Auteur Sujet: StemCells - cellules souches neurales foetales  (Lu 121353 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne anneso

  • Secrétaire d'ALARME
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 1871
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D7-D8
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #14 le: 19 novembre 2010 à 15:59:22 »
oui mais bon vous croyez que ça change bcp entre 24 mois et  5 10 15 ans voire plus ???
Dans la mesure ou il a été montré que les axones après section ne dégénéraient pas , la cicatrice elle une fois installée ne doit pas changée des masses reste après des altérations de la moelle type syringomyelie mais apparemment même ça certains l'ont très tôt (dès quelques mois après l'accident ...)
Anneso
Anne-Sophie
Secrétaire d'ALARME



VOUS ETES DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière

send

  • Invité
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #13 le: 19 novembre 2010 à 14:05:30 »
On est d'accord Thierry,
mais pour moi et la majorité des gens,nous sommes à plus de 12 mois de la lésion.
Send

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #12 le: 19 novembre 2010 à 10:48:42 »
Pour info : la société ReNeuron (qui a un partenariat avec StemCells) a commencé un essai clinique avec ses cellules souches neurales ReN001 pour des patients hémiplégiques suite à un AVC. C’est un essai de phase I, incluant un total de 12 patients qui recevront la thérapie ReN001 entre 6 et 24 mois après leur AVC (donc avec une lésion cérébrale chronique). L’équipe qui mène cet essai clinique est située à Glasgow au Southern General Hospital.

http://www.bbc.co.uk/news/health-11763681
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #11 le: 19 novembre 2010 à 09:40:19 »
Send,


Relis l'article : l'essai clinique de phase I prévu en Suisse concerne des lésions médullaires entre 3 et 12 mois, c-à-dire des lésions chroniques ! En opposition aux lésions en phase aiguë (quelques heures post-trauma) ou sub-aiguës (jusqu'à 15 jours post-trauma). D'autre part, il y a plusieurs thérapies qui ont (ou qui vont à terme) entrer en essais cliniques pour les lésions chroniques : http://alarme.asso.fr/forum/essais-precliniques-et-cliniques/recapitulatif-des-essais-cliniques-sur-les-lesions-aigues-et-chroniques/


 :smiley:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


send

  • Invité
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #10 le: 18 novembre 2010 à 17:21:35 »
Thierry,
il nous explique que toutes les études ont montré que seules les lésions aiguës peuvent être traitées.
Cela ne concerne malheureusement personne ici.
Send

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #9 le: 18 novembre 2010 à 16:47:25 »
StemCells va faire son essai clinique en Europe, en SUISSE !  :smiley:




Citer
StemCells prévoit un essai clinique sur les lésions médullaires chroniques


Lundi 15 novembre 2010


(Reuters) - StemCells Inc a déposé une demande d'approbation réglementaire en Suisse pour un premier essai clinique avec ses cellules souches nerveuses chez des patients avec une lésion de la moelle épinière de moins d'un an, a indiqué la compagnie.


Ils pensent inscrire dans leur essai clinique (de phase I) une dizaine de patients dont les lésions sont entre 3 et 12 mois.


"À ce jour, l'accent a été mis sur la phase aiguë des lésions de la moelle épinière", a déclaré Martin McGlynn, le PDG de StemCells dans une interview. "C'est un domaine important, mais le plus grand besoin non satisfait est pour ceux qui ont dépassés la phase aiguë de la lésion."


Environ 1,3 millions d'Américains ont une lésion chronique de la moelle épinière, mais la plupart des études ont montré que toute tentative de traitement doit avoir lieu quelques jours après la blessure pour donner des récupérations.


StemCells Inc, basé à Palo Alto, Californie, a déclaré que les comités d'éthiques ont approuvé l’essai clinique. Ils prévoient de mener l’essai en Suisse en raison de l'expertise des chercheurs et de l'institution qu’ils ont choisi, ainsi que du très bon réseau d'aiguillage des patients blessés médullaires en Europe.


Une étude publiée cette année a montré que les souris traitées avec les cellules souches nerveuses de StemCells - qui sont extraites de fœtus avortés – ont donné de meilleurs résultats comparé celles traitées avec de simples cellules de peau humaine ou un placebo, même lorsque le traitement est administré plusieurs semaines après leurs blessures.


Ces cellules sont un type de cellules souches, les cellules maîtresses du corps. Ce sont techniquement des cellules souches adultes, prises à partir de cerveaux de fœtus en partie développés et testés pour montrer les types particuliers de cellules nerveuses qu'elles vont former.


Les tests chez l'animal ont montré que ces cellules migrent le long de la moelle épinière jusqu’au site lésionnel, puis se différencient en neurones et en cellules de la gaine de myéline (oligodendrocytes) nécessaires pour une bonne transmission de l'influx nerveux, du cerveau au-dessous du niveau de la lésion.


Dans l'essai clinique de StemCells, les patients recevront une injection unique de cellules dans la moelle épinière. Les résultats sont attendus dans les mois qui suivront le traitement.


Geron Corp a lancé le mois dernier le premier essai de cellules souches embryonnaires humaines, mais ce test est chez les patients présentant de nouvelles lésions de la moelle épinière.


