Auteur Sujet: NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP  (Lu 1469 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3868
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« le: 28 juillet 2018 à 11:33:49 »
Citer
NervGen Pharma va commercialiser la technologie de régénération des nerfs développée par Case Western


26 juillet 2018
 
Jerry Silver, un chercheur en médecine régénérative sur les lésions de la moelle épinière et professeur de neurosciences à l'école de médecine de Case Western Reserve, a développé une technologie qui détient la possibilité d'améliorer la vie de millions de patients atteints de lésions de la moelle épinière.


Dans sa recherche, Jerry Silver a identifié la protéine tyrosine phosphatase, PTP, comme un récepteur neural clé qui inhibe la régénération nerveuse à travers les zones de cicatrices qui surviennent dans les lésions de la moelle épinière et d'autres affections médicales.


Jerry Silver a ciblé les PTP avec un agent appelé ISP, qui favorise la régénération des nerfs endommagés et l'amélioration fonctionnelle dans les modèles animaux. Pour augmenter encore sa découverte, il a utilisé une série de ce qu'il appelle des «antagonistes de récepteurs» qui peuvent être administrés par voie systémique.


Il a également identifié un analogue de l'ISP qui est prêt pour le développement clinique.


NervGen prévoit d'utiliser l'analogue de l'ISP dans un essai clinique pour le traitement des lésions de la moelle épinière. Il tirera également parti de cette technologie pour identifier les candidats pour d'autres affections médicales connexes.


Les lésions nerveuses, de la perte des sensations jusqu'à la paralysie, se produisent suite à des traumatismes physiques tels que des accidents de voiture et des blessures de combat.


Il se produit également avec la sclérose en plaques, l'arythmie induite par la crise cardiaque, la maladie d'Alzheimer, les accidents vasculaires cérébraux et d'autres maladies et traumatismes dans lesquels les nerfs sont endommagés.


"Nous sommes extrêmement enthousiastes de faire progresser cette importante technologie de régénération nerveuse, car il n'existe actuellement aucune thérapie approuvée connue pour améliorer la repousse nerveuse chez les patients souffrant de lésions nerveuses", a déclaré Ernest Wong, PDG de NervGen, dans un communiqué. Il a ajouté que la récupération fonctionnelle observée dans les modèles animaux avait été sans précédent et cohérente à travers plusieurs modèles précliniques dans plusieurs laboratoires universitaires indépendants.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




NervGen Pharma to take Case Western-developed nerve regeneration tech to market


July 26, 2018
 
Jerry Silver, a spinal cord injury regenerative medicine researcher, co-inventor and professor of neurosciences at Case Western Reserve's School of Medicine, developed the technology. As he sees it, the technology holds the possibility of improving the lives of millions of spinal cord injury patients.


In his research, Silver identified protein tyrosine phosphatase, PTP, as a key neural receptor that inhibits nerve regeneration through areas of scarring that occurs in spinal cord injuries and other medical conditions.


Silver zeroed in on PTPs with an agent called ISP, which promotes regeneration of damaged nerves and functional improvement in animal models. To further augment his work, he employed a series of what he calls "receptor antagonists" that can be delivered systemically.


He also identified an analogue of ISP that is ready for clinical development.


NervGen plans to take the ISP analog into the clinic for the treatment of spinal cord injury. It will also leverage the technology to identify candidates for other related medical conditions,


Nerve damage, from loss of sensation to paralysis, occurs with physical traumas such as car accidents and combat injuries.


It also occurs with multiple sclerosis, heart attack induced arrhythmia, Alzheimer's disease, stroke and other diseases and traumas in which the nerves are damaged.


"We are extremely excited to be advancing this important nerve regeneration technology as there is currently no approved therapy known to enhance nerve regrowth in patients suffering from nerve damage," said Ernest Wong, CEO of NervGen, in a statement. He added that the functional recovery observed in animal models had been unprecedented and consistent across multiple preclinical models in several independent university labs.




