Auteur Sujet: Étude OMA publiée dans le journal "Neurorehabilitation and neural repair"  (Lu 7699 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne kemi

  • Accoutumé du forum
  • *****
  • Messages: 43
    • Voir le profil
salut catoum pour les infos que tu demandes je peut de répondre de ce que je sais car j'ai fais cette greffe au mois d'aout pour les para les conditions sont que le traumatisme sois de plus de 1 ans  un asia a est lésion qui ne dépasse pas 4 cm pour les tétra la lésion de doit pas être supérieur a 3 cm car le cordon modulaire est plus gros au nivaux cervicale (normal plus de nerf) pour les risques de régression il sont minimes mais le risque 0 n'excite pas.voila ce que je peut dire pour la candidature.pour moi je sais pas de quelle phase font partie c'est patient phase I ou phase II moi je fait partie de la phase II  j'espère avoir encore plus de résultat.Et qui c'est on n'ai pas a l'abri d'une réussite (on ferra)   
     

catmou

  • Invité
Bonjour,
c'est la première fois que j'interviens sur ce forum
Avez- vous des informations sur les récupérations post greffes en fonction du niveau, y-a-t-il une différence d'évolution significative entre les paras et les tétras?
Toute lésion peut-elle être greffée?; je veux dire si il y a eu des petites récupérations, peut-on être candidat à de telles greffes sans risques évidents de régression?

Hors ligne arididi

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 93
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
bonne analyse des chiffres. Mais c'est quand meme la premiere fois qu'il y a des resultats positifs "homologues"!!!!non?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
wapdir,

Le score ASIA a été amélioré chez 11 des 20 patients. Ca veut dire que pour 9 patients, cacahouète ! Et même pour 1 ça s'est aggravé (B --> A) !!!

Et sur les 11 patients améliorés, 6 (A --> C), 3 (B --> C), et 2 (A --> B). Ce n'est donc pas encore la thérapie "miracle" même si c'est une réelle avancée...
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


wapdir

  • Invité
En lisant ce post ,j'ai l'impression que c'est une revolution qu'un para passe de A  a C ,mais les reactions ne sont pas nombreuse ,
est ce un signe qu'il faut comprendre pour ne pas trop se rejouire ?

Hors ligne arididi

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 93
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
 :662: :cheesy:

Hors ligne grazyna

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 208
  • Sexe: Homme
  • para complet d8/d9 accident de moto 2006
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D8,D9
Humm ! je passerais bien de ASIA A à C moi !

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3960
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Étude OMA publiée dans le journal "Neurorehabilitation and neural repair"
« Réponse #1 le: 20 octobre 2009 à 10:41:45 »
Citer
Neurorehabil Neural Repair. 30 septembre 2009.

Autogreffes de muqueuse olfactive et rééducation pour les lésions traumatiques chroniques de la moelle épinière.

Lima C, Escada P, J Pratas-Essentiel, Branco C, Arcangeli CA, Lazzeri G, Maia CA, Capucho C, Hasse-Ferreira A, Peduzzi JD.

CONTEXTE : Les avancées de la science fondamentale dans les lésions de la moelle épinière mènent à des approches cliniques originales. Les auteurs rapportent une étude préliminaire non contrôlée sur la sûreté et les résultats de l'implantation d’autogreffes de muqueuse olfactive (OMA) dans 20 patients avec des lésions médullaires chroniques sensorimotrices complètes ou motrices complètes.

MÉTHODES : Sept sujets paraplégiques et 13 tétraplégiques (17 hommes et 3 femmes ; 19 à 37 ans) qui avaient une lésion médullaire traumatique pendant 18 à 189 mois précédemment (moyenne = 49 mois) ont été recrutés. La rééducation préopératoire qui s’est concentrée sur les membres inférieurs en utilisant l’entraînement à la marche au sol ou en poids-soutenu avec tapis roulant a été faite de 25 à 39 heures par semaine pendant 4 mois en moyenne. Aucun changement des scores moteurs ASIA pour les membres inférieures. Une autogreffe d’OMA a été transplantée dans des lésions de 1,3 à 4 cm aux niveaux neurologiques C4 à T12 après l’ablation partielle de la cicatrice. La kinésithérapie a été continuée post-opératoirement. Les évaluations pré-opératoires et post-opératoires ont inclus les scores ASIA, électromyographie (EMG), les contractions volontaires, potentiels somatosensoriel (SSEP), études urodynamiques avec EMG du sphincter, IRM de la moelle épinière, évaluations d’oto-rhino-laryngologie et de psychologie. La Functional Independence Measure (FIM) et le Walking Index for Spinal Cord Injury (WISCI)  ont été obtenus sur 13 patients.

