souligne prudemment Jan Schwab. Nous espérons que sur la base des données fournies par la méta-analyse, davantage d'essais cliniques pourront être réalisés."

Voici les résultats, publiés dans la revue PLOS Biology :
http://journals.plos.org/plosbiology/article?id=10.1371%2Fjournal.pbio.1002468

-----------------------------------------------------------------------------------


Vingt ans d'essais !

1994 : Régénération des axones de la moelle épinière chez le rat par injection de cellules engainantes olfactives (Ramon-cueto A, Exp Neurol).

2005 : Essai clinique de phase I incluant 6 patients paraplégiques qui ont reçu ou non des CEO de la muqueuse nasale. Pas d’effets secondaires. (Feron F, Mackay-Sim A. Brain).

2013 : Essai clinique de phase 1 incluant six patients avec une lésion complète de la moelle épinière qui reçoivent (ou non) des cellules de la muqueuse nasale, suivi d’une rééducation très intensive. Pas de complication. (Tabakow P, Raisman G, Cell transplantation).

2014 : Régénération fonctionnelle des connexions de la moelle épinière d’un patient paraplégique suite à la transplantation de CEO de bulbe olfactif et d’une greffe de nerfs. (Tabakow P, Raisman G, Cell transplantation).

2016 : Nouvel essai clinique en cours, mené par l'équipe de Pawel Tabakow, de l’université médicale de Wroclaw (Pologne).


Source :
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/20160602.OBS1761/les-paraplegiques-pourront-ils-remarcher-grace-au-nez.html

 :smiley:

« Modifié: 04 juin 2016 à 09:58:54 par Arnaud »
Saint Gabriel - Apporte bonnes nouvelles.

Hors ligne mick 74

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 270
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?
« Réponse #113 le: 04 juin 2016 à 11:10:14 »
espoir espoir :sm2:  encore combien de décennie pour marcher  :confused:

Hors ligne flo-reve

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 412
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c4/c5
Re : Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?
« Réponse #114 le: 04 juin 2016 à 11:24:25 »
je crois qu'il nous reste que le mec sur la croix qui a dit à son pote Lazare lève-toi et marche !


on ira marcher un peux sur l'eau !


désolé ! :wink:

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4109
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?
« Réponse #115 le: 04 juin 2016 à 11:26:37 »
 :1427:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne Arnaud

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 769
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Autre
  • Niveau de lésion: Flémard
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #116 le: 04 juin 2016 à 13:25:08 »

Un peu d'humour.....

Désespère pas, je connais un type qui à fait un mouvement.  :wink:

Je vous jure que c'est vrai !  :D

En plus je connais son nom....  :grin: :grin:

 :sm28:



Saint Gabriel - Apporte bonnes nouvelles.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #117 le: 07 février 2017 à 11:37:35 »

Geoffrey Raisman est décédé !  :cry:


Le professeur Geoffrey Raisman était le pionnier d'une nouvelle méthode de traitement des lésions médullaires auparavant incurables avec l'utilisation des cellules olfactives engainantes.


https://www.thejc.com/news/uk-news/pioneering-doctor-geoffrey-raisman-has-died-1.431793
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4109
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #118 le: 07 février 2017 à 11:54:18 »
encore un "bon" qui s'en vas. :huh:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #119 le: 23 octobre 2017 à 10:37:31 »
Citer
16 Octobre 2017


Alan Mackay-Sim, chercheur sur les cellules souches, présente un exposé à l'IHMRI


Le chercheur sur les cellules souches dont la recherche a aidé un paraplégique à marcher de nouveaua dit lundi aux chercheurs de Wollongong que ces cellules étaient également la clé pour traiter avec succès les maladies du cerveau comme la schizophrénie et la maladie de Parkinson.


Le professeur Alan Mackay-Sim, l'Australien de l'année 2017, a exposé le travail de sa vie lors d'une conférence publique à l'Institut de recherche médicale et de santé d'Illawarra à UOW.


C'est dans les années 1980 qu'il a commencé à étudier les cellules souches olfactives - une recherche qui a été au cœur de la chirurgie de 2014 qui a permis au Polonais Darek Fidyka de marcher après avoir été blessé à la moelle épinière.