Les cellules souches de Geron proviennent d'embryons humains laissés lors des traitements de fertilité. Ils ont été manipulés de sorte qu'ils sont devenus des précurseurs de certains types de cellules nerveuses (oligodendrocytes).


Les autorités des États-Unis (FDA) ont attendu plusieurs années avant d'accorder l'autorisation finale à l’essai clinique de Geron. StemCells n’aura pas à attendre si longtemps.


"Il y a toute une série de questions liées à la plate-forme des cellules souches embryonnaires", a déclaré McGlynn. "Heureusement, nos cellules souches neurales ne présentent pas ces problèmes de sécurité."




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




StemCells plans chronic spinal cord injury trial


Mon Nov 15, 2010


(Reuters) - StemCells Inc has filed for Swiss regulatory approval for the first clinical trial of its nerve stem cells in patients with spinal cord injuries as much as a year old, the company said.


It expects to enroll about a dozen patients whose injuries are between three and 12 months old.


"To date, the focus has been on the acute spinal cord injury phase," StemCells CEO Martin McGlynn said in a telephone interview. "That's an important area to address, but the largest unmet need is those who have passed that immediate acute phase of injury."


About 1.3 million Americans have chronic spinal cord injuries, but most studies have shown that any treatment attempt must take place within days after the injury to do any good.


StemCells Inc, based in Palo Alto, California, said the relevant ethics committees have approved the trial, which it plans to conduct in Switzerland due to the expertise of the investigator and the institution it selected as well as the strong network in Europe for spinal cord patients and referrals.


A study published earlier this year showed that mice treated with StemCells' nerve stem cells -- which are extracted from aborted fetuses -- were able to walk better than those treated with ordinary human skin cells or a placebo, even when the treatment came weeks after their injury.


The cells are a form of stem cell, the master cells of the body. These are technically adult stem cells, taken from the partly developed brains of fetuses and tested for qualities showing they are destined to form particular types of nerve cells.


Animal trials have shown that the cells migrate along the spinal cord to the point of injury, and then differentiate into neurons and specialized cells that create the insulation necessary for proper transmission of nerve impulses from the brain to below the level of the injury.


Patients in the StemCells trial will receive a single infusion of cells into the spinal cord. Results are expected within months of the treatment.


Geron Corp last month launched the first trial of human embryonic stem cells, but that study is in patients with new spinal cord injuries.


Geron's stem cells come from human embryos left over from fertility treatments. They have been manipulated so that they have become precursors to certain types of nerve cells.


U.S. regulators took several years before granting final clearance to the Geron trial. StemCells does not expect to have to wait anywhere that long.


"There are a whole host of issues associated with the embryonic stem cell platform," McGlynn said. "Thankfully our neural stem cells don't have those safety concerns."




Source : http://www.reuters.com/article/idUSTRE6AE1SF20101115
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne patrickp

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 564
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D12
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #8 le: 25 septembre 2010 à 17:52:29 »
Les derniers résultats de stem cell inc ont un intérêt concernant la plage de soins des blessés de la moelle
épinière.

http://www.stemcellsinc.com/news/100819.html

Je ne vais pas tout traduire cet article mais seulement quelques paragraphes importants :

Citer
In this latest study, StemCells’ human neural stem cells were   transplanted into mice 30 days after a spinal cord injury that results   in hind limb paralysis. The transplanted mice demonstrated a significant   and persistent recovery of walking ability in two separate tests of   motor function when compared to control groups. These results are   particularly significant because it is the first time that human neural   stem cells have been shown to promote functional recovery in a chronic   spinal cord injury setting, which is characterized as a point in time   after injury in which inflammation has stabilized and behavioral   recovery has reached a plateau. In humans, the chronic phase typically   does not set in until several weeks or months following the injury.

Citer
Dans cette dernière étude des cellules souches neurales ont été implantées chez des souris 30 jours après un accident de la moelle épinière provoquant la paralysie des membres arrières . Les souris transplantées ont montrées des possibilités de marche significatives et persistantes dans deux tests séparés de fonctions motrices comparées aux groupes de contrôle. Ces résultats sont particulièrement significatifs car c'est la première fois que des cellules souches humaines ont démontrées une guérison fonctionnelle dans un accident de la moelle épinière chronique, ceci est caractérisé par  un moment dans le temps après l'accident ou l'inflammation s'est stabilisée et ou l'amélioration du comportement a atteint un plateau. Chez les humains, typiquement la phase chronique n'arrive pas avant plusieurs semaines ou mois après l'accident

Citer
“These exciting results demonstrate an expanded window of opportunity   for human neural stem cell intervention in spinal cord injury,”

Citer
Ces résultats excitants démontrent une opportunité de fenêtre élargie pour le traitement par cellules souches neurales humaines des accidents de la moelle épinière

Une nouvelle intéressante donc et qui va au delà des résultats publiés jusqu'ici pour les affections aiguës et sub aiguës.