RÉSULTATS : Tous les patients ont survécus et ont récupéré l’olfaction. Un patient a été réhospitalisé pour une méningite aseptique. Des effets secondaires mineurs se sont produits chez 4 autres. La durée moyenne du suivi était de 27,7 mois (de 12 à 45 mois). Selon les images IRM, l'emplacement de la lésion a été remplie chez tous les patients sans surcroissance néo-plastique ou de syringomyélie. Le score ASIA a été amélioré chez 11 des 20 patients, 6 (A --> C), 3 (B --> C), et 2 (A --> B), et diminué chez 1 (B --> A). Les améliorations ont concerné de nouvelles réponses volontaires musculaires EMG (15 patients) et du SSEP (4 patients). Les scores se sont améliorés dans la FIM et le WISCI (13/13 examinés), et les réponses urodynamiques se sont améliorées chez 5 patients.

CONCLUSION : L’autogreffe d’OMA est faisable, relativement sûre, et probablement bénéfique pour les personnes avec des lésions chronique de la moelle épinière quand elle est combinée avec une rééducation post-opératoire. De futurs essais cliniques contrôlés devaient inclure une rééducation prolongée et intensive des bras comme contrôle.


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


Neurorehabil Neural Repair. 2009 Sep 30.

Olfactory Mucosal Autografts and Rehabilitation for Chronic Traumatic Spinal Cord Injury.

Lima C, Escada P, Pratas-Vital J, Branco C, Arcangeli CA, Lazzeri G, Maia CA, Capucho C, Hasse-Ferreira A, Peduzzi JD.

BACKGROUND: /objective. Basic science advances in spinal cord injury (SCI) are leading to novel clinical approaches.The authors report a prospective, uncontrolled pilot study of the safety and outcomes of implanting olfactory mucosal autografts (OMA) in 20 patients with chronic,sensorimotor complete or motor complete SCI.

METHODS: .Seven paraplegic and 13 tetraplegic subjects (17 men and 3 women; 19-37 years old) who sustained a traumatic SCI 18 to 189 months previously (mean = 49 months) were enrolled. Preoperative rehabilitation that emphasized lower extremity stepping using either overground walking training or a robotic weight-supported treadmill training was provided for 25 to 39 hours per week for a median of 4 months at 3 sites. No change in ASIA Impairment Scale (AIS) motor scores for the lower extremities or AIS grades of completeness was found. OMAs were transplanted into 1.3-to 4-cm lesions at C4-T12 neurological levels after partial scar removal.Therapy was continued postoperatively.Preoperative and postoperative assessments includedAIS scores and classification, electromyography (EMG) of attempted voluntary contractions, somatosensory evoked potentials (SSEP),urodynamic studies with sphincter EMG, spinal cord magnetic resonance imaging (MRI), and otolaryngology and psychology evaluations.The Functional Independence Measure (FIM) and Walking Index for Spinal Cord Injury (WISCI) were obtained in 13 patients.

RESULTS: . All patients survived and recovered olfaction.One patient was rehospitalized for aseptic meningitis.Minor adverse events occurred in 4 others.The mean duration of follow-up was 27.7 months (range = 12-45 months). By MRI, the lesion site was filled in all patients with no neoplastic overgrowth or syringomyelia.AIS grades improved in 11 of 20 patients, 6 (A --> C),3 (B --> C),and 2 (A --> B), and declined in 1 (B --> A). Improvements included new voluntary EMG responses (15 patients) and SSEPs (4 patients). Scores improved in the FIM and WISCI (13/13 tested), and urodynamic responses improved in 5 patients.

CONCLUSION: . OMA is feasible, relatively safe, and possibly beneficial in people with chronic SCI when combined with postoperative rehabilitation. Future controlled trials may need to include a lengthy and intensive rehabilitation arm as a control.


Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19794133


POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


 

SMF spam blocked by CleanTalk