Auteur Sujet: Wheelwear le fauteuil roulant imprimé en 3D et modulable .  (Lu 1010 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gilles

  • Modérateurs
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3609
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Wheelwear le fauteuil roulant imprimé en 3D et modulable .
« le: 07 janvier 2019 à 16:21:42 »
C'est une Paraplégique Anglaise qui en a eu l'idée, le concept est sympa, un noyaux central auquel on ajoute des options imprimé.
je sait pas si les fichiers seront disponible en Open Source mais ça ouvre de belles perspectives concernant l'adaptation du fauteuil a son propre type de handicap.

l'Article => ICI

la vidéo de l'aticle :

https://youtu.be/kBfpC31M_Vc


DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne 20100

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 90
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Wheelwear le fauteuil roulant imprimé en 3D et modulable .
« Réponse #1 le: 07 janvier 2019 à 20:16:05 »
Merci Gilles pour l'info  :wink:

Ça me laisse perplexe.

  • Adapter un fauteuil à son utilisateur n'a rien de nouveau. Les fabricants de fauteuils sur mesures le font déjà depuis de nombreuses années. Le vrai problème est de savoir qui va conseiller, mesurer et finalement créer le fauteuil ? Si c'est l'utilisateur, on prend le risque qu'il passe sa vie à imprimer ou faire imprimer des pièces sans jamais vraiment trouver le bon équilibre. Si c'est une tierce personne dont c'est le métier, il va bien falloir le rémunérer pour son travail et pour les lourds investissements qu'il devra faire pour acquérir le matériel, les logiciels et les ingénieurs pour créer les pièces. L'argument financier perd immédiatement de fait beaucoup de son intérêt, même pour les pays en voie de développement. Enfin si l'utilisateur ne s'investit pas plus que ça dans la réflexion concernant son propre fauteuil, ce qui est très majoritairement le cas, il va bien falloir qu'il fasse appel à des compétences externes de gens passionnés qui ne feront pas cela gratuitement.
  • Le principe de vouloir fabriquer un produit qui sait tout faire est par essence pas optimal. Beaucoup s'y sont essayé depuis 50 ans et tous se sont plantés, les plus intelligents (qui sont tous en fauteuil soi dit en passant) n'ayant même pas essayé. Je constate que l'on remarque plutôt l'utilisation de fauteuils dédiés à une activité donnée. Même avec la meilleure volonté du monde, ce fauteuil ne permettra pas d'aborder avec sérénité la pratique d'un sport, surtout de contact, et croyez vous vraiment que l'on va changer son avant de châssis, son assise, son dossier et ses roues arrière parce que l'on a décidé d'aller se promener en famille en forêt ou en bord de plage ? Permettez moi d'en douter fortement. Il est bien plus aisé de se transférer dans son "fauteuil d'extérieur" ou son "fauteuil de sport" que l'on aura préalablement calibré/designé pour ces usages. Et pour cet exemple particulièrement, il sera bien plus aisé également de se mettre dans un fauteuil avec une motorisation (électrique, troisième roue, transporteur assis etc ...) ce qui au passage permet de ne pas trop fatiguer et de ne pas passer auprès de la famille pour le boulet qui n'avance pas et qui a besoin qu'on le pousse à la première difficulté venue (Si, si. C'est important  :azn: )
  • Le principe de la coque d'assise ne s'adresse pas à tout le monde, loin de là, à commencer par une immense majorités de para- et tétra -plégiques ou -parésiques.
  • C'est très probablement une question de goût  mais, pour le moment, moi je trouve ça laid  :undecided: :
    S'agissant d'un projet collaboratif donc "à la mode", je vais laisser le temps à "la communauté" de faire mieux au niveau du design.
  • Le principe même du châssis modulaire est limite niveau conception ... Ils sont au courant que les pièces mobiles absorbent l'énergie de la poussée de l'utilisateur et que, plus il y en a, plus il faut pousser pour une même distance ? Il faut croire que non...Prendre l'exemple d'un châssis rigide était une bonne idée. Lui ajouter le principal défaut du châssis pliant, beaucoup moins ...  :undecided:
  • Enfin, on est d'accord que c'est de l'impression 3D ? Donc que l'on a aucun retour sur la solidité d'un tel châssis avec un utilisateur standard de 1 m 75 et 85 kg ? Pour une crevette type Rachael Wallach qui manifestement ne dépasse pas les 60 kg, pourquoi pas, mais pour la majorité des utilisa -teurs (et -trices), je n'y crois pas (je ne demande qu'à essayer pour me faire un avis précis !) De surcroît, on utilise des plastiques à base d'hydrocarbures pour l'imprimer, ce ne sont pas des plastiques végétaux ? (là c'est à toi Gilles de nous éclairer !)

