Auteur Sujet: Hôpital São Rafael (Brésil) - cellules souches mésenchymateuses + hormones & vit  (Lu 25471 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne benito74

  • Intermitent du forum
  • ****
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: ISCHEMIE C7/D3
Pas moyen de savoir le niveau de la lésion ?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
A mon avis, c'est une voie intéressante, comme d'autres déjà en essais cliniques pour les lésions chroniques !  :smiley:

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne kemi

  • Accoutumé du forum
  • *****
  • Messages: 43
    • Voir le profil
Les lesoins lombaire

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1137
    • Voir le profil
qu'entendez vous par lesion basse?

Hors ligne charlieboy

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 250
  • Sexe: Homme
  • CROIS EN TES RÊVES
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
 :azn: Je crois que plusieurs personnes seront surprises par la rapidité à laquelle la science avance, comme le dit si bien Dr. Wise Young , je crois moi aussi que le traitement tant recherché sera disponible en 2012 ou 2013. Je me fie surtout aux avis d'experts tel que le Dr. Young.
gardons espoir, le jour n'est pas si loin.
 
Charles :rolleyes:
Charlieboy
Rien n'est Impossible ! Vis ta vie et tes rêves se réaliseront !

Hors ligne kemi

  • Accoutumé du forum
  • *****
  • Messages: 43
    • Voir le profil
anthony ta faux c bien une lésion complète est oui c une lésion basse g déjà téléphoné laba au mois de juillet ils mon dit que pour le moment il étaient sur les lesions basse est que si il y avait résultats positifs alors ils passeraient  les lesions plus hautes voila 

Hors ligne anthony7150

  • Membre de l'association
  • Nouveau
  • ******
  • Messages: 11
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D3 Asia A
Pas facile d'y voir clair apparement il a une lésion basse. On sait pas si il est complet ou incomplet. J'opterais pour incomplet car il a gardé ses faculter à transmettre les signaux qui lui permette d'esquisser des pas après 9 ans, comme la vidéo du chat avec le Neuro-gel. Enfin c'est rassurant quand même si faut pas ce faire d'illusion, une thératie efficace avec tout les test et tout et tout c'est pas pour dans les 2 ou 3 ans qui arrivent. La seule chose qu'on peut faire rapidement c'est servir de coyaye et jouer la carte du quitte ou double. Enfin gardons le morale quand même, une nouvelle année va se terminer et on peut espérer que l'année 2012 sera riche en avancée thérapeutique. Enfin, j'espère.

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 153
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
Bonsoir,
Sur le forum Carecure, dans ce même fil de discussion, quelqu'un a posté cet article datant 05/06/2011.
J'ai traduit le paragraphe montrant que la transplantation de cellules me parait bien mieux étudié, plus complexe et réfléchis, surtout en comparaison avec les injections du XCELL-CENTER.
 
Le matériel est allé à un laboratoire où la concentration de cellules souches va passer de 1% à 99%.
Ensuite, une chirurgie, enlever le tissu cicatriciel dans la zone endommagée.
Avec la zone de libre, l'application des cellules souches se fera à l'emplacement exact du traumatisme.
Selon Santos, la procédure devrait encourager la croissance des nerfs blessés. À la chirurgie, le patient recevra le plasma riche en plaquettes sanguines.
"Cela provoque une structure caillot qui garde les cellules souches dans le site de lésion."
L'enquête est menée en partenariat avec l'Hôpital Espanhol, Fiocruz et du Centre universitaire de Bahia, avec un financement du Ministère de la Santé. Dans la prochaine phase, les patients seront divisés en deux groupes pour la comparaison des résultats.

 
 
