Deux nouveaux espoirs pour réparer la moelle épinière

Le 14 décembre 2014

Pour permettre aux fibres nerveuses endommagées de croître à nouveau, la reprogrammation chimique et la thérapie génique sont deux pistes prometteuses à l’étude.

Réparer les nerfs endommagés et rendre leur mobilité et leur sensibilité aux membres inférieurs. Deux études réalisées chez des souris et publiées aujourd’hui rendent cet objectif un peu plus accessible pour toutes les personnes blessées à la colonne vertébrale.

Une thérapie génique contre la cicatrice

Dans la première étude, parue dans le Journal of Neuroscience, les chercheurs du King’s College de Londres ont eu recours à une thérapie génique pour permettre aux fibres nerveuses endommagées de reprendre leur croissance. Lorsque la moelle épinière est abimée, l’organisme fabrique du tissu cicatriciel à l’endroit de la lésion. Or ce tissu empêche les fibres nerveuses de repousser. De précédents travaux avaient permis d’identifier une enzyme, la chondroïtinase ABC (ChABC), capable de digérer ce tissu cicatriciel.

Mais son action était de courte durée et il fallait répéter l’injection douloureuse de cette enzyme dans la moelle épinière. L’équipe londonienne a donc utilisé la thérapie génique pour injecter en une seule fois un gène médicament permettant aux cellules de la moelle épinière de produire de la chondroïtinase ABC en grande quantité.

Au bout de 12 semaines, les souris traitées avaient retrouvé une activité motrice des membres inférieurs et par rapport aux animaux non traités, beaucoup plus de cellules et de fibres nerveuses avaient survécu autour et à travers la cicatrice sur la moelle épinière.

Autre résultat positif, les chercheurs ont constaté que la thérapie génique limitait également la réaction inflammatoire autour de la lésion de la moelle épinière et favorisait au contraire la réparation des tissus. « La possibilité de traiter de larges zones de la moelle épinière sur de longues durées chez l’animal est une étape importante avant d’atteindre la moelle épinière humaine qui est plus longue, pour une future translation de cette thérapie à la clinique », s’est félicitée le Pr Elizabeth Bradbury, l’une des auteurs de cette étude.

Réactiver la croissance nerveuse depuis le système nerveux central

La deuxième piste prometteuse est publiée dans la revue Nature Communications et ne cible pas directement une zone endommagée de la moelle épinière. Ces chercheurs allemands et britanniques visent le système nerveux central capable de redéclencher la croissance des fibres nerveuses endommagées.
Ils ont identifié une protéine PCAF, essentielle pour toute une série d’événements chimiques et génétiques permettant la régénération nerveuse.

Pour l’instant les chercheurs ont observé que l’injection de PCAF chez des souris permettait d’augmenter le nombre de fibres nerveuses reprenant leur croissance. L’étape suivante sera de confirmer que cette régénération nerveuse se traduit bien pour la souris en récupération de capacités motrices.

A terme, « l’objectif ultime est de développer une méthode pharmaceutique pour déclencher la croissance et la réparation des nerfs », explique le Pr Simone Di Giovanni, chercheur à l’Imperial College de Londres et premier auteur de cette étude.

Cette piste thérapeutique ciblant un mécanisme du système nerveux central pourrait non seulement bénéficier aux lésions mécaniques de la moelle épinières mais aussi à certaines formes d’accidents vasculaires cérébraux et de traumatismes crâniens entrainant des paralysies jusqu’ici irréversibles.

Source : http://www.pourquoidocteur.fr/Deux-nouveaux-espoirs-pour-reparer-la-moelle-epiniere—-6009.html

Association Libre pour l'Aide à la Recherche sur la Moelle Epinière


Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 523 autres abonnés

  • Reprise activité aah au taux plein
    20/10/2020
    Bonjour à toutes et tous et merci d'avance pour vos retours. J'ai repris une activité pour quelques temps. D'après ma conseillère, je devrais toucher mon Ahh à taux plein pendant 6 mois et sans conditions de ressources. Mais cela m'a été refusé au motif que mon épouse dépasse un peut le plafond. Ahh minoré de un tiers.  Pourtant durant le
  • DÉPLACÉ: Polémique sur les 1er essais avec NEUROGEL
    18/10/2020
    Ce sujet a été déplacé vers [SECTION Exprimez-vous].
  • assurance achat
    17/10/2020
    bonjour à tousc'est pour une amie qui veut acheterelle est en ALD et voudrais contracter une assurance pour son pretdes conseils?merci
  • Polémique sur les 1er essais avec NEUROGEL
    16/10/2020
    Je suis désolé, mais tout ça fait vraiment pas sérieux.
  • Hospitalisation complèté/ PCRTP
    10/10/2020
    Bonjour,Je dois être hospitalisé une journée (Rentré: l'après-midi. Sortie: le lendemain matin); La sécu, en l'occurrence la MSA, me demande de signaler tout hospitalisation complète. En effet la majoration pour aide à tierce personne est suspendue dans ce cas là, à partir du 1er jour du deuxième mois civil suivant l'hospitalisation.Ma questio
  • Permobil F5 panne électrique bizarre
    06/10/2020
    Bonjour,Après une petite sieste au fauteuil, mise en veille et plus possible de rallumer le fauteuil. Heureusement j’avais mon tel près de moi et j’ai pu appeler le dépanneur.Il a bien constaté que le bouton poussoir on/off ne rallumait pas le fauteuil. En manipulant l’interrupteur principal (disjoncteur) qui n’était pas disjoncté, il a rallumé le fauteuil.

http://alarme.asso.fr

Association ALARME

Groupe Facebook

groupe ALARME

Statistiques du blog

  • 192 709 visites

Suivez-nous sur Twitter

Horaires & information

05 53 71 02 20
ASSOCIATION ALARME
Président Mr Delrieu Thierry