Pour finir, je demande donc à essayer et à voir.
Je ne crois que très moyennement à ce projet car (Gilles nous le précisera) les investissements nécessaires pour une impression par dépôt de matière fondue sont (très) importants et ne permettent pas une production en grande série. (De plus j'aimerais voir de près la chose car on doit inévitablement voir les différentes couches d'impression sur les pièces imprimées).

L'histoire montre que les projets collaboratifs finissent toujours par la création d'une société privée qui en maitrise la technologie et les coûts.

Seul l'avenir nous dira si cela finit en flop, ou si la Rachael se lancera dans la fabrication proprement dite.
Quand je vois les contraintes de départ précédemment évoquées, moi je parie sur la première option.  :undecided:

 :smiley:
« Modifié: 07 janvier 2019 à 20:20:36 par 20100 »

Hors ligne Breizhfenua

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 451
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraparésique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Wheelwear le fauteuil roulant imprimé en 3D et modulable .
« Réponse #2 le: 08 janvier 2019 à 00:41:18 »
Le prothésiste de mes momes utilise quotidiennement son imprimante 3D pour trouver des adaptations spécifiques aux soucis de ses patients .
Je trouve que tout ce qui est innovant est par essence interressant ! se reposer sur ses lauriers ne va pas permettre d'adapter au mieux pour chacun d'entre nous . Si cette solution permet a certains de trouver leur idéal alors c'est deja gagné !
20100 , on est quand meme d'accord qu'il y a un para qui a vraiment innové avec son traceS , tu n'es pas d'accord ? quand a l'hippolib idem , pour l'utiliser (avec ceinture ventrale en plus ) je trouve que c'est une invention juste géniale !
Moi je dis merci aux créatifs !

Hors ligne 20100

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 90
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Wheelwear le fauteuil roulant imprimé en 3D et modulable .
« Réponse #3 le: 08 janvier 2019 à 01:24:22 »
Bonjour Breizhfenua,

L'imprimante 3D est effectivement devenu un outil de travail important chez les prothésistes.
Pour autant, entre concevoir une orthèse pour qu'un tétraplégique puisse fumer sa clope ou manger sans s'en foutre partout (pour exemples) et concevoir un fauteuil roulant qui convienne au plus grand nombre avec les contraintes physiques qui lui sont imposées par son utilisateur, il y a un fossé que ce projet ne saurait combler en l'état actuel de son développement.

Serge Klipfel a effectivement développé un produit unique avec le TraceS, je suis d'accord.
Pour autant, il ne s'adresse pas à tout le monde de par son importante hauteur d'assise et ses possibilités de positionnement limitées.
Serge a d'autre part une très importante spasticité dont il a su tirer parti en parvenant à se mettre debout pour grimper dans sa camionnette ou sur son fauteuil, chose qu'une majorité d'entre nous sommes bien incapable de faire quelle que soit notre volonté. Cela reste le meilleur fauteuil tous terrains de mon point de vue.

Quant à Vipamat et son hippocampe, je suis également d'accord et suis le premier à mettre mon cul dedans quand il y en a un de dispo en bord de plage ou de piscine. Je partage ton enthousiasme, quel pied d'être autonome sur ces bords de mer ou d'océan à la con mais si beaux ! :tongue:
Je suis donc tout à fait d'accord avec toi, c'est déjà ça !  :azn:

Je te remercie d'abonder dans mon sens car ces deux produits sont des fauteuils pour une utilisation spécifique, et n'ont à priori aucune pièce imprimée en 3D.
Ce qui confirme la thèse selon laquelle un fauteuil différent est nécessaire pour certaines activités pour lesquelles un fauteuil du quotidien rend l'activité très compliqué voire tout simplement impossible.

Je ne crache pas sur les créatifs, heureusement qu'ils sont là pour faire bouger les lignes quitte à se planter.

Quitte à parler d'innovation et de fauteuil roulant manuel, je lorgne beaucoup plus du côté de Rainer Küschall et de son nouveau projet le Küschall Superstar, car c'est Rainer Küschall, que j'ai l'honneur de connaitre et l'un de ceux que j'apprécie le plus, il est tétraplégique, pilote (vous verriez ses vitesses de passage en courbes dans son Ac Cobra !), et il n'a jamais cessé d'essayer d'améliorer le fauteuil roulant "en général" (Quel oiseau rare n'avait pas son cul dans un Küschall compétition dans les années 90 ou dans un K3 ou K4 dans les années 2000 ? Qui ne connait pas la très intelligente assise suspendue des séries K ?).