Transplantation of bone marrow stem cell held last April 14 in Salvador, brings results that motivate doctors. A military police officer of 47 years, who declined to be identified, a paraplegic after an accident and spent the last nine years in a wheelchair. After undergoing treatment, he returned to move the legs.
The police made no movement from the waist down. He also had improvement in muscle that controls the flow of urine and feces and no longer needs diapers and other equipment. The hope of returning to a normal life has never been greater.
"Before I had a trunk that was alive and legs that did not respond. Now I realize that they are alive, they belong to me and depends on me for what they agree, "he says.
Now the police can already move your knees up, a feat for anyone who has the muscles atrophied from disuse. Another shows the impressive recovery of leg strength is an exercise, which still requires balance. For the physiotherapy team on the most amazing recovery of the patient is that he is pedaling.
For a patient to undergo a stem cell transplant, a survey was conducted for five years before being used in humans, the technique has shown good results in animals.
Cells used in treatment can
turn into tissue (Photo: Play / TV Globo)
In treatment, doctors use mesenchymal stem cells, which have greater capacity to develop into multiple tissue types. They are taken from the hip bone from the patient and injected directly into the place where the column was achieved. The pioneering technique was developed by scientists at the Oswaldo Cruz Foundation and the St. Raphael Hospital, where one of the most modern cell therapy centers in the country. Researchers are amazed by the rapid evolution of the patient.
"Basically in a week he began to have clinical outcomes, an improvement in sensitivity, an improvement in sitting posture and this patient has been evolving," says Marcus Vinicius Mendonca, neurosurgeon.
But doctors believe early to say whether he and 19 other people with the same problem will also receive stem cells will again walk normally Ricardo Ribeiro, coordinator of the program.
"This patient may have still other improvements and other improvements may be larger or the same or worse. So we have to wait."
For now the police are excited by early results and make plans. "I always liked the beach, go to the beach, be able to take a swim in the sea without anyone hold you, right? Could go to a stadium, I always liked football, to play a football, go shopping, do what I always did, "wait.

November 2010

The Center of Biotechnology and Cell Therapy, Hospital São Rafael, Salvador, opened last week in a pioneering study to test the efficacy of adult stem cells in people with paraplegy.

The cells will be applied in the injured spinal cord - in previous studies, were inserted into an artery to the spinal cord.
The purpose of the initial stage, which involves 20 volunteers, is to test the safety of the procedure. Researchers, however, expect that it is already possible to notice an improvement in sensitivity, reflexes and sphincter control.
"The problem of the paraplegic is so serious that if we get an improvement in quality of life, with control of the anal and urethral sphincters, it will be fantastic," said research coordinator, Ricardo Ribeiro dos Santos, Fiocruz.
In tests on dogs and cats it was noticeable improvement in these items in less than a month. In almost half the cases, the animals partially recovered movement, according to Santos.
The doctor is cautious in predicting outcomes in humans. "The expectation is not a miracle," he says. "Nobody wants to turn anybody into one marathon runner."
In the initial phase, tests will be restricted to people who became paraplegic at least six months ago - mostly from traffic accidents.
The selection of volunteers is ongoing. Interested applicants can send an email to the researchers (
ticiana@cbtc-hsr.org).
Last week, the first four volunteers were subjected to a collect of bone marrow cells.
The material went to a laboratory where the concentration of stem cells will go from 1% to 99%.
Then a surgery will remove the scar tissue in the damaged area. With the free area, the application of stem cells will be done in the exact location of the trauma.
According to Santos, the procedure should encourage the growth of injured nerves. At surgery, the patient will receive blood plasma rich in platelets. "This causes a clot structure that keeps stem cells in the lesion site."
The survey is conducted in partnership with the Hospital Espanhol, Fiocruz and University Center of Bahia, with funding from the Ministry of Health. In the next phase, patients will be divided into two groups for comparison of results.
SAFETY
For experts, this research procedure is safer than those made with embryonic cells, as the one authorized by the U.S. government in July.
"The embryonic cells are more efficient, but offer higher risk of tumors," says the head of the National Laboratory of Embryonic Stem Cells, USP, Lygia da Veiga Pereira.
Santos notes that sometimes the process of cultivation in the laboratory also gives rise to tumor cells.
He says the team is aware of this. "Our monitoring work is very careful not to inject in the patient anything that can harm him."
Success with animals does not guarantee good results in humans, says Tarcisio Eloy Pessoa de Barros Filho.

Researchers at the Center of Cell Therapy, Hospital São Rafael, Bahia, partnership with Fiocruz, will start this month, the initial trials of stem cells in paraplegic patients.
The research is carried out at a hospital in Salvador, where is one of the most modern cell therapy centers in Latin America.

Dogs and cats with paralysis in the hind legs were injected with mesenchymal stem cells, which have great capacity to develop into various tissue types. All had improvement in muscle that controls the flow of feces and urine and recovered more than half the sensitivity and strength in the affected paws.

Now, scientists at the Oswaldo Cruz Foundation begin to realize the same treatment in 20 patients with paralysis. The mesenchymal stem cells are removed from the hip bone from the patient, separated and enriched in a solution of hormones and vitamins.

