Auteur Sujet: Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses  (Lu 14818 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
L'année 2011 sera vraiment celle du lancement de plusieurs essais cliniques !!!  :smiley: :smiley: :smiley:


Les recherches du Pr. Vaquero ont été réalisées chez les rats et les cochons avec des résultats fonctionnels remarquables. Cela fait probablement partie de l’une des recherches mondiales les plus prometteuses qui va passer en essai clinique pour les lésions chroniques !!!  :smiley:




Citer

Le neurochirurgien Jésus Vaquero de l’Hospital Puerta de Hierro va commencer cette année un essai clinique sur douze lésions médullaires avec des cellules souches extraites de leur moelle osseuse


14/03/2011


Après plus de dix années de recherche dans des modèles animaux, le professeur et neurochirurgien Jésus Vaquero va tester la capacité de régénération des cellules souches de la moelle osseuse chez des personnes paraplégiques. Le projet a débuté par le soutien financier de l’Apinme (Asociación Pro Investigación para la reparación medular) et du ministère de la Santé afin de permettre la construction d'un nouveau laboratoire. Les cellules souches stromales, un type de cellules dans l'os, seront isolées et traitées pour être utilisées dans les traitements.


- Les résultats encourageants de l'expérimentation animale ont permis de passer l’être humain. Qu'est-ce qui a été réalisé chez les animaux traités ?


"Nous avons d'abord vérifié si la greffe fonctionnait chez les rats, des petits animaux que nous pouvions manipuler avec aisance. Nous avons vu qu’après le traitement, les rats blessés médullaires, avaient retrouvé leur mobilité et de la sensation entre les troisième et quatrième mois. À l’intérieur du corps, les cellules souches se transforment en cellules nerveuses et la transplantation favorise la réparation naturelle. Le rat a une espérance de vie moyenne de deux ans, et nous craignions que ces 3-4 mois requis pour la récupération ne deviennent des années d'attente chez une personne. Nous avons donc commencé à expérimenter chez les porcs, de gros mammifères.


- Les résultats étaient similaires ?


"Oui, nous avons reproduit les résultats obtenus chez le rat. Deux mois après la transplantation, ces animaux qui avaient leur moelle épinière lésée ont commencé à regagner leurs fonctions. Ils ont gagné en sensibilité, ont retrouvé le contrôle intestinal et ont commencé à augmenter et à améliorer leur mobilité de façon très importante.


- Ils ont remarché ?


"Ils pouvaient remarcher avec des attelles dans les jambes parce qu'ils n'avaient pas une certaine coordination dans le mouvement. Dans l'eau, les animaux se déplaçaient facilement avec leurs quatre membres. Nous ne savons pas comment cela va fonctionner chez les humains, mais ce serait bien si une personne qui se déplace en fauteuil roulant pouvait remarcher avec un peu d'aide (des attelles ou des cannes). En outre, nous espérons que des meilleurs résultats seront obtenus avec la rééducation. Les kinésithérapeutes travaillaient avec les animaux traités, mais les animaux n'avaient pas la motivation que peut avoir une personne avec une lésion de la moelle épinière.


- Qui seront choisis pour participer à l'essai clinique ?


"Le processus de sélection de départ. Nous recrutons douze personnes avec des paraplégies dorsales et complètes. Nous n’osons pas commencer avec des patients qui ont encore le mouvement dans les mains, parce que nous ne voulons pas perdre cette capacité si quelque chose se passe mal. Une autre exigence est que la lésion soit chronique, vous devez attendre entre 6 mois et 3 ans après l'accident. La limite d'âge pour la participation est de 60 ans et nous commencerons avec des victimes d'accidents. Ne sont pas inclus dans cette première phase des personnes avec des paralysies congénitales ou des séquelles d'infections virales. Avant de recruter des volontaires pour l’essai, ils devront également passer un entretien psychologique pour être sûr qu’ils supporteront un échec possible.


- Comment sera la greffe?


