Auteur Sujet: NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP  (Lu 6953 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #31 le: 20 novembre 2021 à 11:32:35 »
Citer
"tentent de contourner" donc ce n'est pas acquis

Oui Farid, tant que la recherche n'a pas abouti à la phase 3 de l'essai clinique, rien est acquis !
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1138
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #30 le: 20 novembre 2021 à 07:50:43 »

"tentent de contourner" donc ce n'est pas acquis,,les fibres nerveuses pourraient elles traverser la cicatrice ou seulement la contourner,,car si c'est le cas ,ca va etre complique pour les lesions completes

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #29 le: 19 novembre 2021 à 11:03:23 »
Farid, la cicatrice gliale est le principal obstacle à la repousse des fibres nerveuses (axones) après une lésion de la moelle épinière. C'est pour ça que NervGen Pharma, ReNetX Bio, ou l'équipe du professeur Samuel Stupp tentent de contourner l'environnement inhibiteur de cette cicatrice gliale.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1138
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #28 le: 19 novembre 2021 à 08:35:42 »
dans une conversation lointaine,delrieu que je salue au passage,m'expliquait que la cicatrice gliale n(etait pas en fait un  grand obstacle a la regeneration axonale,,nervgen ,par ses recherches,prouve  le contraire,,pourrait -il me reexpliquer pourqupi il considerait la cicatrice gliale comme secondaire pour une eventuelle therapie? a moins qu'il n'ait change d'avis;

Hors ligne fti

  • Je n'accepterai jamais
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 355
  • Sexe: Homme
  • Envers et contre tous
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5

Hors ligne system64

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 290
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #26 le: 28 octobre 2021 à 14:15:52 »
Leur projet semble tenir la route, ils maitrisent la complexité des cellules gliales, saloperies de cellules à la fois indispensables à notre survie, sinon hémorragies etc ... et aussi une  barrière jusqu'à aujourd'hui encore insurmontable

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1138
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #25 le: 25 octobre 2021 à 09:06:08 »
Les recherches  de nergen se concentrent sur la cicatrice gliale qui se forme sur les sites d'une blessure physique comme une lésion de la moelle épinière, ainsi que sur les sites de lésions inflammatoires causées par des maladies neurodégénératives.

Le Dr Silver et ses collaborateurs ont pu découvrir un constituant dans les cicatrices qui est un inhibiteur majeur de la capacité naturelle du corps à repousser et à se régénérer, et le récepteur neuronal clé qui se lie au constituant pour inhiber la régénération nerveuse, connu sous le nom de protéine tyrosine phosphatase sygma(PTPSygma)
 Les recherches du Dr Silver ont montré que PTPσ empêche la régénération nerveuse par son activation lors de la liaison aux CSPG dans la cicatrice gliale.Depuis la découverte initiale de NVG-291-R, le composé a été étudié plus avant par le Dr Silver et ses collaborateurs, par NervGen et par un certain nombre de laboratoires indépendants. Il existe maintenant un grand nombre de preuves indiquant que le mécanisme de réparation nerveuse de NVG-291-R est médié par un certain nombre de mécanismes de réparation endogènes, notamment la régénération, la plasticité, la remyélinisation, la modulation immunitaire et la formation de synapses. De plus, ces mécanismes de réparation semblent être utiles dans le traitement des lésions nerveuses associées à la fois aux lésions nerveuses (lésion de la moelle épinière, lésion des nerfs périphériques, traumatisme crânien et accident vasculaire cérébral) et aux maladies neurodégénératives (sclérose en plaques, maladie d'Alzheimer, sclérose latérale amyotrophique (SLA) ), la démence frontotemporale (FTD) et la maladie de Parkinson).
 une liste de publications scientifiques sélectionnées qui donnent un aperçu solide des effets de NVG-291-R observés dans des modèles animaux est fournie dans Notitia - centre de données


Hors ligne giulianf

  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C4, C5

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1138
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #23 le: 22 octobre 2021 à 17:36:59 »
merci ,pour ta reponse ,,donc s'il y cicatrice gliale , ca concerne les lesions chroniques,,on peut donc rever a defaut d'esperer

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #22 le: 22 octobre 2021 à 16:30:26 »
Farid, leur produit est un inhibiteur de la protéine tyrosine phosphatase sigma (PTPσ) en cours de développement pour le traitement des lésions de la moelle épinière, de la sclérose en plaques et de la maladie d'Alzheimer. Avec le PTPσ bloqué, les cellules nerveuses avec ce récepteur ne "voient" plus les protéoglycanes (cicatrice gliale), ce qui leur permet de régénérer les fibres nerveuses sur le site de la lésion.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1138
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #21 le: 22 octobre 2021 à 10:16:09 »
thierry,quel est le Principe actif de ce mediament sur la lesion ? concerne t-il tout type de lesion medullaire?
comment tul'asdeja precise,il ya eu des test sur les modeles animaux ,ya t-il des videos ou des Images sur ce type de test?
MERCI D'AVANCE

