UN HOMME PARALYSÉ UTILISE SES PROPRES ONDES CÉRÉBRALES POUR MARCHER À NOUVEAU

Un homme souffrant de paralysie complète dans les deux jambes a retrouvé la capacité de marcher à nouveau en utilisant des signaux électriques générés par son propre cerveau. Contrairement à des efforts similaires qui ont vu des sujets paralysés marcher à nouveau en utilisant leurs propres ondes cérébrales pour contrôler manuellement des membres robotiques, les chercheurs affirment que c’est la première fois qu’une personne avec une paralysie complète dans les deux jambes en raison d’une blessure de la moelle épinière, était capable de marcher à nouveau avec sa propre énergie et démontre le potentiel des thérapies non invasives pour rétablir le contrôle de membres paralysés.

cerveau5

Le sujet de l’étude, menée par des scientifiques de l’Université de Californie à Irvine, était paralysé depuis cinq ans. Le travail a commencé par un passage par une formation mentale conçue pour réengager la capacité de marche du cerveau, qui a vu le sujet porté un ensemble de capteurs pour un électroencéphalogramme. L’homme a d’abord été formé pour contrôler un avatar dans un environnement virtuel, qui a ensuite été suivi avec de l’entraînement physique pour renforcer les muscles de ses jambes.

Avec un système qui délivre les signaux électriques de son cerveau vers des électrodes placées autour de ses genoux pour initier le mouvement, il a commencé à pratiquer la marche dans l’air, suspendu à environ 5 cm au-dessus du sol. Cela lui a permis de se familiariser avec le mouvement de marche sans ses jambes qui doivent supporter le poids de son corps.

Lors de sa 20e visite, équipé d’un système de soutien pour éviter les chutes et supporter un peu de son poids corporel, il a réussi à mettre un pied après l’autre le long d’une piste de marche de 3,66 m. Les chercheurs rapportent que sur une période d’essai de 19 semaines, il a développé un meilleur contrôle de ses membres.

Ce travail se fonde sur des recherches antérieures effectuées à UCLA où des matrices d’électrodes ont été utilisées pour stimuler le mouvement chez les personnes atteintes de paralysie. En 2011, ses chercheurs ont réussi à rétablir le mouvement de la jambe d’un homme paralysé en appliquant des signaux électriques sur son propre réseau de neurones de la moelle épinière, puisant dans l’entrée sensorielle des jambes plutôt que le cerveau pour déclencher le mouvement musculaire et articulaire.

Et plus tôt cette année, les chercheurs de l’UCLA ont pu obtenir que les jambes paralysées de cinq hommes se déplacent à nouveau en plaçant des électrodes sur la peau du bas du dos pour stimuler les nerfs. Ensuite, plus tôt ce mois ses scientifiques ont adapté cette technique pour permettre à un homme complètement paralysé de contrôler un exosquelette bionique et de faire des milliers de pas.

neurostimulationwalking1

Mais les scientifiques disent de UC Irvine disent que c’est la première fois qu’une personne avec une paralysie complète des deux jambes a été capable de marcher sans membres robotiques contrôlés manuellement.

« Même après des années de paralysie, le cerveau peut encore générer des ondes cérébrales robustes qui peuvent être exploitées pour permettre une marche basique, » explique le Dr Un Do, l’un des principaux chercheurs. « Nous avons montré que vous pouvez restaurer une marche intuitive contrôlée par le cerveau après une lésion complète de la moelle épinière. Ce système non invasif pour la stimulation musculaire de la jambe est une méthode prometteuse et une avance de nos systèmes cérébraux contrôlée actuels qui utilisent la réalité virtuelle ou un exosquelette robotique. « 

Bien qu’optimistes, les scientifiques préconisent encore la prudence, notant que l’étude ne comportait qu’un seul patient et d’autres travaux doivent être effectués avant de pouvoir conclure si ces résultats prometteurs se traduiraient par d’autres avec une paraplégie. Ils prévoient également que les implants pourraient améliorer le contrôle de l’utilisateur et de fournir de la sensation.

« Une fois que nous aurons confirmé la convivialité de ce système non invasif, nous pourrons examiner les moyens invasifs, tels que des implants de cerveau», explique le chercheur principal, le Dr Zoran Nenadic. « Nous espérons qu’un implant pourrait atteindre un niveau encore plus élevé de contrôle de la prothèse parce que les ondes cérébrales sont enregistrées avec une qualité supérieure. En outre, un tel implant pourrait offrir de la sensation au cerveau, permettant à l’utilisateur de sentir ses jambes. »

source : http://www.jneuroengrehab.com/content/12/1/80



Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 531 autres abonnés

http://alarme.asso.fr

Association ALARME

Groupe Facebook

groupe ALARME

Statistiques du blog

  • 189 377 visites

Suivez-nous sur Twitter

Horaires & information

05 53 71 02 20
ASSOCIATION ALARME
Président Mr Delrieu Thierry
Aller au contenu principal