Auteur Sujet: Essai clinique du ChinaSCInet - UCBMC + Lithium  (Lu 91362 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Réseau d'essais cliniques en Chine - ChinaSCINetwork
« Réponse #10 le: 26 avril 2006 à 15:09:00 »
Pr. Wise Young cherche des fonds pour son réseau clinique en Chine. Date des 1er essais cliniques : juin 2006 ! :smiley:



Citer
Mardi, 18 avril 2006
Remèdes pour la Moelle épinière en Chine

La Chine pourrait fournir un nouveau réseau pour évaluer sans risque des thérapies pour des patients paralysés.

Par Emily Singer


Pr. Wise Young

Un nombre croissant de patients se dirige vers la Chine pour des thérapies expérimentales, comme des greffes de cellules pour traiter des lésions de la moelle épinière et d'autres maladies. Mais les scientifiques dans le champ critiquent sévèrement la tendance, disant que ces thérapies sont coûteuses, non prouvées et potentiellement risquées (voir http://alarme.asso.fr/forum/index.php/topic,27.0.html ).

Maintenant Wise Young, un expert reconnu internationalement dans le domaine des lésions de la moelle épinière, aspire à examiner certains des problèmes associés avec des essais humains impliquant des thérapies expérimentales. Il mène un nouveau projet pour conduire des essais cliniques rigoureux en Chine et a fondé un réseau d'hôpitaux chinois pour évaluer de nouveaux traitements pour la lésion de la moelle épinière.

Young, neuroscientifique et directeur du "Rutgers University's W.M. Keck Center for Collaborative Neuroscience" à Piscataway, New Jersey, dit que la disponibilité de l'énorme population chinoise accélérera résolument le processus d'essai clinique, permettant à de nouvelles thérapies d'être évaluées plus rapidement et à bon marché. Il espère que le réseau fournira en fin de compte un site de mise à l'essai clinique pour des grandes sociétés pharmaceutiques avec des nouveaux traitements pour la lésion de la moelle épinière.

Le nombre de nouvelles thérapies potentielles pour la lésion de la moelle épinière a fleuri ces dernières années - des douzaines de traitements ont montré régénérer la moelle épinière dans des modèles animaux. Mais évaluer sans risque ces thérapies est un défi. D'une part, la lésion de la moelle épinière est un problème complexe ; les patients conservent souvent une capacité motrice ou sensorielle partielle et peuvent récupérer spontanément quelque mobilité après la lésion.

"Quelque chose comme la tension artérielle est facile à évaluer dans un essai clinique - une pilule peut soit la faire baisser ou bien ne la fait pas", dit John Ditunno, expert de la lésion médullaire à la “Thomas Jefferson University“ à Philadelphie. "Mais le défi dans la lésion de la moelle épinière est que vous examinez la capacité d'une personne à fonctionner dans la vie réelle. C'est très compliqué."

Le test clinique exige aussi beaucoup de patients. Avec seulement env. 10 000 lésions de la moelle épinière aux Etats-Unis chaque année, recruter pour une étude est péniblement lentement. Les essais de traitements pour la lésion de la moelle épinière aux Etats-Unis ont été retardés pendant des années dues à la lenteur de l'inscription. En conséquence, des patients contrariés, et encouragés par des histoires de succès de thérapies expérimentales non approuvées aux Etats-Unis, ont commencé à voyager à l'étranger pour avoir accès à ces traitements.

Un des praticiens le plus connus à exécuter de tels traitements est Hongyun Huang, un neurochirurgien chinois controversé qui a transplanté dans environ 600 patients des cellules dont il dit être des cellules olfactives engainantes, un type de cellules qui peuvent aider à régénérer les neurones.

Beaucoup d'experts soutiennent que ces thérapies, qui peuvent coûter des dizaines de milliers de dollars, n'ont pas été évaluées correctement. "Il n'y a aucun controle, aucun protocole bien défini pour le suivi post-chirurgical", dit James Guest, neurochirurgien et chercheur sur la moelle épinière avec le “Miami Project to Cure Paralysis“. Guest a visité l'hôpital d'Huang et le mois dernier a co-écrit une critique du traitement dans un journal scientifique. "Il y a relativement peu de données sur ce que sont ces implants, quelles sont les complications, ou quels sont les résultats", dit-il.

Selon Young, qui a formé Huang quand il était étudiant post-doctoral à l'Université Rutgers, à la fin des années 1990, ce manque de suivi est symptomatique de la culture médicale en Chine. "Une Partie du problème en Chine est qu’il n'y a aucun système de suivi des patients," dit Young. "Quand un patient quitte l'hôpital, [l'hôpital] n'a pas les ressources pour faire revenir le patient."

Young cherche à changer cette pratique avec son réseau d'essais cliniques, qui a maintenant 17 centres participants en Chine continentale et à Hong-Kong et projette de commencer son premier essai clinique en juin.

Le réseau a mis en place des sessions de formation pour les docteurs chinois impliqués dans les essais, auxquels les experts américains ont appris des procédures standardisées pour l'évaluation des lésions de la moelle épinière. "La mesure des résultats est toujours la chose la plus importante", dit Johan Karlberg, directeur du Centre d'essais cliniques à l'Université de Hong-Kong, qui a une vaste expérience dans la conduite des essais cliniques et qui supervisera les projets du réseau.

En septembre, les chercheurs projettent de commencer un essai contrôlé (avec placebo) du lithium qui a montré augmenter la croissance et la survie cellulaire dans des modèles animaux. L’étape suivante, s'ils obtiennent l’autorisation administrative, sera un essai avec des cellules souches issues du sang de cordon ombilical transplantées dans 300 patients avec lésion chronique de la moelle épinière. Young dit que le but est d'enregistrer les essais à la fois en Chine et aux Etats-Unis.

"Avec ce premier essai, nous voulons établir la preuve du concept que nous pouvons faire passer une thérapie de la phase préclinique à la dernière étape de l’essai clinique en deux années – ce qui est très rapide - et le faire meilleur marché, plus rapidement et mieux que les autres", dit Young. "Mon espoir est qu'une fois que nous aurons établi ce concept, une company avec une thérapie prometteuse entrera dans le réseau et obtiendra une réponse en deux ans... pour 20 millions $ ou moins." (Young estime que le réseau peut faire des essais cliniques pour env. 20 000 $ par patient pour la chirurgie et l'hospitalisation, comparé avec env. 100 000 $ pour un essai semblable en Amérique.)

"Ce réseau a plus de capacité qu'un autre réseau dans le monde", dit Young. "Nous pourrions évaluer 6 000 patients par an si nous voulions." Cependant, la capacité dépendra aussi du financement, dit-il. Le réseau compte jusqu'ici en grande partie sur la collecte de fonds et doit encore trouver une somme d'argent significative pour payer pour son premier cycle d’essais.

"Il y a probablement personne de mieux qualifié [que Young] pour penser à faire cela", dit Guest. Mais il peut être difficile d'avoir des centres participants différents, lesquels ont des niveaux d'expertises très différents, pour les faire fonctionner au même niveau, dit-il. "Ce sera une alliance entre des centres bien financés et d'autres centres sous financés, donc que cela fonctionne reste à voir", dit Guest.

De plus, le réseau pourrait ne pas être capable d'inscrire autant de patients que prévus, dit John Steeves, expert de la lésion médullaire à la “University of British Columbia“. "Les gens pensent qu'un réseau d'essai clinique en Chine aurait une capacité énorme étant donnée la population en Chine", dit-il. "Cependant, la capacité du système médical en Chine ne correspond pas nécessairement à la population, donc la capacité d'un essai clinique pour attirer le nombre approprié de candidats peut être limitée par le système médical en place."

Le réseau de Young fait partie d’un plus large changement en Chine, qui pendant ces dernières années a recueilli l'attention de l'industrie pharmaceutique. "La culture d'essais cliniques change rapidement", dit Karlberg de l'Université de Hong-Kong. "La Chine se dirige vite dans le développement mondial de médicaments et les pharmaceutiques regardent le marché en croissance en Chine."

