Des implants qui restaurent les fonctions sensorielles

Financé par le programme FET « Future and Emerging Technologies », un projet de l’UE, ByAxon, est en train de concevoir une nouvelle génération de traitements des lésions de la moelle épinière.

Pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière, ByAxon, un projet de l’UE financé par le programme FET, réunit un consortium de chercheurs de toute l’Europe afin de développer une nouvelle vague de traitement des lésions de la moelle épinière. Le projet de quatre ans a débuté en janvier 2017 et cherche à créer des implants qui restaurent les fonctions sensorielles.

Que savez-vous sur les lésions de la moelle épinière ?

Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), près d’un demi-million de personnes dans le monde souffrent d’une lésion de la moelle épinière chaque année. Le plus souvent causées par des accidents de la route, des accidents ou des actes de violence, la perte de contrôle de la motricité ou la paralysie a une incidence importante sur la qualité de la vie et nécessite des années de traitement et de soins. Les lésions de la moelle épinière sont également associées à des taux plus bas de scolarisation et de participation économique et entraînent des coûts individuels et sociétaux importants.

Les méthodes actuelles de traitement des lésions de la moelle épinière impliquent des interfaces cerveau-machine délicates, de nombreux câbles reliant le patient à un ordinateur pour restaurer les fonctions motrices limitées. D’autres méthodes de cartographie de l’activité cérébrale, telles que la magnétoencéphalographie, nécessitent des machines très volumineuses et des conditions de travail particulièrement basses.

Traitement des lésions de la moelle épinière à l’horizon : Les nouveaux implants nanotechnologiques appelés «électrodes à nanofils» peuvent servir d’interfaces neuronales couplées à des capteurs capables de lire les signaux magnétiques des neurones. Des nanomatériaux spéciaux utilisés en conjonction avec les nanoélectrodes, tels que les nanotubes de carbone, pourraient également servir de cadre de soutien aux cellules nerveuses, leur permettant de transmettre des signaux sur la lésion de la moelle épinière, créant ainsi un pontage actif.

Les nanotubes ou «prothèses neuronales» pourraient favoriser les processus de neuroplasticité et, en dernier ressort, contribuer à la restauration de l’activité neurale dans la moelle épinière.

En cas de succès, ByAxon pourrait avoir un impact médical et social considérable à long terme. Cela permettrait non seulement aux personnes souffrant de lésions de la moelle épinière de recouvrer leurs fonctions sensorielles, mais cette technologie pourrait également servir de base à de nouvelles applications.

En plus d’être une forme de traitement des lésions de la moelle épinière, des interfaces neuronales avancées pouvant être utilisées dans les implants rétiniens, les systèmes d’enregistrement du cerveau pour les patients atteints d’épilepsie et les dispositifs de stimulation cérébrale profonde pour la maladie de Parkinson pourraient tous bénéficier des recherches menées dans le cadre du projet.

Les nouveaux capteurs pourraient être utilisés au-delà des applications médicales dans une variété d’interfaces cerveau-machine quotidiennes qui, par exemple via une communication sans fil, peuvent être utilisées pour contrôler des ordinateurs, des drones ou des robots en utilisant uniquement la pensée.



Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 490 autres abonnés

images (4)
images (3)
Stimulation épidurale
grégoire courtine
jerrysilver_1
active nerve cell in human neural system
shi-spinal
images
bsi_infographic_epfl_fr
VISUEL_SEP

http://alarme.asso.fr

Association ALARME

Groupe Facebook

groupe ALARME
%d blogueurs aiment cette page :