Auteur Sujet: Handicap et haute altitude  (Lu 3349 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne sebasse

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 372
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
Handicap et haute altitude
« le: 24 août 2005 à 14:13:56 »
bijour,

j'aimerai savoir si certains d'entre-vous ont l'expérience des séjours prolongés en haute altitude mis à part la moindre proportion en O2 ou si il existe des publications médicales sur le sujet car je me rend au Chili cet hiver et souhaite séjourner qqs jours (ou plus) dans l'Altiplano (3000 à 5000m d'altitude).

je pensais à la vessie notament car la pression est moins forte...
On est pas là pour enculer des mouches!

Hors ligne maxmax

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 1224
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Spina-Bifida
  • Niveau de lésion: L3
Handicap et haute altitude
« Réponse #1 le: 24 août 2005 à 15:16:22 »
j'ai trouvé ça par rapport à ancien post de Raph, ca concerne surtout les tétra, logique vu qu'ils ont plus souvent des difficultés respiratoires qu'un para.


Altitude :
(Voir l'étude faite en 1993, avec un sujet tétraplégique, par les professeurs Geyssant (Physiologie et Physiopathologie de l'Exercice et Handicap) et Minaire du CHU de St Etienne)
(Voir aussi le livre du Pr. Richalet : médecine de l'alpinisme)
Pour le tétra, les risques sont associes à la diminution de la capacité respiratoire et à la déficience des muscles thoraciques. L'altitude pourra donc générer une plus grande vulnérabilité aux problèmes respiratoires causés par l' hypoxie (oedèmes pulmonaires).
Les apnées du sommeil semblent également accrues  en phase de non acclimatation, surtout en dormant sur le dos. Pas d'incidence notable de la tétraplégie sur les maux de tête traditionnels, compagnons des états non aclimatés...
L'acclimatation va aller de pair avec une progressive diminution de la fluidité du sang. On sera alors doublement vigilant en terme de prévention d'escarres, la peau devenant plus sensible.
La prévention se fera, comme pour les valides, par des tests de comportement à l'altitude (médecine du sport, CHU St Etienne, Chamonix etc...) et par une bonne acclimatation préalable. Sur place, les montées seront progressives, en dent de scie, et sans trop d'efforts.
Attention aux incidences sur les sondages d'éventuelles prescriptions préventives (attention, pas d'automédication ! ...) type Diamox ou curatives type lasilix. Le Viagra a, semble t-il, donné d'aussi bons resultats que le Diamox, mais avec des effets secondaires assez differents. Des volontaires ?...;-)
Même si la médecine ne l'a pas à ce jour mis en évidence, beaucoup d'alpinistes pensent que le corps conserve une sorte de mémoire des passages antérieurs en haute altitude. Et qu'un organisme habitué à l'hypoxie se comportera positivement lorsqu'il sera à nouveau exposé à l'oxygène rare... A moins que ce ne soit juste une accoutumance à la souffrance ? Il existe de grandes variations de capacités entre les individus sans que l'on puissent vraiment en affirmer l'origine : il peut s'agir d'une activité sportive antérieure, comme l'on peut penser que le tétra est déjà habitué à faire face à des apnées du sommeil (obésité, dort sur le dos...) et donc une certaine hypoxie.
On peut aussi s'interroger sur une possible corrélation entre le bon comportement des tétraplégiques en situation hyperbare (plongée), en référence à leurs homologues valides (voir les tests du GERTP et l'étude du Dr. Wuyam au laboratoire d’explorations fonctionnelles respiratoires du CHU de Grenoble), et l'adaptation à l'altitude.


ensuite tu as le récit d'un paraplégique qui a fait le voyage en équateur :
http://ftt.free.fr/fr/quoi/Equateur_recit.htm
Webmaster - Administrateur

Hors ligne ledjeg

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 247
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Handicap et haute altitude
« Réponse #2 le: 24 août 2005 à 19:43:15 »
Salut sebasse,

Dans le style de tes voyages (je suis en train de commencer a songer a faire de tels voyages moi aussi) essaie de rentrer en contact avec cette asso, ils prévoient un voyage au chili et on dejà un passé de fauteuil/trek en altitude : http://freemouse.org/altiplano/?menu=main
Ils pourront répondre a tes intérrogations je pense.

Pour ma part j'envisage sérieusement des périples de cette ampleur, ca commence a mûrir grave dans ma tête, ca fait même pas un an que je suis para et j'ai encore pas mal de choses a apréhender mais je le sens de plus en plus en tant qu'ex sportif et un peu "aventurier"...

A+

Emeric

Hors ligne sylvia

  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 5220
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
Handicap et haute altitude
« Réponse #3 le: 24 août 2005 à 22:45:14 »
Et bien, messieurs, nous ferez vous le plaisir de nous faire un petit reportage de vos aventures ...pour notre forum ?
@+ Sylvia

:sm6: ADHERER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière :sm6:


 

SMF spam blocked by CleanTalk