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #20 le: 21 octobre 2021 à 11:04:09 »
NervGen présente les données d'essais cliniques de phase 1 provisoires pour NVG-291 lors de la 146e réunion annuelle de l'American Neurological Association / NVG-291 s'est avéré bien toléré avec un profil pharmacocinétique favorable

Vancouver, Canada. 18 octobre 2021 – NervGen Pharma Corp., une société de biotechnologie au stade clinique dédiée à la création de traitements innovants pour les lésions au système nerveux, a fourni une mise à jour positive sur son programme de phase 1 avec NVG-291 chez des volontaires sains lors de la 146e réunion annuelle de l'American Neurological Association. Le médecin-chef de NervGen, le Dr Daniel Mikol, a présenté des données provisoires de la cohorte à dose unique ascendante (SAD) de l'étude clinique qui ont démontré que le NVG-291 était bien toléré et avait des propriétés pharmacocinétiques favorables.

« Je suis extrêmement encouragé par les résultats obtenus jusqu'à présent », a déclaré le Dr Mikol. « Le fait que tous les événements indésirables signalés dans l'étude à ce jour étaient légers et transitoires signifie que NVG-291 a été bien toléré. Il est important de noter qu'il a été bien toléré même à des doses beaucoup plus élevées que l'équivalent de dose dans les modèles animaux de lésions de la moelle épinière et de sclérose en plaques, où nous avons constaté des récupérations spectaculaires. De plus, j'ai été très encouragé par les données pharmacocinétiques des cohortes un à quatre qui montrent que NVG-291 semble avoir un profil plus favorable chez l'homme que chez les rongeurs.

Paul Brennan, président et chef de la direction de NervGen, a ajouté : « Ces résultats ont dépassé nos attentes. Il est très prometteur que le NVG-291 soit rapidement distribué dans le sang, la demi-vie calculée était plus longue que celle observée dans les études sur les rongeurs et, notamment, a été détectée jusqu'à 12 heures après la dose. Ces données renforcent notre conviction que l'efficacité sans précédent atteinte dans plusieurs modèles précliniques de maladies et de lésions se traduira dans nos prochains essais cliniques avec des patients atteints de sclérose en plaques, de maladie d'Alzheimer et de lésions de la moelle épinière, que nous avons l'intention de lancer au second semestre 2022. "

Des données d'innocuité en aveugle ont été fournies par 25 volontaires en bonne santé qui ont participé aux cinq premières cohortes de la partie SAD de l'étude et ont été traités avec un placebo ou NVG-291. Tous les événements indésirables signalés ont été légers et transitoires et aucun effet n'a été observé sur les signes vitaux, les électrocardiogrammes ou les évaluations de laboratoire. Les sujets ont reçu une dose de 0,576 mg/kg, ce qui, lorsqu'on utilise le modèle de conversion de dose approprié, est 80 % plus élevé que la dose efficace la plus élevée (0,32 mg/kg) dans les divers modèles animaux de lésions du système nerveux (plage de dose efficace 0,01 -0,32 mg/kg).

NervGen termine actuellement la sixième et la plus élevée cohorte de dose dans la partie SAD de l'essai de phase 1. En attendant l'examen réussi des données SAD par le comité d'examen de l'innocuité et l'approbation du comité d'examen éthique, la Société procédera à la portion de dose ascendante multiple (MAD) de l'étude où les sujets recevront une dose de NVG-291 une fois par jour pendant quatorze jours consécutifs. La partie MAD de l'étude devrait inclure trois cohortes de doses et se terminer au début de 2022.


====================
 TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
====================


NervGen Presents Interim Phase 1 Clinical Trial Data for NVG-291 at the American Neurological Association 146th Annual Meeting / NVG-291 Demonstrated to be Well Tolerated Along with a Favorable Pharmacokinetic Profile

Vancouver, Canada. October 18, 2021 – NervGen Pharma Corp., a clinical stage biotech company dedicated to creating innovative treatments for nervous system damage, provided a positive update on its Phase 1 program with NVG-291 in healthy volunteers at the 146th Annual Meeting of the American Neurological Association. NervGen’s Chief Medical Officer, Dr. Daniel Mikol, presented interim blinded data from the single ascending dose (SAD) cohort of the study that demonstrated that NVG-291 was well tolerated and had favorable pharmacokinetic properties.

“I am extremely encouraged by the results thus far,” stated Dr. Mikol. “The fact that all adverse events that have been reported in the study to date were mild and transient means that NVG-291 was well tolerated. Importantly, it was well tolerated even at doses that were much higher than the dose equivalent in animal models of spinal cord injury and multiple sclerosis, where we saw dramatic recoveries. Furthermore, I was very encouraged by the pharmacokinetic data from cohorts one through four which show that NVG-291 appears to have a more favorable profile in humans compared to the rodents.”