Source : https://www.healthcareitnews.com/news/nervgen-pharma-take-case-western-developed-nerve-regeneration-tech-market
« Modifié: 30 juillet 2018 à 10:05:43 par TDelrieu »


POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 886
    • Voir le profil
Re : NervGen Pharma - agent ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #1 le: 28 juillet 2018 à 12:10:28 »
thierry ,tes infos font un bien fou au moral,,,savoir qu'il ya peut etre un espoir de guerison permet un certain optimisme mesurè certes mais qui est la,,,
pour cela,je t'aime,nous t'aimons ,ils t'aiment ,,

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3868
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #2 le: 30 juillet 2018 à 10:03:49 »
Citer
Une percée à Cleveland marque un grand pas dans le traitement des lésions de la moelle épinière


27 juillet 2018


Un chercheur de l'Université Case Western Reserve a découvert un nouveau traitement pour les lésions de la moelle épinière qui pourraient permettre aux nerfs de se régénérer et, peut-être, de rétablir le mouvement chez les personnes paralysées.


La percée vient après une recherche de trois décennies.


On pensait autrefois que les cellules nerveuses endommagées ne pourraient jamais repousser, mais Jerry Silver, qui est un éminent professeur de neurosciences, n'a jamais pensé cela.


Il a passé sa carrière à l'Université Case Western Reserve à la recherche d'une solution pour débloquer la régénération nerveuse, et il pense l'avoir trouvé sous la forme d'une minuscule protéine appelée Intracellular Sigma Peptide.


Pour la première fois, a-t-il dit, des nerfs endommagés ont pu se reconnecter.


"C'est très sûr, incroyablement efficace, et a un effet énorme sur les animaux", a déclaré Silver.


Il pense qu'il est temps de faire passer la découverte à la phase suivante: les tests humains.


"Les résultats sont si importants et la récupération est si profonde que cela a conduit les investisseurs à permettre d'apporter à terme cette thérapie aux gens", a-t-il dit.


Selon Silver, la percée a conduit à créer une nouvelle société. La start-up NervGen Pharma prévoit d'utiliser le programme accéléré de la Food and Drug Administration des États-Unis pour lancer les essais cliniques du peptide, qui devraient débuter en 2020.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




A Breakthrough in Cleveland Marks a Major Step Forward in Treating Spinal Cord Injuries


JUL 27, 2018


A researcher at Case Western Reserve University discovered a new treatment for spinal cord injuries that may allow nerves to regrow and perhaps restore lost movement to paralyzed people.


The breakthrough comes after a three-decade search.


It was once thought that damaged nerve cells could never regrow, but Jerry Silver, who is a distinguished professor in neuroscience, never bought into that.


He has spent his career at Case looking for the key to unlock nerve regeneration, and he thinks he’s found it in the form of a tiny protein called Intracellular Sigma Peptide.


For the first time, he said, damaged nerves have been made to reconnect, "and they just keep on going like little Eveready Energizer bunnies."


“It’s very safe, incredibly effective, has a huge effect in the animals," Silver said.


He believes it’s time to take the discovery to the next phase: human testing.


“The results are so robust, the recovery is so profound that it led investors to license the peptide to bring the discovery to people,” he said.


According to Silver, the breakthrough led to a new commercial venture. The startup NervGen Pharma is planning to use the U.S. Food and Drug Administration’s fast-track program to streamline clinical trials of the peptide, which are scheduled to begin in 2020.




Source : http://www.wksu.org/post/breakthrough-cleveland-marks-major-step-forward-treating-spinal-cord-injuries#stream/0
« Modifié: 30 juillet 2018 à 10:05:58 par TDelrieu »
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Katia

  • Accoutumé du forum
  • *****
  • Messages: 48
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6/C7
Re : NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #3 le: 08 août 2018 à 12:51:29 »
En fin peut-être une bonne nouvelle pour les générations futures !
Merci TDelrieu .

