Auteur Sujet: Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines  (Lu 80557 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3513
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #104 le: 16 juin 2018 à 15:49:34 »
Gracias Thierry  :sm6:
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4075
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #103 le: 11 juin 2018 à 10:29:29 »
Citer
L'essai de phase I avec des cellules souches pour réparer les lésions de la moelle épinière produit des résultats encourageants

Un premier essai clinique chez l'humain a révélé une amélioration de la fonction motrice et sensorielle chez trois des quatre participants


1er juin 2018


Les chercheurs de l'École de médecine de l'Université de Californie à San Diego rapportent qu'un premier essai clinique de phase I dans lequel des cellules souches neurales ont été transplantées chez des participants souffrant de lésions chroniques de la moelle épinière a produit une amélioration mesurable sur trois des quatre sujets, sans effets indésirables graves.


"L'objectif principal de ce premier essai était d'évaluer la sécurité. Et aucune complication liée à la procédure n'a été observée chez aucun des patients", a déclaré le Dr. Joseph Ciacci, chercheur principal et neurochirurgien à l'UC San Diego Health. "Nos résultats suggèrent que l'approche peut être effectuée en toute sécurité et des signes précoces d'efficacité justifient d'autres études d'exploration et d'escalade de dose."


L'essai a utilisé une lignée de cellules souches neurales dérivées de la moelle épinière humaine développée par Neuralstem, une société biopharmaceutique basée dans le Maryland. Quatre participants ayant subi une lésion des vertèbres dorsales T2 à T12 (située au milieu de la colonne vertébrale) depuis un à deux ans ont reçu six injections contenant chacune 1,2 million de cellules souches neurales.


Dans une étude précédente, publiée en 2013 par le Dr. Ciacci et co-auteur Dr. Martin Marsala, professeur au département d'anesthésiologie de l'école de médecine UC San Diego, des cellules souches avaient été transplantées chez des rats atteints de lésions de la moelle épinière induisant une régénération neuronale et améliorant le fonctionnement et la mobilité des animaux.


Dans le dernier essai clinique chez l'humain, les résultats (mesurés de 18 à 27 mois après la transplantation) ne sont pas spectaculaires, mais encourageants. L'analyse des résultats de la fonction motrice et sensorielle et de l'électrophysiologie a montré une amélioration chez trois des quatre participants.


"Il s'agit d'une petite taille d'échantillon, mais les véritables points forts de cette étude sont la longue période de suivi, les évaluations électrophysiologiques et la chronologie du traitement. Tout le monde a été traité après une année de blessure, ce qui signifie qu'il n'y avait pratiquement aucune chance de guérison spontanée", a déclaré le Dr. Ciacci. "Notre objectif principal était de fournir une preuve de sécurité et de tolérabilité du traitement. Nous l'avons fait. Ces premiers signes d'efficacité potentielle, combinés aux résultats prometteurs d'études antérieures sur les animaux, plaident en faveur de nouveaux essais et de doses de cellules souches plus importantes pour voir si nous pouvons accélérer davantage la réparation et la récupération.

Un deuxième essai clinique est en cours de développement. Son objectif sera les sujets présentant des lésions cervicales.


===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




Stem Cell-Based Phase I Trial to Repair Spinal Cord Injuries Produces Encouraging Results


First-in-human clinical study found improved motor and sensory function in three of four participants


June 01, 2018 


Writing in the June 1 issue of Cell Stem Cell , researchers at University of California San Diego School of Medicine report that a first-in-human phase I clinical trial in which neural stem cells were transplanted into participants with chronic spinal cord injuries produced measurable improvement in three of four subjects, with no serious adverse effects.


“The primary purpose of this first trial was to assess safety. And no procedure-related complications were observed in any of the patients,” said Joseph Ciacci, MD, principal investigator and a neurosurgeon at UC San Diego Health. “Our results suggest the approach can be performed safely and early signs of efficacy warrant further exploration and dose escalation studies.”


The trial used a human spinal cord-derived neural stem cell line developed by Neuralstem, Inc, a biopharmaceutical company based in Maryland. Four trial participants with one- to two-year-old permanent injuries to T2-T12 thoracic vertebrae (located in the middle of the spine) received six injections, each containing 1.2 million neural stem cells.


In previous research, published in 2013 by Ciacci and co-author Martin Marsala, MD, professor in the Department of Anesthesiology at UC San Diego School of Medicine, stem cells were transplanted into rats with spinal cord injuries, resulting in neuronal regeneration and improvement in the animals’ functioning and mobility.


In the latest human clinical trial, the results (measured 18 to 27 months after transplantation) were not dramatic, but encouraging. Analysis of motor and sensory function and electrophysiology results showed improvement in three of the four participants.


“This is a small sample size, but the real strengths of this study are the extensive follow-up period, electrophysiological assessments and the timeline of treatment. Everyone was treated after a year of injury, meaning there was essentially no chance of spontaneous recovery,” said Ciacci. “Our primary objective was to provide proof of safety and tolerability of treatment. We’ve done that. These early signs of potential efficacy, combined with the promising results of earlier animal studies, argue for pressing ahead with new trials and greater doses to see if we can further accelerate repair and recovery.”