"Nous allons utiliser des cellules souches extraites de la hanche du patient. Nous sélectionnerons les cellules stromales et les multiplierons en laboratoire. Il y aura une première greffe directement sur le site de la lésion. Nous ferons cette intervention dans le cadre d’une chirurgie. En dehors de la salle d'opération, après, nous leur injecterons davantage de cellules dans le liquide céphalo-rachidien, le liquide dans lequel baigne la moelle épinière. Le traitement sera complété par de la rééducation et une surveillance stricte pendant un an.


- Les Etats-Unis ont commencé un essai en utilisant des cellules embryonnaires. Est-il judicieux de recourir à ces cellules ?


"Nous avons commencé à travailler avec des cellules embryonnaires, mais nous avons abandonné par l'éthique et le risque de tumeurs qu’elles présentaient. Il faut attendre leurs résultats.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




El neurocirujano Jesús Vaquero del Hospital Puerta de Hierro empezará a tratar este año a doce lesionados medulares con células madre extraídas de su médula ósea


14/03/2011


Tras más de diez años de investigación en modelos animales, el catedrático y neurocirujano Jesús Vaquero probará la capacidad regenerativa de las células madre de la médula ósea en parapléjicos. Se trata de una investigación pionera que ha despertado las esperanzas de las personas que viven con una lesión medular. El proyecto arranca gracias a la inyección económica de Apinme (Asociación Pro Investigación para la reparación medular) y del Ministerio de Sanidad que permitirán la construcción de una nueva sala blanca de laboratorio. En ella se aislarán y manipularán las células madres estromales, un tipo celular muy especial de la médula que se utilizarán en los tratamientos.


—Los resultados en experimentación animal animan a dar el paso en pacientes. ¿Qué se ha conseguido en los animales tratados?


—Primero probamos si el trasplante funcionaba en ratas, animales pequeños que nos permitían manipularlos con facilidad. Vimos que tras el tratamiento, las ratas a las que habíamos lesionado la médula, recuperaban su movimiento y sensibilidad entre el tercer y cuarto mes. En el interior de su organismo las células madre se transformaban en células nerviosas y el trasplante favorecía al mismo tiempo la reparación natural. La rata tiene una esperanza media de vida de dos años por lo que nos preocupaba que esos 3-4 meses necesarios para su recuperación se convirtieran en años de espera en una persona. Así que empezamos a experimentar en cerdos, un mamífero de tamaño mayor.


—¿Los resultados fueron similares?


—Sí, reprodujimos los resultados obtenidos en ratas. A los dos meses del trasplante, esos animales a los que se les había seccionado la médula empezaban a recuperar las funciones perdidas. Ganaban en sensibilidad, recuperaban el control de los esfínteres y empezaban a levantarse y mejorar su movilidad de forma muy notable.


—¿Volvían a caminar?


—No salían corriendo, aunque podían caminar con unas férulas (prótesis) en sus patas porque les faltaba cierta coordinación en el movimiento. En el agua, los animales movían sin dificultad las cuatro extremidades. No sabemos cómo va a funcionar en humanos, pero sería fantástico que una persona que se desplaza en silla de ruedas pudiera caminar con una pequeña ayuda. Además, tenemos la esperanza de que se logren resultados mejores con una buena rehabilitación. Los fisioterapeutas trabajaban con los animales tratados, pero ellos no tienen la motivación que puede tener una persona con una lesión medular.


—¿A quién se elegirá para participar en el ensayo?


—El proceso de selección está empezando. Queremos reclutar a doce personas con lesiones totales en la región dorsal y paraplejia completa. No nos arriesgaremos con personas que aún conservan movimiento en las manos porque no queremos que pierdan esa capacidad si surge alguna complicación. Otro requisito es que la lesión sea crónica, deberá transcurrir entre 6 meses y 3 años después del accidente. El límite de edad para participar son los 60 años y empezaremos con víctimas de accidentes. No se incluirá en esta primera fase a personas con enfermedades congénitas ni por secuelas de infecciones víricas. Antes de enrolar a los voluntarios al ensayo también deberán pasar por un estudio psicológico para estar seguros de que soportarán un posible fracaso.


—¿Cómo se hará el trasplante?