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 886
    • Voir le profil
Re : NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #4 le: 08 août 2018 à 15:50:29 »
@ katia,,,je ne sais pas si tu appartiens aux generations futures ,moi pas,,,je ne suis pas egoiste mais ce qui ne me concerne pas ne m'interesse pas,,

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3868
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #5 le: 08 août 2018 à 17:31:36 »

Les essais cliniques du peptide devraient débuter en 2020 !  :smiley:

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Katia

  • Accoutumé du forum
  • *****
  • Messages: 48
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6/C7
Re : NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #6 le: 11 août 2018 à 13:05:24 »
Bonjour TDelrieu
Non je ne suis pas parmi " les générations futures" 48/49 ans :sm31:
Mais c'est un grand espoir pour ceux qui sont plus jeunes et les futurs blessés médullaires , sont hélas très nombreux chaque année .
Cordialement


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3868
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #7 le: 24 mai 2019 à 11:18:18 »
Citer
Un peptide injectable pourrait aider les patients atteints de lésions médullaires à marcher à nouveau

14 mai 2019

Un peptide injectable par voie systémique, qui pourrait permettre de restaurer les fonctions perdues chez les patients souffrant de lésions de la moelle épinière, se dirige vers des essais cliniques au début de 2020.

Le traitement, mis au point par Jerry Silver, professeur de neurosciences à la faculté de médecine de la Case Western Reserve University et conseiller de NervGen Pharma, est l'aboutissement de plusieurs décennies de travail et, au cours d'études précliniques, il a montré des résultats importants chez l'animal.

Les recherches du Pr. Silver portent sur les raisons pour lesquelles les nerfs sont incapables de se régénérer. Une découverte clé, faite il y a 30 ans, impliquait le rôle critique d'une famille de molécules appelées protéoglycanes dans la lésion nerveuse. Au cours du développement du cerveau et de la moelle épinière, les protéoglycanes se lient normalement à un récepteur appelé protéine tyrosine phosphatase sigma (PTPσ) pour aider à former des synapses appropriées entre les neurones. En cas de lésion nerveuse, les protéoglycanes réapparaissent dans la cicatrice, mais comme les fibres nerveuses sectionnées produisent davantage de ce même récepteur collant, elles restent emprisonnées dans la cicatrice, les empêchant de se régénérer. Il est possible de traiter les lésions médullaires en surmontant ces interactions anormales entre les protéoglycanes et le récepteur PTPσ.

"Vous pouvez imaginer à la cicatrice comme un papier tue-mouche pour tous les types de cellules qui possèdent le récepteur", a déclaré Silver. "Le travail de la cicatrice est de créer un bandage autour de la lésion, mais ce faisant, il bloque la régénération."

La cicatrice est importante pour empêcher l’inflammation. Ainsi, au lieu d’essayer de la débarrasser de la cicatrice, les travaux de Silver ont été centrés sur le fait de permettre aux cellules de s’en libérer. Pour ce faire, le laboratoire de Silver a mis au point le peptide intracellulaire Sigma (ISP), qui bloque la PTPσ. Avec PTPσ bloqué, les cellules avec ce récepteur ne voient plus les protéoglycanes, ce qui leur permet de régénérer les fibres nerveuses sur le site de la lésion.

Des études pré-cliniques chez le rat ont montré des récupérations significatives, chaque animal présentant une amélioration de la fonction de la vessie et plus du tiers des animaux ayant retrouvé la capacité de marcher. Ce travail a été reproduit indépendamment avec une dose accrue, ce qui a permis une récupération encore meilleure. Silver a également récemment publié des résultats ciblant la même voie de signalisation qui pourraient offrir des perspectives similaires pour les patients atteints de lésions médullaires chroniques.

Silver conseille à NervGen Pharma, qui s’emploie à faire passer le NVG-291 - un peptide analogue à celui utilisé par le laboratoire de Silver - en essai clinique. L'essai clinique de phase 1 devrait débuter au début de 2020 et testera l'innocuité et la posologie.

Bien que le NVG-291 se concentre actuellement sur les lésions de la moelle épinière, les applications peuvent être beaucoup plus larges. Si les résultats des essais cliniques impliquant NVG-291 donnent des résultats positifs pour les patients souffrant de lésions de la moelle épinière, le peptide pourrait également être bénéfique dans le traitement de plusieurs autres affections nerveuses.