Ce nouvel intérêt pourrait créer ses propres obstacles. Le système de règlementation des médicaments en Chine s'est développé en réponse à l'attente internationale - le pays a maintenant des règlements stricts pour diriger des essais cliniques et un processus d’autorisation qui est plus long qu'aux Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, des patients réclament déjà à cor et à cri de participer aux essais chinois. Young modère un site Web http://carecure.org pour des patients avec lésion de la moelle épinière et leurs familles, et dit que la question "numéro un" a été récemment de comment participer à ces essais. (Le site Web a aussi une section où les gens qui sont partis à l'étranger pour des traitements expérimentaux font la chronique de leurs expériences et bonnes et mauvaises).

Young dit que des patients américains auront droit aux essais. Cependant, ils devront voyager en Chine pour la chirurgie et être disponibles pour des examens complémentaires à six semaines, six mois et une année après le traitement. Ils n’auront pas à payer pour la procédure, mais ils devront payer pour tous les soins au-delà de ceux donnés aux patients chinois, dit Young. Comme il explique, les soins à l'hôpital en Chine sont différents de ceux prodigués aux Etats-Unis, car ce sont souvent plutôt les familles chinoises que les infirmières qui s’occupent des patients dans les chambres.

Et en ce qui concerne les patients désirant savoir si le traitement controversé de Hongyun Huang fonctionne vraiment ? Young dit que le réseau n'a pas encore prévu d'évaluer la thérapie de greffe cellulaire employée par son ancien étudiant.


===========================
 :arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


Tuesday, April 18, 2006
Spinal Cord Cures in China

China could provide a new network to safely test therapies for paralyzed patients.

By Emily Singer

A growing number of patients are heading to China for experimental therapies, such as cell transplants to treat spinal cord injuries and other diseases. But scientists in the field harshly criticize the trend, saying these therapies are costly, unproven, and potentially unsafe (see "The Problematical Dr. Huang Hongyun," January 2005).

Now Wise Young, an internationally recognized expert in spinal cord injury, aims to address some of the problems associated with humans tests involving experimental therapies. He is spearheading a new project to conduct rigorous clinical trials in China and has set up a network of Chinese hospitals to test new treatments for spinal cord injury.

Young, a neuroscientist and director of Rutgers University's W.M. Keck Center for Collaborative Neuroscience in Piscataway, NJ, says the availability of the enormous Chinese population will drastically speed up the clinical trial process, allowing new therapies to be tested more quickly and cheaply. He hopes the network will ultimately provide a go-to testing site for large pharmaceutical companies with new spinal cord injury treatments.

The number of potential new therapies for spinal cord injury has blossomed in the last few years -- dozens of treatments have been shown to regenerate the spinal cord in animal models. But safely testing those therapies is a challenge. For one thing, spinal cord injury is a complex problem; patients often retain partial motor or sensory ability and may spontaneously recover some mobility after the injury.

"Something like blood pressure is easy to assess in a clinical trial -- a pill either brings it down or it doesn't," says John Ditunno, a spinal cord injury expert at Thomas Jefferson University in Philadelphia. "But the challenge in spinal cord injury is that you're looking at a person's ability to function in real life. That's very complicated."

Clinical testing also requires many patients. With only about 10,000 spinal cord injuries in the United States each year, recruiting for a study is painfully slow. Trials for spinal cord injury treatments in the United States have been held up for years due to slow enrollment. As a result, frustrated patients, buoyed by success stories of experimental therapies not approved in the United States, have begun to travel overseas to gain access to these treatments.

One of best-known practitioners performing such treatments is Hongyun Huang, a controversial Chinese neurosurgeon who has transplanted in about 600 patients what he says are olfactory ensheathing cells, a type of cell that can help regenerate neurons.

Many experts argue that these therapies, which can cost tens of thousands of dollars, have not been adequately tested. "There are no controls, no well-defined protocol for post-procedure follow-up," says James Guest, a neurosurgeon and spinal cord researcher with The Miami Project to Cure Paralysis. Guest previously visited Huang's hospital and last month co-authored a critique of the treatment for a scientific journal. "There is relatively little data on what the implants are, what the complications are, or what the outcomes are," he says.

According to Young, who trained Huang when he was a post-doctoral student at Rutgers University, beginning in the late 1990s, this lack of follow-up is symptomatic of the medical culture in China. "Part of the problem in China is there is no system for follow-up," says Young. "When a patient leaves the hospital, [the hospital] doesn't have the resources to get the patient to come back."

Young aims to change this practice with his clinical trial network, which now has 17 participating centers in the Chinese mainland and Hong Kong, and plans to begin its first clinical trial in June.

The network has sponsored training sessions for the Chinese doctors involved in the trials, in which U.S. experts taught standardized procedures for assessment of spinal cord injury. "Outcome measure is always the most important thing," says Johan Karlberg, director of the Clinical Trials Centre at the University of Hong Kong, which has extensive experience conducting clinical trials and will oversee the network's projects.

In September researchers plan to start a placebo-controlled trial of lithium, which has been shown to boost cell growth and survival in animal models. The next step, if they get permission, will be a trial of stem cells derived from umbilical cord blood transplanted into 300 patients with chronic spinal cord injury. Young says the goal is to register the trials in both China and the United States.

"With this first trial, we want to establish proof of concept that we can take a therapy from the preclinical phase to [late-stage clinical trials] in two years -- which is very fast -- and do it cheaper, faster, and better than anyone else," says Young. "My hope is that once we establish this concept, a company with a promising therapy can come in and get a definitive answer in two years...for $20 million or less." (Young estimates that the network can run trials for about $20,000 per patient for surgery and hospitalization, compared with around $100,000 for a similar U.S. trial.)

"This network has more capacity than any other network in the world," says Young. "We could test 6,000 patients a year if we wanted to." However, capacity will also depend on funding, he says. The network so far relies largely on fundraising and still must raise a significant amount of money to pay for its first round of trials.

"There is probably no one better qualified than [Young] is to think about doing this," says Guest. But it may be difficult to get the different participating centers, which have very different levels of expertise, to operate at the same level, he says. "This will be an alliance between some strong, well-funded centers and other centers who are struggling and under funded, so whether it will work remains to be seen," Guest says.

In addition, the network may not be able to enroll as many patients as predicted, says John Steeves, a spinal cord injury expert at the University of British Columbia. "People think a clinical trial network in China would have tremendous capacity given the population of China," he says. "However, the capacity of the health care system in China does not necessarily match the population, so the ability of a trial to attract appropriate numbers of candidates is limited by the health care system in place."

Young's network is part of broader shift in China, which over the last few years has garnered attention from the pharmaceutical industry. "The clinical trial culture is rapidly changing," says Karlberg of the University of Hong Kong. "China is moving fast into global drug development, and pharma is looking at the growing market in China."

This new interest could bring its own hurdles. The Chinese drug regulation system has evolved in response to the international attention -- the country now has strict regulations governing clinical trials and a permission process that's lengthier than in the United States.

Back in the United States, patients are already clamoring to participate in the Chinese trials. Young moderates a website for spinal cord injury patients and their families, and says the number-one question lately has been about how to participate in these trials. (The website also has a section where people who've gone overseas for experimental treatments chronicle their experiences, both good and bad.)

Young says that U.S. patients will be eligible for the trials. However, they will need to travel to China for the surgery and be available for follow-up exams at six weeks, six months, and a year after the treatment. While they will not have to pay for the procedure, they would need to pay for any care beyond that given to Chinese patients, says Young. As he explains, hospital care is different in China than in the United States, with Chinese families rather than nurses often caring for patients in the wards.

And what about patients eager to find out if Hongyun Huang's controversial treatment really works? Young says the network does not yet have plans to test the cell transplant therapy used by his former student.

Home page image courtesy of Rutgers University. Wise Young, a spinal cord injury expert at the university.


