La stimulation épidurale en aide à la recherche

Un implant électrique réduit les effets secondaires de la lésion de la moelle épinière  🙂 

19 février (UPI) – Un traitement électrique expérimental a réduit les effets secondaires d’une blessure à la moelle épinière qui a paralysé un Canadien lors d’un accident de plongée.

Il y a six ans, Isaac Darrel, de Langley, en Colombie-Britannique, a plongé dans des eaux troubles et a heurté un rocher alors qu’il naviguait sur la rivière. Au cours des années qui ont suivi, il a dû faire avec des étourdissements, des fluctuations de la tension artérielle et des problèmes au niveau de la vessie et des intestins – problèmes souvent qualifiés de retombées «invisibles» d’une lésion de la moelle épinière.

Dans une étude de cas publiée lundi dans le Journal de l’American Medical Association, les chercheurs disent qu’un essai de 2016 avec des électrodes implantées sur sa moelle épinière, une procédure appelée stimulation épidurale, a été couronnée de succès.

« Les problèmes de mobilité ou de paralysie sont les conséquences les plus visibles d’une lésion de la moelle épinière mais en tant que clinicien, je sais que beaucoup de mes patients souffrent d’autres conséquences » invisibles « », a déclaré Andrei Krassioukov, chercheur principal à l’Université de Colombie-Britannique,

Krassioukov, professeur de médecine à l’Université de la Colombie-Britannique et président de recherche en réadaptation, a travaillé avec Darrel à ICORD, un centre de recherche de Vancouver axé sur les lésions de la moelle épinière.

Les programmes sont conçus pour stimuler les nerfs spécifiques qui aident à diverses fonctions motrices, mais Darrel et les chercheurs ont noté d’autres changements positifs.

La stimulation épidurale implique l’implantation permanente d’électrodes sur la moelle épinière et la stimulation des cellules nerveuses à l’aide de courants électriques contrôlés à distance.

Darrel utilise le stimulateur jusqu’à 45 minutes chaque jour, en appliquant différents programmes pour transmettre des impulsions électriques dans sa moelle épinière qui imitent les signaux qui proviendraient du cerveau.

« J’ai eu une meilleure pression artérielle, des meilleurs muscles posturaux, une fonction intestinale améliorée et,  fondamentalement, j’ai plus d’énergie », a déclaré Darrel, qui a dit qu’il pouvait maintenant s’asseoir dans son fauteuil roulant jusqu’à huit heures, comparé aux deux heures qu’il pouvait endurer avant la chirurgie.

Le trouble qu’il éprouvait après sa blessure, l’hypotension orthostatique, résulte d’une mauvaise fonction cardiovasculaire.

« Ma pression sanguine pouvait chuter très bas », a déclaré Darrel, qui décrit un sentiment de nausée et avait la tête qui tournait. « Maintenant, depuis que j’ai l’implant, je suis capable d’augmenter suffisamment la stimulation pour éviter le malaise.

Les chercheurs travaillent avec des collègues aux États-Unis sur un plus grand essai, disent-ils, ainsi qu’avec des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles sur un autre dispositif pour stimuler la moelle épinière en le positionnant sur le dessus de la peau.

« Nous voyons des résultats très intéressants et passionnants, mais en tant que clinicien-chercheur, j’ai besoin de données plus solides avant de recommander cette procédure », a-t-il déclaré.

Electrical implant reduces side effects from man’s spinal cord injury

Feb. 19 (UPI) — An experimental electrical treatment has reduced side effects of a spinal cord injury that paralyzed a Canadian man in a diving accident.

Six years ago, Isaac Darrel, of Langley, British Columbia, dove into murky waters and hit a rock while river boating. In the years following, he dealt with dizziness, fluctuations in blood pressure and changes in bladder and bowel function — issues often referred to as the “invisible” fallout from a spinal cord injury.

In a case study published Monday in the Journal of the American Medical Association, researchers say a 2016 effort to deal with the fallout by implanted electrodes over his spinal cord, a procedure called epidural stimulation, has been successful.

“Mobility issues or paralysis are the most visible consequences of a spinal cord injury but as a clinician, I know that many of my patients suffer from other ‘invisible’ consequences,” Dr. Andrei Krassioukov, principal investigator of the study at the University of British Columbia, said in a release.

Krassioukov, a professor of medicine at UBC and chairman in rehabilitation research, worked with Darrel at ICORD, a Vancouver research center focused on spinal cord injuries.

The programs are designed to stimulate specific nerves that help with various motor functions, but Darrel and the researchers noted other positive changes.

Epidural stimulation involves permanently implanting electrodes over the spinal cord and stimulating nerve cells using remote-controlled electical currents.

Darrel uses the stimulator for up to 45 minutes each day, applying different programs to transmit electrical impulses into his spinal cord that mimic signals that would come from the brain.

“I’ve had better blood pressure, better core muscle, much improved bowel function, and basically I have more energy,” said Darrel, who said he now can sit in his wheelchair for up to eight hours compared with the two hours he could endure before the surgery.

The disorder he experienced after his injury, orthostatic hypotension, results from poor cardiovascular function.

“My blood pressure would tank right down into the 60s,” said Darrel, who describes feeling nauseous and felt like he was spinning. “I would pass out or black out sitting in my chair sometimes. Now, since I have the implant, I’m able to turn up the stimulation enough that it makes it impossible for me to black out.”

The researchers are working with colleagues in the United States on a larger trial, they say, as well as with researchers at the University of California, Los Angeles on another device to stimulate the spinal cord by positioning it on top of the skin .

“We see very interesting and exciting results but as a clinician-scientist, I need more robust data before I would recommend this procedure,” he said.

Source : https://newsline.com/electrical-implant-reduces-side-effects-from-mans-spinal-cord-injury/

l'Association Libre d'Aide à la Recherche sur la Moelle Epinière
Vous remerci de votre visite,

Ce qui se passe sur twitter

 

Posté dans Actualités
Tags : , , ,

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 465 autres abonnés

Statistiques du blog

  • 143180 Visites

Suivez-nous sur Twitter

Alarme sur Facebook

shares
%d blogueurs aiment cette page :