Archives du site

Les gènes qui permettent de réparer la moelle épinière chez un poisson existent aussi chez l’homme

L’homme partage des gènes avec la lamproie, un genre de poisson or, chez l’animal, l’activation de ces gènes permettent de réparer spontanément les blessures de la moelle épinière.

L’homme descend du singe. Et il partage des gènes intéressant avec ce poisson ! Des chercheurs américains ont trouvé également chez l’homme des gènes qui sont impliqués dans la réparation spontanée de la moelle épinière chez la lamproie.

Lire la suite ›

Posté dans Actualités
Tags :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 490 autres abonnés

images (4)
images (3)
Stimulation épidurale
grégoire courtine
jerrysilver_1
active nerve cell in human neural system
shi-spinal
images
bsi_infographic_epfl_fr
VISUEL_SEP

Groupe Facebook

groupe ALARME