Source :
http://www.technologyreview.com/read_article.aspx?ch=biotech&sc=&id=16708&pg=1

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Réseau d'essais cliniques en Chine - ChinaSCINetwork
« Réponse #9 le: 23 février 2006 à 13:48:20 »
Réponse du Pr Wise Young à un membre du forum "CareCure" qui souhaitait participer à un essai clinique du ChinaSCINetwork :


Citer
19-02-2006    
Wise Young
Administrateur du forum "CareCure"

Je suis désolé, je n'étais pas sur Internet pendant trois jours pendant que j'étais en Chine pour une réunion avec les chercheurs du ChinaSCINet. En général, les centres participants recrutent d’ores et déjà des patients dans leurs régions pour l'observation. Actuellement, nous rassemblons 300 patients aigus et 300 chroniques et nous les observons pendant 6 mois avant de les randomiser dans un essai de 3 mois avec du lithium contre un placebo. Après cela, nous transplanterons des patients avec des cellules souches du sang de cordon ombilical en randomisant ces patients avec du lithium ou sans lithium.

Certains des centres achèvent toujours leur préparatifs pour les essais. Si les gens vivent près d'un des centres, ils peuvent rejoindre l’essai, mais ils doivent rester dans le secteur pour être disponibles pour des études complémentaires. A présent, nous évaluons des patients qui ont entre 18-60 ans. Les détails de l’essai n'ont pas tous été décidés. Aussitôt qu'ils le seront, nous posterons ces détails dans clinicaltrial.gov, ainsi que dans le site Web http://web.hku.hk/~hkuscif . Il y a toujours quelques questions qui se posent maintenant, comme l'assurance pour couvrir des complications, mettre en place un équipement GMP pour préparer les cellules souches pour la transplantation, et identifier les hôpitaux qui seront capables de prendre des patients non-chinois. Bien sûr, nous continuons à collecter des fonds pour les essais.

Wise.

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

02-19-2006, 02:04 PM     
Wise Young
 
Join Date: Jul 2001
Location: New Brunswick, NJ, USA
Posts: 21,474

Bungee,

Hi. I am sorry that I wasn't able to get onto internet for three days while I was in China for a meeting with the investigators of ChinaSCINet. In general, the participating centers are now recruiting patients in their regions for observation. We are collecting 300 acute and 300 chronic patients and observing them for 6 months before randomizing them to a 3-month trial of lithium versus placebo. The lithium vs. placebo trial will be for 6 months. After that, we will go ahead to transplant patients with umbilical cord blood stem cells and randomizing those patients to lithium or no lithium.

Some of the centers are still completing their papework for trials. If people live near one of the centers, they can join in the trial but they need to be in the area so that they are available for the followup studies. At the present, we are assessing patients that are between 18-60 years old. The details of the trial have not all been decided. As soon as they are, we will be posting the details in clinicaltrial.gov, as well as the HKU-SCIF web site. There are still some issues that are being addressed now, such as insurance to cover complications, setting up a GMP facility for preparing the stem cells for transplantation, and identifying hospitals that will be able to take non-Chinese patients. Of course, we are continuing to raise funds for the trials.

Wise.

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Réseau d'essais cliniques pour les B.M - Chine
« Réponse #8 le: 03 janvier 2006 à 15:11:18 »
Commentaire du Pr Wise YOUNG sur les résultats des discussions du “First International Spinal Cord Injury Treatments and Trials Symposium - ISCITT“…


(NdT: A propos de l'essai avec cellules souches ombilicales + lithium, lire aussi "Chlorure de lithium - Hong-Kong (Chine)" : http://alarme.asso.fr/forum/index.php/topic,39.0.html )


Citer
27/12/2005
Wise Young
Administrateur du forum "CareCure"

Je n'ai pas eu encore l’occasion de récapituler toutes les réunions-débats et aussi les discussions des chercheurs. Au ISCITT, je pense qu'il y avait un consensus général sur le fait que les thérapies de combinaison doivent être évaluées. Il y avait aussi un accord général que les greffes de cellules sont maintenant relativement sûres pour les faire. Finalement, il y avait un accord presque universel que les expérimentations cliniques doivent être faites afin de produire des résultats convaincants. Beaucoup de personnes ont été impressionnées par les capacités du ChinaSCINetwork.

Le traitement que j'ai proposé pour être pris en considération dans la réunion-débat (et aussi dans mes conversations) était les cellules souches de sang du cordon ombilical HLA-compatibles avec ou sans lithium. J'ai exposé des données indiquant que le lithium stimule les cellules de sang du cordon ombilical pour les faire proliférer et produire des neurotrophines avant et après la transplantation dans la moelle épinière. Le ChinaSCINetwork évaluera ces thérapies directement dans des modèles animaux dans les mois à venir.

Au ISCITT, il y avait un grand intérêt pour les greffes d'OEG, mais aussi des questions concernant les difficultés d'obtenir des cellules foetales pour des greffes (même en Chine), ainsi que la difficulté d'assurer la qualité de ces cellules. Il y avait aussi beaucoup d'intérêt pour les médicaments qui bloquent les inhibiteurs de croissance, comme les anticorps anti-Nogo (Novartis), protéines du Nogo récepteur et bloqueurs du Nogo récepteur (Biogen), Chondroitinase (Acorda) et Cethrin (Bioaxone). Aucun de ces traitements n'est prêt pour une phase 3 d’essai clinique dans l’année prochaine, mais ils devraient être ajoutés au protocole du ChinaSCINetwork en 2007.

En ce qui concerne le programme dans le temps, le ChinaSCINetwork rassemble actuellement des données sur des patients avec lésion de la moelle épinière pour établir une base de données. Cela continuera probablement pendant une partie de 2006. Nous espérons amorcer un essai clinique avec le lithium en septembre 2006, et nous travaillons actuellement sur la proposition pour un tel essai.

L'obtention de cellules pour la transplantation ne sera pas facile. Stemcyte a consenti à fournir des cellules de sang du cordon ombilical HLA-compatibles pour la transplantation. Cependant, il y a toujours des questions principales concernant quelles cellules et comment les cellules seront-elle préparées pour la transplantation dans tant de centres cliniques. A présent, nous considérons la transplantation de monocytes isolés d'unités HLA-compatibles de sang du cordon ombilical, plutôt que des populations de cellules cultivées qui exigent la création d’équipements de production en Chine même.

Plusieurs personnes ont demandé si des patients des Etats-Unis peuvent participer aux essais du ChinaSCINet. Nous n’avons pas encore établi le protocole d'expérimentation clinique et nous ne pouvons pas donc prendre de décision. Je veux aussi préciser que le ChinaSCINet est pour la Chine et pas pour les Américains. Certains des centres participants pouraient consentir à prendre des patients à l'extérieur de la Chine, mais les participants aux essais cliniques devront rester en Chine pour obtenir les mêmes traitements, la rééducation et la suite. En général, j'estime que ce serait mieux que des centres médicaux aux Etats-Unis participent aux essais que de faire le voyage en Chine pour les patients. Finalement, je veux souligner que les expérimentations cliniques ne sont pas conçues pour obtenir l'accès des patients aux thérapies expérimentales, mais démontrer scientifiquement que les thérapies sont sûres et efficaces aussi rapidement que possible, pour que chacuns en aient l'accès une fois validées.

Il n'y a aucune raison qui empêche les greffes de sang du cordon ombilical et le lithium d’être évalués en essai clinique aux Etats-Unis. Il n'y a aucune question éthique associée aux greffes de sang du cordon ombilical. Aussitôt que nous aurons toutes les données animales soutenant cette approche, nous publierons bien sûr l'information. J'ai parlé à divers centres du New Jersey, New York et Pennsylvanie de la possibilité de créer un réseau régional. Nous espèrons être capables d'obtenir des fonds de ces États pour un tel essai, dans le cadre des initiatives d'État pour les cellules souches.

