Auteur Sujet: Cellules souches hématopoïétiques autologues (Californie/Equateur)  (Lu 9512 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4065
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Cellules souches hématopoïétiques autologues (Californie/Equateur)
« Réponse #10 le: 04 avril 2009 à 16:33:44 »
Christian,

En Equateur, ils parlent espagnol !  :wink:

Les injections de cellules souches hématopoïétiques autologues ont apporté des résultats fonctionnels modestes. Ils disent dans l'article que tous les patients étaient paraplégiques, avec des groupes aigus et chroniques. Cette étude clinique a été publiée dans le journal Cell Transplantation.

Hors ligne christ701

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 521
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Autre
  • Niveau de lésion: d4-d5 sans abdos
Re : Cellules souches hématopoïétiques autologues (Californie/Equateur)
« Réponse #9 le: 04 avril 2009 à 15:52:35 »
Bonjour à toutes et à tous, bonjour Thierry,

Thierry, à la lecture de cet article nulle part il n'est pas précisé le niveau des lésions ni l'ancienneté des dites lésion pour les patients ayant subi ce protocole.
J'ai jeté un oeil sur la vidéo http://www.youtube.com/watch?v=G2dK3MDcfXI&feature=channel , le souci, le Portugais, je ne comprends pas, apparemment il semblerait qu'un des patients à une lésion qui date d'il y a 22 ans et ce patient aurait des améliorations ???? reste à vérifier lesquelles exactement et son niveau de lésion réel, car a ce sujet les précisions sont cruellement manquantes, serait-ce fait de manière à ce que les lecteurs restent dans le vague !!!!!
Si l'un d'entre vous comprend le Portugais, ce serait sympa de commenter quelques unes des vidéos  :smiley:............Merci..............Christian

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4065
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Cellules souches hématopoïétiques autologues (Californie/Equateur)
« Réponse #8 le: 04 avril 2009 à 13:16:39 »
Voici le même article paru dans le Quotidien du Médecin (Merci Pascal !)

Hors ligne fti

  • Je n'accepterai jamais
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 435
  • Sexe: Homme
  • Envers et contre tous
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
salut voila j'ai trouvais plus d'info un résumé ici http://www.dvbiosciences.com/pdfs/March2009_DVBStemCellStudy.pdf une                                                                                                         

vidéo http://www.youtube.com/watch?v=G2dK3MDcfXI&feature=channel                                                                                                                                                                                         

et la publication officielle http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/2008/00000017/00000012/art00001;jsessionid=gqh56drsnkll3.alexandra

le site web de la clinique et du docteur http://www.stemcellsecuador.com/  http://geffnerstemcells.com/   http://www.marioizurieta.com/

Hors ligne fti

  • Je n'accepterai jamais
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 435
  • Sexe: Homme
  • Envers et contre tous
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
merci tdelrieu j'ai poser cette question car dans l'autre poste de PrimeCell Therapeutics (Californie) il dise quille an subventionner l'étude  :huh: gi comprend plus rien

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4065
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Patrick,

C'est la société DaVinci Biosciences (basée elle aussi en californie) !  :smiley:

Hors ligne fti

  • Je n'accepterai jamais
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 435
  • Sexe: Homme
  • Envers et contre tous
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
il y a un truc que je comprend pas ces PrimeCell Therapeutics qui a fait l'essaies clinique en équateur ou davinci  Biosciences ?

Arnaud

  • Invité

Réparer la moelle épinière à partir de cellules souches ?
 
On est généralement très prudent, et à juste raison, lorsqu’est annoncée une expérimentation dans le domaine de la « réparation » d’une lésion de la moelle épinière (LMO).

La voie conductrice majeure des impulsions et sensations nerveuses de l’organisme subit des lésions accidentelles qui sont généralement irréversibles. Paraplégies et tétraplégies sont des séquelles pénibles et nombre de chercheurs ont tenté, depuis des années, de développer divers moyens, pharmacologiques ou autres, de restituer la continuité de ces impulsions en tentant de corriger la lésion qui les interrompt. Il faut donc dans ce domaine rester prudent dans ces « effets d’annonce ».

On estime à plus de 2 millions le nombre de sujets vivant avec une LMO dans le monde, dont 250 000 aux Etats-Unis, selon le National Spinal Cord Injury Statistical Center (NSCISC).