Paul Brennan, NervGen’s President & CEO, added, “These results exceeded our expectations. It is very promising that NVG-291 is quickly distributed in the blood, the calculated half-life was longer than that observed in rodent studies and, notably, was detected up to 12 hours post-dose. This data increases our conviction that the unprecedented efficacy achieved in multiple preclinical disease and injury models will translate in our upcoming clinical trials with patients suffering from multiple sclerosis, Alzheimer’s disease and spinal cord injury, which we intend to initiate in the second half of 2022.”

Blinded safety data was provided from 25 healthy volunteers who participated in the first five cohorts of the SAD portion of the study and have been treated with either placebo or NVG-291. All reported adverse events have been mild and transient and there were no observed effects on vital signs, electrocardiograms or laboratory assessments. Subjects were dosed as high as 0.576 mg/kg, which, when using the appropriate dose conversion model, is 80% higher than the highest effective dose (0.32 mg/kg) in the various animal models of nervous system injury (effective dose range 0.01-0.32 mg/kg).

NervGen is currently completing the sixth and highest dose cohort in the SAD portion of the Phase 1 trial. Pending successful review of the SAD data by the safety review committee and approval by the ethics review committee, the Company will proceed to the multiple ascending dose (MAD) portion of the study where subjects will be dosed with NVG-291 once a day for fourteen consecutive days. The MAD portion of the study is expected to include three dose cohorts and complete in early 2022. Following completion of the MAD portion of the study and ongoing toxicology studies requested by the United States Food and Drug Administration (FDA), NervGen will seek removal of the partial clinical trial hold initiated by the FDA and perform bridging studies in healthy males and in healthy pre-menopausal females.


Source : https://www.nervgen.com/2021/10/nervgen-presents-interim-phase-1-clinical-trial-data-for-nvg-291-at-the-american-neurological-association-14th-annual-meeting-nvg-291-demonstrated-to-be-well-tolerated-along-with-a-favorable-pharmac/
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #19 le: 20 mai 2021 à 11:21:23 »
NervGen Pharma annonce le premier sujet dosé dans l'essai clinique de phase 1 du NVG-291

Vancouver, Canada. 6 mai 2021 - NervGen Pharma, une société biotechnologique de stade clinique dédiée au développement de traitements innovants pour les lésions nerveuses et les maladies neurodégénératives, est heureux d'annoncer aujourd'hui que le premier sujet a reçu une dose de NVG-291 dans le cadre de l'essai clinique de phase 1 de la société chez des volontaires sains.

« Le dosage du premier sujet de l'essai clinique de phase 1 représente une étape importante et passionnante pour NervGen, ses fondateurs, et en particulier pour les patients souffrant de lésions nerveuses qui ont actuellement un grand besoin de thérapies novatrices », a déclaré Paul Brennan, président de NervGen. « Le NVG-291 a le potentiel de redéfinir la façon dont les lésions nerveuses sont traitées dans de multiples indications, qu'elles soient causées par un traumatisme ou une maladie chronique. Il s'agit d'une première étape importante pour apporter cette thérapie aux patients, et nous sommes impatients de terminer notre étude de phase 1 et de passer rapidement au traitement des patients. »

L'étude de phase 1 avec NVG-291 est menée en Australie via Novotech (Australia), une organisation de recherche de premier plan. L'étude, menée chez des sujets sains, est une étude en deux parties, en triple aveugle, randomisée, contrôlée par placebo, première chez l'homme. La première partie de l'étude est la portion de dose ascendante unique de l'essai et sera menée chez des femmes. La deuxième partie de l'étude est la portion à doses croissantes multiples de l'essai et sera menée chez des femmes ménopausées. L'objectif principal de l'essai est d'évaluer l'innocuité, la tolérabilité et la pharmacocinétique du NVG-291.

À la fin de la partie à doses croissantes multiples de l'essai chez des sujets en bonne santé, NervGen a l'intention de lancer une cohorte de patients atteints de la maladie d'Alzheimer à doses multiples dans le cadre d'un programme de phase 1b. Parallèlement, la Société prévoit également de lancer des essais de phase 2 sur les lésions de la moelle épinière et la sclérose en plaques, chacun de ces essais doivent débuter en 2022.


====================
 TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
====================


NervGen Pharma Announces First Subject Dosed in Phase 1 Clinical Trial of NVG-291

Vancouver, Canada. May 6, 2021 – NervGen Pharma Corp. (TSX-V: NGEN) (OTCQX: NGENF) (“NervGen” or the “Company”), a clinical stage biotech company dedicated to developing innovative treatments for nerve damage and neurodegenerative diseases, is pleased to announce today that the first subject has been dosed with NVG-291 in the Company’s Phase 1 clinical trial in healthy volunteers.

“Dosing the first subject in the Phase 1 clinical trial represents an important and exciting milestone for NervGen, its founders, and particularly for patients with nerve damage that currently are in great need of new and novel therapies,” stated Paul Brennan, NervGen’s President and CEO. “NVG-291 has the potential to redefine how nerve damage is treated across multiple indications, whether caused by trauma or chronic disease. This is an important first step to bring this therapy to patients, and we look forward to completing our Phase 1 study and moving quickly to treating patients.”