Les prochains tests sur les animaux peuvent indiquer que le sang du cordon ombilical et le lithium est inefficace, ou bien a des effets secondaires indésirables. Dans ce cas, nous avons plusieurs solutions de rechanges. Celles-ci incluent des autogreffes de cellules souches de moelle osseuse, des autogreffes de cellules gliales olfactives engainantes, et probablement des cellules souches cultivées du sang périphérique. Docteur Hans Keirstead est intéressé par la mise à l'essai de cellules souches embryonnaires humaines, mais je ne sais pas encore si celles-ci seront prêtes pour la mise à l'essai clinique en 2006. Il y a un certain intérêt pour des cellules fœtales, mais les sources de telles cellules sont incertaines et le contrôle de qualité est douteux à présent. On connaît plusieurs autres médicaments en plus du lithium pour stimuler la libération de neurotrophines par les cellules transplantées. Finalement, nous avions espéré qu'il y aurait des données disponibles suffisantes pour les bloqueurs du Nogo recepteur et du Chondroitinase pour des expérimentations cliniques. Actuellement, je ne pense pas que ces traitements seront disponibles pour l’essai en 2006.

Notre but est d'évaluer la meilleure combinaison de greffe de cellules avec la stimulation de facteurs de croissance et de bloqueurs d'inhibiteurs de croissance axonale.

Wise.


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


27/12/2005
Wise Young
 
Join Date: Jul 2001
Location: New Brunswick, NJ, USA
Posts: 20,467

I have not had a chance to summarize all the panel discussions and also investigator discussions. At ISCITT, I think that there was general consensus that combination therapies need to be tested. There is also general agreement that cell transplants are now relatively safe to do. Finally, there was amost universal agreement that the clinical trials have to be better done in order to produce convincing results. Many people were impressed by the capabilities of the ChinaSCINet.

The treatment that I proposed for consideration in the panel discussion (and also in my talk) was HLA-matched umbilical cord blood stem cells plus or minus lithium. I showed data indicating that lithium stimulate umbilical cord blood cells to proliferate and to produce neurotrophins before and after transplantation into the spinal cord. The ChinaSCINet will be testing these therapies directly in animal models in the coming months.

At ISCITT, there was great interest in OEG transplants but also questions concerning the difficulties of getting fetal cells for transplants (even in China), the difficulty of ensuring the quality of the cells. There was also much interest in drugs that block growth inhibitors, such as anti-Nogo antibodies (Novartis), nogo receptor proteins and nogo receptor blockers (Biogen), chondroitinas (Acorda), and cethrin (Bioaxone). None of these treatments are ready for a phase 3 clinical trial in the coming year but should be added to the ChinaSCINet protocol in 2007.

With regard to the time schedule, ChinaSCINet is currently collecting data on patients with spinal cord injury to establish a baseline. This will probably continue for most of 2006. We are hoping to initiate a lithium clinical trial in September 2006 and we are currently working on the proposal for such a trial.

Obtaining cells for transplantation will not be easy. Stemcyte has agreed to provide HLA-matched umbilical cord blood cells for transplantation. However, there are still major questions concerning which cells and how the cells will be prepared for transplantation in so many centers. At the present, we are considering transplanting monocytes isolated from HLA-matched umbilical cord blood units rather than cultured and expanded cell populations which require the establishment of a manufacturing facility in China itself.

Several people have asked whether people from the United States can participate in the ChinaSCINet trials. We don't yet have a clinical trial protocol established and therefore cannot come to a decision. I also want to point out ChinaSCINet is for China and not for Americans. Some of the participating centers may agree to take patients from outside China but participants in the trials will have to be willing to be in China so that they can get the same treatments, rehabilitation, and followup. In general, I feel that it would be better for centers in the United States to participate in the trials than to make people travel to China for the trials. Finally, I want to emphasize the intent of clinical trials is not for people to get access to experimental therapies but to show that therapies are safe and effective as quickly as possible, so that everybody would have access to them.

There is no reason why umbilical cord blood transplants and lithium cannot be tested in clinical trial in the United States. There are no ethical issues associated with umbilical cord blood transplants. As soon as we have all the animal data supporting this approach, we will of course publish the information. I have been talking to various centers in New Jersey, New York, and Pennsylvania about the possibility of setting up a regional network. Hopefully, we may be able to get state funds for such a trial as well, from the stem cell initiatives in the states.

The upcoming animal tests may indicate the umbilical cord blood and lithium are ineffective or have undesirable side-effects. In that case, we have several fallbacks. These include bone marrow stem cell autografts, olfactory ensheathing glial autografts, and possibly cultured peripheral blood stem cells. Dr. Hans Keirstead is interested in testing human embryonic stem cells but I do not know yet whether these will be ready for testing by 2006. There is some interest in fetal cells but the sources of such cells are unreliable and quality control is questionable at the present. Several other drugs besides lithium are known to stimulate neurotrophin release by transplanted cells. Finally, we had hoped that there would be sufficient information available for some of the nogo receptor blockers and chondroitinase to be available for clinical trials. While discussions are ongoing, I don't think that those treatments will be available for trial by 2006.

Our goal is to test the best combination of cell transplant with growth factor stimulation and axonal growth inhibitor blockers.

Wise.

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Réseau d'essais cliniques pour les B.M - Chine
« Réponse #7 le: 30 décembre 2005 à 11:17:10 »
Voici un résumé par le Pr Wise YOUNG des discussions lors du “First International Spinal Cord Injury Treatments and Trials Symposium - ISCITT“, lequel a eu lieu du 17 au 20 décembre 2005 à Hong-Kong, afin d’initier les essais cliniques du "Réseau Lésion Moelle Épinière de Chine" (ChinaSCINetwork).


"Le 19 décembre 2005
Wise Young a récapitulé diverses avancées dans les thérapies pour les lésions de la moelle épinière, incluant des nouveaux résultats touchant aux greffes de cellules gliales olfactives engainantes et de sang du cordon ombilical sur les animaux. Le Lithium stimule fortement la prolifération et l'expression de neurotrophines par les cellules de sang du cordon ombilical. Les cellules de sang du cordon ombilical avec/sans lithium sont un des protocoles de traitements retenus pour des essais cliniques en 2006 dans le ChinaSCINetwork."




Citer
24-12-2005     
Wise Young
Administrateur du forum "CareCure"

Résumé du “First International Spinal Cord Injury Treatment and Trials Symposium“
-----------------------------------------------------------------

Le “First International Spinal Cord Injury Treatment and Trials Symposium“ a eu lieu du 17 au 20 décembre. Environ 300 personnes inscrites ont suivi le meeting. Un nombre inconnu d'invités et d'autres de Hong-Kong l’ont suivi aussi. Approximativement 58 orateurs invités ont pris la parole et un total de plus de 70 affiches ont été présentées.