Citer
Aileen Anderson, Ph.D., Associate Professor in the Departments of   Physical Medicine and Rehabilitation, and Anatomy and Neurobiology at   UCI, added, “Human neural stem cells are a novel therapeutic approach   that holds much promise for spinal cord injury. However, published   research to date has generally focused on the acute and sub-acute   phases. As part of our long-standing collaboration with StemCells, we   have pursued a thoughtful and deliberate research strategy to establish   the groundwork necessary to advance this cell-based approach into the   clinic. This latest study builds on the extensive work we had previously   published in the sub-acute phase of injury, and offers additional hope   to those who are paralyzed or have impaired motor function .”


Citer
Aileen Anderson , PhD , Professeur associè au département de médecine physique et de réhabilitation , ainsi que d'anatomie et de neurobiologoe à l'UCI, ajoute :
" Les cellules souches neurales humaines sont une approche thérapeutique nouvelle qui montre beaucoup de promesses pour les accidents de la moelle épinière. Cependant les recherches publiées jusqu'à maintenant se sont focalisées sur les phases aiguës et sub aiguës ....................Cette dernière étude repose sur le travail intensif publié sur la phase sub aiguë de l'accident, il offre un espoir supplémentaire a ceux qui sont paralysés ou ont une fonction motrice déficiente."

Il semble donc que la fenêtre de traitement s'élargit pour les accidents de la moelle épinière , il va falloir cependant attendre 2011 pour les essais cliniques !!!


send

  • Invité
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #7 le: 28 août 2010 à 17:29:00 »
D'après ce que je lis, les essais ont été réalisés sur des lésions chroniques précoces qui correspondent au plateau de stabilisation chez l'homme,mais ils ne précisent pas sur les lésions chroniques anciennes.
Send

Hors ligne Renaud

  • Membre de l'association
  • Intermitent du forum
  • ******
  • Messages: 33
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #6 le: 28 août 2010 à 16:05:42 »

Bonjour à tous,

une étude encourageante sur les lésions chroniques. L'article est en anglais, si quelqu'un veut bien le traduire svp.


StemCells, Inc. Reports Breakthrough Using Human Neural Stem Cells to Restore Motor Function in Chronic Spinal Cord Injury
Newly Published Study Shows Long-Term Reversal of Hind Limb Paralysis in Spinal Cord Injured Mice

PALO ALTO, Calif., August 19, 2010 – StemCells, Inc. (NASDAQ: STEM), announced today the publication of new preclinical data demonstrating that the Company’s proprietary human neural stem cells restore lost motor function in mice with chronic spinal cord injury. This is the first published study to show that human neural stem cells can restore mobility even when administered at time points beyond the acute phase of trauma, suggesting the prospect of treating a much broader population of injured patients than previously demonstrated. This groundbreaking study, entitled “Human Neural Stem Cells Differentiate and Promote Locomotor Recovery in an Early Chronic Spinal Cord Injury NOD-scid Mouse Model,” was led by Dr. Aileen Anderson of the Sue and Bill Gross Stem Cell Research Center at the University of California, Irvine (UCI). The paper was published yesterday in the international peer-reviewed journal PLoS ONE, and is available online at http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0012272 .

In this latest study, StemCells’ human neural stem cells were transplanted into mice 30 days after a spinal cord injury that results in hind limb paralysis. The transplanted mice demonstrated a significant and persistent recovery of walking ability in two separate tests of motor function when compared to control groups. These results are particularly significant because it is the first time that human neural stem cells have been shown to promote functional recovery in a chronic spinal cord injury setting, which is characterized as a point in time after injury in which inflammation has stabilized and behavioral recovery has reached a plateau. In humans, the chronic phase typically does not set in until several weeks or months following the injury.

“These exciting results demonstrate an expanded window of opportunity for human neural stem cell intervention in spinal cord injury,” stated Stephen Huhn, MD, FACS, FAAP, Vice President and Head of the CNS Program at StemCells, Inc. “1.3 million individuals in the U.S. are living with chronic spinal cord injury, and this latest study provides additional evidence that the use of our human neural stem cells may be a viable treatment approach for them. The strong preclinical data we have accumulated to date will enable our transition to a clinical trial, which we plan to initiate in 2011.”

Aileen Anderson, Ph.D., Associate Professor in the Departments of Physical Medicine and Rehabilitation, and Anatomy and Neurobiology at UCI, added, “Human neural stem cells are a novel therapeutic approach that holds much promise for spinal cord injury. However, published research to date has generally focused on the acute and sub-acute phases. As part of our long-standing collaboration with StemCells, we have pursued a thoughtful and deliberate research strategy to establish the groundwork necessary to advance this cell-based approach into the clinic. This latest study builds on the extensive work we had previously published in the sub-acute phase of injury, and offers additional hope to those who are paralyzed or have impaired motor function .”

About the Sue and Bill Gross Stem Cell Research Center
The Sue and Bill Gross Stem Cell Research Center promotes basic and clinical research and training in the field of stem cell biology at the University of California, Irvine. The Center is a leading international institution in stem cell research and clinical applications, consolidating existing research strengths and clinical initiatives at UCI and serving as a nucleus for growth via collaboration and new recruits. The Center provides an organizational structure for all areas of stem cell research, contributes to premier graduate training, maintains a core stem cell facility and equipment resources, hosts guest researchers and annual meetings, and contributes to the research and dialogue on the policy and ethical issues related to stem cells. For more information, see http://stemcell.uci.edu/index.cfm.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #5 le: 19 août 2010 à 10:24:37 »
Citer
Un traitement cellulaire aide des souris longtemps après une lésion médullaire

WASHINGTON | vendredi 18 août 2010

(Reuters) – Des cellules nerveuses humaines immatures ont poussé dans la moelle épinière de souris blessés et les a aidés à remarcher un peu mieux, dans une étude qui montre qu'il peut être possible de traiter les patients des semaines ou des mois après leur accident.