The Phase 1 study with NVG-291 is being conducted in Australia via Novotech (Australia) Pty Limited, a leading full-service contract research organization. The study, conducted in healthy subjects, is a two-part, triple-blind, randomized, placebo-controlled, first-in-human study. Part one of the study is the single ascending dose portion of the trial and will be conducted in females. Part two of the study is the multiple ascending dose portion of the trial and will be conducted in post-menopausal females. The primary objective of the trial is to evaluate the safety, tolerability, and pharmacokinetics of NVG-291.

Upon completion of the multiple ascending dose portion of the trial in heathy subjects, NervGen intends to initiate a multi-dose Alzheimer’s disease patient cohort as a Phase 1b program. Concurrently, the Company also plans to initiate Phase 2 trials in spinal cord injury and multiple sclerosis with each of these trials planned to start in 2022.


Source : https://www.nervgen.com/2021/05/nervgen-pharma-announces-first-subject-dosed-in-phase-1-clinical-trial-of-nvg-291/
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #18 le: 10 mars 2021 à 10:58:51 »
Citer
si jamais on guerit je vous invite ,toi et l'equipe d'alarme chez moi en kabyllie et on fera la plus grand bamboula du monde

Farid, c'est sûr qu'il y aura des fêtes à organiser un peu partout !!!  :icon_wink:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1138
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #17 le: 10 mars 2021 à 06:33:20 »
merci ,thierry ,pour tes infos ,,,si jamais on guerit je vous invite ,toi et l'equipe d'alarme chez moi en kabyllie et on fera la plus grand bamboula du monde

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #16 le: 09 mars 2021 à 16:38:28 »
Citer
La Société prévoit également de lancer des essais de phase 2 sur les lésions de la moelle épinière et la sclérose en plaques après l'achèvement de la phase 1 et après la résolution de l'arrêt clinique partiel. NervGen s'attend actuellement à pouvoir lancer ces essais au cours du premier semestre 2022.


Farid, en 2022 ils prévoient de commencer la phase 2. Donc sur le plan thérapeutique c'est pas avant 2 ou 3 ans !
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1138
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #15 le: 05 mars 2021 à 16:58:01 »
que peut on esperer de concret en 2021 sur le plan therapeutique,?

Hors ligne fti

  • Je n'accepterai jamais
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 355
  • Sexe: Homme
  • Envers et contre tous
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #14 le: 05 mars 2021 à 11:45:39 »
https://www.google.com/amp/s/finance.yahoo.com/amphtml/news/nervgen-pharma-provides-regulatory-development-133000391.html


NervGen Pharma fournit une mise à jour réglementaire sur le programme de développement pour NVG-291

Vancouver, Colombie-Britannique - (Newsfile Corp. - 4 mars 2021) - NervGen Pharma, une société de biotechnologie dédiée à la création de solutions innovantes pour le traitement des lésions nerveuses et des maladies neurodégénératives, a fourni aujourd'hui une mise à jour du programme réglementaire pour NVG-291, un inhibiteur spécifique et sélectif de la protéine tyrosine phosphatase sigma («PTPσ») en cours de développement pour le traitement des lésions de la moelle épinière, de la sclérose en plaques et de la maladie d'Alzheimer .

«La Food and Drug Administration des États-Unis (« FDA ») a fourni des commentaires concernant notre soumission NVG-291 IND qui nous permet de procéder à une étude de phase 1 sur des volontaires sains», a déclaré Paul Brennan, président et chef de la direction de NervGen.

«Bien que le NVG-291 reste en attente clinique partielle, nous sommes heureux que la FDA nous ait maintenant fourni une voie à suivre pour lancer notre programme de phase 1 à court terme, tandis que nous terminons des travaux précliniques supplémentaires en parallèle. l'impact sur nos délais globaux devrait être minime et nous prévoyons toujours de lancer des études d'efficacité au cours du premier semestre 2022. "

«Nous sommes confiants dans notre capacité à répondre à toutes les exigences demandées par la FDA afin de lever la suspension clinique partielle de notre IND, et nous continuerons de collaborer avec les agences de réglementation sur le programme global de développement du NVG-291, "a ajouté Brennan.

NervGen prévoit de lancer son premier essai clinique de phase 1 en Australie dans toutes les conditions requises par la FDA. Avant de doser en Australie, NervGen doit également obtenir l'approbation finale du comité d'éthique régissant l'étude et fournir une notification à la Therapeutic Goods Administration. La société modifiera son protocole de phase 1 proposé et prévoit désormais de doser les premiers sujets humains de ce programme au deuxième trimestre 2021 en Australie, une fois que toutes les approbations requises auront été obtenues.

En attendant un résultat positif des résultats de la phase 1 chez des volontaires sains, NervGen a l'intention d'ajouter une cohorte de patients atteints de la maladie d'Alzheimer à doses multiples au programme de phase 1. La Société prévoit également de lancer des essais de phase 2 sur les lésions de la moelle épinière et la sclérose en plaques après l'achèvement de la phase 1 et après la résolution de l'arrêt clinique partiel. NervGen s'attend actuellement à pouvoir lancer ces essais au cours du premier semestre 2022.