—Utilizaremos células madre que se extraerán de la cadera de los pacientes. Seleccionaremos las células del estroma y las multiplicaremos en el laboratorio. Habrá un primer trasplante directamente a la zona de la lesión. Esta intervención debemos hacerla en el transcurso de una cirugía. Después fuera del quirófano inyectaremos más células en el líquido cefalorraquídeo, el líquido que baña la médula espinal. El tratamiento se completará con rehabilitación y un seguimiento estricto durante un año.


—En Estados Unidos hay un ensayo similar que utiliza células embrionarias ¿Tiene sentido recurrir a este tipo de células?


—Nosotros empezamos trabajando con células embrionarias pero las abandonamos por los problemas éticos y el riesgo de tumores que tenían. Habrá que esperar a sus resultados.




Source : http://www.abc.es/20110314/sociedad/abcm-animales-tratados-salian-corriendo-201103141629.html







Site de l'Hospital Universitario Puerta de Hierro (communauté de Madrid) : http://www.madrid.org/cs/Satellite?pagename=HospitalPuertaHierroMaja/Page/HPHM_home
« Modifié: 15 septembre 2017 à 12:57:41 par TDelrieu »


POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne maël

  • Habitué
  • **
  • Messages: 18
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5c6
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #1 le: 27 mars 2011 à 11:54:14 »
Cela ne te rappelle pas un peu C4Health Thierry ?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #2 le: 27 mars 2011 à 16:44:43 »
Maël,


Là, ce sont des cellules souches stromales de la M.O, tandis que C4H (XCell Center) utilise des cellules souches hématopoïétique de la M.O... De plus, cette équipe a procédé à une étude pré-clinique solide...


De toute façon, nous verrons les résultats sur l'être humain quand ils publieront les résultats de leur essai clinique !  :rolleyes:   
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne fti

  • an va y arriver
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 285
  • Sexe: Homme
  • ASSE
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #3 le: 08 mai 2011 à 16:52:44 »
Maël,


Là, ce sont des cellules souches stromales de la M.O, tandis que C4H (XCell Center) utilise des cellules souches hématopoïétique de la M.O... De plus, cette équipe a procédé à une étude pré-clinique solide...


De toute façon, nous verrons les résultats sur l'être humain quand ils publieront les résultats de leur essai clinique !  :rolleyes:

ces quoi les cellules stromales?
tant que tu vie et tant tu respire ça donne un ta de truque a dire

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #4 le: 09 mai 2011 à 11:51:29 »
Patrick,


Les cellules stromales constituent un tissu de soutien qui permet la multiplication des cellules souches hématopoïétiques (cellules sanguines) et leur différenciation. Elles sont aussi capables de se différencier en de nombreux types cellulaires !
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne fti

  • an va y arriver
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 285
  • Sexe: Homme
  • ASSE
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #5 le: 09 mai 2011 à 13:54:24 »
me je croyez que les cellules stromales étais des cellules mesenchymal?
tant que tu vie et tant tu respire ça donne un ta de truque a dire

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #6 le: 12 mai 2011 à 11:51:05 »

Oui, Patrick.


La moelle osseuse contient des cellules souches mésenchymateuses (également appelée cellules stromales de la moelle osseuse). Ces cellules souches sont multipotentes, c-à-dire qu'elles peuvent se différencier en une variété de types de cellules (osseuses, articulaires et adipeuses, mais aussi, comme le montrent des études récentes, en cellules endothéliales, cardiaques, hépatiques, rénales et pulmonaires). Les cellules souches mésenchymateuses (stromales) de la moelle osseuse peuvent également se différencier en cellules neuronales.

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne fti

  • an va y arriver
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 285
  • Sexe: Homme
  • ASSE
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #7 le: 15 mai 2011 à 11:56:54 »
merci Thierry
tant que tu vie et tant tu respire ça donne un ta de truque a dire

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #8 le: 06 juillet 2011 à 15:19:25 »
Mise à jour : Le début de cet essai clinique devrait être repoussé en octobre ou novembre, pour des raisons administratives.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne harbib

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 137
    • Voir le profil
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #9 le: 27 juillet 2012 à 23:15:16 »
mais que devient cette etude ?abondonnee?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #10 le: 30 juillet 2012 à 10:52:30 »
Non, mais il a été demandé davantage d'études animales, notamment sur le porc domestique (porc nain).
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne harbib