A second clinical trial is in development. Its focus will be subjects with cervical injuries.


Source : https://health.ucsd.edu/news/releases/Pages/2018-06-01-stem-cell-based-phase-I-trial-to-repair-spinal-cord-injuries-produces-encouraging-results.aspx

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1330
    • Voir le profil
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #102 le: 09 mai 2018 à 09:14:55 »
pouvez vous nous traduire cette conference sur neuralstem ? NE SERAIT CE QUE L'ESSENTIEL ,,moi et l'anglais ,ca fait deux,,

Hors ligne slhoka

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 169
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #101 le: 09 mai 2018 à 08:56:09 »
Très interessant.
merci beaucoup
Très prometteur en effet... :ok:

Hors ligne misterjp

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 229
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5-C6
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #100 le: 08 mai 2018 à 19:48:33 »
Le lien vers la page web ça marche par contre

Hors ligne Isabela

  • Intermitent du forum
  • ****
  • Messages: 38
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #99 le: 08 mai 2018 à 14:28:02 »
-

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5060
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #98 le: 08 mai 2018 à 11:39:37 »
c'est le module d'intégration au forum qui manque. :smiley:
Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne Isabela

  • Intermitent du forum
  • ****
  • Messages: 38
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #97 le: 08 mai 2018 à 01:30:02 »
-

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5060
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #96 le: 07 mai 2018 à 11:31:46 »
le mp4 est pas pris en charge, il faut le convertir en avi ou wmv.


voici la liste des fichiers pris en charge :wink: : Types de fichier autorisés: txt, rar, doc, pdf, jpg, gif, mpg, png, pps, wmv, avi, ppt, xls
Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne Isabela

  • Intermitent du forum
  • ****
  • Messages: 38
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #95 le: 07 mai 2018 à 02:42:17 »
-

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5060
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #94 le: 06 mai 2018 à 11:17:05 »
c'est un pdf ?
Modérateur sur www.buspirit.

Isabella

  • Invité
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #93 le: 05 mai 2018 à 16:34:10 »
Bonjour, impossible de poster un fichier joint, ça ne marche pas  :confused:

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4075
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #92 le: 26 avril 2018 à 12:50:16 »
Citer
Neuralstem annonce la première chirurgie réalisée dans la cohorte des lésions cervicales de l'essai clinique de phase 1 chez des patients avec une lésion chronique de la moelle épinière


10 avril 2018


GERMANTOWN, Md., 10 avril 2018 (GLOBE NEWSWIRE) - Neuralstem, une société biopharmaceutique axée sur le développement de thérapies du système nerveux basé sur sa technologie de cellules souches neurales, a annoncé aujourd'hui qu'elle a réalisé la première intervention chirurgicale dans la deuxième cohorte des lésions cervicales d'un essai clinique de phase 1 chez des patients atteints d'une lésion chronique de la moelle épinière (cSCI). NSI-566 est la principale thérapie de cellules souches de Neuralstem.


"Cette étude implique des patients atteints de lésions complètes sans fonction motrice ou sensorielle en dessous de la blessure. Les quatre premiers cas de paraplégie avec lésion thoracique se sont exceptionnellement bien déroulés. Nous sommes ravis d'aller de l'avant avec les quatre prochains cas de tétraplégie avec des lésions cervicales", a déclaré Dr. Karl Johe, le directeur scientifique de Neuralstem.


Neuralstem mène un essai clinique de Phase 1 sur l'innocuité et la faisabilité de l'utilisation de cellules souches neurales dérivées de la moelle épinière NSI-566 pour réparer les cSCI. L'essai clinique est mené à l'Université de Californie à San Diego, Division de neurochirurgie. En avril 2017, l'essai clinique a été élargi pour inclure une nouvelle cohorte de quatre patients admissibles atteints de lésions cervicales ASIA-A complètes, tétraplégiques, impliquant des niveaux de lésions médullaires C5-C7, après avoir observé des résultats prometteurs avec la première cohorte. L'essai clinique évalue la sécurité et la faisabilité de l'utilisation de cellules souches neurales dérivées de la moelle épinière NSI-566 pour réparer les cSCI. Le protocole modifié a été approuvé par la Food and Drug Administration des États-Unis et le Conseil d'examen institutionnel de l'Université de Californie à San Diego (UCSD) : clinicaltrials.gov (NCT01772810). La première intervention chirurgicale pour la deuxième cohorte a été réalisée le 28 mars.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




Neuralstem Announces First Surgery Completed in Cervical Cohort of Phase 1 Clinical Trial in Patients with Chronic Spinal Cord Injury


April 10, 2018


GERMANTOWN, Md., April 10, 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Neuralstem, Inc. (Nasdaq:CUR), a biopharmaceutical company focused on the development of nervous system therapies based on its neural stem cell technology, today announced that it completed the first surgery in the second, cervical injury cohort of a Phase 1 clinical trial in patients with chronic spinal cord injury (cSCI).  NSI-566 is Neuralstem’s lead stem cell therapy candidate.