Le 17 décembre 2005
Pendant le premier jour, le programme s'est concentré sur la réadaptation et le traitement chirurgical de la lésion de la moelle épinière.
• Milan Dimitrijevic du Texas a donné la première conférence sur le rétablissement fonctionnel après la lésion de la moelle épinière. C'était une conférence novatrice. Il a passé en revue l'histoire des études du système locomoteur et comment la moelle épinière est "intelligente". Il a préciser que le système nerveux déconnecté est un nouveau système qu’il fonctionne avec des règles différentes. Il a montré comment la stimulation de la moelle épinière avec des basses fréquences peut modifier l'excitabilité des circuits et peut induire la fonction, a décrit le programme d'évaluation de la motricité qu'il a développé pour évaluer non seulement les commandes volontaires, mais aussi les programmes moteurs, sensoriels et les systèmes autonomes.
• Charles Tator de Toronto a parlé de la gestion Chirurgicale de la lésion de la moelle épinière. De plus, il a passé en revue les mécanismes lésionnels secondaires et d'autres facteurs qui influencent les décisions chirurgicales.
• John Ditunno de Philadelphie a parlé de la prévision des résultats après la lésion de la moelle épinière, englobant le système de classification ASIA (Amerian Spinal Cord Injury Association). Il a précisé que le rétablissement locomoteur utile d’une lésion médullaire "incomplète" était de 50 % chez les patients qui ont conservé des fonctions sensorielles au-dessous du site de la lésion (ASIA B) et plus de 90 % chez les patients qui avaient conservé des fonctions motrices mais non-utile au-dessous du site lésionnel (ASIA C).
• Keith Luk, chef orthopédique à HKU (Hong-Kong University), a parlé de la gestion orthopédique de la lésion de la moelle épinière.
• John McDonald de Baltimore a parlé de l'importance d'exercice dans la maximisation du rétablissement après la blessure de moelle épinière.
• Jim Guest de Miami a parlé de la gestion chirurgicale de blessure de moelle épinière chronique.
• Baoguo Jiang a parlé de l’application de Chitine biologique dans des lésions de la moelle épinière.
• Shao-ting Xu de Beijing est le plus grand chirurgien orthopédique en Chine et il a donné une conférence sur les traitements des lésions de la moelle épinière en Chine.
• Jian Jun Li est le chef du “China Rehabilitation Research Centre“ à Beijing, et il a parlé du soin de rééducation des patients avec la lésion de la moelle épinière en Chine. Il a présisé que la longueur moyenne du séjour d'un paraplégique est de 6 mois et de 8 à 10 mois pour les tétraplégiques.
• Jizong Zhao est le neurochirurgien en chef de l'Université Tianjin et l’un des plus grand neurochirurgiens en Chine. Son service a 94 neurochirurgiens et 155 infirmières, 300 lits avec 8 unités. Il a décrit 15 ans d'expérience à s'occuper de patients avec lésion de la moelle épinière.
• Zhuojing Luo de la “Fourth Military Medical University“ à Xi'an a décrit la gestion orthopédique de la lésion de la moelle épinière en Chine.
• Chuanguo Xiao de Wuhan a parlé de son programme à Wuhan et aussi au “NYU Medical Center“ à New York, de réinnervation de l'intestin et la vessie neurogène chez des patients avec lésion de la moelle épinière.
• Keith Luk, Yat-Wa Wong, Alex Chow, John Ditunno, James Guest, Jianjun Li Réunion-débat : Comment maximiser le résultat fonctionnel lors de la réadaptation de la lésion de la moelle épinière


Le 18 décembre 2005
Le deuxième jour a été consacré aux diverses expérimentations cliniques en cours en Chine.
• Michel Bracken de New Haven a décrit l’évidence des stratégies pour l'identification de thérapies efficaces dans l'examen systématique et des grands essais simples. C'était un exposé remarquablement concis qui a souligné l'importance d'expérimentations cliniques rigoureuses et aussi l'examen prudent de résultats animaux avant l'introduction d'expérimentations cliniques humaines.
• Gong Ju qui est le neuroscientifique le plus en vue en Chine a donné une conférence passant en revue les principales études sur la lésion de la moelle épinière publiées et non publiées en cours en Chine. Il a commencé en passant en revue les 6 principaux centres en Chine qui ont été financés pour faire des recherches sur la lésion de la moelle épinière et les cellules souches, passant en revue les meilleures études qui ont été publiées par les équipes. Une des découvertes les plus intéressantes était qu'il y a quelques lignées de cellules souches embryonnaires humaines en Chine et le chef du centre qui a produit ces lignées serait très heureux d'aider à produire des cellules souches embryonnaires pour l'expérimentation clinique.
• Hongyun Huang a parlé de son expérience avec les transplantations d’OEGs foetales, présentant des données sur environ 370 patients. Il a fini sa conversation avec une demande de plus de compassion et d’attention pour les patients.
• Tian-Sheng Sun du “Beijing Army General Hospital“ a décrit leur expérience avec les cellules gliales olfactives engainantes foetales, utilisant la même méthode que Hongyun Huang. Je pense qu'il a présenté les résultats de 12 patients. Ses résultats étaient semblables au travail de Hongyun Huang, mais il a interprété la fonction motrice comme "une récupération de racine". Il a trouvé cependant un rétablissement sensoriel significatif de 4 à 10 dermatomes après les greffes d'OEG foetales.
• Hui Zhu a décrit son expérience à Kunming dans les greffes intraspinales de cellules de Schwann foetales humaines. Elle a montré comment ces cellules ont été obtenues, a récapitulé les résultats (intéressant, dans des nombreux cas la conversion des patients de ASIA A à C), le programme de rééducation agressif qu'ils ont, et son raisonnement pour le traitement. Elle a exposé deux cas qui ont reçu les greffes, l’un d'un jeune adolescent et l’autre d'un adulte plus âgé, tout les deux ont récupéré ce qu'elle a caractérisé comme de ASIA A à ASIA C.
• Yong-Fu Zhang de Zhengzhou a décrit son expérience avec des greffes de cellules souches de moelle osseuse sur des patients avec lésion de la moelle épinière. Les études suggèrent que le traitement est sûr, bien qu'ils ne soient pas capables de dire de façon certaine si le traitement améliore les fonctions suite aux greffes. Ces traitements ont été administrés pendant les premières semaines après la lésion.
• Shaocheng Zhang de Shanghai a présenté son expérience de 3 décennies d’utilisation de nerfs périphériques pour ponter la fonction au-dessus du site lésionnel vers les muscles et la vessie au-dessous du site lésionnel. Il y a eu des améliorations de la fonction vesicale et intestinale, ainsi que la restauration de la sensation pénienne chez des patients.
• Henreich Cheng de Taiwan a exposé son expérience dans l’utilisation de l’acide FGF pour traiter des patients avec paraplégie et tétraplégie chronique, incluant plusieurs patients qui se sont améliorés. Il a aussi présenté des études animales.
• John Steeves de Vancouver a parlé de directives d'expérimentation clinique pour la lésion de la moelle épinière et le groupe International qui essaye de mettre en place telles directives. Celles-ci incluent une variété de standards pour le passage de thérapies à l'expérimentation clinique et les mesures de résultats.
• Adrian Nowitzke de Brisbane a parlé de leur expérience de greffe de cellules gliales olfactives engainantes adultes dans 3 patients et la sécurité de la méthode. Il a mentionné qu'ils avaient fait 200 à 500 injections dans les patients. L'étude suggère que les patients n'ont eu aucune complication significative associée aux greffes de cellules. Il n'ont pas pu faire de remarques sur des améliorations neurologiques des patients.
• Yooh Ha de Inchon, en Corée, a décrit les résultats de l'essai clinique de leur traitement avec GM-CSF et autogreffes de moelle osseuse dans environ 10 patients avec lésion chronique de la moelle épinière, incluant certains résultats positifs qu'ils ont eu. Ils ont constaté que la thérapie de combinaison était meilleure.
• Rutledge Ellis Behnke du MIT (Massachusetts Institut of Technology) et maintenant à HKU a exposé l’utilisation de la technologie d’auto-assemblage de nano matériaux pour la réparation de lésions du SNC (Système Nerveux Central), surtout des études animales. C'est une substance vraiment étonnante qui non seulement s’assemble elle-même quand elle entre en contact avec des solutions ioniques et arrête le saignement sur le contact, mais elle permet et promeut remarquablement la croissance axonale à travers les coupures dans le cerveau et la réparation d'autres tissus. Toutes leurs études ont été faites sur des animaux jusqu'ici.
• Wise Young, Michel Bracken, Henreich Cheng, James Guest, Gong Ju, Tianshen Sun Réunion-débat  : qu'avons-nous appris de la première génération d'essais cliniques sur les lésions de la moelle épinière ?