Une récente publication dans la revue Cell Tranplantation (volume 17, N°12, 2008, pp. 1277-1293) est ainsi titrée : Administration of Autologous Bone Marrow Stem Cells Into Spinal Cord Injury Patients Via Multiple Routes Is Safe and Improves Their Quality of Life: Comprehensive Case Studies. Dans cette revue de haut niveau (Editions Ingenta, Royaume-Uni et Etats-Unis), spécialisée dans la publication d’études en médecine régénérative, les auteurs (1) expliquent le recours à des cellules souches issues de la moelle osseuse  pour tenter de « réparer » la lésion de la moelle épinière.

Les cellules souches constituent aujourd’hui le traitement-candidat (à démontrer) à diverses pathologies : leucémies, cardiomyopathies, diabète, maladies auto-immunes, sclérose en plaques. Pour la première fois, disent ces auteurs, nous rapportons 8 cas de LMO (4 aigus, 4 chroniques) avec deux années de suivi, auxquels ont été administrés des cellules souches de la moelle osseuse (bone marrow stem cells :BMSC) selon plusieurs modes d’administration : directement dans la moelle épinière, directement dans le canal vertébral, par voie intraveineuse.

Au cours du suivi, des examens en imagerie par résonnance magnétique (IRM) ont, selon les auteurs, démontré des changements morphologiques notables dans la moelle épinière après administration des cellules souches.

Les patients ont montré divers signes d’amélioration : contrôle de la vessie et de l’anus, une certaine mobilité, un certain degré de sensibilité, et globalement une amélioration de la qualité de vie. Actuellement, 52 patients ont reçu de cette équipe des cellules souches de la moelle osseuse, préparée par une société de biotechnologie, DaVinci Biosciences, Costa Mesa, Californie.

Auteur : Jean-Marie Manus, Conseiller pour la santé publique, Santé log, le 18 mars 2009

(1)    L. F Geffner, P Santacruz, M Izurieta, L Flor, B Maldonado, H Auad, X Montenegro, R Gonzalez, F Silva, Hôpital Luis-Vernaza, Equateur.  Accès à l’abstract : Cell Transplantation . 

Accéder au site de DaVinci Biosciences : www.davincibiosciences.com 


Lire aussi :

- Réparer la moelle épinioère : Est-ce vraiment possible ?
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-reparer-la-moelle-epiniere-est-ce-vraiment-possible-_690.htm


- Toutes nos actus sur les cellules souches :
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualites-sante-recherche.php?mot_rech=souche&zone_rech=titre&valider.x=36&valider.y=16


Source :
 
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-reparer-la-moelle-epiniere-a-partir-de-cellules-souches-_860.htm

 :smiley:

Arnaud

  • Invité

Traumatisme de la moelle et cellules hématopoïétiques

En collaboration avec des chercheurs équatoriens, une équipe californienne a, au cours d'une étude préliminaire menée sur 8 patients ayant souffert d'un traumatisme de la moelle épinière, constaté des améliorations fonctionnelles après leur avoir administré - directement dans la moelle épinière, dans le canal rachidien et par voie intraveineuse - des cellules souches hématopoïétiques autologues.
Des contrôles sont toutefois encore nécessaires afin d'établir un lien formel de cause à effet.

http://www.genethique.org/revues/revues/2009/mars/20090317.3.asp

 :smiley:

Hors ligne Renaud

  • Membre de l'association
  • Intermitent du forum
  • ******
  • Messages: 33
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Cellules souches hématopoïétiques autologues (Californie/Equateur)
« Réponse #1 le: 16 mars 2009 à 20:49:51 »


Des injections de Cellules souches de la moelle osseuse promettent de traiter les blessures de lamoelle épinière dimanche,