À propos de NVG-291 :
Le NVG-291 est un inhibiteur de la PTPσ, une cible prometteuse pour réduire les effets cliniques des lésions nerveuses, soit à la suite d'un traumatisme, comme dans le cas d'une lésion de la moelle épinière, d'un traumatisme crânien ou d'un accident vasculaire cérébral, ou de maladies neurodégénératives, telles que la sclérose en plaques ou la maladie d'Alzheimer. NervGen pense que l'inhibition de l'activité de PTPσ a le potentiel de promouvoir des mécanismes de réparation nerveuse tels que la régénération nerveuse, la remyélinisation et la plasticité; promouvoir l'autophagie, un mécanisme d'auto-nettoyage cellulaire; et pour promouvoir un phénotype non inflammatoire dans les cellules microgliales, les cellules immunitaires innées du cerveau.

À propos de NervGen :
NervGen restaure le potentiel de la vie en créant des solutions innovantes pour le traitement des lésions nerveuses et des maladies neurodégénératives. La Société développe des médicaments pour le traitement de la sclérose en plaques, des lésions médullaires et de la maladie d'Alzheimer. La technologie de plate-forme de NervGen cible la protéine tyrosine phosphatase sigma («PTPσ»), un récepteur neuronal qui empêche la réparation nerveuse. Il a été démontré que l'inhibition du récepteur PTPσ favorise la régénération et la remyélinisation des nerfs endommagés, ainsi que l'amélioration de la fonction nerveuse dans des modèles animaux pour diverses conditions médicales.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #13 le: 17 décembre 2020 à 14:01:07 »
NervGen Pharma collabore à l’étude sur les lésions chroniques de la moelle épinière parrainée par le Département de l’enseignement supérieur de l’État de l’Ohio


Vancouver, Canada. 22 juin 2020 - NervGen Pharma Corp., une société de biotechnologie dédiée à la création de solutions innovantes pour le traitement des lésions nerveuses et des maladies neurodégénératives, a annoncé aujourd'hui que le Dr Jerry Silver de la Case Western Reserve University («CWRU») à Cleveland, Ohio, a reçu une subvention de recherche de l'État de l'Ohio pour mener des études précliniques sur les lésions de la moelle épinière en collaboration avec NervGen, y compris l'effet du NVG-291 dans un contexte chronique. Le Dr Silver est un chercheur renommé sur les lésions de la moelle épinière et la médecine régénérative et professeur de neurosciences au CWRU, ainsi que le co-inventeur du principal composé de NervGen, le NVG-291.

L'État de l'Ohio, par l'intermédiaire du Département de l'enseignement supérieur de l'Ohio, a accordé au Dr Silver et au CWRU la subvention de la Third Frontier Research Initiative pour les chercheurs menant des recherches sur les lésions de la moelle épinière. La subvention de 250 000 $ soutiendra l'étude intitulée « Surmonter les protéines inhibitrices pour favoriser le rétablissement après une lésion chronique de la moelle épinière ». L'étude préclinique examinera l'inhibition de la PTPσ et / ou un inhibiteur de la synthèse périneuronale pour le traitement des lésions aigües (un jour après la blessure) et chroniques (12 semaines après la blessure) de la moelle épinière cervicale et examinera également comment la réadaptation physique facilite le processus de récupération. NervGen contribuera à l'équivalent de 110 000 $ en fournissant des produits pharmaceutiques, ainsi qu'une expertise technique à la conception de l'étude par les employés de NervGen.

« NervGen est très fier de soutenir le Dr Silver et son équipe, en particulier cet important travail visant à trouver un traitement pour ceux qui sont chroniquement affectés par une lésion médullaire », a déclaré Paul Brennan, président et chef de la direction de NervGen. « À ce jour, il y a eu très peu de thérapies qui ont prouvé avoir un effet significatif chez les patients atteints d'une lésion chronique. Cependant, les travaux menés par le Dr Silver pour comprendre le rôle des protéoglycanes chondroitine sulfate («CSPG») dans l'inhibition de la réparation nerveuse dans un contexte aigu et chronique ont été essentiels pour comprendre la voie vers une thérapeutique potentielle.

Le Dr Silver a commenté: « Jusqu'à présent, le NVG-291 a produit des résultats sans précédent dans les études précliniques sur les lésions aiguës de la moelle épinière. L'effet observé dans ces modèles est le résultat du NVG-291 agissant pour inhiber les effets négatifs des CSPG sur la réparation nerveuse. Il existe également des preuves convaincantes suggérant que les CSPG jouent un rôle essentiel dans l'inhibition de la réparation nerveuse dans un contexte chronique. Dans ce contexte, nous prévoyons que le NVG-291 devrait également démontrer un effet dans les modèles chroniques de lésion médullaire. Les études financées par le département de l’enseignement supérieur de l’Ohio constitueront une étape importante dans la vérification de cette hypothèse ».

