L’homme paralysé qui peut monter à vélo

Essai clinique OEC – Pologne

Le 4 Mars 2016,

Un homme paralysé de la poitrine au pied après une attaque au couteau en 2010, peut maintenant pédaler sur un tricycle adapté.

En 2014, des chirurgiens Polonais ont annoncé qu’ils avaient inversé la paralysie de Darek Fidyka en utilisant des cellules prélevées sur son nez. L’ancien pompier dit qu’il a remarqué un retour progressif des sensations et du contrôle musculaire en dessous de sa blessure.

Une équipe chirurgicale est en train de lancer une recherche de patients paralysés.

M. Darek Fidyka, qui a subi sa greffe en Avril 2012, nous dit :

Je peux dire que la sensation est de retour et je me sent plus fort qu’il y a un an ou  je n’aurais en aucune mesure pu monter un tricycle. Maintenant, je peux sentir chaque muscle et chaque pression du pied sur les pédales… 

Remarquable ce programme de recherche de 4 ans impliquant des scientifiques de Grande Bretagne et de la Pologne.

L’équipe médicale sont en train de lancer la recherche dans le monde entier car ils sont à la recherche pour les patients avec un type rare de blessure, où la moelle épinière a été complètement coupée, ce qui peut se produire après une blessure au couteau.

Le chef du projet, chirurgien Dr Pawel Tabakow a dit :

Si nous pouvons combler le fossé entre deux souches de la moelle épinière alors il n’y aura aucun doute que notre technique fonctionne et ce sera historique – si nous réussissons, nous aurons trouvé un remède pour la paralysie. Ensuite, nous serons en mesure d’aider d’autres patients avec le type le plus commun de blessure causée par un écrasement ou la compression.

Le nouveau projet de Wroclaw sera mené en Pologne mais les patients âgés de 16-65 seront en mesure d’être admissibles via le site Web, qui officiellement a été lancé le 8 Mars à Wroclaw.

Tout le traitement sera gratuit mais pour être un patient admissible, il ne faut avoir aucune fonction musculaire volontaire en dessous de la blessure, et les patients doivent être prêts à sacrifier environ trois ans de leur temps en Pologne. Ils feront l’objet d’une vaste physiothérapie post-opératoire et surtout après la chirurgie de transplantation.

L’équipe médicale est en attente de postulants avec des applications dans les mois à venir.

Une première sélection se fera sur la base des analyses des patients et des notes médicales, puis quelques bénévoles potentiels seront invités pour l’évaluation en Pologne. Ceux sélectionnés, seront soumis à la même chirurgie innovatrice qui a été réalisée sur Darek Fidyka, qui a été publié dans Cell Transplantation.

Des scientifiques ont passé des décennies à la recherche d’un moyen de permettre aux paralysés de marcher à nouveau. Des exosquelettes motorisés « attachés sur le corps », sans passer par la blessure médullaire, sont maintenant disponibles dans le commerce. Des techniques de stimulation électrique utilisent des implants pour permettre aux patients de fléchir leurs membres inférieurs. Mais ses méthodes ne consistent pas à réparer la moelle épinière endommagée.

L’approche en Pologne vise à reconnecter le cerveau avec les membres inférieurs le long de l’autoroute neuronal de la moelle épinière, ce qui permet deux ordres de commande : Moteur pour le corps et sensibilité remontant vers le haut.

La moelle épinière de Darek Fidyka avait été presque complètement rompue à la suite d’une attaque au couteau, à l’exception d’un mince fil de tissu conjonctif externe. Avant la greffe, il n’avait pas de sensation ou de contrôle en dessous de sa blessure. Maintenant, il a dû ré-apprendre à contrôler ses muscles et interpréter des sensations. Les propos de Darek Fidyka sont sans équivoque :

Je me rends réellement compte à quel point le cerveau est un tout en vélo, que la pensée est plus fatigante que l’exercice en lui-même.