“This study involves complete injury patients with no motor or sensory function below injury. The first four paraplegic cases with thoracic injury went exceptionally well. We are excited to move forward with the next four quadriplegic cases with cervical injury,” said Karl Johe, Ph.D., the Chief Scientific Officer of Neuralstem.


Neuralstem is conducting a Phase 1 human clinical trial evaluating the safety and feasibility of using NSI-566 spinal cord-derived neural stem cells to repair cSCI. The clinical trial is being conducted at the University of California San Diego, Division of Neurosurgery. In April 2017, the clinical trial was expanded to include a new cohort of four qualifying patients with AIS-A complete, quadriplegic, cervical injuries involving C5-C7 of their spinal cord, after promising results were observed with the first cohort. The clinical trial is evaluating the safety and feasibility of using NSI-566 spinal cord-derived neural stem cells to repair cSCI. The amended protocol was approved by the U.S. Food and Drug Administration and the Institutional Review Board at the study site, University of California San Diego (UCSD) and can be found on  clinicaltrials.gov (NCT01772810). The first surgery for the second cohort was completed on March 28.




Source : https://globenewswire.com/news-release/2018/04/10/1467636/0/en/Neuralstem-Announces-First-Surgery-Completed-in-Cervical-Cohort-of-Phase-1-Clinical-Trial-in-Patients-with-Chronic-Spinal-Cord-Injury.html

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4075
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #91 le: 05 avril 2017 à 13:15:57 »
Citer
Le premier essai clinique humain de cellules souches pour les lésions médullaires se développe

Un essai pour ajouter plus de participants avec des lésions chroniques de la moelle épinière


3-avr-2017


Newswise - Lancé en 2014 avec l'étude initiale de la phase I, ce premier essai clinique chez l'homme évalue la sécurité de la transplantation de cellules souches neurales chez les patients atteints de lésions chroniques de la moelle épinière. L'essai est une collaboration entre les chercheurs de l'UC San Diego School of Medicine, le Sanford Stem Cell Clinical Center à l'UC San Diego Health et la société Neuralstem, une société de biotechnologie basée au Maryland.


L'essai a été élargi pour ajouter quatre participants avec des lésions cervicales chroniques impliquant les vertèbres C5-C7. En raison du calendrier de suivi intensif, les participants doivent considérer leur distance géographique de San Diego. On recommande de vivre près de San Diego. L'objectif principal est de déterminer la sécurité et la toxicité du traitement, qui implique une intervention chirurgicale avec six injections de cellules souches et une période de suivi de 60 mois. Les chercheurs utiliseront une lignée de cellules souches humaines approuvées par la FDA pour des essais chez des patients atteints de traumatismes chroniques de la moelle épinière. Les cellules souches ont déjà été testées pour la sécurité chez des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique.


"Le but ultime est le développement d'un traitement efficace pour les lésions de la moelle épinière", a déclaré le Dr. Joseph Ciacci, chercheur principal et neurochirurgien à UC San Diego Health. "Le but immédiat est de déterminer si l'injection de ces cellules souches neurales dans la moelle épinière des patients atteints de lésions médullaires est sûre".




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




First-in-Human Stem Cell Clinical Trial for Spinal Injury Expands


Testing to add more participants with chronic cervical spinal cord injuries


Released: 3-Apr-2017


Newswise — Launched in 2014 with the initial phase I study, this first-in-human clinical trial is evaluating the safety of neural stem cell transplantation in patients with chronic spinal cord injuries. The trial is a collaboration between researchers at UC San Diego School of Medicine, the Sanford Stem Cell Clinical Center at UC San Diego Health and Neuralstem, a Maryland-based biotechnology company.


The trial has been expanded to add four more qualifying participants with chronic cervical injuries involving C5-C7 vertebrae. Due to the intensive follow-up schedule, participants should consider their geographical distance from San Diego. Living within a 500-mile radius of San Diego is recommended. The primary objective is to determine the safety and toxicity of treatment, which involves a surgical intervention with six stem cell injections and a follow-up period of 60 months. Researchers will be using a line of human stem cells approved by the FDA for human trials in patients with chronic traumatic spinal injuries. The stem cells have previously been tested for safety in patients with amyotrophic lateral sclerosis.


“The ultimate goal is development of an effective treatment for paralyzing spinal cord injuries,” said Joseph Ciacci, MD, principal investigator and neurosurgeon at UC San Diego Health. “The immediate goal is to determine whether injecting these neural stem cells into the spines of patients with injuries is safe.”


For more information on the trial or participation, contact Ciacci’s research office at nksidhu@ucsd.edu or 619-471-3698.