L'étude, publiée dans le Public Library of Science journal PLoS ONE, suggère qu'il existe une plus longue période d’opportunité qu'on ne le pensait pour traiter les lésions de la moelle épinière.

Il est très difficile de guérir une moelle épinière lésée, et la plupart des études ont montré que les tentatives de traitement doivent avoir lieu quelques jours après la blessure.

Mais une équipe utilisant les cellules souches neurales de StemCells Inc prélevées sur des fœtus avortés a constaté que même un mois après l'accident, les cellules se sont intégrées dans la moelle épinière, se sont multipliées et ont aidé les souris à mieux remarcher.

La société basée en Californie espère commencer les essais sur l'homme avec ces cellules en 2011.

Ces cellules sont techniquement des cellules souches adultes, prises à partir de cerveaux de fœtus et testées pour leurs qualités à former des types particuliers de cellules nerveuses.

Dr Aileen Anderson de l'University of California, Irvine et ses collègues ont testé 37 souris, en leur provoquant chirurgicalement une lésion médullaire, puis en injectant soit les cellules de StemCells, soit des cellules ordinaires de la peau humaine ou un placebo.

Les cellules ont migré à travers la moelle épinière, ont grandi et ont commencé à fonctionner, selon les chercheurs. Lors d'un essai de coordination, 64% des souris traitées avec les cellules souches marchaient mieux, comparativement à 44% des souris traitées avec des cellules ordinaires et 20% des souris ayant reçu le placebo.


===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


Cell treatment helps mice long after spine injury

WASHINGTON | Wed Aug 18, 2010

(Reuters) - Immature human nerve cells grew in the spines of injured mice and helped them walk a little better, researchers said on Wednesday in a study they said shows it may be possible to treat patients weeks or months after their accidents.

The study, published in the Public Library of Science journal PLoS ONE, suggests there is a longer period of opportunity than previously thought to treat spinal cord injuries.

It is very difficult to heal damaged spinal cords and most studies have shown that any treatment attempt must take place within days after the injury to do any good.

But a team using StemCells Inc's nerve stem cells taken from aborted fetuses found that even a month after injury, the cells took up residence in the spine, proliferated and helped mice walk better.

The California-based company hopes to begin human tests of the cells in 2011.

The cells are a form of stem cell, the master cells of the body. These are technically adult stem cells, taken from the partly developed brains of fetuses and tested for qualities showing they are destined to form particular types of nerve cells.

Dr. Aileen Anderson of the University of California, Irvine and colleagues tested 37 mice, damaging their spinal cords surgically and then transfusing either the StemCells product, ordinary human skin cells or a placebo.

The cells migrated through the spine, grew and began to function, the researchers said. When tested for coordination, 64 percent of the stem-cell-treated mice walked better, compared to 44 percent of mice treated with ordinary cells and 20 percent of placebo-treated mice.


Source : http://www.reuters.com/article/idUSTRE67H5HS20100818
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #4 le: 17 novembre 2006 à 15:01:18 »
Citer
StemCells Inc. Annonce la Première Greffe Humaine de Cellules Souches Neurales

Palo Alto, Californie -- (BUSINESS WIRE) – 15 Nov. 2006 - StemCells, Inc. (Nasdaq : STEM) a annoncé aujourd'hui que la première transplantation de cellules souches neurales humaines produites par la compagnie -- HuCNS-SC(TM) -- a eu lieu hier au Oregon Health & Science University's (OHSU) Doernbecher Children's Hospital. Cette greffe est la première de six prévues en tant qu'élément de l'essai clinique de la phase 1 conçue pour évaluer la sûreté et l'efficacité préliminaire de HuCNS-SC comme traitement pour la céroïde-lipofuscinose neuronale infantile et infantile tardive (CLN). La CLN, qui est souvent désignée sous le nom de maladie de Batten, est une affection neurodégénérative rare et mortelle touchant des enfants en bas âge et des jeunes enfants.

Le dosage pour le premier patient est une étape importante pour StemCells Inc., et pour le domaine des cellules souches. C'est l’aboutissement de nombreuses années de préparation soigneuse de la part de beaucoup de personnes. Il est important de rappeler, cependant, que c'est juste la première étape dans un long procédé de développement clinique", a indiqué Martin McGlynn, président de StemCells inc. "Notre attention est actuellement sur la santé et le bien-être du patient. Nous sommes reconnaissants à cette famille pour la participation dans cet essai. Les enfants affligés par la maladie de Batten sont gravement malades, et le courage de cette famille fait avancer l'espoir que cet essai conduira à un traitement pour cette maladie dévastatrice."

(...)

