ReWalk 6.0 : l’exosquelette qui permet de marcher à 2,5 km/h

Le 17 juillet 2015

Trois ans après la première version, cet exosquelette offre de plus en plus de mobilité aux personnes ayant subi des traumas de la moelle épinière.

Robert Woo peut désormais marcher à 2,55 km/h.
Robert Woo peut désormais marcher à 2,55 km/h.

Permettre à des personnes souffrant de lésions de la moëlle épinière de marcher « normalement » au quotidien. C’est l’objectif que poursuit ReWalk Robotics, premier fabricant mondial d’exosquelettes. Et avec la sixième génération de son système, il est en passe de réussir son pari : en cette mi-juillet 2015, muni du ReWalk Personal 6.0, Robert Woo a pu se glisser dans la foule des piétons de Manhattan sans que ceux-ci ne ralentissent ou s’écartent pour lui laisser plus d’espace.
.
Lors de la présentation de l’exosquelette, le PDG de ReWalk Robotics, Larry Jasinski, a rappelé que l’entreprise travaille le design de son appareil, dont le contrôleur est placé dans une sorte de montre pour un accès facile aux différentes commandes, avec l’aide de la communauté des utilisateurs afin de leur apporter le plus de confort possible.
.
Comme les anciennes versions, le ReWalk 6.0 utilise de petits moteurs placés au niveau des hanches et des genoux et des accéléromètres pour détecter quand un utilisateur déplace le poids de son corps pour effectuer un nouveau pas. Mais il bénéficie de nombreuses améliorations comme l’allègement des attelles, des sangles de soutien mieux placées autour du corps et des mises à jour logicielles qui permettent une marche plus fluide.
.
Résultat des derniers changements : endosser le ReWalk ne prend que 10 minutes, indique Robert Woo qui apprécie aussi grandement de pouvoir à nouveau se pencher en avant pour se lever seul sans craindre de tomber. Le porteur de cet exosquelette peut désormais se déplacer à une vitesse de 2,55 km/h ainsi que monter et descendre des escaliers.

Un appareillage encore très coûteux

L’inventeur du ReWalk, Amit Goffer, avait voulu concevoir un appareil qui puisse servir hors des séances de rééducation et de l’univers sécurisé du domicile des porteurs. C’est réussi. Et plusieurs études ont même montré qu’en plus de rendre leur mobilité aux personnes handicapées, le ReWalk leur permettait aussi de voir leur état de santé général s’améliorer.
.
Cet exosquelette est le premier à avoir reçu l’aval de nombreuses autorités de santé à travers le monde et de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) pour une utilisation mixte (dans et hors d’un milieu médical). Reste qu’il n’est pas à la portée de toutes les bourses puisque cette version 6.0 coûte 77 000 dollars (plus de 70 000 euros).
.
.
© ReWalk Robotics
.
Merci de votre visite,
..
Source : http://www.01net.com/editorial/660365/rewalk-6-0-lexosquelette-qui-permet-a-un-handicape-de-marcher-a-2-5-km-h/
.
A lire :
.
Posté dans Actualités

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 489 autres abonnés

images (4)
images (3)
Stimulation épidurale
grégoire courtine
jerrysilver_1
active nerve cell in human neural system
shi-spinal
images
bsi_infographic_epfl_fr
VISUEL_SEP

Groupe Facebook

groupe ALARME
%d blogueurs aiment cette page :