Archives du site

Les gènes qui permettent de réparer la moelle épinière chez un poisson existent aussi chez l’homme

L’homme partage des gènes avec la lamproie, un genre de poisson or, chez l’animal, l’activation de ces gènes permettent de réparer spontanément les blessures de la moelle épinière.

L’homme descend du singe. Et il partage des gènes intéressant avec ce poisson ! Des chercheurs américains ont trouvé également chez l’homme des gènes qui sont impliqués dans la réparation spontanée de la moelle épinière chez la lamproie.

Lire la suite ›

Posté dans Actualités
Tags :

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 449 autres abonnés

Statistiques du blog

  • 137079 visites

Suivez-nous sur Twitter

Alarme sur Facebook