Auteur Sujet: interface cerveau-ordinateur  (Lu 9093 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3513
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #13 le: 23 décembre 2012 à 11:18:19 »
Pour mettre tous le monde d'accord voici un nouveau lien  :arrow:   http://www.actuscimed.com/2012/12/controle-neuro-prosthetique-de-haute.html  :wink:
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne harbib

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 137
    • Voir le profil

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #11 le: 19 décembre 2012 à 18:00:14 »
J'ai pas dit que j'ai pas trouvé, j'ai dit que j'ai pas vu... Je suis allé sur le site de fr2 et cliqué sur JT20H ensuite LUNDI et la, la vidéo ne fonctionne pas sur l'iPhone... :lol:
Merci Gilles :wink:

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5045
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne fti

  • Je n'accepterai jamais
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 435
  • Sexe: Homme
  • Envers et contre tous
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #9 le: 19 décembre 2012 à 17:12:07 »
Patrick, firstly my apologies for not contacting sooner, i have been out of the country for some time.




Dallamore Neuro Spinal Implant


In cases of spinal cord injury, nerve impulses are still transmitted to the Central Nervous System but the damage to the spinal cord prevents the signals progressing past the trauma site to nerves. It is envisaged that this mechanism be simulated using an implanted prosthesis.

We will conducting surgery to implant the prosthesis. The implant consists of a Digital Signal Processor (DSP), i.e. a microchip, will be connected to electrodes that are attached to
specific nerves.

Electrodes will be attached to the (CNS) Central Nervous System at a specific area and connected to the DSP, to electrodes attached that will be attached to other nerves located past the damaged area. The complete implant is designed to be placed fully in the body. After implantation, the patient will need physiotherapy and stimulation therapy to regain normal bodily functions and mobility.

Unfortunately, I cannot provide any detailed information as I am sure you will appreciate that it is highly commercially sensitive.


We are conducting the initial medical trials in the middle East.


If you send me your medical files i will be able to inform you if we will be able to help you further.





kindest regards



professor Mark Dallamore






voila le mail que j'ai resus
 

Hors ligne JoséDaSilva

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 615
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: L1, L2
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #8 le: 19 décembre 2012 à 13:28:44 »
Salut,

Si je comprend bien c'est une sorte de robo guidé par nos pensé pour réalisé nos faits et gestes?
Je demande car je n'ai pas vue le reportage télévisé...
Si c'est ça, les tetra en auront plus l'utilité que les para je pense...
C'est sympa pour un tetra haut je dirais... Mais sans faire de jeu de mots, sa doit coûté encore un bras ce gadget...

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5045
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #7 le: 19 décembre 2012 à 11:02:41 »
il est indépendant du corps, j'ai vus un reportage au JT de France2 Lundi soir, c'est testé sur une femme tétraplégique  :wink:
Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne harbib

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 137
    • Voir le profil
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #6 le: 18 décembre 2012 à 20:18:32 »
stp.le membre est placé ou?
merci

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3513
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #5 le: 17 décembre 2012 à 12:01:56 »

La traduction es moyenne mais c'est pas vraiment ce qui compte  :smiley:

l'interface de Machine du cerveau : Plus près à la réalité thérapeutique ?
Grégoire Courtine, Silvestro Micera, Jack DiGiovanna, José del R Millán

Résumé

Contexte

La paralysie ou l'amputation d'un bras aboutissent à la perte de la capacité à l'Orient la main et la poigne, manipuler et porter des objets, les fonctions qui sont essentielles pour les activités de vie quotidienne. Les interfaces de machine cérébrale pourraient fournir une solution de la reconstitution de beaucoup de ces fonctions perdues. Nous avons donc testé si un individu avec la tétraplégie pourrait rapidement réaliser le contrôle neurologique d'un membre prosthétique très performant utilisant ce type d'une interface.