In the incubator, under special conditions of temperature and humidity, the mesenchymal stem cells multiply. They are kept for up to a month. It is this process that gives scientists the amount of stem cells they need for research.

For this first study, researchers selected only those who had broken the spinal cord in the chest region. They will undergo a surgery similar to those performed in animals.

"By injecting directly into the spinal cord at the point where you want, on your target, you have a higher concentration of cells, that is our differentiator over other studies," said the neurosurgeon Marcus Vinícius Mendonça.

The first surgery should be performed later this month. After surgery, patients will have physiotherapy for six months and shall be accompanied by the team over the next two years.

Scientists are excited but cautious: "There's no expectation that a patient will be treated with stem cells and will leave here running. If they have improvement in some movements, that will bring already a great improvement in quality of life", said the Fiocruz researcher Ricardo Ribeiro.

December 2010


Rio - Twenty brazilian paraplegic will be the first ones to test a treatment with stem cells that promises to recover part of the sensitivity and reflexes of the patients. The pioneering study began last week and is being developed by the Center of Biotechnology and Cell Therapy, Hospital São Rafael, Salvador, in partnership with Fiocruz and Hospital Espanhol.
According to the study coordinator, Ricardo Ribeiro, the first phase will test the safety of the procedure, risks and side effects. In the second phase - which has no start date - the number of volunteers should increase to about 60 patients.
"In the first phase, we already expect that the quality of life of these patients improves, especially regarding the control of anal and urethral sphincters. If we get they have this improvement, it will already be a gain,” said Ribeiro. "We're not preparing anybody to run a marathon", mused the specialist.
According to Ribeiro, in tests with paraplegic dogs and cats, it was noticeable improvement in less than a month. In almost half the cases, the animals partially recovered movement.
At principle, the tests will be restricted to people who became paraplegic at least six months ago due to traffic accidents. However, the selection of patients for the second phase is still ongoing. Interested parties should send an email to
ticiana@cbtc-hsr.org.

http://www.cbtc-hsr.org/en/index.php

Hors ligne ninou

  • Régulier
  • ***
  • Messages: 25
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D11-D12
Voici la traduction du Commentaire  de la vidéo
 

Citer
Un paraplégique a fait ses premiers pas après la transplantation

Neuf ans après avoir perdu tout mouvement de la taille vers le bas après la chute d'un toit, un policier militaire a subi une transplantation pionnière de cellules souches, et a déjà fait ses premiers pas après la transplantation. VOIR LA VIDEO
http://aeiou.visao.pt/paraplegico-deu-primeiros-passos-depois-de-transplante-inedito=f629815?amp

"J’ai fait un pas et je me sentait bizarre, parce que, après neuf ans sans marcher, je me rendais compte que j'étais capable de marcher... C'était une sensation extraordinaire", se réjouit Mauricio Ribeiro.

Le policier militaire brésilien est tombé d'un toit il y a neuf ans et était depuis paralysé. Il ya six mois, il a subi une transplantation de cellules souches révolutionnaire, l'aboutissement de cinq années de recherche par des scientifiques de la Fondation Oswaldo Cruz, dans le laboratoire de l'hôpital de São Rafael, Salvador de Bahia.

Pour la greffe, les médecins ont extrait des cellules souches mésenchymateuses - qui ont la capacité de se transformer en os, cartilage, en tissu adipeux ou conjonctifs - et les ont injecté directement sur le site de la lésion.

Deux mois après l'intervention, Mauricio Ribeiro se tient en équilibre sur ses jambes et a été en mesure de déhambuler lors des séances de physiothérapie.

Si le policier sera capable de marcher à nouveau normalement, cela n'est pas connu, mais les médecins sont satisfaits des résultats actuels. "Pour ceux qui n'avaient pas de perspective... maintenant j'ai fait mes premiers pas, c'est un signe que quelque chose se passe et va de l'avant, je pense que cela aura tendance à aller de mieux en mieux", dit Mauricio Ribeiro.



Hors ligne benito74

  • Intermitent du forum
  • ****
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: ISCHEMIE C7/D3
merci pour le lien :)


Hors ligne benito74

  • Intermitent du forum
  • ****
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: ISCHEMIE C7/D3
et dire qu'on peut envoyer des hommes dans l'espace, malgré tout le sida, les blessés médullaires etc ...


bref

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
News : un membre brésilien du forum US "CareCure", a posté ceci le 18/10 :


I received the answer from the research team and was told me that they will delivery more partial details about current clinic trial only in 6 months.