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 137
    • Voir le profil
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #11 le: 30 juillet 2012 à 23:28:52 »
merci thierry.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #12 le: 19 mars 2013 à 15:33:47 »

Un membre espagnol du forum américain CareCure a reçu un e-mail du vice-président d'APINME http://www.apinme.org :
 :smiley:


Citer

En effet, l'essai du Dr. Vaquero est autorisé par le directeur de l'Agence espagnole des médicaments depuis le 22 Février, pour lancer son essai clinique de phase I chez les patients présélectionnées. Les 10 premiers patients de la liste ont été contactés pour des tests, analyses, le consentement et la signature de documents, etc. Maintenant, Cela va suivre son cours fixé pour les protocoles d'essais cliniques. Je suppose que le document de la déclaration officielle de l'hôpital sera publié quand le moment sera jugé le plus approprié pour cela. J'attendais qu'ils le fassent, mais il semble qu'ils n'ont pas fait de communiqué. Alors, avant que vous me demandiez s'ils ont commencé, je n'ai pas pu résister.
Le 22 février 2013, cela a été plus tard que prévu et souhaité. L'équipe de recherche, comme les responsables de l'hôpital et de APINME ont fait tout ce qui était humainement possible pour commencer plus tôt, mais cela n'a pas pu l'être. Cependant, cet essai clinique commence avec toutes les garanties de sécurité.
C'est tout ce que je peux dire à ce jour, et je n'ai pas la permission d'en dire plus, je vous informerai sur la suite lorsque je serai autorisé, j'espère que vous comprendrez.


Salutations




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ESPAGNOL
===========================




Word from APINME vice president:
Efectivamente, el ensayo del doctor Vaquero tiene autorización de la Agencia Española del Medicamento oficial desde el 22 de Febrero, para dar comienzo a su ensayo clínico en Fase I.De los pacientes preevaluados durante todo este tiempo, ya han sido llamados los 10 primeros para la realización de las pruebas, análisis, etc y firma del documento de consentimiento para someterse al ensayo. Ahora todo seguirá su curso establecido, por los protocolos del Ensayo. Supongo que el hospital estará preparado el documento y llegado el momento que consideren más idóneo para hacer el comunicado oficial. Estaba esperando que esto sucediera, pero como parece que aún no lo comunican, y ante vuestra logica insistencia por saber si habían empezado, no he podido resistirme.
22 de Febreo de 2013, más tarde de lo previsto y deseado. Tanto el Equipo de investigación, como los responsables del hospital, como desde APINME hemos hecho todo lo humanamente posible para que empezara antes, pero no ha podido ser. Aunque seguro que empieza con todas las garantías de seguridad y seguro que merecerá la pena.
Es lo que puedo decir hasta ahora, y no tengo autorización a decir mucho más, en adelante informare hasta donde se me autorice, espero lo entendáis.


Un saludo
« Modifié: 19 mars 2013 à 15:39:36 par TDelrieu »
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #13 le: 29 juillet 2013 à 16:43:55 »
Ça y est, l'essai clinique de Phase 1 a commencé à Madrid en Espagne !  :smiley:


Actuellement, ils recrutent des patients (12) avec des lésions chroniques complètes ASIA A du niveau C6 à L1


:arrow: http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01909154?term=CME-LEM1&rank=1


À priori, il y a plusieurs patients opérés (récemment, quelques semaines seulement). Dès que nous aurons des informations sur les résultats fonctionnels, nous les posterons...



POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne harbib

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 137
    • Voir le profil
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #14 le: 31 juillet 2013 à 01:50:45 »
merci  Thierry

il faut dire que ca semble avancer cette année plus il y en a mais c est.

Hors ligne Elisabeth

  • Membre de l'association
  • Habitué
  • ******
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Proche d'une PMR
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #15 le: 31 juillet 2013 à 11:55:56 »
Bonjour Thierry,

J'aimerais savoir, étant donné qu'il est question de chirurgie dans cet essai clinique, si les chirurgiens enlèvent la cicatrice gliale.
Merci d'avance pour cette précision.

