Wings for Life World Run

03 mai 2015

Le verdict est tombé !

Lemawork Ketema et Yuuko Watanabe ont chacun établi un nouveau record.

Lemawork Ketema a remporté la Wings for Life World Run pour la deuxième année consécutive, pendant que la Japonaise Yuuko Watanabe a été couronnée chez les femmes. Ils étaient talonnés par des milliers de coureurs autour de la planète, tous s’engageant pour soutenir la recherche sur les maladies de la moelle épinière – tout en donnant à voir une course et une fête fantastiques.

L’Éthiopien Ketema a parcouru 79,9km avant d’être rattrapé par la Catcher Car cinq heures et cinq minutes après son départ de St-Pölten en Autriche, alors que tous ses concurrents masculins s’étaient faits dépasser les uns après les autres dans les 35 autres courses organisées ailleurs dans le monde.

C’est comme dans un rêve. Cela ne ressemble à aucune course que j’ai déjà pu faire.

– Yuuko Watanabe, vainqueur chez les femmes

Cesar Hernandez s’est accroché pour défaire le champion en titre avec ses 78,3km parcourus autour de Santiago du Chili, alors que le Péruvien Remigio Huaman Quispe a fini troisième avec 78,2km, sur les talons du vainqueur en Autriche.

« Je suis vraiment chanceux », se réjouit Ketema, resplendissant de joie. « J’ai ralenti sur la fin donc nous [lui et Quispe] nous sommes mutuellement soutenus. Je suis très heureux d’avoir gagné pour la deuxième fois ».
Yuuko Watanabe vainqueur de la catégorie féminine du Wings for Life World Run 2015
Yuuko Watanabe, meilleure femme de la course© Naoyuki Shibata for Wings for Life World Run

Watanabe a triomphé à la nuit tombante à Takashima au Japon, où elle a finalement distancé la sud-africaine Riana van Niekerk, se trouvant elle sous le soleil du Cap. Van Niekerk a finalement vu la Catcher Car la doubler après 55,21km, laissant Watanabe seule en course pour assurer sa victoire avec 56,33km.

« Ça ne semble pas réel », déclare Watanabe. « C’est comme dans un rêve. Cela ne ressemble à aucune course que j’ai déjà pu faire. La Catcher Car arrivant de l’arrière, cela voulait dire que je ne pouvais pas faire la course à mon propre rythme. J’ai donc volontairement couru moins vite qu’à l’entraînement pour pouvoir tenir plus longtemps ».

Nous avons assisté à une nouvelle course remarquable, certains des meilleurs coureurs longue-distance du monde prenant le départ aux côtés de célébrités, de personnalités sportives, d’amateurs ou d’autres coureurs farfelus – beaucoup ont fait le choix de revêtir un beau costume et de contribuer à la bonne ambiance de rigueur.

En Suède, Aron Anderson est devenu le premier athlète à gagner une des courses nationales en chaise-roulante, bouclant 64,82km avant d’être dépassé par la Catcher Car – une spécificité unique à cette course.
Les participants de la Wings for Life World Run à Gurgaon en Inde le 3 mai 2015
Des records de chaleurs Gurgaon en Inde© Neville Sukhia for Wings for Life Word Run

Au total, 101.280 coureurs se sont inscrits pour cette seconde édition de la Wings for Life World Run, qui a été lancée sur les coups de midi heure française (11h UTC), et répartis sur les 35 sites des 33 pays. L’évènement s’est achevé plus de cinq heures plus tard, lorsque le dernier homme en course fut finalement rattrapé par la Catcher Car.

Le départ donné simultanément partout dans le monde suppose que certains endroits étaient plongés dans le noir, comme à Santa Clara en Californie, où la championne olympique et du monde de ski Lindsey Vonn était aux commandes d’une des voitures, et Melbourne, où les vêtements réfléchissants portés par les athlètes sur la ligne de départ donnent un effet sympathique sur les photos.