J'ai reçu la réponse de l'équipe de recherche et ils m'ont dit qu'ils donneront davantage de détails partiels sur l'essai clinique actuel dans 6 mois.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pas pour le moment. Dès que j'aurai une info, je la posterai !  :smiley:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne LAFINE

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 72
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
du nouveau pour cette therapie???

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Merci pour l'info, Charles !


Voici le lien vers le site de la U.S. National Institutes of Health :
 :arrow: http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01325103?term=nct01325103&rank=1


POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne charlieboy

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 250
  • Sexe: Homme
  • CROIS EN TES RÊVES
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D5-D6
     :undecided:   Attention pour ce qui est de cet essai clinique ils ne prennent aucun patient étranger.
Je leurs ai écrit duex fois en français et en Anglais et les deux réponses étaient négatives.
 
Salutations !                          Charles
Charlieboy
Rien n'est Impossible ! Vis ta vie et tes rêves se réaliseront !

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7

Citer
(...) Selon le coordinateur de l'étude, Ricardo Ribeiro, la première phase permettra de tester la sécurité de la procédure, les risques et effets secondaires. Dans la deuxième phase - qui n'a pas de date de début - le nombre de volontaires devrait augmenter à environ 60 patients.


«Dans la première phase, nous nous attendons déjà à ce que la qualité de vie de ces patients s'améliore, en particulier concernant le contrôle des sphincters anaux et urétraux. Si nous obtenons cette amélioration, ce sera déjà un gain", a déclaré Ribeiro.


Selon Ribeiro, dans les tests avec des chiens et des chats paraplégiques, il a été observé une amélioration notable en moins d'un mois. Dans presque la moitié des cas, les animaux avaient partiellement récupérés le mouvement.


En principe, les essais cliniques seront limités à des gens devenus paraplégiques au moins six mois auparavant. Toutefois, la sélection des patients pour la deuxième phase est toujours en cours. Les parties intéressées doivent envoyer un courriel à ticiana@cbtc-hsr.org




Lire : http://www.cbtc-hsr.org/en/index.php
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7

Voici ce que le Pr. Wise Young a posté aujourd'hui sur CareCure :


"J'ai récemment rencontré le recteur de l'Université de Sao Paulo. C'est l'université la plus grande et la plus prestigieuse du Brésil. Il m'a dit qu'ils sont très impliqués dans la recherche sur les cellules souches et les lésions de la moelle épinière. D'ailleurs, nous allons travailler avec eux dans les mois et années à venir.

Les Brésiliens ont été parmi les premiers au monde à faire des greffes de cellules autologues de moelle osseuse pour les lésions de la moelle épinière, il y a dix ans. Ils ont aussi un grand nombre de lésions de la moelle épinière au Brésil à cause des accidents de la circulation et des blessures par balle.

Je crois que le Brésil sera un acteur important dans le domaine de la médecine régénérative dans les prochaines années, notamment depuis que son économie s'est stabilisée et que l'afflux des recettes pétrolières permettent au pays d'investir dans la médecine et la science comme jamais auparavant dans son histoire.

Wise."
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7

Un autre article sur le sujet.  :smiley:


Regardez la vidéo sur le lien. On y voit le patient en rééducation (après 9 ans de paraplégie !) :
http://g1.globo.com/bahia/noticia/2011/06/paraplegico-volta-se-movimentar-apos-tratamento-na-bahia.html




Citer

06/01/2011
Un paraplégique bouge ses jambes après la greffe pionnière à Bahia


Des cellules souches mésenchymateuses sont utilisées dans le traitement.
Le policier a passé neuf ans dans un fauteuil roulant.



La transplantation de cellules souches de moelle osseuse qui a eu lieu le 14 avril dernier à Salvador, apporte des résultats qui motivent les médecins. Un policier de 47 ans, qui a requis l'anonymat, est devenu paraplégique après un accident de voiture et a passé les neuf dernières années dans un fauteuil roulant. Après avoir subi le traitement, il peut à nouveau bouger ses jambes.


Le policier ne faisait aucun mouvement du bassin vers le bas. Depuis, il a également eu une amélioration dans les sphincters qui contrôle l'urine et les selles, et il n'a plus besoin de couches et d'autres équipements. L'espoir d'un retour à une vie normale n'a jamais été aussi grand.