Hors ligne chris26

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 7135
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • http://alarme.asso.fr
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: T7, T8
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #16 le: 31 juillet 2013 à 19:06:28 »
Bonsoir
 
Content de voir que malgré la chose que l'on appel CRIse tous n'est pas au point mort  :smiley:
 
Merci Thierry pour cette mise à jour  :wink:  A ton tour gyzmo pour l'info sur le site  :tongue: 
 
Chris
« Modifié: 31 juillet 2013 à 19:11:53 par chris26 »

Hors ligne fti

  • an va y arriver
  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 285
  • Sexe: Homme
  • ASSE
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #17 le: 01 décembre 2014 à 17:14:08 »
VOILA LE EMAIL QUE J'AI RECUS

Thank you very much for your mail. Our clinical trials do not allow to include patients who are not beneficiaries of the Spanish Social Security. The study has been initiated and all patients already recruited
tant que tu vie et tant tu respire ça donne un ta de truque a dire

Hors ligne Arnaud

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 749
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Autre
  • Niveau de lésion: Flémard
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #18 le: 01 décembre 2014 à 17:18:36 »
Thierry va traduire.  :wink: :smiley:
Saint Gabriel - Apporte bonnes nouvelles.

En ligne DANIEL BERCHAT

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 694
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: rupture aortique
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #19 le: 01 décembre 2014 à 17:42:44 »
 
bonsoir , je vais essayer de le traduire ,
daniel 
« Modifié: 01 décembre 2014 à 18:11:36 par DANIEL BERCHAT »
faire mon pain au levain et cuit dans mon four a bois

En ligne DANIEL BERCHAT

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 694
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: rupture aortique
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #20 le: 01 décembre 2014 à 17:43:38 »
VOILA LE EMAIL QUE J'AI RECUS

Thank you very much for your mail. Our clinical trials do not allow to include patients who are not beneficiaries of the Spanish Social Security. The study has been initiated and all patients already recruited
bonsoir,
VOILA LE EMAIL QUE Je AI RECUS Merci beaucoup pour votre courrier. Nos essais cliniques ne permettent pas d'inclure les patients qui ne sont pas bénéficiaires de la sécurité sociale espagnole. L'étude a été lancée et tous les patients déjà recruté


faire mon pain au levain et cuit dans mon four a bois

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #21 le: 17 septembre 2015 à 11:39:08 »
Voici une mise à jour sur le site de la fondation espagnole APINME  :smiley:




Citer
Le neurochirurgien Dr. Vaquero franchit une autre étape


Posté le 25/02/2015


Il y a deux ans a été publié un article sur la recherche du neurochirurgien Dr. Vaquero sur les traitements pour les blessures de la moelle épinière. Maintenant, nous savons comment les essais sont aujourd'hui et nous avons parlé avec le médecin éminent.


À quel stade est l'essai ?


Le programme de recherche clinique de la thérapie cellulaire chez des patients souffrant de lésions de la moelle épinière a commencé à l'Hôpital universitaire Puerta de Hierro-Majadahonda en Mars 2013 et ont maintenant été traités 12 patients présentant une lésion complète de la moelle épinière et chroniquement établie, par le premier essai clinique de cette nature adoptée en Espagne par l'Agence espagnole des médicaments. Les résultats de ce premier essai seront annoncés plus tard cette année, lorsque tous les patients auront terminé le temps d'installation dans le protocole de l'étude. Un second essai clinique, Il s'adresse aux patients souffrant de lésions de la moelle épinière incomplète est actuellement en cours et les résultats seront rendu publique la fin de l'année prochaine.


Qu'est-ce que le travail ou technique ?


Il s'agit de l'application d'un médicament de thérapie cellulaire, fabriqué au service de neurochirurgie l'hôpital Puerta de Hierro, et dont le composant actif sont des cellules souches de la moelle osseuse du patient. Les cellules sont implantés dans la moelle épinière lésée des patients, par une intervention chirurgicale complexe et avec une technique adaptée aux caractéristiques des différentes lésions des patients.


Comment la recherche est-elle financée ?