Source : http://newswise.com/articles/first-in-human-stem-cell-clinical-trial-for-spinal-injury-expands

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4075
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #90 le: 28 janvier 2016 à 12:55:25 »
Citer
Neuralstem a présenté une actualisation de sa thérapie cellulaire & thérapie génique à une Conférence mondiale

Les données préliminaires de la thérapie cellulaire INS-566 révèle activité biologique sur plusieurs maladies neurodégénératives : SLA, Lésion médullaire chronique, et AVC


27 janvier 2016


Germantown, Maryland, Jan. 27 2016 / PRNewswire / - Neuralstem, une société biopharmaceutique utilisant la technologie des cellules souches neurales pour traiter des maladies et troubles du SNC, fait le point sur les programmes cliniques en cours de la société sur l'INS-566 à la conférence mondiale à Washington DC


La présentation a examiné les essais expérimentaux des cellules souches neurales dérivées de la moelle épinière humaines INS-566 pour le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), des lésions chronique de la moelle épinière (LME), et des déficits moteurs suite à un accident vasculaire cérébral (AVC). Dr. Johe, directeur scientifique chez Neuralstem, a mis en évidence l'activité biologique des multiples modes d'action thérapeutiques, y compris la survie des neurones moteurs, l'amélioration de la fonction motrice, et l'intégration des données cliniques humains et animales de NSI-566. Il a conclu que l'analyse des données de l'essai clinique ont démontré une activité biologique dans les trois indications.


Les cellules souches neurales INS-566 de Neuralstem ont été administrées en toute sécurité à 40 patients, dans le dosage de 1,2 million à 24 millions de cellules par patient, dans quatre essais expérimentaux de sécurité. Le profil de sécurité valide la plateforme technologique sur les cellules souches de Neuralstem. L'entreprise et ses collaborateurs des grands instituts de recherche concluent que les données appuient l'avancement du développement clinique dans chacune des trois indications.


"L'activité biologique de l'amélioration motrice de INS-566 à travers de multiples états pathologiques chez l'homme soutient notre hypothèse régénérative et est compatible avec nos données précliniques," a déclaré le Dr Johe. "Sur la base de ces résultats encourageants, nous nous préparons à mener des essais cliniques supplémentaires dans chacune de ces indications neurodégénératives incurables."


INS-566 / LME : L'étude de phase I a impliqué quatre patients avec une lésion dorsale de la moelle épinière ASIA A (complets moteur et sensoriel), un à deux ans après la blessure au moment du traitement des cellules souches. Ils ont reçu chacun 1,2 million de cellules en six injections autour du site de la lésion de la moelle épinière. Le traitement des cellules souches a démontré la faisabilité et la sécurité; il n'y a pas eu d'événements indésirables graves. Une capacité de contracter certains muscles en dessous du niveau de la lésion a été confirmée par des examens de suivi cliniques et électrophysiologiques dans l'un des quatre patients traités. Il n'y a pas eu de changement dans l'état clinique des trois autres patients. Tous les patients seront suivis pendant un total de cinq ans. Dr Johe a expliqué que les chercheurs envisagent d'ajouter une deuxième cohorte de quatre autres patients à l'étude.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




Neuralstem Presented Cell Therapy Update At Phacilitate Cell & Gene Therapy World Conference


NSI-566 Trial Data Reveals Biological Activity Across Multiple Neurodegenerative Diseases: ALS, Chronic Spinal Cord Injury, and Stroke


January 27, 2016: 09:02 AM ET


GERMANTOWN, Md., Jan. 27, 2016 /PRNewswire/ -- Neuralstem, Inc. (Nasdaq: CUR), a biopharmaceutical company using neural stem cell technology to develop regenerative therapies and small molecule pharmaceutical drugs for CNS diseases and disorders, announced that Karl Johe, Ph.D., Neuralstem's Chairman and Chief Scientific Officer, provided an update on the company's ongoing NSI-566 cell therapy clinical programs at the Phacilitate Cell & Gene Therapy World conference in Washington D.C. 


The presentation reviewed the company's NSI-566 human spinal cord-derived neural stem cells investigational trials for the treatment of amyotrophic lateral sclerosis (ALS), chronic spinal cord injury (cSCI), and motor deficits due to ischemic stroke. Dr. Johe highlighted the consistent biological activity and multiple modes of therapeutic actions, including the rescue of motor neurons, motor improvement, and neuronal integration in NSI-566 animal and human clinical data. He concluded that the collective trial data analysis showed the cells consistently demonstrated biological activity in all three indications.


Neuralstem's NSI-566 cells have been safely administered to 40 patients, in dosing ranges of 1.2 million to 24 million cells per patient, in four investigational safety trials. The consistent safety profile continues to validate Neuralstem's physiologically relevant stem cell technology platform. The company and its collaborators from leading research institutions conclude that the data supports the advancement of clinical development in each of the three indications. 


"The consistent biological activity of motor improvement by NSI-566 across multiple disease conditions in humans supports our regenerative hypothesis and is consistent with our preclinical data," said Dr. Johe. "Based on these encouraging results, we are preparing to conduct additional clinical trials in in each of these incurable neurodegenerative indications."


NSI-566/cSCI: The Phase I feasibility study involved four AIS A thoracic-spinal cord injury patients (motor and sensory complete), one-to-two years post-injury at the time of stem cell treatment. They each received 1.2 million cells in six injections around the site of the spinal cord injury. The stem cell treatment demonstrated feasibility and safety; there were no serious adverse events. A self-reported ability to contract some muscles below the level of injury was confirmed via clinical and electrophysiological follow-up examinations in one of the four patients treated. There was no change in the clinical status of the three other patients. All patients will be followed for a total of five years. Dr. Johe commented that the investigators are planning to add a second cohort of four more patients to the study.