"J'ai toujours été intéressé par le sens de l'odorat dans le nez et le fait que chaque jour les neurones qui nous permettent de sentir meurent et doivent être régénérés", a déclaré le professeur Mackay-Sim.


"Parce que les cellules souches qui régénèrent ces neurones (cellules olfactives engainantes) sont facilement accessibles, je pensais que nous pourrions les utiliser pour réparer les dommages au système nerveux, y compris les lésions de la moelle épinière."


Après de nombreuses années de recherche, en 2002, le professeur Mackay-Sim a dirigé une équipe de Brisbane dans un essai clinique mondial où les cellules olfactives d'un patient ont été transplantées dans la moelle épinière blessée dans les premières étapes du traitement de la paraplégie.


Une douzaine d'années après cette avancée, est venue la chirurgie réussie avec des cellules souches olfactives de l'équipe européenne sur M. Fidyka.


Le pompier polonais, qui a été poignardé 18 fois dans le dos par l'ex-mari de sa compagne, a été le premier paraplégique au monde à retrouver la mobilité après la rupture complète des nerfs rachidiens.


"L'opération réussie (en Pologne) était extrêmement enthousiasmante", a déclaré le professeur Mackay-Sim. "Nous avons maintenant un projet à l'Université Griffith et nous travaillons à des essais humains ici en Australie."


(…) Le professeur Mackay-Sim a mis sur pied le Centre national de recherche sur les souches adultes, qui comprend une banque de cellules souches adultes de plus de 300 personnes atteintes de troubles neurologiques, dont la schizophrénie, la paraplégie spastique héréditaire et la maladie du motoneurone.


"Je suis un grand défenseur de l'utilisation des cellules souches pour découvrir les causes biologiques de la maladie", a-t-il déclaré.


"En regardant les différences biologiques dans les cellules des personnes atteintes de ces maladies, cela nous dit comment ces maladies se produisent, et nous aide à trouver de nouvelles et meilleures façons de les traiter."




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




OCTOBER 16, 2017


Stem cell scientist Alan Mackay-Sim presents talk at IHMRI


The stem cell scientist whose research helped a paraplegic walk again told Wollongong researchers on Monday that these cells were also the key to successfully treating brain diseases like schizophrenia and Parkinson’s disease.


Professor Alan Mackay-Sim, the 2017 Australian of the Year, outlined his life’s work at a public talk at the Illawarra Health and Medical Research Institute at UOW.


It was back in the 1980s that he started investigating stem cells in the nose – research that was central to the 2014 surgery which allowed Polish man Darek Fidyka to walk again after his spinal cord was cut in a knife attack.


‘’I’ve always been interested in the sense of smell in the nose and the fact that every day those neurons that allow us to smell die and have to be regenerated,’’ Prof Mackay-Sim said.


‘’Because the stem cells that regenerate these neurons (olfactory ensheathing cells) are so accessible, I thought we could use them to repair damage to the nervous system in the future, including spinal cord injury.’’


After many years of research, in 2002 Prof Mackay-Sim led a Brisbane team in a world-first clinical trial where a patient’s olfactory cells were transplanted into their injured spinal cord in the first stages of a therapy to treat paraplegia.


A dozen years after that breakthrough, came the European team’s successful stem cell surgery on Mr Fidyka.


The Polish firefighter, who had been stabbed 18 times in the back by his partner’s former husband, was the first paraplegic in the world to recover mobility after the complete severing of the spinal nerves.


‘’The successful surgery (in Poland) was extremely exciting,’’ Prof Mackay-Sim said. ‘’We now have a project at Griffith University and are working towards human trials here in Australia.’’


Adequate funding for such research was vital, he said, and would ultimately help ease the strain on the nation’s health budget.


‘’Spinal cord injury affects 15,000 Australians, and costs the community $26 billion a year – aside from the terrible personal costs,’’ he said.


‘’By funding research into new treatments, we would ultimately be able to reduce those costs.’’


Prof Mackay-Sim established the National Centre for Adult Stem Research, which features an adult stem cell bank from over 300 people with neurological conditions including schizophrenia, hereditary spastic paraplegia and motor neuron disease.


‘’I’m a great advocate for using stem cells for discovering the biological causes of disease,’’ he said.


‘’By looking at the biological differences in the cells of people with these diseases, it tells us how these diseases happen, and helps us work out new and better ways to treat them.’’