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


StemCells, Inc. Announces First Human Neural Stem Cell Transplant

PALO ALTO, Calif.--(BUSINESS WIRE)--Nov 15, 2006 - StemCells, Inc. (NASDAQ: STEM) today announced that the first transplantation of the Company's proprietary human neural stem cell product--HuCNS-SC(TM)-- took place yesterday at the Oregon Health & Science University's (OHSU) Doernbecher Children's Hospital. This transplant is the first of six that are planned as part of the Company's Phase I clinical trial designed to evaluate the safety and preliminary efficacy of HuCNS-SC as a treatment for infantile and late infantile neuronal ceroid lipofuscinosis (NCL). NCL, which is often referred to as Batten disease, is a rare and fatal neurodegenerative condition afflicting infants and children.

"Dosing of the first Batten's patient is a major milestone for StemCells, Inc., and for the entire stem cell field. It is the culmination of many years of careful and diligent preparation on the part of many dedicated people. It is important to remember, however, that this is just the first step in a long and challenging clinical development process," said Martin McGlynn, President and CEO of StemCells, Inc. "Our focus at this time is on the health and well-being of the patient. We are grateful for the participation of this family in this landmark trial. Children afflicted by Batten disease are gravely ill, and this family's courage advances the hope that this trial will lead to a treatment for this devastating disease."

(...)

Company Contact:
StemCells, Inc.
Rodney Young
Chief Financial Officer
650-475-3100 ext. 105

or

Media Contact:
Schwartz Communications, Inc.
781-684-0770 ext. 6607
stemcells@schwartz-pr.com


Source : http://www.pharmalive.com//News/index.cfm?articleid=391999&categoryid=15

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #3 le: 28 octobre 2005 à 11:19:28 »
Citer
La FDA Approuve une Greffe de Cellules souches dans le Cerveau

Le 20 octobre
Par PAUL ELIAS

SAN FRANCISCO (AP) - Des responsables Fédéraux ont approuvé ce jeudi ce qui serait la première greffe de cellules souches foetales dans le cerveau humain, si cette procédure était couronnée de succès, cela pourrait ouvrir la porte au traitement d'un grand nombre de maladies neurales.

Les destinataires de cette greffe seront des enfants qui souffrent d'une maladie génétique rare et fatale.

La Food and Drug Administration a dit que les docteurs du “Stanford University Medical Center “ pouvait commencer l’essai clinique sur six enfants avec la maladie de Batten, une maladie dégénérative qui rend ses jeunes victimes aveugles, muettes et paralysées, avant que cela les tuent.

Un comité de révision interne à Stanford doit encore approuver l'essai, un processus qui pourrait prendre des semaines.

Les cellules souches à transplanter dans le cerveau ne sont pas des cellules souches humaines embryonnaires issues d’embryons âgés de quelques jours. A la place, les cellules utilisées seront des cellules neurales immatures destinées à se transformer en cellules matures dans un cerveau entièrement formé.

Des patients avec la maladie de Parkinson et des victimes d’AVC ont déjà reçu des greffes de cellules cérébrales entièrement formées, mais les cellules cérébrales impliquées ici n'ont jamais été implantées auparavant.

La maladie de Batten est causée par un gène défectueux qui ne réussit pas à fabriquer une enzyme dans le cerveau nécessaire pour aider les cellules cérébrales à se débarrasser des déchets. Les déchets s'accumulent et tuent les cellules saines, avant que le patient ne meure. La plupart des victimes meurent avant d'atteindre leur adolescence.

L'idée est d'injecter chez les enfants malades des cellules souches neurales saines, immatures, qui se "grefferont" dans le cerveau lequel les dirigera à se transformer en cellules capables de produire l'enzyme manquante.

Une telle expérience a montré des résultats prometteurs sur des souris avec la maladie de Batten, mais tel un essai éthiquement délicat n'a jamais été essayé auparavant sur des humains.

(…)

Stem Cells Inc., Palo Alto, une société de biotechnologie de Californie développant le traitement pour la maladie de Batten, a dit qu'elle reçoit le tissu foetal d'une fondation californienne à but non lucratif qui recueille aussi le tissu de fausse couche et d'autres processus chirurgicaux. Le directeur de Stem Cells Inc., Martin McGlynn, a refusé de nommer la fondation.

Stem Cells Inc. a d'abord fait une demande pour l'essai humain en décembre dernier, mais la FDA a exigé en février plus d'information et a mis la demande en attente.

McGlynn a dit que le FDA voulait plus d'information sur où les cellules seraient transplantées dans le cerveau, et d'autres questions liées à la santé comme les risques que la greffe puisse causer des tumeurs. McGlynn a aussi dit que l'agence a voulu plus d'information sur le processus de fabrication, et plus de détails concernant la conception de l'essai sur les six patients.

"Cet tentative est unique. Nous sommes des pionniers et personne n'a jamais proposé de faire ce que nous allons essayer", a dit McGlynn. "Une fois que l’on met ces cellules souches dedans, on ne peut pas les récupérer ".

Le neurochirurgien en chef de l'Université de Stanford, Dr Stéphane Huhn, percerera de petits trous dans le crâne de chaque enfant et injectera les cellules neurales dans le cerveau des patients. On donnera aux enfants des médicaments pour s’assurer que le système immunitaire des patients n'attaquera pas les nouvelles cellules, et ils seront étroitement contrôlés pendant une année.