Le 19 décembre 2005
Le troisième jour a été consacré aux traitements expérimentaux sur les animaux.
• Wise Young a récapitulé diverses avancées dans les thérapies pour les lésions de la moelle épinière, incluant des nouveaux résultats touchant aux greffes de cellules gliales olfactives engainantes et de sang du cordon ombilical sur les animaux. Le Lithium stimule fortement la prolifération et l'expression de neurotrophines par les cellules de sang du cordon ombilical. Les cellules de sang du cordon ombilical avec/sans lithium sont un des protocoles de traitements retenus pour des essais cliniques en 2006 dans le ChinaSCINetwork.
• Geoffrey Raisman de Londres a présenté ses études sur les greffes de sang du cordon ombilical dans la moelle épinière. Il a proposé le concept de cellules gliales ouvrant le chemin pour la croissance axonale dans la moelle épinière.
• Kwok-Fai So de Hong-Kong a présenté son travail sur des thérapies de combinaison avec le Chondroitinase et le lithium, montrant que leur combinaison est meilleure que chacuns seuls pour améliorer le rétablissement et la régénération du système rubrospinal et du noyau de Clarke dans des moelles épinières de rats hémi-sectionnées.
• Martin Grumet de Rutgers, New Jersey, a présenté son travail sur les greffes de cellules gliales radiales (ce sont des cellules souches neurales), montrant comment ces cellules sont à la fois neuroprotectrices et probablement régénératrices dans des moelles épinières contusionnées de rats.
• Hans Keirstead de Irvine, Californie, a annoncé ses résultats de l’utilisation de cellules souches embryonnaires humaines pour remyéliniser des moelles épinières contusionnées de rats et améliorer le rétablissement locomoteur chez des rats. Il a précisé que la préparation des cellules est très importante et qu'ils avaient eu des difficultés à reproduire leurs propres résultats, mais que récemment ils ont pu les refaire.
• Daniel Lee de Biogen, Boston, Massachusetts, a présenté le travail de Biogen sur le bloqueur du Nogo Récepteur et l'utilisation du Nogo Récepteur pour bloquer des inhibiteurs de croissance axonale.
• Chung Hsu de Taiwan a exposé son travail montrant que le méthylprednisolone ferme l’expression de certain gène inflammatoire et que le médicament peut avoir des effets doubles sur les moelles épinières lesées, réduisant l'inflammation et réduisant en même temps la réparation tissulaire. Il a été capable d'arrêter les effets bénéfiques du médicament avec du RU486 qui bloque le récepteur stéroïdien, suggérant que les effets du méthylprednisolone soient obtenu par médiation du récepteur.
• Tsutomo Iseda de Rutgers, New Jersey, a décrit ses résultats sur des injections de Chondroitinase dans la moelle épinière, montrant que cela a nettoyé le chondroitin-6-sulfate-protéoglycane dans la moelle épinière. Le chondroitinase était moins efficace quand il était injecté dans des moelles épinières lesées chroniques.
• Shiqeng Feng de Tianjin, Chine, a annoncé ses résultats de transplantation des cellules de Schwann cultivées à partir de nerfs périphériques dans des rats et ensuite dans des patients. Il a annoncé l’amélioré du rétablissement fonctionnel dans des patients.
• Xiaosong Gu de Nantong, Chine, a annoncé son travail de pontage de larges trous (30 mm) de nerfs périphériques en employant un biomatériau fait de Chitine et d'acide polyglucuronique.
• Wutian Wu de HKU a décrit son travail d’évaluation de la mort motoneuronale après l'avulsion de racines spinales, et comment la réinsertion des racines dans la moelle épinière permet non seulement aux motoneurones de régénérer mais améliore la survie des motoneurones.
• Wutian Wu, Geoffrey Raisman, Kwok-Fai So, Xiao-Ming Xu, Wise Young Réunion-débat : Rôle de la Thérapie de Combinaison dans Thérapie pour la lésion de la Moelle épinière


Le 20 décembre 2005
La dernière journée a été consacré à la conception d'expérimentation clinique.
• Johan Karlberg de HKU a décrit le travail impressionnant fait par le Centre d'Expérimentation clinique de HKU qui dirigera les essais du ChinaSCINetwork, expliquant la crise des essais pharmaceutiques qui arrivent dans le monde, pourquoi cela coûte plus de 800 millions $ pour obtenir un médicament de la découverte à la mise sur le marché, et comment, malgré le doublement de l'investissement dans la recherche clinique, le nombre de médicaments autorisés est tombé de presque 50 %.
• Paul VanHoutte de HKU a discuté des entrées et sorties d'essais cliniques, de l'importance de bonnes études animales, et d’avoir les points de vue des industriels et des universitaires.
• Johan Karlberg a alors donné une description de l'assurance des programmes qualitatifs pour les expérimentations cliniques.
• Edwin Hui est un philosophe de HKU, il a ouvert une discussion des soucis légaux et éthiques relatifs à la recherche sur les cellules souches (malheureusement, j'ai dû manqué la discussion et je n’ai donc pas pu faire de remarques).
• Paul VanHoutte, Andrew Blight, Edwin Hui, Jianjun Li, John Steeves, Tiansheng Sun Réunion-débat : Les données des Essais Cliniques sur les Lésions de la Moelle épinière faits en Chine seront-ils acceptés par les Autorités Régulatrices Étrangères ?
• Kwok Fai So, Wise Young, Andrew Blight, Gong Ju, Gilmore O'Neill Réunion-débat : Les Thérapies les plus Prometteuses et Faisables pour les Essais cliniques sur les Lésions de la Moelle épinière.


Texte original en anglais en fichier-joint.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Réseau d'essais cliniques pour les B.M - Chine
« Réponse #6 le: 02 novembre 2005 à 11:51:46 »
P'tite mise à jour... :D

Citer
30-10-2005
Wise Young 
Administrateur du forum "CareCure"

Ce que le ChinaSCINetwork fait maintenant est une étude "d'observation", en rassemblant des données sur 300 patients aigus et 300 chroniques, traités avec les thérapies actuellement utilisées dans chaque centre. Basé sur les résultats de cet essai d'observation, courant 2006 (selon notre financement et les buts prédéfinis), le réseau commencera l’expérimentation clinique d'un traitement. Cet essai impliquera très probablement environ 1000 patients chroniques, bien que nous explorons aussi la possibilité de faire un essai séparé avec des lésions aigües.

Wise.

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

10-30-2005, 10:53 PM
Wise Young 
       
Join Date: Jul 2001
Location: New Brunswick, NJ, USA
Posts: 19,858

Norm,
What the ChinaSCINet is now doing is an "observational" study, just collecting data on 300 acute and 300 chronic patients, being treated with what each center is now using. Based on the results of this observational trial, sometime in 2006 (depending on our reaching fundraising and regulatory goals), the network will start a clinical trial of a treatment. This trial will very likely involve about 1000 chronic patients although we are also exploring the possibility of doing a separate acute trial.

Wise.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Réseau d'essais cliniques pour les B.M - Chine
« Réponse #5 le: 07 septembre 2005 à 11:41:58 »
Précisions sur Mme POON et le ChinaSCINetwork :

Suzanne POON est une citoyenne de Hong-Kong, mariée à un milliardaire de cette désormais région chinoise, et elle a un fils devenu paraplégique suite à un accident. Elle travaille depuis env. 2 ans pour la création d'un réseau de Centres médicaux pour la mise en place d'essais cliniques sur les lésions de la M.E : ChinaSCINetwork (China Spinal Cord Injury Network = Réseau Lésion Moelle Épinière Chine), en faisant jouer ses relations dans le milieu d'affaire hong-kongais, ainsi que dans le gouvernement chinois.

La partie scientifique du projet est pilotée par Dr Wise Young (Rutgers University) et Pr Kwok-fai So (Hong-Kong University). L'utilité de ce réseau d'essai clinique en Chine se résume en qques données :
- Essais cliniques env. 10 fois moins coûteux qu'aux USA/UE
- Lois chinoises plus souples pour l'utilisation des cellules souches et l'autorisation de tester sur des patients
- Nombre de cas de patients B.M chinois 10 fois plus nombreaux
- Les différents essais (combinaisons : cellules souches M.O/OEG + anti-inhibiteurs/facteurs de croissance) compteront 600 patients à chaque fois : cela fera gagner plusieurs années pour avoir une validation scientifique des thérapies de combinaison les plus efficaces. Dr Young a annoncé un programme sur 6 ans (au lieu de peut-être 15-20 ans aux USA/UE).