 Le 15 mars 2009 

L'injection de cellules souches tirées de moelle osseuse propre du patient directement dans la colonne vertébrale utilisant des itinéraires multiples peuvent être un traitement efficace pour la blessure de moelle épinière (SCI) qui rend une certaine qualité de la vie pour des patients SCI sans événements défavorables sérieux, selon une nouvelle étude clinique conduite à l'Equateur.
            Les chercheurs de DaVinci Biosciences (Mesa Costa, la Californie), en collaboration avec l'Hôpital Luis Vernaza à l'Equateur, ont fait un rapport sur huit patients avec lésions médullaires (quatre aigus et quatre chroniques) à qui ils ont administré des cellules souches autologues BMCs directement dans la colonne vertébrale, le canal spinal et par intraveineuses pour chaque patient et ont suivi pendant deux ans utilisant des images IRM pour évaluer des changements morphologiques de la moelle épinière.
            "Notre objectif dans cette étude était de démontrer que l'administration par voies multiples de BMCS pour les lésions médullaires est sûre et faisable," a dit l'auteur correspondant docteur Francisco Silva. "Jusqu'à présent, nous avons administré les BMCS sur 52 patients avec lésions médullaires et n'avons eu aucune formation de tumeur, aucun cas d'infection ou d'augmentation de la douleur et peu de cas d'événements défavorables mineurs. Nous avons aussi trouvé une qualité de vie pour les patients améliorée."
            De plus, docteur Silva a rapporté des nouvelles de ses recherches sur les cellules souches, les avantages du  traitement plus grand que des justes améliorations de la qualité de la vie.
            "Le traitement peut réparer la moelle épinière endommagée comme le montre l' IRM  (l'imagerie par résonance magnétique) et les manifestations physiques après l'administration de cellules souches," a-t-il dit. "L'IRM démontre clairement des changements morphologiques se produisant dans la moelle épinière."
            Il n'y a aucun remède ou de traitements éfficacent pour les blessures de moelle épinière, un désordre affectant des millions de personnes dans le monde.
            La principale perte des tissus dans  blessure et la complexité des types de cellules exigés pour le rétablissement fonctionnel mènent à  une liste de considérations.
            Encore une fois, pour être considéré réussi, n'importe quel traitement devrait en fin de compte aider à améliorer la qualité de la vie des patients et démontrer des améliorations fonctionnelles.
            "La transplantation des cellules souches autologues BMCS peut promouvoir la croissance de vaisseaux sanguins et, donc, représenter une thérapie alternative," Silva a dit.
            D'après le principal trauma principal sur la moelle épinière adulte il y a la preuve que l'hémorragie et le flux sanguin sont atténués, dit-il.
            La rupture du flux sanguin mène à la destruction de la moelle épinière, la rupture de la barrière sanguine dans la moelle épinière qui se gonfle et libère des molécules influençant la perfusion dans la moelle épinière et l'ischémie, une restriction dans la provision de sang.
            Les huit patients qui ont été traités avec la greffe de BMC dans l'étude ont été suivis pendant deux ans. Ont été inclus quatre patients avec blessures premières ou aiguës (5 jours à blessure de poste de 7 mois) et quatre patients à très long terme ou à l'état chronique (blessure de poste de 5 à 21 années), selon docteur Silva.
            Tous les patients étaient paraplégiques et avaient subi des types différents de blessures, y compris une blessure de coup de feu.
            Docteur Silva a dit que l'administration de cellules souches a amélioré la mobilité des patients, la sensation et la fonction de la vessie menant à l'amélioration substantielle de la qualité de la vie.
            Les publications sur la qualité de vie qui ont été mesurés avec l'indice de Barthel et se sont aussi améliorées (c'est-à-dire, la toilette, les soins, l'habillement, le transfert, la mobilité, l'intestin, la vessie, etc.).
             "Les BMCs sont bien connues pour leur capacité à cultiver des vaisseaux sanguins," a dit docteur Silva. "Cet angiogénèse est nécessaire pour la cicatrisation et pour l'établissement d'une croissance dans un environnement permissif. Nous avons formulé une hypothèse que l'amélioration du flux sanguin et l'approvisionnement d'oxygène pourrait contribuer aux améliorations fonctionnelles pour les lésions médullaires transplantées avec des cellules souches autologues BMCs."
            Pour la première fois un patient victime de coup de feu à la moelle a reçu des greffes de BMC par des voies multiples.
            "Il est important de noter," a dit Silva, "que tous nos patients avec des blessures aiguës se sont améliorées significativement sans signes de détérioration ou présumé d'un rétablissement spontané."
            Selon docteur Svitlana Garbuzova-Davis, un chercheur sur la moelle épinière à l'Université du Sud de la Floride, l'étude met en évidence la valeur d'utiliser plusieurs voies d'administrations différentes simultanées pour l'administration de cellules souches, aussi bien que l'avantage des cellules eux-mêmes.
            "Tandis qu'il serait intéressant de connaître la contribution respective de chaque voie d'administration, cette étude semble vraiment soutenir le besoin de s'orienter vers des essais cliniques aveugles doubles de BMCS sur des lésions médullaires, particulièrement une voie non-envahissante peut être utilisé."



