Un essai clinique à base de cellules souches pour les lésions médullaires est sur les rails

10 JANVIER 2014

SAPPORO – L’Université médicale de Sapporo a déclaré vendredi qu’ils vont lancer le premier essai clinique japonais pour l’utilisation de cellules souches pour régénérer les nerfs chez les personnes souffrant de lésions de la moelle épinière.

Une équipe composée des professeurs Toshihiko Yamashita et Osamu Honmo sollicitera environ 30 sujets pour l’essai clinique, qui durera jusqu’en Octobre 2016.

L’équipe collectera de la moelle osseuse de patients qui ont subi des lésions de la moelle épinière dans les deux dernières semaines post-lésions, pour extraire des cellules souches mésenchymateuses et les cultiver en grandes quantités pour faire une préparation qui sera injectée par voie intraveineuse dans les patients.

Les risques de rejet sont faibles, parce que c’est les propres cellules du patient seront utilisées et l’injection par voie intraveineuse limite les risques, a dit l’équipe.

Les sujets testés doivent être âgés entre 20 et 64 ans et remplir d’autres conditions pour participer à l’essai, y compris ayant leur lésion à la moelle cervicale.

Au Japon, il y a environ 5000 lésions de la moelle épinière chaque année, causant la perte de la fonction motrice ou sensorielle, mais aucun traitement efficace n’a encore été mis au point, a dit Yamashita.

Si la thérapie de cellules souches expérimentale régénère avec succès les nerfs endommagés, les sujets testés pourraient à nouveau utiliser leurs mains ou leurs jambes.

Yamashita et Honmo ont déclaré lors d’une conférence de presse que les effets durables de la méthode ont été confirmés dans la recherche fondamentale sur des souris.

Dans l’essai clinique à venir, la préparation cellulaire à base de cellules souches mésenchymateuses sera injectée dans les patients durant les 54 jours après leur lésion, ont-ils dit. Yamashita dit que l’équipe espère terminer l’essai clinique le plus tôt possible, mais il a ajouté qu’il n’y a pas de délai pour mettre le traitement en pratique.

L’année dernière, l’Université médicale de Sapporo a lancé un essai similaire visant à réduire les séquelles des patients victimes d’AVC.

Une autre approche pour le traitement des lésions de la moelle épinière est d’utiliser des souches pluripotentes induites (iPS) pour la régénération des nerfs.

Une équipe de l’Université de Keio et de la société Dainippon Sumitomo Pharma Co. prévoit de lancer un projet de recherche clinique à base de cellules iPS en 2017 dans le cadre d’un programme du ministère de la science pour la promotion de la médecine régénérative.



Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 523 autres abonnés

  • Reprise activité aah au taux plein
    20/10/2020
    Bonjour à toutes et tous et merci d'avance pour vos retours. J'ai repris une activité pour quelques temps. D'après ma conseillère, je devrais toucher mon Ahh à taux plein pendant 6 mois et sans conditions de ressources. Mais cela m'a été refusé au motif que mon épouse dépasse un peut le plafond. Ahh minoré de un tiers.  Pourtant durant le
  • DÉPLACÉ: Polémique sur les 1er essais avec NEUROGEL
    18/10/2020
    Ce sujet a été déplacé vers [SECTION Exprimez-vous].
  • assurance achat
    17/10/2020
    bonjour à tousc'est pour une amie qui veut acheterelle est en ALD et voudrais contracter une assurance pour son pretdes conseils?merci
  • Polémique sur les 1er essais avec NEUROGEL
    16/10/2020
    Je suis désolé, mais tout ça fait vraiment pas sérieux.
  • Hospitalisation complèté/ PCRTP
    10/10/2020
    Bonjour,Je dois être hospitalisé une journée (Rentré: l'après-midi. Sortie: le lendemain matin); La sécu, en l'occurrence la MSA, me demande de signaler tout hospitalisation complète. En effet la majoration pour aide à tierce personne est suspendue dans ce cas là, à partir du 1er jour du deuxième mois civil suivant l'hospitalisation.Ma questio
  • Permobil F5 panne électrique bizarre
    06/10/2020
    Bonjour,Après une petite sieste au fauteuil, mise en veille et plus possible de rallumer le fauteuil. Heureusement j’avais mon tel près de moi et j’ai pu appeler le dépanneur.Il a bien constaté que le bouton poussoir on/off ne rallumait pas le fauteuil. En manipulant l’interrupteur principal (disjoncteur) qui n’était pas disjoncté, il a rallumé le fauteuil.

http://alarme.asso.fr

Association ALARME

Groupe Facebook

groupe ALARME

Statistiques du blog

  • 192 635 visites

Suivez-nous sur Twitter

Horaires & information

05 53 71 02 20
ASSOCIATION ALARME
Président Mr Delrieu Thierry