M. Brennan a également ajouté : « Nous sommes particulièrement enthousiasmés par les résultats de cette étude dans le contexte chronique. En plus du travail que le Dr Silver mène dans cette étude, NervGen et nos collaborateurs entreprennent et prévoient d'entreprendre un certain nombre d'études précliniques supplémentaires sur les lésions chroniques de la moelle épinière alors que nous amenons le NVG-291 vers l’essai clinique. Nous comprenons le besoin médical important qui existe dans cette population de patients, et notre objectif est que le NVG-291 offre à ces patients une option de traitement significative à l'avenir.


====================
 TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
====================


NervGen Pharma to Collaborate on Chronic Spinal Cord Injury Study Sponsored by the State of Ohio / Ohio Department of Higher Education Awards $250,000 Grant To Dr. Jerry Silver, Co-inventor of NervGen’s Lead Compound

Vancouver, Canada. June 22, 2020 – NervGen Pharma Corp., a biotech company dedicated to creating innovative solutions for the treatment of nerve damage and neurodegenerative diseases, today announced that Dr. Jerry Silver of Case Western Reserve University (“CWRU”) in Cleveland, Ohio, has been awarded a research grant by the State of Ohio to conduct preclinical studies in spinal cord injury in collaboration with NervGen, including the effect of NVG-291 in a chronic setting. Dr. Silver is a renowned spinal cord injury and regenerative medicine researcher and Professor of Neurosciences at CWRU, as well as the co-inventor of NervGen’s lead compound, NVG-291.

The State of Ohio, through the Ohio Department of Higher Education, has awarded Dr. Silver and CWRU the Third Frontier Research Initiative grant for principal investigators conducting research in spinal cord injury. The $250,000 grant will support the study entitled “Overcoming Inhibitory Proteoglycans to Promote Recovery after Chronic Spinal Cord Injury” for the fiscal years 2020 and 2021. The preclinical study will investigate PTPσ inhibition and/or a perineuronal net synthesis inhibitor for the treatment of acute (treatment begins one day post-injury) and chronic (treatment begins 12 weeks post-injury) cervical spinal cord injuries and will also investigate how physical rehabilitation aids the recovery process. NervGen will contribute the equivalent of $110,000 by providing manufactured drug product, as well as technical and drug development expertise to the design and review of the study by NervGen employees.

“NervGen is very proud to be supporting Dr. Silver and his team, particularly this important work aimed at finding a treatment for those that are chronically affected by spinal cord injury,” stated Paul Brennan, NervGen’s President & CEO. “To date, there has been very little evidence or hope that a pharmaceutical therapy might have a meaningful effect in patients with a chronic condition. However, the work that Dr. Silver has conducted on understanding the role of chondroitin sulfate proteoglycans (“CSPGs”) in inhibiting nerve repair in both an acute and chronic setting has been critical in understanding the route to a potential therapeutic.”

Dr. Silver commented, “Thus far, NVG-291 has produced unprecedented results in preclinical studies of acute spinal cord injury. The effect seen in these models is a result of NVG-291 acting to inhibit the negative effects of CSPGs on nerve repair. There is also compelling evidence to suggest that CSPGs play a critical role in inhibiting nerve repair in a chronic setting. In this context, we expect that NVG-291 should also demonstrate an effect in chronic models of spinal cord injury. The studies that have been sponsored by the Ohio Department of Higher Education will be an important step in testing this hypothesis.”

Mr. Brennan also added, “We are particularly excited about the data that will be generated in this study in the chronic setting. In addition to the work that Dr. Silver is conducting in this study, NervGen and our collaborators are undertaking, and plan to undertake, a number of additional preclinical studies in chronic spinal cord injury as we move NVG-291 towards the clinic. We understand the significant unmet medical need that exists in this patient population, and it is our goal that NVG-291 will offer these patients a meaningful treatment option in the future.”


Source : https://www.nervgen.com/2020/06/nervgen-pharma-to-collaborate-on-chronic-spinal-cord-injury-study-sponsored-by-the-state-of-ohio-ohio-department-of-higher-education-awards-250000-grant-to-dr-jerry-silver-co-inventor-of-nervgen/
 
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4675
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #12 le: 08 décembre 2020 à 12:05:07 »
intéressant tout ceci! :icon_biggrin:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne Didier