Huhn a dit que l’essai initial évaluera principalement si les millions de nouvelles cellules que chaque enfant recevra sont sûres pour eux. Finalement, plus d'essais cliniques avec beaucoup plus de patients seront nécessaires pour déterminer si les cellules transplantées aident les patients avec la maladie de Batten.

Si ceci est un succès, les personnes affligées par d'autres maladies cérébrales pourraient profiter d'un tel traitement.

McGlynn dit que la maladie de Batten a été choisie parce que les souris génétiquement modifiées avec cette maladie étaient aisément disponibles, et parce que c'est une maladie grave, fatale et sans remède - un fait que la FDA a considéré en évaluant s'il fallait approuver une telle nouvelle expérience humaine.

McGlynn dit que les cellules souches doivent être testées sur des humains.

"Vous ne pouvez pas demander à une souris comment elle se sent", a-t-il dit.

Pour Marcus Kerner, procureur fédéral à Santa Ana en Californie, qui a un fils avec la maladie de Batten, l'approbation jeudi de la FDA lui a donné l'espoir que son enfant pourrait finalement survivre.

Il a dit qu'il faira une demande pour que son fils de 5 ans, Daniel, soit inscrit dans l'expérience.

"C'est une façon terrifiante, épouvantable de regarder un enfant mourir, et il n'y a actuellement rien de disponible pour arrêter la maladie", a dit Kerner. "Je pense que cela va être une avancée médicale majeure qui sauvera la vie de Daniel".

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

FDA Approves Brain Stem Cell Transplant

Oct 20, 6:54 PM (ET)
By PAUL ELIAS

SAN FRANCISCO (AP) - Federal regulators on Thursday approved what would be the first transplant of fetal stem cells into human brains, a procedure that if successful could open the door to treating a host of neural disorders.

The transplant recipients will be children who suffer from a rare, fatal genetic disorder.

The Food and Drug Administration said that doctors at Stanford University Medical Center can begin the testing on six children afflicted with Batten disease, a degenerative malady that renders its young victims blind, speechless and paralyzed before it kills them.

An internal Stanford review board must still approve the test, a process that could take weeks.

The stem cells to be transplanted in the brain aren't human embryonic stem cells, which are derived from days-old embryos. Instead, the cells are immature neural cells that are destined to turn into the mature cells that makeup a fully formed brain.

Parkinson's disease patients and stroke victims have received transplants of fully formed brain cells before, but the malleable brain cells involved here have never before been implanted.

Batten disease is caused by a defective gene that fails to create an enzyme needed in the brain to help dispose of brain cellular waste. The waste piles up and kills healthy cells until the patient dies. Most victims die before they reach their teens.

The idea is to inject the sick kids with healthy, immature neural stem cells that will "engraft" in a brain that will direct them to turn into cells able to produce the missing enzyme.

Such an experiment showed promise in Batten-afflicted mice, but such an ethically charged test has never been tried before in humans.

"I'm sure there is no threat to anyone's identity," said Arthur Caplan, director of the University of Pennsylvania's Center for Bioethics. "But we are starting down that road."

What's more, some of the brain cells to be implanted will be derived from aborted fetuses, which Caplan also said raised ethical concerns for some.

Stem Cells Inc., the Palo Alto, Calif. biotechnology company developing the Batten disease treatment, said it receives it fetal tissue from a nonprofit California foundation that also collects tissue from miscarriages and other surgical processes. Stem Cells chief executive Martin McGlynn declined to name the foundation.

Stem Cells Inc. first applied for the human test last December, but the FDA demanded more information in February and put the application on hold. An FDA spokeswoman didn't return telephone calls or an e-mail inquiry.

McGlynn said the FDA wanted more information on where the transplanted brain cells were expected to go in the brain and other related health issues such as the chances the transplant might cause tumors. McGlynn also said the agency wanted more information on its manufacturing process and more details about the design of the six-patient test.

He said the FDA's concern was expected.

"This endeavor is unique. It's pioneering and no one has ever proposed to do what we are attempting," McGlynn said. "Once you put those stem cells in, you can't get them back."

Stanford University neurosurgeon chief Dr. Stephen Huhn will bore small holes through each child's skull and inject the neural cells into the patients' brains. The children will be given drugs to ensure the patients immune system doesn't attack the new cells and they will be closely monitored for a year.

Huhn said the initial Batten trial will primarily test whether the millions of new cells each child receives is safe for them. Ultimately, more tests with many more patients over several years will be needed to determine whether the transplanted cells help Batten patients.

If there is success, people afflicted by other brain disorders could benefit from such treatment.

"This may be what the future may hold for regenerative medicine," Huhn said.

Stem Cells Inc. was founded by Stanford University researcher Irving Weissman. The company's stock closed up 11 cents to $4.96 in trading Thursday on the Nasdaq Stock Market.

McGlynn said Batten disease was chosen because mice genetically engineered with the disease were readily available and because it's a brutal, fatal disease with no cure - a fact the FDA considered when weighing whether to approve such a novel human experiment.

McGlynn said the stem cells had to be tested in humans.

"You cannot ask a mouse how it's feeling," he said.

For Marcus Kerner, a federal prosecutor in Santa Ana, Calif. with a Batten-afflicted son, the FDA's approval Thursday gave him hope his child may actually survive.