Donc, à suivre de près...

@+
Thierry  :wink:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Réseau d'essais cliniques pour les B.M - Chine
« Réponse #4 le: 06 septembre 2005 à 17:11:42 »
Up-date du ChinaSCINetwork...  :D

Citer
poonsuzanne
Membre – forum CareCure

4/09/2005
…Concernant le Réseau d'expérimentation clinique pour les B.M en Chine, deux ateliers de formation médicale ont été achevés ; un pour standardiser les évaluations cliniques et l'autre pour former les scientifiques à effectuer des études pré-cliniques. Ces deux ateliers ont été conçus et dirigés par le docteur Wise Young avec le prof. Kwok-fai So de la HKU (Hong-Kong University). Le 15 et 16 octobre, il y aura une Réunion de chercheurs qui sera suivi par 17 hôpitaux participant de 7 régions en Chine, incluant deux hôpitaux de Hong-Kong. Immédiatement ensuite, les membres du Conseil Consultatif du ChinaSCINetwork (Réseau B.M de Chine) continueront au «Chengdu Army Kunming General Hospital». D'abord, pour observer la transplantation de Cellules de Schwann sur un patient, pour la toute première fois, et deuxièmement, pour visiter et évaluer différents patients qui ont reçu la procédure depuis le 04 juillet. Prof. Xiao-ming Xu du «Kentucky Spinal Cord Injury Research Center» rejoindra aussi l'équipe à Kunming, comme expert de la recherche fondamentale sur les greffes de Cellules de Schwann.

Malheureusement, il y a un décalage entre les activités en octobre du Réseau et mon agenda à Hong-Kong. Actuellement, je suis à Vancouver pour deux mois avec mon fils B.M qui étudie à l’UBC. Je serai de retour à HK en novembre et décembre pour m'occuper de mon plus jeune fils et, ce qui est le plus important, préparer le Dîner de Gala lors du «First International Spinal Cord Injury Treatments and Trials Symposium». www.iscitt.org

De nouveau, je voudrais redire que le Dr. Young est le plus grand docteur qui fait tout ce qu'il peut pour le ChinaSCINetwork. Finalement, j'espère qu'il y aura aussi des Réseaux d'Expérimentation clinique pour les B.M aux États-Unis et dans d’autres parties du monde. La collaboration est la clef pour réussir le plus rapidement.

Mon combat pour faire remarcher mon fils ne finira jamais avant qu'un remède ne soit trouvé. Ce n'est pas une option, c'est ma détermination.

Suzanne

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

poonsuzanne
Senior Member
 
Join Date: Sep 2003
Location: Hong Kong, China
Posts: 1,493

…Regarding the China SCI Clinical Trial Network, two training workshops have been completed; one to standardize clinical measures and the other to train scientists to carry out pre-clinical studies. Both workshops were designed and conducted by Dr. Wise Young together with Prof. Kwok-fai So of HKU. On October 15 & 16, there will be an Investigator Meeting to be attended by 17 participating hospitals from 7 nodes in China, including two hospitals from Hong Kong. Immediately afterwards, members of the Advisory Board of the China SCI Network will proceed to the Chengdu Army Kunming General Hospital. First, to observe the Schwann Cell transplant for a patient, for the very first time, and; second, to visit and evaluate different patients who have received the procedure, for the second time since July 04. Prof. Xiao-ming Xu of Kentucky Spinal Cord Injury Research Center will also be joining the team to Kunming as an expert of the basic research of Schwann Cell transplant.

Very unfortunately, there is a conflict of time between the October activities of the Network and my schedules in Hong Kong. Right now I am in Vancouver going to spend two months here with my injured son and lovely daughter who both are studying at UBC. I will be back in HK in November and December to look after my youngest son there and, more importantly, to prepare for the Fundraising Gala Dinner at the First International Spinal Cord Injury Treatments and Trials Symposium www.iscitt.org.

Once again, I would like to commend that Dr. Young is the greatest doctor who is doing everything he can for the ChinaSCINet. Finally, I hope to see that there will be SCI Clinical Trial Networks in the US and in any other part of the world. Collaboration is the key and fastest way to succeed.

My fight for my son to walk again will never end until a cure is found. This is not an option, this is my determination.

Suzanne
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Réseau d'essais cliniques pour les LME - Chine
« Réponse #3 le: 10 juillet 2005 à 13:43:34 »
Voici la traduc d'une partie du site de la HKU... :D

 
Citer
:arrow: Welcome Message

En 1999, quand Lan SANG est revenue en Chine environ, il y a cinq ans, elle a demandé les larmes aux yeux si un remède pour les lésions de la moelle épinière avait été découvert aux Etats-Unis, comment faire pour apporter cela en Chine, et comment les chinois pourraient avoir accès à la thérapie. La meilleure voie pour la Chine pour avoir accès aux dernières thérapies pour les lésions de la moelle épinière est de faire des expérimentations cliniques. En 2004, un petit groupe de scientifiques, cliniciens et familles de blessés médullaires, ont rencontré le Vice-Ministre du Ministère de la Santé Chinois, Dr. Jie-Fu HUANG, et lui ont proposé la formation du Réseau «lésion de la moelle épinière» de Chine (China Spinal Cord Injury Network - CSCIN) pour effectuer les expérimentations cliniques avec les thérapies les plus prometteuses pour les lésions de la moelle épinière, la formation de cliniciens et de scientifiques chinois pour faire des recherches sur le sujet, et l’inauguration d'un symposium annuel pour discuter les thérapies les plus prometteuses pour les lésions de la moelle épinière. Le CSCIN a maintenant été organisé, un ensemble de 16 principaux centres spécialisés dans les lésions de la moelle épinière, en Chine, travaillant ensemble pour effectuer les expérimentations cliniques. L'Université de Hong-Kong a consenti à aider à coordonner les essais. Deux ateliers de formations ont été mis en place, un pour standardiser les tests cliniques et l'autre pour apprendre aux scientifiques chinois à effectuer des études pré-cliniques. Des phases 1, 2 et 3 d’expérimentations cliniques ont été désignées pour commencer en 2005.

Du 17 au 20 décembre 2005, la troisième partie du plan sera mise en oeuvre : Premier Symposium International pour les essais et Traitements des lésions de la Moelle épinière (First International Spinal Cord Injury Treatments and Trials Symposium - ISCITT). Ce 1er symposium ISCITT sera une réunion des 300 principaux cliniciens chinois spécialistes des lésions de la moelle épinière, rencontrant des cliniciens et scientifiques éminents du monde entier, dans le but de discuter et de donner la priorité aux thérapies les plus prometteuses, pour rétablir les fonctions des patients avec lésions de la moelle épinière.

Ce symposium de quatre jours sera la première présentation systématique des résultats d'expérimentations cliniques sur les lésions de la moelle épinière en Chine, dont beaucoup n'ont jamais été publiées dans la littérature anglaise. C'est une occasion sans précédent pour beaucoup de personnes de voir et participer à une discussion détaillée des thérapies les plus prometteuses, incluant le défi de concevoir des expérimentations cliniques afin d’évaluer des thérapies de combinaisons, et des mesures de résultats.  Sponsorisé par l'Université de Hong-Kong (HKU) et le Fond pour les Lésions de Moelle épinière HKU (HKU-SCIF), ce symposium sera limité à approximativement 600 participants et intervenants. Des affiches des présentations seront les bienvenues. Les enregistrements seront effectués avec les premiers inscrits.  S'il vous plaît, inscrivez-vous tôt pour assurer votre place à ce symposium historique, le premier de sa sorte.

Dans l’attente de vous rencontrer au Symposium, dans la ville merveilleuse de Hong-Kong!