Méthodes

Nous avons implanté deux microélectrodes intracortical à 96 chaînes dans le cortex du moteur d'un individu de 52 ans avec la tétraplégie. La formation "l'interface de machine cérébrale" a été faite pendant 13 semaines avec le but de contrôler un membre prosthétique anthropomorphique avec sept degrés de liberté (la traduction tridimensionnelle, l'orientation tridimensionnelle, la prise unidimensionnelle). La capacité du participant de contrôler le membre prosthétique a été évaluée avec les mesures cliniques de fonction de membre supérieure. Cette étude est enregistrée avec ClinicalTrials.gov, NCT01364480.

Découvertes

Le participant a pu déplacer le membre prosthétique librement dans l'espace de travail tridimensionnel sur la deuxième journée de formation. Après 13 semaines, des mouvements à sept dimensionnel robustes ont été exécutés par habitude. Le taux de réussites moyen sur des tâches de fait d'atteindre à base de cible était 91·6 % (SD 4·4) contre la chance médiane nivellent 6·2 % (95 % CI 2·0-15·3). On a vu des améliorations dans le temps d'achèvement (diminué d'un moyen de 148 s [SD 60] à 112 s [6]) et l'efficacité de chemin (accru de 0·30 [0·04] à 0·38 [0·02]). Le participant a pu aussi utiliser le membre prosthétique pour faire la portée habile et coordonnée et les mouvements de poigne qui ont abouti aux gains cliniquement significatifs dans les tests de fonction de membre supérieure. Aucun événement défavorable n'a été rapporté.

Interprétation

Avec le développement continu de membres neuroprosthetic, les individus avec la paralysie à long terme pourraient récupérer les signaux de commande naturels et intuitifs pour le placement manuel, l'orientation et le fait d'atteindre, la permission eux pour exécuter les activités de vie quotidienne.

Financement

Agence de Projets de Recherche avancée de Défense, les Instituts nationaux de Santé, Ministère des Anciens Combattants et Institut de Réadaptation UPMC.
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne stephani34

  • Nouveau
  • *
  • Messages: 10
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Non handicapé
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #4 le: 22 novembre 2012 à 15:34:40 »
J'ai un regard plutôt pessimiste sur ce genre d'annonces technologiques.
Quand on parle de relation cerveau .... processeur .... muscle.... ca relève hélas plus pour l'instant de la SF que d'une réalité présente pour d'un futur proche.

Hors ligne sid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 558
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c4 c5 effectif c6
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #3 le: 24 avril 2012 à 00:33:21 »
je pense aussi qu'il y'aura surement une solution qui viendra de l'informatique c-a-d une interface cerveau => CPU => muscle.
par contre le challenge sera de reduire sufisament la batterie qui stimulera les muscles tout en gardant au moins une journee d'autonomie...
et aussi le chemin dans l'autre sens, simuler le toucher au cerveau... la prochaine generation d'ecran de smartphone devrait simuler des surfaces differente via l'ecran et des impulsions electrique.
La différence entre le génie et la bêtise, c'est que le génie a des limites.
Mes tests vidéos: https://www.facebook.com/Tetraprooved

Hors ligne dardaran

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 336
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
Re : interface cerveau-ordinateur
« Réponse #2 le: 23 avril 2012 à 17:13:33 »

Citer
Des chercheurs font bouger des bras paralysés.

Une équipe de chercheurs a développé un moyen de faire bouger des membres paralysés grâce à des signaux du cerveau en outrepassant la moelle épinière.

Ces chercheurs de l'École de Médecine de l'Université de Feinberg ont fait leurs tests sur des singes à qui ils ont temporairement paralysé les bras.

Un décodeur enregistre les émissions d'une centaine de neurones dans les cerveaux des singes tandis que leurs bras actifs s'affairent à des mouvements simples, comme placer une balle dans un tube.

Les bras des singes sont paralysés artificiellement. Avec une prothèse neuronale liant le cerveau et le bras du singe, les signaux du cerveau du singe envoient des petits courants électriques en moins de quarante millisecondes aux muscles des bras, reproduisant les gestes effectués précédemment avec une certaine fidélité.