He said he will apply to have his 5-year-old son Daniel enrolled in the experiment.

"It is a horrific, terrible way to watch a child die and there is currently nothing available to stop it," Kerner said. "I think this is going to be a major medical breakthrough that will save Daniel's life."

Source : http://apnews.myway.com/article/20051020/D8DC20CO8.html
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #2 le: 01 septembre 2005 à 18:11:31 »
Des essais cliniques vont être lancés avec des celulles souches neurales humaines… en Californie ! :D

Citer
ABC News
StemCells Inc. obtient une licence pour la Californie


31 août 2005 - NEW YORK (Reuters) - la société de Biotechnologie StemCells Inc. a dit mercredi qu'elle avait reçu une licence d’exploitation pour le traitement des cellules en Californie.
StemCells a dit dans une déclaration que cette licence permettrait à la société d'utiliser le produit thérapeutique neural HuCNS-SC* sous sa marque déposée dans des expérimentations cliniques.
La première expérimentation clinique proposée par StemCell est un traitement pour une maladie cérébrale dégénérative chez des enfants après que les autorités américaines aient demandé une information supplémentaire. La société dit qu'elle va soumettre l’information ce trimestre.

*Cellules Souches-Système Nerveux Central Humain

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

ABC News
StemCells gets license for California facility

Aug 31, 2005 — NEW YORK (Reuters) - Biotechnology company StemCells Inc. on Wednesday said it had received a manufacturing license for a cell processing facility in California.
StemCells said in a statement that the license would enable the company to use proprietary neural call therapy product HuCNS-SC made at its licensed facility in clinical trials.
StemCell's proposed early stage clinical trial of this treatment for a progressive brain disease in children has been on hold after U.S. authorities asked for further information. The company said it expects to submit the information this quarter.

Source : http://abcnews.go.com/US/wireStory?id=1082881



Citer
StemCells Inc.
3155 Porter Drive
Palo Alto, CA 94304
Phone: 650-475-3100
Fax: 650-475-3101

Web Site: http://www.stemcellsinc.com

PRÉSENTATION

StemCells, Inc. s'engage dans la recherche des thérapies qui utiliseraient des cellules souches et progénitrices pour traiter des maladies et des lésions traumatiques, comme les maladies neurodégénérative, sclérose en plaques, lésions de la moelle épinière, AVC, hépatite, problèmes hépatiques chroniques et diabète. La société emploie des cellules issues de tissus foetaux ou adultes et ses programmes sont dirigés vers l'utilisation de ces cellules pour le traitement des maladies et des lésions traumatiques. StemCells est basé à Palo Alto, en Californie.

PROGRAMME NEURAL
Lésion de la Moelle épinière

La lésion de la moelle épinière est souvent associée à la perte de neurones et une démyélinisation. Pour déterminer si une greffe de huCNS-SC pourrait devenir des neurones et des oligodendrocytes dans la moelle épinière blessée de souris, nous avons collaboré avec les docteurs Aileen J. Anderson et Brian J. Cummings du «Reeve-Irvine Center» à l'Université de Californie. Les souris blessées médullaires transplantées avec huCNS-SC ont montré une amélioration des fonctions du motrices comparées aux animaux contrôle. De plus, les cellules humaines greffées ont migré le long de la moelle épinière jusqu’au site de la lésion.
Les cellules transplantées ont maturé en neurones et oligodendrocytes. Les chercheurs ont aussi constaté que les animaux avec le plus de cellules survivantes avaient le rétablissement le plus important dans la marche à pied. Basé en partie sur ces données, StemCells a reçu une Bourse de recherche d'un an de 342 000 $ du «National Institute of Neurological Disease and Stroke (NINDS)» pour poursuivre ses travaux dans le traitement des lésions de la moelle épinière.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
StemCells - cellules souches neurales foetales
« Réponse #1 le: 13 juillet 2005 à 17:04:44 »
Citer
StemCells, Inc. accorde une Licence à ReNeuron, et reçoit des participations de la principale société de Cellules souches britannique

StemCells, Inc. (NASDAQ: STEM) a annoncé aujourd'hui qu'il a conclu un accord avec ReNeuron, une société privée de biotechnologie du ROYAUME-UNI. L'accord permet à ReNeuron d'exploiter son "C-mycER",  technologie utilisée pour des cellules souches humaines neurales adultes immortalisées, vers la thérapeutique et d'autres buts.

En échange de la licence, StemCells a reçu des intérêts dans ReNeuron et une licence mutuelle d'utilisation exclusive de la technologie de ReNeuron pour certaines maladies et affections, incluant les lésions de la moelle épinière, la paralysie cérébrale et la sclérose en plaques. ReNeuron fournira les cellules à StemCells sous la licence mutuelle. L'accord prévoit aussi des droits et des rémunérations à chacunes des parties pour la réalisation des divers objectifs sous licence et licence mutuelle.