"La cicatrice bloque la récupération après une lésion nerveuse périphérique ou un AVC, ainsi que dans des maladies telles que la sclérose en plaques et la maladie d’Alzheimer», a déclaré Silver.

Selon Silver, le peptide ISP n'a montré aucun signe d'effets secondaires tels que douleur ou mobilité réduite au cours de leur traitement sur les modèles animaux.

Bien que les patients souffrant de lésions de la moelle épinière continueront d’avoir besoin de rééducation physique, on espère que les essais cliniques montreront que le NVG-291 peut améliorer le pronostic invalidant associé à ce type de blessure.


====================
 TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
====================


Injectable Peptide Might Help Spinal Cord Injury Patients Walk Again

Published: May 14, 2019

A systemically injectable peptide, which may make it possible to restore lost functions in spinal cord injury patients, is moving toward clinical trials in early 2020.

The treatment, which was developed by Jerry Silver, a professor of neurosciences at Case Western Reserve University’s School of Medicine and advisor for NervGen Pharma, is the culmination of decades of work, and in pre-clinical studies, it has shown robust results in animal models.

Silver’s research has focused on why nerves are unable to regenerate. One key discovery, made 30 years ago, involved the critical role of a family of molecules called proteoglycans in nerve injury. During development of the brain and spinal cord, proteoglycans normally bind a receptor known as protein tyrosine phosphatase sigma (PTPσ) to help form proper synapses between neurons. Upon nerve injury, proteoglycans reappear within the scar, but because the severed nerve fibers make more of this same sticky receptor, they become forever entrapped within the scar, keeping them from regenerating. Silver hopes spinal cord injuries can be treated by overcoming these abnormal interactions between proteoglycans and the PTPσ receptor.

“You can think of the scar as flypaper to all cell types that have the receptor,” said Silver. “The job of the scar is to create a bandage around the lesion, but in doing so it blocks regeneration.”

The scar is important to wall off inflammation, so instead of trying to get rid of the scar, Silver’s work focused on allowing cells to free themselves from it. To do this, Silver’s lab developed Intracellular Sigma Peptide (ISP), which blocks PTPσ. With PTPσ blocked, cells with this receptor no longer see the proteoglycans, allowing them to regenerate the nerve fibers at the site of damage.

Pre-clinical studies in rats have shown significant recoveries, with every animal showing improved bladder function and more than a third of animals regaining their ability to walk. This work has been independently replicated with an increased dosage, which showed even better recovery. Silver has also recently published results targeting the same signaling pathway that may provide similar promise for chronic spinal cord injury patients.

Silver advises NervGen Pharma, which is working to bring NVG-291 –a close analog of ISP used by Silver’s lab – into the clinic. The Phase 1 clinical trial is expected to open in early 2020 and will test safety and dosing.

While the current focus of NVG-291 is on spinal cord injuries, the applications may be much broader. If results from clinical trials involving NVG-291 are successful for spinal cord injury patients, the peptide might also be beneficial in treating several other debilitating conditions.

“The scar blocks growth in heart attacks after peripheral nerve injury or stroke, and in diseases such as multiple sclerosis and Alzheimer’s disease,” said Silver.

Silver said the ISP in animal models showed no evidence of side effects such as pain or impaired mobility over the course of their treatment.

While spinal cord injury patients will continue to need physical rehabilitation, the hope is that clinical trials will show that NVG-291 can improve the debilitating prognosis associated with this kind of injury.


Source : https://www.biospace.com/article/injectable-peptide-might-help-spinal-cord-injury-patients-walk-again/
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne gilles

  • Modérateurs
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3540
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #8 le: 24 mai 2019 à 11:31:21 »
merci Thierry, en fait c'est une sorte de "shunt" , tant mieux si ça fonctionne! :cool:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 886
    • Voir le profil
NervGen Pharma - peptide ISP bloqueur de la PTP
« Réponse #9 le: 24 mai 2019 à 13:16:58 »
bonne nouvelle  mais l'espoir est lointain puisque les essais cliniquEs ne commencent qu'a partir de 2020,,,d'ailleurs pourquoi 2020?