Pour mettre en place ce programme, l'hôpital Puerta de Hierro a reçu il y a 3 ans une subvention de l'Association APINME. Les deux premières études chez les patients ont été menées par des subventions provenant d'organismes gouvernementaux, en particulier le Ministère de la Santé, et nous préparons déjà un troisième essai financé par l'Instituto de Salud Carlos III, par le Fonds de recherche en santé. Un programme de ce type, cependant, Il est extraordinairement coûteux, par les coûts élevés de maintien de la production Living Cell, le recrutement, les coûts de nettoyage, dispositifs de validation, etc, ce qui rend nécessaire de recourir à des subventions supplémentaires, qui pour l'instant est atteint grâce à diverses fondations, tel que la Fondation Rafael del Pino, Fondation Mapfre, Fondation SERM, etc. Sans aucun doute, le maintien de ce programme est difficile, dans l'état actuel de l'économie et à cause de ces difficultés techniques sont encore en cours de recherche clinique, et donc, ne sont pas couverts par des ressources de soins de santé de nos hôpitaux. Notre objectif immédiat, donc, est la consolidation de ces traitements, montrant une nette amélioration de la qualité de vie des patients, et peut être incorporé dès que possible à notre système de santé publique.


De l'autre côté, Ce programme de santé à fort impact social pour l'innovation et son application à des patients souffrant d'un handicap neurologique sévère est une retombée après une blessure de la moelle épinière acquise.


Il est basé sur plus de 20 années de recherche en Espagne, et a permis le développement de la première thérapie cellulaire humaine enregistrée dans notre pays par l'Agence espagnole des médicaments et produits de santé (Autorité compétente), indiquant "thérapeutique pour les lésions traumatiques de la moelle épinière".


La recherche coûte très cher et pour essayer d'atteindre les revenus nécessaires pour les essais, l'association APINME a été créé et leur site est www.apinme.org


Vous pouvez dire que vous pouvez être optimiste et plein d'espoir.




Source : http://apinme.org/fr/el-neurocirujano-doctor-vaquero-da-un-paso-mas/


POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne gilles

  • Modérateurs
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3481
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #22 le: 17 septembre 2015 à 17:34:55 »
rien sur les améliorations des patients :huh:
tous parles d'améliorations sensibles mais mêmes si elles sont infimes elles nous intéresse. :smiley:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #23 le: 18 janvier 2016 à 15:12:35 »

ÉTAT ACTUEL DES ESSAIS CLINIQUES DE LA THÉRAPIE CELLULAIRE POUR LES PATIENTS ATTEINTS de lésions médullaires


1) En Mars 2013 a commencé la première thérapie cellulaire avec des essais cliniques approuvés par l'Agence espagnole des médicaments pour traiter les patients souffrant de lésions de la moelle épinière. ClinicalTrials.gov : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT01909154?term=CME-LEM1&rank=1

2) En Juin 2014, autorisation légale pour commencer la deuxième phase de l'essai clinique. ClinicalTrials.gov : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02165904

3) L'essai clinique a été réalisée à l'hôpital Puerta de Hierro-Majadahonda. Il est géré par l'équipe du docteur Jésus Vaquéro et du Dr Mercedes Zurita. Il s'agit du premier essai clinique en Espagne, chez les patients atteints de lésions complète de la moelle épinière et chronique. Maintenant sa phase I est terminée et la phase II commence.


Pendant les quatre premières années de l'application de ces nouvelles thérapies chez les patients atteints de graves lésions neurologiques à la suite d'accidents de la circulation, il y a eu trois essais cliniques dans lesquels des dizaines de patients atteints de paraplégie de la moelle épinière sont soignés gratuitement dans le système de santé publique espagnol avec des techniques innovantes de thérapie cellulaire.


En ce moment, il est prévu de commencer un deuxième essai clinique avec la thérapie cellulaire chez les patients souffrant de lésions incomplètes de la moelle épinière, en cours d'évaluation par l'Agence espagnole des médicaments (AEMPS), en Janvier 2016.