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 148
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
NervGen
« Réponse #11 le: 08 décembre 2020 à 09:38:09 »
Bonjour pour info

https://www.nervgen.com/overview/

NervGen développe une nouvelle classe de produits thérapeutiques pour les lésions nerveuses et les maladies neurodégénératives - Preuve préclinique montrant la régénération des nerfs endommagés pour restaurer l'activité fonctionnelle dans plusieurs modèles de maladies Le composé principal, le NVG-291, cible un nouveau récepteur, la protéine tyrosine phosphatase sigma (PTPσ) - L'inhibition de la PTPσ a plusieurs modes d'action qui favorisent la restauration de la fonction nerveuse, y compris la régénération, la plasticité, la remyélinisation, l'autophagie et la promotion du phénotype non inflammatoire dans le système immunitaire inné1 Résultats précliniques convaincants avec des données fonctionnelles dans six modèles de maladie différents de lésions nerveuses - Les résultats démontrent des améliorations fonctionnelles de la fonction motrice fine et globale, de la fonction sensorielle, de la fonction autonome et de la fonction cognitive Les programmes de développement se concentrent sur la sclérose en plaques, les lésions de la moelle épinière et la maladie d'Alzheimer • Essai de phase 1 chez des volontaires sains qui débutera au premier trimestre 2021, lecture de phase 1 en 2021 • Les essais de phase 2 sur la sclérose en plaques et les lésions de la moelle épinière doivent commencer au quatrième trimestre 2021 au premier trimestre 2022 • Résultats précliniques de la sclérose en plaques, de la maladie d'Alzheimer, des lésions de la moelle épinière et d'autres modèles de maladies en 2021 Équipe de direction expérimentée et solide portefeuille de brevets avec une durée de vie restante substantielle

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1138
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #10 le: 24 mai 2019 à 13:16:58 »
bonne nouvelle  mais l'espoir est lointain puisque les essais cliniquEs ne commencent qu'a partir de 2020,,,d'ailleurs pourquoi 2020?

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4675
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #9 le: 24 mai 2019 à 11:31:21 »
merci Thierry, en fait c'est une sorte de "shunt" , tant mieux si ça fonctionne! :cool:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3961
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #8 le: 24 mai 2019 à 11:18:18 »
Citer
Un peptide injectable pourrait aider les patients atteints de lésions médullaires à marcher à nouveau

14 mai 2019

Un peptide injectable par voie systémique, qui pourrait permettre de restaurer les fonctions perdues chez les patients souffrant de lésions de la moelle épinière, se dirige vers des essais cliniques au début de 2020.

Le traitement, mis au point par Jerry Silver, professeur de neurosciences à la faculté de médecine de la Case Western Reserve University et conseiller de NervGen Pharma, est l'aboutissement de plusieurs décennies de travail et, au cours d'études précliniques, il a montré des résultats importants chez l'animal.

Les recherches du Pr. Silver portent sur les raisons pour lesquelles les nerfs sont incapables de se régénérer. Une découverte clé, faite il y a 30 ans, impliquait le rôle critique d'une famille de molécules appelées protéoglycanes dans la lésion nerveuse. Au cours du développement du cerveau et de la moelle épinière, les protéoglycanes se lient normalement à un récepteur appelé protéine tyrosine phosphatase sigma (PTPσ) pour aider à former des synapses appropriées entre les neurones. En cas de lésion nerveuse, les protéoglycanes réapparaissent dans la cicatrice, mais comme les fibres nerveuses sectionnées produisent davantage de ce même récepteur collant, elles restent emprisonnées dans la cicatrice, les empêchant de se régénérer. Il est possible de traiter les lésions médullaires en surmontant ces interactions anormales entre les protéoglycanes et le récepteur PTPσ.

"Vous pouvez imaginer à la cicatrice comme un papier tue-mouche pour tous les types de cellules qui possèdent le récepteur", a déclaré Silver. "Le travail de la cicatrice est de créer un bandage autour de la lésion, mais ce faisant, il bloque la régénération."

La cicatrice est importante pour empêcher l’inflammation. Ainsi, au lieu d’essayer de la débarrasser de la cicatrice, les travaux de Silver ont été centrés sur le fait de permettre aux cellules de s’en libérer. Pour ce faire, le laboratoire de Silver a mis au point le peptide intracellulaire Sigma (ISP), qui bloque la PTPσ. Avec PTPσ bloqué, les cellules avec ce récepteur ne voient plus les protéoglycanes, ce qui leur permet de régénérer les fibres nerveuses sur le site de la lésion.

Des études pré-cliniques chez le rat ont montré des récupérations significatives, chaque animal présentant une amélioration de la fonction de la vessie et plus du tiers des animaux ayant retrouvé la capacité de marcher. Ce travail a été reproduit indépendamment avec une dose accrue, ce qui a permis une récupération encore meilleure. Silver a également récemment publié des résultats ciblant la même voie de signalisation qui pourraient offrir des perspectives similaires pour les patients atteints de lésions médullaires chroniques.

Silver conseille à NervGen Pharma, qui s’emploie à faire passer le NVG-291 - un peptide analogue à celui utilisé par le laboratoire de Silver - en essai clinique. L'essai clinique de phase 1 devrait débuter au début de 2020 et testera l'innocuité et la posologie.

Bien que le NVG-291 se concentre actuellement sur les lésions de la moelle épinière, les applications peuvent être beaucoup plus larges. Si les résultats des essais cliniques impliquant NVG-291 donnent des résultats positifs pour les patients souffrant de lésions de la moelle épinière, le peptide pourrait également être bénéfique dans le traitement de plusieurs autres affections nerveuses.