Bone Marrow Stem Cell Injections Show Promise To Treat Spinal Cord Injury
Sunday, March 15, 2009


 




Injecting a patient’s own bone marrow-derived stem cells directly into the spinal column using multiple routes can be an effective treatment for spinal cord injury (SCI) that returns some quality of life for SCI patients without serious adverse events, according to a new clinical study conducted in Ecuador.
            Researchers from DaVinci Biosciences (Costa Mesa, Calif.), in collaboration with Hospital Luis Vernaza in Ecuador, reported on eight patients with SCI (four acute and four chronic) to whom they administered autologous (patient’s own) BMCs directly into the spinal column, spinal canal and intravenously for each patient and followed for two years using MRI imaging to assess morphological changes in the spinal cord.
            “Our objective in this study was to demonstrate that multiple route administration of BMCs for SCI is safe and feasible,” said corresponding author Dr. Francisco Silva. “To date, we have administered BMCs into 52 patients with SCI and have had no tumor formations, no cases of infection or increased pain, and few instances of minor adverse events. We also found that patient quality of life improved.”
            In addition, Dr. Silva told Stem Cell Research News, the treatments offer benefits greater than just improvements in quality of life.
            “The treatment may repair the damaged spinal cord as seen through the MRI (magnetic resonance imaging) and the physical manifestations following the administration of stem cells,” he said. “The MRI clearly demonstrates morphological changes occurring within the spinal cord.”
            There is no cure or effective treatment for spinal cord injury, a disorder affecting millions globally.
            Tissue loss from the primary injury and the complexity of cell Types required for functional recovery lead the list of considerations.
            Once more, to be considered successful, any treatment should ultimately help to improve patient quality of life and demonstrate functional improvements.
            “Autologous stem cell transplantation of BMCs can promote the growth of blood vessels and, therefore, represent an alternative therapy,” Silva said.
            Following primary trauma to the adult spinal cord there is evidence of hemorrhage and blood flow is attenuated, he said.
            The disruption of blood flow leads to spinal cord infarction, the disruption of the blood-spinal cord injury barrier, swelling and the release of molecules influencing spinal cord perfusion and ischemia, a restriction in blood supply.
            The eight patients treated with BMC transplant in the study were followed for two years. They included four in early or acute stage (5 days to 7 months post injury) and four in longer term or chronic stage (5 to 21 years post injury), according to Dr. Silva.
            All of the patients were paraplegic, and had suffered different types of injuries, including a gunshot wound.
            Dr. Silva said the administration of stem cells improved the patients’ mobility, sensation, and bladder function leading to substantial improvement in quality of life
            Quality of life issues that pertained to the Barthel index also improved (i.e., bathing,  grooming, dressing, transfer, mobility, bowel, bladder, etc.).
             “BMCs are well known for their ability to grow blood vessels,” Dr. Silva said. “This angiogenesis is necessary for wound healing and establishing a growth permissive environment. We hypothesized that improved blood flow and oxygen supply could contribute to functional improvements for SCI transplanted with autologous BMCs.”
            The patient with the gunshot wound marked the first time a spinal gunshot victim had received BMC transplants through multiple routes.
            “It is important to note,” Silva said, “that all of our patients with acute injuries improved significantly with no signs of deterioration or impediment of presumed spontaneous recovery.”
            According to Dr. Svitlana Garbuzova-Davis, a spinal cord researcher at the University of South Florida, the study highlights the value of using several different simultaneous routes for the administration of stem cells, as well as the benefit of the cells themselves.
            “While it would be interesting to know the respective contribution of each route of administration, this study does appear to support the need to move to carry out double blind clinical trials of BMCs in SCI, especially if a non-invasive route could be used.”
            The study was in published Cell Transplantation (Vol. 17 No.12).
           







 

Utilisateur

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Soutenez-nous

Recherche rapide


* Qui est en ligne

  • user CCBot

* Derniers Membres

Lavandula2
90j 20h 2m
chris26 chris26
84j 2h 18m
Arnaud Arnaud
83j 9h 36m
charlieboy charlieboy
66j 2h 37m
Gyzmo34 Gyzmo34
63j 9m

* Top membres

gilles gilles
5044 Messages
TDelrieu TDelrieu
4065 Messages
farid
1320 Messages
caro23 caro23
1269 Messages
Lavandula2
1268 Messages
terryfrogger terryfrogger
1232 Messages
STEPHANE STEPHANE
976 Messages
SMF spam blocked by CleanTalk