Il est en train de bosser dessus à fond avec Invacare pour développer le process de production utilisant un matériau aéronautique dénommé "graphène" et s'il parvient à sortir ce fauteuil à un tarif acceptable, ce sera ni plus ni moins que son troisième jackpot. Y'a des mecs comme ça qui forcent le respect par leur pragmatisme, leur réalisme et leur talent.

Jettes-y un oeil et tu verras que, d'emblée, il ne joue pas dans la même cour que Rachael car c'est un concentré d'innovations.
J'espère qu'il arrivera au bout du projet et qu'il ne sera pas abandonné faute de financement.
Comme Invacare est le leader mondial et reste une entreprise prospère et riche, on a des chances importantes d'en voir le bout.

Personnellement, j'ai déjà la langue qui pend à l'idée d'avoir un châssis d'1,5 kg, 200 x plus résistant que de l'acier, avec des leds intégrées au châssis pour voir et être vu quand il fait nuit, et qui ne perdrait que 2% de l'énergie que je mets quand je pousse ...

Plus d'infos avec cette vidéo (en anglais) :

Le projet Küschall Superstar

 :smiley:
« Modifié: 08 janvier 2019 à 09:30:22 par 20100 »

Hors ligne gilles

  • Modérateurs
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3609
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Wheelwear le fauteuil roulant imprimé en 3D et modulable .
« Réponse #4 le: 08 janvier 2019 à 11:48:31 »
20100, les imprimantes 3D existes depuis plus de 30 ans, a l'origine elle servait pour du prototypage (l'automobile en a été un grand utilisateur), avec la réduction
des coût de l'électronique la 3D c'est démocratisé, avec moins de 200 € tu a une printeuse FDM performante, les filaments aussi ont beaucoup évolué et ce sont spécialisé,
en plus d'être bio-dégradable (PLA par ex) ils sont aussi devenu alimentaire ou très résistant avec des ajouts de Kevlar ou Carbone, enfin, il y en à maintenant pour tous type d'applications!

l’intérêt de ce process est d'avoir un fauteuil très résistant et modulable a faible coût, d’après ce que j'ai compris il y a un module de base qui est cette croix qui fait la colonne
vertébrale du fauteuil, la dessus tu peut greffer plusieurs type d'assises, de roues, fourches en fonction de l'occupation, sport, loisir que tu a, ils utilises des brides de vélo pour que ce soit
facilement interchangeable.

mettons que tu a un fauteuil rigide avec les roues droite pour circuler dans ton appart et passer les portes mais que tu souhaite avoir un fauteuil plus nerveux une fois dehors, il
te suffit de sortir les roues, défaire le serrage vélo et changer les bras arrière porte moyeux par des plus incliné, angles que tu aura choisis dans une banque de donnée , ou
modifié par tes soins, imprimé par toi, un fablab ou autres, il en est de même pour l'assise ou les roulettes avant, tu aime les softroll dehors mais a l’intérieur c'est mieux des petites dures , hé bien avec ce concept pas besoins d'avoir un autre fauteuil.
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne 20100

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 90
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Wheelwear le fauteuil roulant imprimé en 3D et modulable .
« Réponse #5 le: 08 janvier 2019 à 12:42:34 »
Merci Gilles pour ces précisions !  :cheesy:

On verra ce que donnera ce projet, mais je reste sur l'idée (Rétrograde ? Passéiste ?) qu'il est plus pratique d'avoir un fauteuil dédié intérieur et un dédié extérieur, d'autant qu'on n'économise pas le transfert avec un fauteuil imprimé. Dans ces conditions, pourquoi se faire ch... ?

Cela n'enlève rien au plaisir de jouer avec son imprimante 3D et de concevoir des pièces pour certains.

 :wink:

Hors ligne gilles

  • Modérateurs
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3609
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Wheelwear le fauteuil roulant imprimé en 3D et modulable .
« Réponse #6 le: 09 janvier 2019 à 11:59:54 »
maintenant les imprimantes travailles aussi avec du métal, le procédé est différent mais par exemple certaines pièces moteur de l'Airbus A400M sont imprimé 3D.
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.