À Gurgaon, en Inde, les participants ont dû composer avec une température de 33 degrés, pendant que la fin de la course à Porto, dans le nord du Portugal, s’est jouée sous une pluie battante, obligeant les leaders à s’équiper en conséquence pour se protéger des éléments.
Les participants de la Wings for Life World Run à Munich en Allemagne le 3 mai 2015
Un jour pluvieux à Munich© Marcel Lammerhirt for Wings for Life World Run
Coureurs à Yilan, Taiwan, pour la Wings for Life World Run
La course de nuit à Yilan, Taïwan© Aitor Alcalde for Wings for Life World Run

Les vainqueurs ont été joliment récompensés. Ketema et Watanabe pourront profiter d’un voyage autour du monde, alors que les meilleurs des 35 courses nationales auront le droit de choisir à quel endroit dans le monde ils pourront courir l’année prochaine. De quoi ravir Ketema qui n’a pas pu profiter de son prix l’an dernier pour des raisons de restrictions de visas.

C’est un grand jour pour Wings for Life, c’est un grand jour pour la recherche sur la moelle épinière.

– Anita Gerhardter, présidente de la fondation Wings for Life

Nous avons donc vu des participant réaliser leur parcours en dribblant balle au pied, en tenant des parapluies ou dansant tout au long, persistant même quand la Catcher Car se rapprochaient d’eux.

À propos de Michael Wardian, vainqueur en Australie, tout le monde se demande où il a pu trouver l’énergie pour célébrer sa victoire par une traction, mais après tout, c’était son jour de gloire.

Anita Gerhardter, présidente de la fondation Wings for Life, a exprimé sa satisfaction à l’issue de la course, « Je ressens encore toute l’adrénaline. C’est un grand jour pour Wings for Life, c’est un grand jour pour la recherche sur la moelle épinière avec 4,2 millions d’euros récoltés, et les dons continuent d’affluer. Cela surpasse toutes mes espérances. Je retiendrai la course en chaise-roulante d’Aron Anderson, en Suède. Mais il y a eu tellement de moments palpitants et touchants aujourd’hui ! ».

Toutes les dernières infos et réactions sont à retrouver sur WingsforLifeWorldRun.com

Source : http://www.redbull.com/fr/stories/1331720769275/wings-for-life-world-run-2015-resultats

L'Association Libre pour l'Aide à la Recherche sur la Moelle Epinière
Vous remercie de votre visite,

Ataxie de Friedreich

MINORYX THERAPEUTICS ANNONCE LE PREMIER PATIENT TRAITÉ DANS LE CADRE DE L’ESSAI DE PHASE 2 DE FRAMES DANS L’ATAXIE DE FRIEDREICH

Le 4 juin 2019 – Minoryx Therapeutics, société spécialisée dans le développement de nouveaux médicaments pour les maladies orphelines,

0 commentaire

L’EpiPen qui réduit la lésion de la moelle épinière

Une précédente étude avait montré, chez l’animal, qu’une seule seule injection de cellules souches neurales permettait de réparer un traumatisme médullaire. Cette équipe de l’Université du Michigan nous décrit un « EpiPen » qui, en injectant des nanoparticules qui reprogramment les cellules immunitaires agressives,

0 commentaire

Michael Schumacher hospitalisé à Paris : quel est son traitement secret ?

Selon les informations du Parisien, Michael Schumacher est hospitalisé depuis ce lundi à l’Hôpital européen Georges-Pompidou à Paris. L’ancien champion du monde de Formule 1, dont l’état reste toujours aussi secret, suit un traitement anti-inflammatoire à base de perfusions de cellules souches.

0 commentaire


Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 517 autres abonnés

http://alarme.asso.fr

Association ALARME

Groupe Facebook

groupe ALARME

Statistiques du blog

  • 175 416 visites

Suivez-nous sur Twitter

Aller au contenu principal