«Avant j'avais un tronc qui était vivant et des jambes qui ne répondaient pas. Maintenant, je me rends compte qu'elles sont en vie, elles sont à moi et je peux les commander ", dit-il.


Désormais, le policier peut relever ses genoux, un exploit pour quelqu‘un qui a ses muscles atrophiés. Un autre spectacle impressionnant de la récupération de la force dans ses jambes est dans un exercice, qui nécessite encore l’équilibre. Pour l'équipe de kinésithérapie, la plus surprenante récupération du patient jusqu’ ici est qu'il peut pédaler.


Pour que le patient puisse bénéficier de la greffe de ces cellules souches, des recherches ont été faites pendant cinq ans avant d'être utilisées chez l’être humain, et la technique a donné de bons résultats chez les animaux.


Dans ce traitement, les médecins utilisent des cellules souches mésenchymateuses, qui ont une grande capacité à se développer en différents types de tissus. Elles sont issues de l'os de la hanche du patient et injectées directement dans l'endroit où la moelle épinière a été atteinte. Cette technique novatrice a été développée par des scientifiques de la Fondation Oswaldo Cruz et l'hôpital San Raffaele, l'un des plus modernes de thérapie cellulaire dans le pays. Les chercheurs sont surpris par l'évolution rapide du patient.


"En gros, en une semaine, il a commencé à avoir des résultats cliniques, une amélioration de la sensibilité, une amélioration de la posture assise et ce patient continue à évoluer", explique Marcus Vinícius Mendonça, neurochirurgien.


Mais les médecins pensent qu’il est trop tôt pour dire si lui-même et les 19 autres patients qui recevront également les cellules souches vont remarcher à nouveau normalement.


"Ce patient peut avoir encore d'autres améliorations, ou pas. Nous devons donc attendre", dit Ricardo Ribeiro, coordinateur du programme


Pendant ce temps, le policier est excité par les premiers résultats et fait des projets. "J'ai toujours aimé la plage, aller à la plage, pouvoir prendre un bain sans que personne ne vous tient, non ? Pouvoir aller dans un stade, j'ai toujours aimé le football, jouer au football, faire du shopping, faire ce que j'ai toujours fait."




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN PORTUGAIS
===========================




01/06/2011
Paraplégico movimenta pernas após transplante pioneiro na Bahia


No tratamento são usadas células tronco mesenquimais.
Policial passou nove anos na cadeira de rodas.


O transplante de célula tronco na medula óssea realizado no último dia 14 de abril, em Salvador, traz resultados que animam os médicos. Um policial militar de 47 anos, que não quis ser identificado, paraplégico depois de um acidente e passou os últimos nove anos numa cadeira de rodas. Após se submeter ao tratamento, ele voltou a movimentar as pernas.


O policial não fazia nenhum movimento da cintura para baixo. Ele também teve melhora na musculatura que controla o fluxo de fezes e urina e não precisa mais de fraldas e outros equipamentos. A esperança de voltar a ter uma vida normal nunca foi tão grande.


“Antes eu tinha um tronco que estava vivo e pernas que não respondiam. Agora eu percebo que elas estão vivas, pertencem a mim e depende de mim para que elas acordem”, destaca.


Agora, o policial já consegue mover os joelhos para cima, uma façanha para quem tem a musculatura atrofiada pela falta de uso. Outra mostra impressionante da recuperação da força nas pernas está em um exercício, que ainda exige equilíbrio. Para a equipe de fisioterapia o mais surpreendente na recuperação do paciente é que ele está pedalando.


Para que o paciente fosse submetido a um transplante de células tronco, uma pesquisa foi feita durante cinco anos e, antes de ser usada em humanos, a técnica mostrou bons resultados em animais.


No tratamento, os médicos usam células tronco mesenquimais, que têm grande capacidade de se transformar em vários tipos de tecido. Elas são retiradas do osso do quadril do próprio paciente e injetadas diretamente no local onde a coluna foi atingida. A técnica pioneira foi desenvolvida por cientistas da Fundação Osvaldo Cruz e do Hospital São Rafael, onde fica um dos mais modernos centros de terapia celular do país. Os pesquisadores estão espantados com a evolução rápida do paciente.


"Basicamente em uma semana ele já começou a ter resultados clínicos, uma melhora na sensibilidade, uma melhora na postura sentada e este paciente vem evoluindo", observa Marcus Vinícius Mendonça, neurocirurgião.