 :smiley:
« Modifié: 18 janvier 2016 à 15:14:34 par TDelrieu »
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Pr. Vaquero (Madrid - Espagne) : cellules souches mésenchymateuses
« Réponse #24 le: 15 juin 2016 à 11:31:16 »
Citer
Une approche de la thérapie cellulaire personnalisée dans la paraplégie complète chronique: l'essai clinique de la phase I / II de Puerta de Hierro


Extrait


Objectifs
La transplantation cellulaire chez les patients atteints de lésion de la moelle épinière (LME) est dans ses premiers stades, mais il existe actuellement une confusion quant aux résultats en raison de la disparité des techniques utilisées, de la voie d'administration et des critères de sélection des patients.


Méthodes
Nous avons mené un essai clinique impliquant 12 patients atteints de paraplégie complète et chronique (temps moyen de chronicité, 13,8 ans). Les caractéristiques de la LME dans l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ont été évaluées pour une administration locale personnalisée de cellules stromales mésenchymateuses (MSC) autologues expansées autologues supportées dans un plasma autologue, le nombre de MSC allant de 100 × 106 à 230 × 106. 30 × 106. Des MSC supplémentaires ont été administrés 3 mois plus tard par ponction lombaire dans l'espace sous-arachnoïdien. Les résultats ont été évalués à 3, 6, 9 et 12 mois après la chirurgie par des études cliniques, urodynamiques, neurophysiologiques et neuroimatales.


Résultats
La transplantation cellulaire est une procédure sûre. Tous les patients ont connu une amélioration, principalement dans la sensibilité et le contrôle du sphincter. Une activité motrice infra-lésionelle, selon les études cliniques et neurophysiologiques, a été obtenue chez plus de 50% des patients. Des diminutions des spasmes et de la spasticité, et une amélioration de la fonction sexuelle étaient également des résultats communs. L'amélioration clinique semble dépendante de la dose mais n'a pas été influencée par la chronicité de la LME.


Conclusion
La thérapie cellulaire personnalisée avec des cellules MSC est sûre et conduit à des améliorations claires dans les aspects cliniques et la qualité de vie pour les patients atteints de paraplégie complète et chronique.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




An approach to personalized cell therapy in chronic complete paraplegia: The Puerta de Hierro phase I/II clinical trial


Jesús Vaquero'Correspondence information about the author Jesús VaqueroEmail the author Jesús Vaquero, Mercedes Zurita, Miguel A. Rico, Celia Bonilla, Concepcion Aguayo, Jesús Montilla, Salvador Bustamante, Joaquin Carballido, Esperanza Marin, Francisco Martinez, Avelino Parajon, Cecilia Fernandez, Laura De Reina for the Neurological Cell Therapy Group†


Abstract


Background aims
Cell transplantation in patients suffering spinal cord injury (SCI) is in its initial stages, but currently there is confusion about the results because of the disparity in the techniques used, the route of administration, and the criteria for selecting patients.


Methods
We conducted a clinical trial involving 12 patients with complete and chronic paraplegia (average time of chronicity, 13.86 years; SD, 9.36). The characteristics of SCI in magnetic resonance imaging (MRI) were evaluated for a personalized local administration of expanded autologous bone marrow mesenchymal stromal cells (MSCs) supported in autologous plasma, with the number of MSCs ranging from 100 × 106 to 230 × 106. An additional 30 × 106 MSCs were administered 3 months later by lumbar puncture into the subarachnoid space. Outcomes were evaluated at 3, 6, 9 and 12 months after surgery through clinical, urodynamic, neurophysiological and neuroimaging studies.


Results
Cell transplantation is a safe procedure. All patients experienced improvement, primarily in sensitivity and sphincter control. Infralesional motor activity, according to clinical and neurophysiological studies, was obtained by more than 50% of the patients. Decreases in spasms and spasticity, and improved sexual function were also common findings. Clinical improvement seems to be dose-dependent but was not influenced by the chronicity of the SCI.


Conclusion
Personalized cell therapy with MSCs is safe and leads to clear improvements in clinical aspects and quality of life for patients with complete and chronically established paraplegia.




Source : http://www.celltherapyjournal.org/article/S1465-3249%2816%2930377-2/fulltext
« Modifié: 15 septembre 2017 à 12:56:48 par TDelrieu »
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.