Cyril Moré, un parrain en Or

Cyril MoréCyril Moré, un type en or

En plus d’apporter son soutien à ALARME en tant que parrain, Cyril Moré est un athlète handisport confirmé, depuis 1996, 7 médailles Paralympiques sont à son tableau "de chasse".

Extrait de www.cyrilmore.com :

 

Forcément, dès qu’on le rencontre, on lui parle de ses trois Paralympiades et de ses médailles. Sourire en coin et regard vif, il prend son temps avant de vous répondre. « Après les Jeux, tu es en haut de la montagne. A toi d’en descendre le mieux possible… » Dans son bureau de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche), Cyril Moré, 32 ans, fouille la poche arrière de son fauteuil. Elles sont là… les trois médailles récoltées à Athènes (1). Le fruit de l’engagement hors norme de ce « fondu de sport ».

De montagne, il est souvent question. Originaire du Havre, il se souvient de ses premières expériences en ski. Le fond d’abord, puis l’alpin qu’il pratiquait « comme le fond, en remontant les pentes ! ». C’est sur l’une d’entre elles qu’à vingt ans, il s’est « trompé de bosse ». Choc brutal. « Quand j’ai pris mes jambes, c’étaient deux rondins de bois ». Il est paraplégique. Hôpital puis tour de France des centres de rééducation. « A l’hosto, tu te retrouves face à toi… aujourd’hui, avec le recul, j’ai exactement les mêmes valeurs qu’avant. Je les ai remuées, bougées, évaluées… ce sont les mêmes. Sauf que je regarde le monde avec un regard un peu plus fin qu’auparavant. Le fauteuil, c’est comme un accélérateur d’émotions ».

C’est à Saint Hilaire du Touvet, dans le massif de la Chartreuse, qu’a lieu ce qu’il appelle sa « deuxième naissance ». Les études d’abord : il décroche une maîtrise de droit puis s’engage dans un DESS en gestion des ressources humaines. Et puis, surtout, il découvre l’escrime, sport de combat qui correspond à son tempérament « explosif » et qui lui enseigne aussi « la rigueur, la confiance, la maîtrise de soi ». Il apprend vite, se donne à fond. Est sélectionné en 1996 pour les jeux d’Atlanta (or), puis de Sydney en 2000 (deux fois l’or, une fois l’argent). Sans oublier que derrière toute médaille, il y a un revers. Les entraînements, sans discontinuer, et la compétition, jamais gagnée d’avance. On se souvient de son visage fermé et défait, au matin d’un 20 septembre à Athènes. Et de l’exultation de la victoire, à la fin de cette journée. « Un rêve éveillé… » Sa mère elle-même le dit : « il a besoin que la barre soit haute ». Et c’est comme ça, « depuis le biberon ».

Cyril moréSur chaque médaille, il y a aussi un avers. Cyril aujourd’hui s’engage sur d’autres projets. La montagne, encore une fois, le ski. Avec comme objectif d’être sélectionné en slalom spécial pour les Jeux de Turin en 2006. Le ski, mais aussi le goût des autres. « Je souhaite que mes médailles puissent aider à créer quelque chose. Je veux développer des projets handisport, en Normandie, ma région d’origine, ou ailleurs, là où il y a de réels besoins. Créer un club autour de l’escrime, proposer des entraînements, des formations, des conférences. Le handisport donne un autre visage au handicap. N’oublions pas qu’aujourd’hui encore, des gens n’osent pas serrer la main à quelqu’un en fauteuil. » Un engagement et une « envie de partage » qui sont aussi un virage professionnel. Le sport autrement ? Se lancer un nouveau défi ? Cyril sourit. « Avant même de participer aux Jeux, il y a eu tellement de belles rencontres… On peut générer du bonheur sans en passer par une médaille… et quand elle est là, c’est encore meilleur ! ».

(1)En septembre 2004, onze agents EDF, dont Cyril Moré, ont participé aux Jeux Paralympiques d’Athènes, ramenant 16 des 74 médailles de la sélection française.

Cyril Moré en quelques dates :

  • 1972 : Naissance au Havre
  • Février 1992 : Un accident de ski le rend paraplégique
  • 1993 : Il découvre l’escrime et s’engage dans un cursus universitaire
  • Août 1996 : Jeux Paralympiques d’Atlanta, une médaille d’or
  • Octobre 2000 : Sydney, deux médailles d’or et une d’argent
  • Décembre 2000 : Il intègre la centrale nucléaire de Cruas
  • Septembre 2004 : Athènes, deux médailles d’or et une de bronze

Plus d’infos sur www.cyrilmore.com et sur le forum d’ALARME

Posté dans Les parrains
Tags : , ,

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 473 autres abonnés

Catégories

Alarme sur Facebook

groupe ALARME
%d blogueurs aiment cette page :