"La cicatrice bloque la récupération après une lésion nerveuse périphérique ou un AVC, ainsi que dans des maladies telles que la sclérose en plaques et la maladie d’Alzheimer», a déclaré Silver.

Selon Silver, le peptide ISP n'a montré aucun signe d'effets secondaires tels que douleur ou mobilité réduite au cours de leur traitement sur les modèles animaux.

Bien que les patients souffrant de lésions de la moelle épinière continueront d’avoir besoin de rééducation physique, on espère que les essais cliniques montreront que le NVG-291 peut améliorer le pronostic invalidant associé à ce type de blessure.


====================
 TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
====================


Injectable Peptide Might Help Spinal Cord Injury Patients Walk Again

Published: May 14, 2019

A systemically injectable peptide, which may make it possible to restore lost functions in spinal cord injury patients, is moving toward clinical trials in early 2020.

The treatment, which was developed by Jerry Silver, a professor of neurosciences at Case Western Reserve University’s School of Medicine and advisor for NervGen Pharma, is the culmination of decades of work, and in pre-clinical studies, it has shown robust results in animal models.

Silver’s research has focused on why nerves are unable to regenerate. One key discovery, made 30 years ago, involved the critical role of a family of molecules called proteoglycans in nerve injury. During development of the brain and spinal cord, proteoglycans normally bind a receptor known as protein tyrosine phosphatase sigma (PTPσ) to help form proper synapses between neurons. Upon nerve injury, proteoglycans reappear within the scar, but because the severed nerve fibers make more of this same sticky receptor, they become forever entrapped within the scar, keeping them from regenerating. Silver hopes spinal cord injuries can be treated by overcoming these abnormal interactions between proteoglycans and the PTPσ receptor.

“You can think of the scar as flypaper to all cell types that have the receptor,” said Silver. “The job of the scar is to create a bandage around the lesion, but in doing so it blocks regeneration.”

The scar is important to wall off inflammation, so instead of trying to get rid of the scar, Silver’s work focused on allowing cells to free themselves from it. To do this, Silver’s lab developed Intracellular Sigma Peptide (ISP), which blocks PTPσ. With PTPσ blocked, cells with this receptor no longer see the proteoglycans, allowing them to regenerate the nerve fibers at the site of damage.

Pre-clinical studies in rats have shown significant recoveries, with every animal showing improved bladder function and more than a third of animals regaining their ability to walk. This work has been independently replicated with an increased dosage, which showed even better recovery. Silver has also recently published results targeting the same signaling pathway that may provide similar promise for chronic spinal cord injury patients.

Silver advises NervGen Pharma, which is working to bring NVG-291 –a close analog of ISP used by Silver’s lab – into the clinic. The Phase 1 clinical trial is expected to open in early 2020 and will test safety and dosing.

While the current focus of NVG-291 is on spinal cord injuries, the applications may be much broader. If results from clinical trials involving NVG-291 are successful for spinal cord injury patients, the peptide might also be beneficial in treating several other debilitating conditions.

“The scar blocks growth in heart attacks after peripheral nerve injury or stroke, and in diseases such as multiple sclerosis and Alzheimer’s disease,” said Silver.

Silver said the ISP in animal models showed no evidence of side effects such as pain or impaired mobility over the course of their treatment.

While spinal cord injury patients will continue to need physical rehabilitation, the hope is that clinical trials will show that NVG-291 can improve the debilitating prognosis associated with this kind of injury.


Source : https://www.biospace.com/article/injectable-peptide-might-help-spinal-cord-injury-patients-walk-again/
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Katia

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 53
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6/C7
Re : NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #7 le: 11 août 2018 à 13:05:24 »
Bonjour TDelrieu
Non je ne suis pas parmi " les générations futures" 48/49 ans :sm31:
Mais c'est un grand espoir pour ceux qui sont plus jeunes et les futurs blessés médullaires , sont hélas très nombreux chaque année .
Cordialement


 

Le défouloir par Doudou
[Aujourd'hui à 14:51:12]


Salle de sport adaptée Lyon par Gyzmo34
[Aujourd'hui à 14:47:53]


Vaccin contre le Covid partagez vos sensations & effets indésirables. par Doudou
[Aujourd'hui à 14:37:44]


Salle de sport adaptée Lyon par Lavandula2
[Aujourd'hui à 13:46:43]


Le défouloir par Gyzmo34
[Aujourd'hui à 13:04:54]


Salle de sport adaptée Lyon par Gyzmo34
[Aujourd'hui à 12:24:44]


Le défouloir par gilles
[Aujourd'hui à 10:58:04]


Salle de sport adaptée Lyon par gilles
[Aujourd'hui à 10:56:26]


Salle de sport adaptée Lyon par Breizhfenua
[Aujourd'hui à 10:30:53]


Vaccin contre le Covid partagez vos sensations & effets indésirables. par Gyzmo34
[Aujourd'hui à 10:30:29]

SMF spam blocked by CleanTalk