Mas os médicos acham cedo para dizer se ele e as outras 19 pessoas com o mesmo problema que também irão receber células tronco vão voltar a andar normalmente Ricardo Ribeiro, coordenador do programa.


"Esse paciente pode ter ainda outras melhoras e os outros podem ter melhoras maiores, ou iguais ou piores. Então, a gente tem que esperar".


Por enquanto o policial é entusiasmado pelo primeiros resultado e faz planos. "Eu sempre gostei de praia, ir à praia, poder tomar um banho de mar sem que ninguém te carregue, né? poder ir a um estádio, que eu sempre gostei de futebol, poder jogar um futebol, ir a shopping, fazer o que eu sempre fazia", espera.




Source : http://g1.globo.com/bahia/noticia/2011/06/paraplegico-volta-se-movimentar-apos-tratamento-na-bahia.html




POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


frankxjr

  • Invité
Le muscle, c'est ce qu'il y a de plus facile à perdre et à reprendre, la difficulté est clairement ailleurs.

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1137
    • Voir le profil
qu'envisage t-on alors pour les atteintes peripheriques?
si le patient bresilien a recouvre la fonction vesicale ,il doit en etre de meme pour les fonctions sexuelles et intestinales puisque c'est les memes nerfs qui se rapportent a  ces 3 fonctions(S2;S3,S4).
le plus dur sera la remusculation car apres 9 ans d'immobilite ,la fonte musculaire doit etre importante.
merci,thierry pour ta reponse.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Farid,
Cet essai clinique est mené seulement sur des patients paraplégiques, donc avec une atteinte médullaire.
Ils ne précisent pas s'il a récupéré ses fonctions sexuelles. De toute façon, il faudra voir les résultats sur les 20 patients pour évaluer vraiment l'efficacité de cette thérapie.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1137
    • Voir le profil
pour moi,ce patient bresilien est quasiment gueri.le fait de retrouver le mouvement et la sensation de ses jambes est formidable ,de plus ,il a retouve la fonction vesicale .il reste qu'il ne marche pas encore,mais je suis assez optimiste pour lui.
des questions toutefois:a t-il recupere ses fonctions intestinales et sexuelles?
Cette therapie concerne visiblement les lesions centrales.qu'en est il des lesions peripheriques(syndrome du cone medullaire,syndrome de la queue de cheval)?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Georges,

Il n'y a pas UNE solution, mais PLUSIEURS solutions. Regarde la liste des essais cliniques sur les lésions chroniques en cours ou prévus à terme : il y en a 15 !!!
 :arrow: Essais cliniques sur les lésions chroniques



Par exemple, dans l'essai UCBMC + Lithium (ChinaSCINetwork) http://alarme.asso.fr/forum/index.php/topic,41.0.html
Le Pr. Wise Young utilise les cellules mononucléaires ombilicales comme un "pont" cellulaire combinées au chlorure de lithium qui a la propriété de faire produire des neurotrophines, lesquelles permettent aux axones de repousser à travers la cicatrice gliale (qui n'est pas fibrosique dans plus de 90% des cas, mais astrocytaire).
Voir : La "cicatrice gliale"



D'autres produits comme le Chondroitinase ABC ou la Decorin permettent décomposer le chondroitin-6-sulfate-protéoglycane qui est une substance sécrétée par les cellules gliales (astrocytes) et qui bloque la repousse axonale à travers la lésion.



D'autres techniques, comme le Neurogel ou d'autres bio-matériaux, impliquent une ablation de cette cicatrice. Et les axones (fibres nerveuses) repoussent dans ce milieu synthétique.



Bref, dans les 15 voies thérapeutiques pour les lésions chroniques actuellement listées (ça peut encore augmenter !), nous verrons quelles seront celles qui permettront les meilleures récupérations. Dans 6 à 8 ans, nous aurons probablement une ou deux thérapies qui auront terminé les 3 phases d'essais cliniques et qui seront disponibles sur le marché. Mais pas en France... dans un premier temps en tout cas !



Après, ce sera à chacun de voir s'il veut attendre, soit que cela arrive en France ou les dernières versions 1.0, 2.0... Ou s'il veut prendre un billet d'avion et investir ses économies dans une thérapeutique prouvée et autorisée par les autorités de santé à l'étranger !  :rolleyes:




POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


 

SMF spam blocked by CleanTalk