Source : http://www.illawarramercury.com.au/story/4989537/stem-cell-scientist-presents-wollongong-talk/
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne fti

  • an va y arriver
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 315
  • Sexe: Homme
  • ASSE
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
tant que tu vie et tant tu respire ça donne un ta de truque a dire

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3906
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #121 le: 03 décembre 2019 à 13:38:32 »
Citer
Wrocław / Centre de thérapies cellulaires avancées en cours d'établissement à l'Université de médecine

Cette année, l'Université de médecine de Wrocław lancera un centre de recherche et de mise en œuvre de thérapies cellulaires avancées. Le laboratoire servira à fabriquer des médicaments utilisés en thérapie innovante, notamment cellules olfactives gliales, qui ont été utilisés pour traiter la moelle épinière.

Vice-recteur des sciences, Université de médecine de Wrocław prof. Lors d'une conférence de presse, Piotr Ponikowski a souligné jeudi que le centre servirait à la fois la science et la commercialisation de projets créés par des scientifiques et le développement de la recherche clinique.

Le vice-recteur a indiqué que le centre avait été créé grâce aux fonds du programme "Initiative régionale d'excellence" subventionné par le Ministère des sciences et de l'enseignement supérieur. Près de 12 millions de PLN ont déjà été obtenus pour les besoins du centre et quelques millions sont nécessaires à son démarrage. Le laboratoire subit la dernière étape d'équipement avec du matériel spécialisé.

Le Dr Wojciech Fortuna, responsable de la fabrication au centre, a rappelé qu'en 2012, des cellules olfactives ont été utilisées pour le traitement de la moelle épinière coupée à Dariusz Fidyka, préparées par l'Institut d'immunologie et de traitement expérimental de l'Académie des sciences de Pologne à Wrocław.

"Actuellement, nous serons en mesure de multiplier de telles cellules dans notre laboratoire en deux semaines pour la prochaine opération de ce type. L'université a déjà obtenu l'enregistrement des cellules gliales olfactives auprès de l'Agence médicale européenne. Cependant, nous devons encore équiper le laboratoire pour obtenir l'autorisation de l'Inspectorat principal des produits pharmaceutiques. Au cours des six dernières années, la réglementation de l’UE a tellement évolué qu’il est difficile de respecter les exigences en matière de formalité et d’équipement », a déclaré le Dr Fortuna.

Neurochirurgien de l'Hôpital Clinique Universitaire de Wroclaw dr hab. Paweł Tabakow a effectué une opération de greffe de cellules olfactives gliales chez Dariusz Fidyki, à la suite de quoi le patient a retrouvé la sensation dans les jambes et une amplitude de mouvement limitée, notamment fait du vélo, marche avec des orthèses.

"Nous avons dans le projet + Wrocław Walk Again + un autre patient sélectionné de l’année dernière pour une seconde greffe de ce type. Je crains que les procédures et les exigences des fonctionnaires de l'UE ne ruinent nos efforts. J'aimerais fixer la date de l'opération du deuxième patient d'ici la fin de l'année. Pour l'instant, nous attendons et restons immobiles ", a déclaré Tabakov.

Le Dr Tomasz Gębarowski, coordinateur pour la mise en œuvre de thérapies cellulaires avancées au centre, a indiqué que l'université avait enregistré les cellules olfactives gliales en tant que médicament en thérapie innovante à l'Agence européenne du médicament (EMA) en juin 2018. Il s'agit du premier produit de thérapie cellulaire avancé enregistré dans l'Union européenne pour traiter une moelle épinière interrompue.

Il a expliqué que, selon les réglementations européennes en vigueur, la thérapie innovante consiste déjà à transplanter des cellules dans un lieu autre que celui où elles ont été prélevées. "Selon la réglementation, les cellules sont un médicament dans cette thérapie et si vous voulez les greffer et commencer à les cultiver, cela nécessite un enregistrement séparé" - a déclaré le Dr Gębarowski.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4109
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Essai clinique OEC - Pologne
« Réponse #122 le: 04 décembre 2019 à 12:05:04 »
Dans tous les articles récemment publié on se rend compte que l'administration/ réglementation Européenne pose de plus en plus de
soucis aux chercheurs!
C'est dommage et ça mérite un CARTON ROUGE!
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

 

SMF spam blocked by CleanTalk