Le sens du toucher restauré dans un bras bionique

Le bras de l'Américain Igor SpeticLe bras de l’Américain Igor Spetic  Photo :  Université Case Western Reserve

De récentes percées dans la création de bras bioniques ont permis de restaurer le sens du toucher chez des personnes amputées, affirment des scientifiques américains et suédois dans deux études différentes.

En outre,  ces hommes peuvent maintenant cueillir délicatement des cerises par leurs tiges.

Des capteurs placés sur les doigts de la main artificielle sont utilisés pour envoyer des signaux directement aux nerfs, révèle une première étude publiée dans la revue Science Translational Medicine.

De son côté, l’équipe suédoise a aussi réussi à ancrer un bras bionique directement sur un os afin d’en améliorer le contrôle.

L’un des bénéficiaires de ces percées est l’Américain Igor Spetic, qui a perdu sa main droite dans un accident il y a quatre ans.

Jusqu’à maintenant, il était équipé d’un bras de remplacement bionique, mais il était incapable de ressentir le monde autour de lui.

Par exemple, il devait regarder attentivement ce qu’il faisait et juger à l’œil s’il ne serrait pas trop fort lorsqu’il saisissait un objet.

Les chercheurs de l’Université Case Western Reserve ont attaché des capteurs à la main bionique et, lors d’une chirurgie, les ont rattachés à des nerfs.

L’équipe de recherche pouvait ensuite envoyer différentes stimulations aux nerfs en ayant recours à un ordinateur.

Ces stimulations étaient ensuite interprétées dans le cerveau comme des sensations différentes.

L’équipe a ainsi pu « cartographier » ces sensations à 19 endroits différents dans la main, de la paume au bout des doigts, et les associer à différentes stimulations électroniques.

Ils se sont ensuite attaqués à la pression et aux textures. M. Spetic peut maintenant dire, les yeux bandés, la nature des matériaux qu’il touche comme, par exemple, faire la différence entre du Velcro ou du papier.

Il utilise la main de détection depuis deux ans et demi. Un autre patient l’utilise depuis plus d’un an.

Le Prof Dustin Tyler explique qu’ils peuvent maintenant réaliser des tâches très délicates.

La main modifiée a permis, chez les deux patients, d’éliminer les douleurs fantômes liées habituellement à l’amputation.

Un patient suédois ayant reçu l'ostéointégration Photo :  Chalmers University of Technology

Pour leur part, des chercheurs de l’Université Chalmers en Suède ont réussi à implanter le premier bras bionique à ancrage osseux.

La technique d’ostéointégration permet de relier le bras directement à l’os, les nerfs et les muscles dans le moignon résiduel du bras du patient.

Cela permet un meilleur contrôle au patient.

source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/science/2014/10/09/001-bras-main-bioniques-percee.shtml

Merci de votre visite

Posté dans Actualités
Tags : ,

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 486 autres abonnés

Catégories

Alarme sur Facebook

groupe ALARME
%d blogueurs aiment cette page :