Le directeur de la recherche, Lee E. Miller, croit que « cela pourrait un jour aider des patients paralysés à cause d'une blessure à la moelle épinière à reprendre des activités quotidiennes et développer une plus grande indépendance ».

S'il s'agit d'un pas important dans la recherche, on ne peut pas encore parler de révolution. Dans ce cas, on a stimulé trois muscles des bras, tandis qu'un bras réellement paralysé aurait besoin de beaucoup plus de muscles activés pour donner un aspect naturel au mouvement.

Ensuite, les bras des singes sont temporairement paralysés, tandis qu'une paralysie complète fait en sorte que ces neurones cervicaux habituellement voués à des mouvements de bras se concentrent à la longue à d'autres tâches. Simultanément, les muscles paralysés s'affaiblissent.

Et que se passe-t-il si on doit faire porter cette prothèse à un humain paralysé dont les mouvements de bras n'ont pas été préalablement enregistrés par un décodeur? Selon les chercheurs, il s'agirait d'adapter aux prothèses humaines ces stimulations neuronales préalablement enregistrées.

Les résultats de cette recherche ont été publiés initialement dans la revue Nature. La recherche a reçu du soutien financier de la bourse de l'Institut National de Recherche, l'Institut de Réhabilitation de Chicago et le Fonds de recherche en santé du Québec

Sources: Health Canal, The Scientist, Discover Magazine

Source: www.branchez-vous.com
date: 19 avril 2012
Lien: www.branchez-vous.com/techno/actualite/2012/04/des_chercheurs_font_bouger_des.html

Les lois sont faites pour la plèbe non pour les patriciens.

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1320
    • Voir le profil
interface cerveau-ordinateur
« Réponse #1 le: 21 avril 2012 à 16:38:32 »

Des chercheurs créent interface cerveau-ordinateur qui contourne la colonne vertébrale paralysie lésion de la moelle epiniere

Les scientifiques de l'Université Northwestern à Chicago, avec un financement de la National Institutes of Health, ont réussi à contourner la moelle épinière et rétabli le contrôle de la motricité fine à l'aide de membres paralysés une interface cerveau-ordinateur.

Les chercheurs ont créé une neuroprothèse qui combine une interface cerveau-ordinateur (BCI) qui est branché directement en 100 neurones dans le cortex moteur du sujet, et une stimulation électrique fonctionnelle (FES) dispositif qui est branché sur les muscles du bras du sujet. Lorsque le sujet essaie de bouger son bras ou la main, ce cluster de neurones s'active autour de 100, la création d'un flux de données qui peuvent ensuite être lus et analysés par le BCI de prédire ce que les muscles de l'objet est d'essayer de se déplacer, et avec quel niveau de forcer. Ces données interprétées est passé à la FES, qui déclenche alors les bons muscles pour effectuer le mouvement désiré.
Le résultat final est un réseau informatique qui remplace efficacement le système nerveux et restaure remarquablement précis de contrôle de la motricité fine à un bras paralysé - voir la vidéo ci-dessous et d'être étonné. Vous remarquerez que, comme toujours avec des saignements science de pointe, l'objet de cette étude est un singe rhésus plutôt qu'un être humain - mais notre anatomie est très, très semblable à celle de nos cousins ​​primates.




 

Utilisateur

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Soutenez-nous

Recherche rapide


* Qui est en ligne

  • user CCBot

* Derniers Membres

Lavandula2
90j 21h 3m
chris26 chris26
84j 2h 18m
Arnaud Arnaud
83j 9h 36m
charlieboy charlieboy
66j 2h 59m
Gyzmo34 Gyzmo34
63j 9m

* Top membres

gilles gilles
5045 Messages
TDelrieu TDelrieu
4068 Messages
farid
1320 Messages
caro23 caro23
1269 Messages
Lavandula2
1268 Messages
terryfrogger terryfrogger
1232 Messages
J.Solis J.Solis
995 Messages
SMF spam blocked by CleanTalk