Source : http://money.cnn.com/news/newsfeeds/articles/prnewswire/NE08361.htm

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3513
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #89 le: 30 décembre 2014 à 11:27:00 »
C'est la conclusions de la phase I, il faut maintenant prendre sont mal en patience pour ce qui est de l'efficacité  :huh:

D'autres essais sont plus avancés mais celui-ci en est au prémisse.
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne harbib

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 137
    • Voir le profil
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #88 le: 15 novembre 2014 à 17:52:49 »
oui c bien pour la survie. mais qu en est il de l efficacite?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4075
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #87 le: 14 novembre 2014 à 14:53:11 »
Dans l'étude, quand les chercheurs disent que les cellules souches neurales ont survécu 2,5 années, cela ne veut pas dire qu'elles ne survivront pas davantage !  :rolleyes:   

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4075
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #86 le: 13 novembre 2014 à 12:41:30 »
Citer
Neuralstem annonce la publication de la survie à long terme des cellules INS-566 dans l'essai clinique de phase I pour la SLA dans le journal scientifique "Annals Of Clinical And Translational Neurology"

L'étude conclut que les cellules INS-566 survivent jusqu'à 2,5 ans après la transplantation


10 novembre 2014


Germantown, Maryland, 10 novembre 2014 / PRNewswire / - Neuralstem a annoncé la publication des résultats de survie cellulaire à long terme et la différenciation dans la moelle épinière humaine des cellules souches neurales INS-566 transplantées provenant dans le journal scientifique "Annals Of Clinical And Translational Neurology". L'étude de Phase I a conclu que cellules souches neurales INS-566 de Neuralstem ont survécu jusqu'à 2,5 années post-transplantation chez six patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA). Ce fut la première étude clinique jamais approuvée pour transplanter des cellules souches neurales dans la moelle épinière.


Dans l'article, "Analyse de la survie du greffon à un essai de greffe de cellules souches dans la SLA", les chercheurs n'ont trouvé aucune corrélation entre la teneur en ADN de la période de survie après l'abandon des médicaments immunosuppresseurs. Ces données démontrent que les cellules souches neurales transplantées peuvent survivre pendant une période prolongée, même en l'absence d'immunosuppression. Ceci suggère que l'immunosuppression continue n'est pas nécessaire pour la survie des cellules transplantées. Les six patients consultés dans cette publication ont reçu les cellules INS-566 dans le cadre d'une étude clinique, mais par la suite décédés de leur maladie ou d'autres causes. Grâce à la technologie d'imagerie de pointe, l'ADN des cellules INS-566 a été identifié dans tous les cas. Le pourcentage d'ADN donneur a varié de 0,67% à 5,04% de l'ADN total. Une précédente publication de Neuralstem a déterminé que la thérapie cellulaire INS-566 est sécuritaire et bien tolérée.


"Le succès de notre thérapie est fondée sur la capacité de nos cellules à survivre à long terme et de se différencier, d'apporter un soutien neurotrophique dans la moelle épinière et d'agir comme des cellules "nourricières" pour les neurones moteurs des patients qui sont attaqués par la maladie", a déclaré le Dr. Karl Johe, président de Neuralstem et directeur scientifique. "Cette nouvelle étude présente une démonstration que les cellules INS-566 ont survécu à long terme et différencié comme prévu, agissant comme un neuroprotecteur et neurorégénératif dans le traitement de la SLA et d'autres maladies neurodégénératives."




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




Neuralstem Announces Publication Of Long Term Cell Survival From Phase I NSI-566 ALS Study In The Journal "Annals Of Clinical And Translational Neurology"


Study Concludes NSI-566 Cells Survived for up to 2.5 Years After Transplantation


November 10, 2014: 09:00 AM ET




GERMANTOWN, Md., Nov. 10, 2014 /PRNewswire/ -- Neuralstem, Inc. (NYSE MKT: CUR) announced the publication of results evaluating long term cell survival and differentiation of NSI-566 transplanted human spinal-cord derived neural stem cells (HSSC) in  Annals of Clinical and Translational Neurology (access now available). The study concluded that Neuralstem's investigational Phase I NSI-566 HSSCs survived for up to 2.5 years post-transplant in six of the amyotrophic lateral sclerosis (ALS) Phase I patients.  This was the first-ever clinical study approved to transplant HSSCs in the spinal cord.


In the article, "Analysis of graft survival in a trial of stem cell transplant in ALS," researchers  found no correlation of DNA content to survival period after immunosuppressant medications had been discontinued.  These data demonstrate that transplanted HSSCs can survive for a prolonged period, even in the absence of immunosuppression.  This suggests that continued immunosuppression is not necessary for the continued survival of the transplanted cells.   All six patients accessed in this publication received NSI-566 cells as part of a clinical study, but subsequently died from their disease or other causes.  Using advanced imaging technology, NSI-566 DNA was identified in all cases. The percentage of donor DNA ranged from  0.67% to 5.04% of total DNA. Neuralstem's previously-published Phase I results determined NSI-566 cell therapy was safe and well-tolerated. 