Ceci étant, les résultats de ce patient, si impressionnants soient-ils, ne seront jamais des preuves suffisantes sur lesquelles fonder une nouvelle approche de lésion de la moelle épinière.

Le procédé à venir en Pologne sera crucial si la communauté scientifique est convaincue que les propres cellules d’un patient peuvent être utilisées pour régénérer leur moelle épinière. Il est également intéressant de souligner que les patients sélectionnés devront montrer une énorme détermination si l’on veut voir les avantages du traitement.

Dans la première des deux opérations, les chirurgiens vont supprimer l’un des bulbes olfactifs du patient, qui siègent au-dessus de la cavité nasale à la base du cerveau et traiter le sens de l’odorat.
Le cocktail contient des cellules spécialisées appelées cellules olfactives engainantes (OECO), qui agissent comme une voie qui permet à des fibres nerveuses de sans cesse se renouveler dans le système olfactif.

Dans une deuxième opération appelées « OEC » le patient sera injecté au-dessus et au-dessous de la lésion et directement dans le tissu à travers l’espace prévu pour le cordon.

L’équipe pense que le « l’OEC » permettra au fibres nerveuses de se régénérer à travers le cordon et ainsi de réparer les blessures.

Une équipe d’évaluateurs indépendants menés par les neurophysiologistes de l’Imperial College de Londres sera également étroitement impliqué dans le suivi de la recherche. 

Peter Ellaway, professeur émérite de physiologie, à l’Imperial a déclaré :

Je suis optimiste parce que c’est un nouveau traitement prometteur ! Mais il a averti que même si cela fonctionne, il faudrait quelques années pour affiner cette technique. Elle ne sera donc pas immédiatement disponible pour les patients.

Le traitement en Pologne coûtera 250.000 £ par patient, il est financé par un petit organisme de bienfaisance britannique : La Fondation Spinal Injury Nicholls (NSIF) qui a été fondé par le chef David Nicholls après que son fils de 18 ans « Daniel » ait été paralysé suite à un accident de natation.

M. Nicholls a dit :

Je sais à quel point les progrès sont importants pour les personnes vivant avec des blessures de la moelle épinière. Je suis optimiste  du succès avec les deux prochains patients qui, je l’espère se traduira par une annonce que la paralysie est curable.

NSIF et le Royaume – Uni Stem Cell Foundation soutiennent tous deux la recherche du Professeur Geoff Raisman, président de la régénération neurale à l’ University College London (UCL), qui a lancé l’utilisation des OEC pour réparer la moelle épinière endommagée.

Le Prof Geoff Raisman a déclaré :

Le dernier progrès de Darek démontre la puissance extraordinaire de (neuro) plasticité ! Mais cela dépend des propres efforts du patient. Il est comme un bébé qui apprend à marcher, mais nous ne pouvons pas enseigner le processus de la guérison.

Darek a subi sa greffe en Avril 2012, et il passe encore cinq heures par jour en cours de physiothérapie. Il peut maintenant marcher lentement en utilisant des béquilles ou un déambulateur, mais il se repose généralement sur un fauteuil roulant, car il est tout simplement plus rapide et moins fatigué.

Le retour de la sensation en dessous de sa blessure a apporté d’autres avantages tels que le contrôle de la vessie et le retour de la fonction sexuelle. Darek était heureux de discuter de sexe et a expliqué que le réveil des zones érogènes est une partie cruciale de son rétablissement.

A cela, M. Darek Fidyka a ajouté : Le retour de la satisfaction sexuelle qui se déplace le long de la moelle épinière au cerveau, est très importante psychologiquement.

Site internet Walk Again Project : https://walk-again-project.org/#/en/project

Merci de votre visite 🙂

Posté dans Actualités

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 490 autres abonnés

images (4)
images (3)
Stimulation épidurale
grégoire courtine
jerrysilver_1
active nerve cell in human neural system
shi-spinal
images
bsi_infographic_epfl_fr
VISUEL_SEP

Groupe Facebook

groupe ALARME
%d blogueurs aiment cette page :