"Nous sommes ravis de cette association avec ReNeuron, que nous considérons comme la principale société sur les cellules souches du ROYAUME-UNI," a dit Martin McGlynn, le PDG de StemCells. "Nous voyons cet accord comme un premier pas vers de futures collaborations possibles entre les deux sociétés, dans le domaine des cellules souches neurales. La spécialisation exclusive de ReNeuron sur la technologie des cellules souches humaines neurales adultes immortalisées, complète notre approche de l'utilisation de cellules souches adultes neurales fortement purifiées non-génétiquement modifiées (HuCNS-SC). L'accord permet aussi pour StemCells d’approfondir des thérapies via des cellules souches neurales pour d’autres maladies neurodégénératives par un autre canal, en employant les cellules de ReNeuron."

"ReNeuron développera des traitements pour des maladies du système nerveux central avec ses cellules souches immortalisées", a ajouté M. McGlynn. "Sous notre licence mutuelle, nous pourrons aussi employer leur technologie dans des maladies ayant un intérêt particulier pour StemCells. Nous estimons que les bénéficiaires suprêmes seront les patients affligés par ces épouvantables maladies neurodégénératives pour lesquelles il n'y a actuellement aucun traitement adéquat."

(…)
La technologie C-mycER, marque déposée de ReNeuron, permet à une seule cellule souche de se diviser indéfiniment, créant de grandes banques de cellules. C'est grâce à l’activation du gène promoteur de croissance c-myc via un agent de synthèse ajoutée aux cellules. Il suffit ne plus délivrer cet agent de synthèse pour que le gène «stoppe» et que les cellules arrêtent de se diviser.

Michel Hunt, le PDG de ReNeuron, a dit, "Nous considérons notre accord avec StemCells comme une référence dans le domaine des cellules souches adultes neurales. StemCells est sans doute un pionnier dans le développement de traitements viables utilisant des cellules souches adultes et nous sommes ravis de travailler avec eux. L'accord permet à StemCells d'exploiter la technologie C-mycER, notre marque déposée, dans de nouvelles maladies non visées dans nos programmes et cela ouvre la voie à de nouvelles activitées en collaboration entre nos deux sociétés. Cela servira à accélérer les objectifs des deux sociétés, ainsi que d'apporter des thérapies efficaces à base de cellules souches aux patients qui en ont besoin."

Plus d'informations sur ReNeuron et ses programmes sont sur le site Web de la Société :  www.reneuron.com

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

StemCells, Inc. Grants License to ReNeuron, Receives Stake in UK Stem Cell Company

StemCells, Inc. (NASDAQ: STEM) announced today that it has entered into an agreement with ReNeuron, a privately-owned UK biotech corporation. The agreement enables ReNeuron to exploit its "c-mycER" conditionally immortalized adult human neural stem cell technology for therapy and other purposes.

In return for the license, StemCells received an equity interest in ReNeuron and a cross-license to the exclusive use of ReNeuron's technology for certain diseases and conditions, including lysosomal storage diseases, spinal cord injury, cerebral palsy and multiple sclerosis. ReNeuron will supply cells for StemCells use under the cross-license.
The agreement also provides for royalties and milestone payments by each party on the achievement of various goals under the license and cross-license.

"We are delighted to have entered this partnership with ReNeuron, which we regard as the foremost stem cell company in the UK," said Martin McGlynn, president and CEO of StemCells. "We view this agreement as an initial step towards possible future collaborations between the two companies, in the neural stem cell field. ReNeuron's exclusive focus on conditionally immortalized adult human stem cell technology complements our approach of using highly purified, normal adult neural stem cells that have not been genetically modified (HuCNS-SC). The agreement also makes it possible for StemCells to pursue neural stem cell therapies for a number of neurodegenerative diseases through another channel, by using ReNeuron's conditionally immortalized cells."

"ReNeuron will be developing treatments for diseases of the central nervous system with its conditionally immortalized cells," Mr. McGlynn added. "Under our cross-license, we too can use their technology in diseases of special interest to StemCells. We believe the ultimate beneficiaries will be those afflicted with some terrible neurodegenerative diseases for which there are now no adequate treatments."

StemCells' first IND (Investigational New Drug application) is for use of HuCNS-SC in treatment of infantile and late-infantile neuronal ceroid lipofuscinosis (NCL), the most severe forms of a group of disorders commonly referred to as Batten disease; it is currently on hold. The Company has previously announced that it plans to file an IND amendment in Q3 this year, intended to address the clinical hold issues.

ReNeuron's proprietary c-mycER technology permits a single "founder" stem cell to divide indefinitely, creating large cell banks. This is done by activating the c-myc growth promoting gene when a synthetic chemical is added to the cell media. Removal of the chemical turns off the gene so that the cells stop dividing.

Michael Hunt, chief executive officer of ReNeuron, said, "We regard our agreement with StemCells as a landmark deal in the adult neural stem cell field. StemCells is without doubt a pioneer in the drive to develop viable treatments utilizing adult stem cells and we are delighted to be working with them. The agreement allows StemCells to exploit ReNeuron's proprietary c-mycER technology in further disease states not addressed by ReNeuron's own programs, and opens the way to further collaborative activity between our two companies. This can only serve to accelerate both companies' ultimate goals of bringing effective stem cell therapies to the patients who need them."
 
More information on ReNeuron and its programmes can be found on the Company's website at www.reneuron.com


Source : http://www.genengnews.com/news...


POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


 

SMF spam blocked by CleanTalk