"The success of our therapy is predicated upon our cells ability to survive long-term and differentiate, providing neurotrophic support in the spinal cord and acting as 'nurse' cells for the patients' own motor neurons that are attacked by the  disease," said Karl Johe, PhD, Neuralstem Chairman and Chief Scientific Officer. " This new study presents an elegant demonstration that the NSI-566 cells survived long term and differentiated as expected, enabling their promise as a neuroprotective, and neurorestorative, treatment for ALS and other neurodegenerative conditions."




Source : http://money.cnn.com/news/newsfeeds/articles/prnewswire/PH61537.htm

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4075
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #85 le: 11 octobre 2014 à 11:19:31 »
C'est parti aussi chez NEURALSTEM ! :)




Citer
Premier patient traité dans la Phase I de l'essi clinique avec les cellules souches de Neuralstem à l'UC San Diego Sanford Stem Cell Clinical Center

Les cellules souches NSI-566 à l'essai sur quatre patients avec une lésion médullaire chronique


9 octobre 2014


Germantown, Maryland., Octobre 9, 2014 / PRNewswire / - Neuralstem a annoncé que le premier patient a été traité la semaine dernière dans l'essai de phase I des cellules souches neurales humaines INS-566 pour le traitement des lésions de la moelle épinière chronique, à l'UC San Diego School of Medicine. Le patient est sorti de l'hôpital. L'essai de phase I avec les cellules INS-566 permettra de traiter quatre patients avec une lésion dorsale de la moelle épinière (D2-D12) avec une greffe de cellules souches directement dans la zone de la lésion, entre un et deux ans après la lésion. Tous les patients devront avoir un niveau ASIA A, qui est une paralysie complète sans fonction motrice ou sensorielle dans les segments en dessous de la blessure. L'essai est sous la direction du chercheur Dr. Joseph Ciacci, neurochirurgien à l'UC San Diego Health System.


Dr. Karl Johe, PDG de Neuralstem, a expliqué la justification scientifique de la thérapie de Neuralstem. "Le mécanisme d'action thérapeutique de la transplantation des cellules souches neurales dans les lésions chroniques de la moelle épinière est de «jeter un pont» dans la zone de la blessure. Pour regagner des fonctions significatives pour les patients, les nerfs existant au-dessus de la lésion devront traverser et se connecter à la zone intacte en dessous de la lésion. Nous pensons que notre greffe peut faire cela. Les nouveaux nerfs générées par la greffe elle-même peuvent se connecter le tissu hôte en dessus et en dessous de la lésion et contribuer à la reconstruction des circuits nerveux endommagés, comme l'ont démontré les études animales (Lu, Gorp). Cette réparation structurelle par les cellules souches INS-566 chez les patients blessés médullaires chroniques sera aussi grâce à l'expression d'un facteur neuroprotecteur, ce qui a été démontrée chez les patients atteints de SLA ayant reçu une transplantation avec les mêmes cellules".


"L'objectif de cette essai clinique est d'évaluer la sécurité de la transplantation des cellules souches neurales dans la colonne vertébrale, de ce qui pourrait être un jour un traitement pour les lésions de la moelle épinière", a déclaré le Dr. Joseph Ciacci.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




First Patient Treated In Neuralstem Phase I Spinal Cord Injury Stem Cell Trial Through The UC San Diego Sanford Stem Cell Clinical Center


NSI-566 to be Tested in Four Patients with Chronic Spinal Cord Injury


October 09, 2014


GERMANTOWN, Md., Oct. 9, 2014 /PRNewswire/ -- Neuralstem, Inc. (NYSE MKT: CUR) announced that the first patient was treated last week in the Phase I trial testing NSI-566 human neural stem cells in the treatment of chronic spinal cord injury (cSCI) at the UC San Diego School of Medicine. The patient has been discharged from the hospital. The NSI-566/cSCI Phase I trial will treat four patients who have thoracic spinal cord injuries (T2-T12) with stem cell transplants directly into the region of the injury, between one and two years post-injury. All of the patients have an American Spinal Injury Association (AIS) grade A level of impairment, which is complete paralysis with no motor or sensory function in the relevant segments at and below the injury. The trial is under the direction of principal investigator (PI) Joseph Ciacci, MD, UC San Diego School of Medicine and neurosurgeon at UC San Diego Health System. Much of the pre-clinical work with the NSI-566 cells in spinal cord injury was conducted at UC San Diego School of Medicine by Martin Marsala, MD, professor in the Department of Anesthesiology, who will be another study investigator.


Karl Johe, PhD, Neuralstem's Chairman and Chief Scientific Officer, explained the scientific rationale behind the Neuralstem therapy. "The therapeutic mechanism of action for the neural stem cell transplantation in chronic spinal cord injury is for the transplant to 'bridge the circuitry gap' in the cord which resulted from the injury. To return meaningful function to the patients, existing nerves from above the injury will need to traverse and connect to the intact area below the injury, which we believe can happen via our transplant. The new nerves generated from the transplant itself can connect to the host cord above and below the injury and contribute to the rebuilding of the damaged circuitry, as demonstrated in animal studies (Lu, Gorp). This structural repair by NSI-566 in chronic SCI patients will be in addition to the neuroprotective factor expression demonstrated in ALS patients who have undergone transplantation with the same cells."


"The goal of this study is to evaluate the safety of transplanting neural stem cells into the spine for what could one day be a treatment for spinal cord injuries," said Joseph Ciacci, MD, principal investigator and neurosurgeon at UC San Diego Health System. "The study's immediate goal, however, is to determine whether injecting these neural stem cells into the spine of patients with spinal cord injury is safe."




Source : http://money.cnn.com/news/newsfeeds/articles/prnewswire/PH33434.htm

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4075
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #84 le: 11 septembre 2014 à 11:15:06 »
Citer
11 Août 2014


Un essai clinique évalue la sécurité des transplantations de cellules souches dans la colonne vertébrale




Des chercheurs de l'University of California, San Diego School of Medicine ont lancé un essai clinique pour évaluer l'innocuité de la transplantation de cellules souches neurales chez des patients atteints de lésions chroniques de la moelle épinière. Cette phase I de l'essai clinique recrute huit patients pour l'étude de 5 ans.


"L'objectif de cette étude est d'évaluer la sécurité de la transplantation de cellules souches neurales dans la colonne vertébrale, de ce pourrait un jour être un traitement pour les lésions de la moelle épinière", a déclaré le Dr. Joseph Ciacci, neurochirurgien à l'UC San Diego Health System. "L'objectif immédiat de l'étude est de déterminer si l'injection de ces cellules souches neurales dans la colonne vertébrale des patients atteints de lésions de la moelle épinière est sûr."


Les objectifs connexes de l'essai clinique comprennent l'évaluation de la survie de la greffe de cellules souches et l'efficacité des médicaments immunosuppresseurs pour éviter le rejet. Les chercheurs se pencheront également sur des effets thérapeutiques possibles tels que les changements dans les fonctions motrices et sensorielles, de la fonction intestinale et vésicale, et les niveaux de douleur.


Les patients qui sont recrutés pour l'étude auront des lésions de la moelle épinière au niveau de la colonne vertébrale T7-T12 avec une lésion entre un et deux ans.


Tous les participants recevront l'injection de cellules souches. Les scientifiques vont utiliser une lignée de cellules souches humaines approuvée par la FDA pour des essais humains atteints de lésions traumatiques chroniques. Ces cellules ont été préalablement testées pour la sécurité chez les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA).


La transplantation de cellules souches pour des lésions de la moelle épinière ne fait que commencer, et des complications ou des résultats imprévisibles sont possibles. Une évaluation clinique minutieuse est essentielle pour veiller à ce que ce type de thérapie soit développé de façon responsable par rapport aux risques que tous les traitements médicaux peuvent présenter.


Les études pré-cliniques de ces cellules menées par les Drs Ciacci et Martin Marsala, à l'UC San Diego School of Medicine, ont montré que ces cellules souches neurales greffées améliorent la fonction motrice dans la moelle blessés de rats avec un minimum d'effets secondaires.


Cet essai clinique est financé par Neuralstem, et a été lancé et soutenu par l'UC San Diego Sanford Stem Cell Clinical Center. Le Centre a été créé récemment pour faire progresser la médecine de pointe sur les cellules souches, et d'accélérer la recherche novatrice sur les cellules souches dans le diagnostic et le traitement des patients.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




Date: August 11, 2014


Clinical Trial Evaluates Safety of Stem Cell Transplantation in Spine




Researchers at the University of California, San Diego School of Medicine have launched a clinical trial to investigate the safety of neural stem cell transplantation in patients with chronic spinal cord injuries. This Phase I clinical trial is recruiting eight patients for the 5-year study.
Joseph Ciacci


 “The goal of this study is to evaluate the safety of transplanting neural stem cells into the spine for what one day could be a treatment for spinal cord injuries,” said Joseph Ciacci, MD, principal investigator and neurosurgeon at UC San Diego Health System. “The study’s immediate goal, however, is to determine whether  injecting these neural stem cells into the spine of patients with spinal cord injury is safe.”


Related goals of the clinical trial include evaluating the stem cell graft’s survival and the effectiveness of immunosuppression drugs to prevent rejection. The researchers will also look for possible therapeutic benefits such as changes in motor and sensory function, bowel and bladder function, and pain levels.


Patients who are accepted for the study will have spinal cord injury to the T7-T12 level of the spine’s vertebrae and will have incurred their injury between one and two years ago.


All participants will receive the stem cell injection. The scientists will use a line of human stem cells approved by the U.S. FDA for human trials in patients with chronic traumatic spinal injuries.  These cells were previously tested for safety in patients with amyotrophic lateral sclerosis (ALS).


Since stem cell transplantation for spinal cord injury is just beginning clinical tests, unforeseen risks, complications or unpredictable outcomes are possible. Careful clinical testing is essential to ensure that this type of therapy is developed responsibly with appropriate management of the risks that all medical therapies may present.


Pre-clinical studies of these cells by Ciacci and Martin Marsala, MD, at the UC San Diego School of Medicine, showed that these grafted neural stem cells improved motor function in spinal cord injured rats with minimal side effects indicating that human clinical trials are now warranted.
rodent axons


This clinical trial at UC San Diego Health System is funded by Neuralstem, Inc. and was launched and supported by the UC San Diego Sanford Stem Cell Clinical Center. The Center was recently created to advance leading-edge stem cell medicine and science, protect and counsel patients, and accelerate innovative stem cell research into patient diagnostics and therapy.




Source : http://health.ucsd.edu/news/releases/Pages/2014-08-11-stem-cell-transplantation-clinical-trial.aspx


Hors ligne JpR

  • Messages: 8
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C4
Re : Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #83 le: 29 août 2014 à 11:15:45 »
Le meilleur moyen de nous remercier et de devenir membre de l'association ALARME

Déjà membre  :azn:

Hors ligne JpR

  • Messages: 8
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C4
Re : Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #82 le: 29 août 2014 à 11:09:03 »
ou un autre traitement? bonnes questions !!!!

Une hypothèse pour l'avenir.

Hors ligne mick 74

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 270
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #81 le: 29 août 2014 à 09:29:20 »
oui ça avance Thierry comme tu dis pas à pas mais les pas sont court TES TRES court 

Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3513
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Neuralstem (USA) - cellules souches neurales humaines
« Réponse #80 le: 28 août 2014 à 09:57:41 »

Bonjour,

je me posais la question suivante : si, après avoir subi une opération ou un traitement pour la réparation de la moelle épinière sur une lésion chronique et que l'on puisse retrouver environ 50-60 % de nos fonctions par exemple, pourrait-on refaire une autre opération, plus tard, pour récupérer davantage ?

Merci ALARME d'être là.



Les 50-60% dont vous faites référence en terme de récupération sont un peu optimistes mais si une seconde intervention peut augmenter vos capacités je ne voit pas ce qui empêche d'en profiter, à moins qu'une incompatibilité soit de mise.

Le meilleur moyen de nous remercier et de devenir membre de l'association ALARME

A.L.A.R.M.E. compte maintenant presque 2000 adhérents. Pour nous rejoindre il suffit de faire un don de 20 euros ou plus, adressé à:

    ASSOCIATION A.L.A.R.M.E
    Mr Delrieu Thierry
    Le couvent
    47500 CUZORN

Votre adhésion nous permettra d’aider la recherche. Elle nous permettra également de représenter au mieux les para/tétraplégiques auprès des pouvoirs publics et des médias. Ce sont les cotisations des membres, les dons, la mise sur pied d’évènements et d’actions ponctuelles qui nous permettent d’aider les chercheurs et de faire connaître les progrès récents au public, aux médias, aux politiques et aux mécènes. Plus nous serons nombreux, et plus nous pourrons soutenir et faire avancer la recherche.
 
Cliquez ici pour effectuer une adhésion en ligne via Paypal
Cliquez ici pour télécharger un bulletin d’adhésion à ALARME


Petites précisions intéressantes :

-Les dons donnent droit à une déduction fiscale. Pour un particulier, celle-ci est de 66% de la valeur d’un don compris dans la limite de 6% du revenu imposable. Pour une entreprise, la déduction d’un don est variable et plafonnée à 0,325% du chiffre d’affaire.


-Si vous voulez faire un don et que vous avez une valeur mobilière ayant engendré une forte plus-value, le don de cette valeur à l’association vous exonère des impôts sur plus-values.


-Enfin et depuis 1987, l’article 283 bis du code général des impôts permet aux associations de recherches scientifiques ou médicales de bénéficier des donations et des legs. Ces libéralités sont faites sous acte notarié.


Bienvenue sur le forum d'ALARME :wink:

La partie présentation ce déroule ici  :arrow:  http://alarme.asso.fr/forum/index.php?topic=180.1525

Le site ALARME est consultable ici  :arrow:  http://alarme.asso.fr/

Pour le groupe facebook c'est ici  :arrow:  https://www.facebook.com/groups/asso.alarme/

Marc BENOIT
Webmaster d'ALARME
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


 

Utilisateur

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Soutenez-nous

Recherche rapide


* Qui est en ligne

* Derniers Membres

Lavandula2
91j 9h 5m
chris26 chris26
84j 2h 18m
Arnaud Arnaud
83j 9h 36m
charlieboy charlieboy
66j 4h 26m
Gyzmo34 Gyzmo34
63j 9m

* Top membres

gilles gilles
5060 Messages
TDelrieu TDelrieu
4075 Messages
Breizhfenua Breizhfenua
1519 Messages
farid
1330 Messages
Lavandula2
1279 Messages
caro23 caro23
1269 Messages
terryfrogger terryfrogger
1232 Messages
SMF spam blocked by CleanTalk