Professeur Wise YOUNG (USA)
Président, Comité d'organisation
et
Professeur Kwok-Fai SO (Hong Kong)
Co-président, Comité d'organisation


Citer
:arrow: Programme
 


10:30 — 12:30   
Dec 17: Session 1-A [Soins des lésions de la moelle épinière]
Dec 18: Session 2-A [Thérapies Expérimentales – lésions aiguës]
Dec 19: Session 3-A [Essais Cliniques en Chine]
Dec 20: Session 4-A [Essais Cliniques sur les lésions de la moelle épinière — Conception, Qualité et Éthique]

14:30 — 16:00   
Dec 17: Session 1-B [Soins des lésions de la moelle épinière]
Dec 18: Session 2-B [Thérapies Expérimentales – lésions chroniques]
Dec 19: Session 3-B [Essais Cliniques dans le monde]
Dec 20: Session 4-B [Thérapies Expérimentales]


Citer
:arrow: Invited Speakers

Orateurs invités les plus connus :

Andrew BLIGHT
Acorda Therapeutics, Inc.
New York, USA

Andrey BRYUKHOVETSKIY
NeuroVita Clinic
Moscow, Russia

Henrich CHENG
The Center for Neural Regeneration
Department of Neurosurgery Neurological Institute
Taipei Veterans General Hospital
Taipei, Taiwan

Marty GRUMET
W. M. Keck Center for Collaborative Neuroscience Rutgers
State University of New Jersey
New Jersey, USA

Hong-Yun HUANG
Second Department of Neurosurgery
Beijing Chaoyang Hospital
Affiliated Capital University of Medical Science
Beijing, China

Hans KEIRSTEAD
Reeve-Irvine Research Center
Department of Anatomy and Neurobiology
College of Medicine
University of California, Irvine
Irvine, USA

John McDONALD
Department of Neurology and Neurological Surgery
Washington University School of Medicine
St. Louis, USA

Darwin PROCKOP
Center for Gene Therapy
Tulane University Health Sciences Center
New Orleans, USA

Geoffrey RAISMAN
Spinal Repair Unit
Institute of Neurology
University College London
London, United Kingdom

Kwok-Fai SO
Department of Anatomy
The University of Hong Kong
Hong Kong SAR, China

John STEEVES
International Collaboration On Repair Discoveries,
University of British Columbia and
Vancouver Coastal Health Research Institute
Vancouver, Canada

Wise YOUNG
Department of Cell Biology and Neurosciences Rutgers
The State University of New Jersey
New Jersey, USA

Etc…
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Réseau d'essais cliniques pour les LME - Chine
« Réponse #2 le: 26 février 2005 à 15:57:07 »
Nouvelles du Réseau LME de Chine...

Citer
Wise Young
Administrateur

Posté le 01-02-2005
Bref rapport des activités du ChinaSCINetwork (Réseau LME de Chine)
Je viens de passer une semaine en Chine, à recruter deux centres additionnels au réseau pour les lésions du cordon médullaire du Xi'an et Zhengzhou. La quatrième Université Médicale Militaire du Xi'an est l'une des universités médicales les mieux considérées de Chine, et a la plus grande équipe orthopédique du pays. Le département orthopédique a plus de 200 lits et fait plus de 4000 opérations et environ 1500 opérations orthopédiques d’urgence. Ils ont environ 80 nouveaux cas de lésions du cordon médullaire par an et beaucoup d'opérations spinales. L'hôpital Provincial du Peuple du Henan à Zhengzhou est l'hôpital principal pour la province du Henan. Avec une population de plus de 100 millions de gens, Henan est la province la plus peuplée de Chine. Le service de neurochirurgie de cet hôpital voit la plupart des lésions du cordon médullaire de la province. Avec le recrutement de ces deux centres, nous avons maintenant environ 12 centres :
• Hong Kong University (Queen Mary Hospital)
• Chinese University à Hong Kong (Prince of Wales Hospital)
• Sun Yat-Sen University à Guangzhou avec environ 5 hospitaux affiliés
• First Military Hospital à Guanzhou (ainsi que Nan-fong ou la Southern University)
• Second Military Hospital à Shanghai (Changhai Hospital)
• Second Shanghai Medical University à Shanghai
• Fudan University (First Medical University) à Shanghai
• Army Hospital à Beijing
• Beijing University (Beida) Hospital à Beijing
• China Rehabilitation Research Centre (et l’hôpital Chaoyang) à Beijing
• Fourth Military Medical University du Xi'an
• Henan People's Provincial Hospital à Zhengzhou

Tous ces centres enverront des cliniciens à un atelier d'essai clinique à Hong Kong du 11 au 17 mars, où ils s'exerceront pour effectuer les examens neurologiques standard. À partir d'avril jusqu’à décembre 2005, ces hôpitaux choisiront environ 600 patients (300 chroniques et 300 aigus) et documenteront les progrès des patients à 6 semaines, à 6 mois, et à 1 an.
En juillet 2005, nous tiendrons un atelier des modèles et des méthodes pour les LME afin d’enseigner aux scientifiques de chacun des centres les derniers modèles animaux et méthodes pour évaluer des thérapies en laboratoire.
En novembre 2005 (la date sera probablement du 21 au 25 novembre), nous tiendrons le premier Colloque International sur les essais et les thérapies des lésions du cordon médullaire. Le but de cette conférence sera de présenter les activités des essais cliniques en Chine, les dernières thérapies les plus prometteuses, et donnera la priorité à des thérapies pour des essais cliniques.
Utilisant les données rassemblées en 2005, et avec un consensus sur les meilleures thérapies à tester, le réseau planifiera et effectuera un essais clinique multicentre en 2006. Wise.

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

Wise Young
Administrator
   
posted 02-01-05 10:47 PM
A brief report of ChinaSCINet activities
I just spent a week in China, recruiting two additional spinal cord injury centers in Xi'an and Zhengzhou to the network. The Fourth Military Medical University in Xi'an is one of the most highly regarded medical universities in China and has a one of the largest orthopedic groups in the country. The orthopedic department has over 200 beds and does over 4000 elective operations and about 1,500 emergency orthopedic operations. They have about 80 new spinal cord injury cases per year and many spinal operations. The People's Provincial Hospital of Henan in Zhengzhou is the main hospital for Henan Province. With a population of over 100 million, Henan is the most populous province in China. The neurosurgery department in that hospital sees most of the spinal cord injuries in the province. With the recruitment of these two centers, we now have about 12 centers:
• Hong Kong University (Queen Mary Hospital)
• Chinese University of Hong Kong (Prince of Wales Hospital)
• Sun Yat-Sen University in Guangzhou with about 5 affiliated hospitals
• First Military Hospital in Guanzhou (also Nan-fong or Southern University)
• Second Military Hospital in Shanghai (Changhai Hospital)
• Second Shanghai Medical University in Shanghai
• Fudan University (First Medical University) in Shanghai
• Army Hospital in Beijing
• Beijing University (Beida) Hospital in Beijing
• China Rehabilitation Research Centre (and Chaoyang Hospital) in Beijing
• Fourth Military Medical University in Xi'an
• Henan People's Provincial Hospital in Zhengzhou
All these centers will send clinicians to a clinical trial workshop to be held in Hong Kong on March 11-17, where they will all train to carry out standard neurological examinations. From April to December 2005, the hospitals will select about 600 patients (300 chronic and 300 acute) and document the progress of the patients at 6 weeks, 6 month, and 1 year.
In July 2005, we will hold a SCI Models and Methods Workshop to teach scientists from each of the centers the latest animal model and methods for assessing therapies in the laboratory.
In November 2005 (the date will probably be November 21-25), we will hold the First International Symposium on Spinal Cord Injury Trials and Therapies. The goal of this conference is to present the clinical trial activities in China, the latest and most promising therapies, and prioritize therapies for clinical trials.
Using the data collected in 2005 and the consensus on the best therapies to test, the network will plan and execute a multicenter clinical trial in 2006.
Wise.
Posts: 16288 |  From: New Brunswick, NJ, USA |  Registered: 07-23-01

http://carecure.atinfopop.com
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4020
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Essai clinique du ChinaSCInet - UCBMC + Lithium
« Réponse #1 le: 26 février 2005 à 15:51:02 »
The China Spinal Cord Injury Network (ChinaSCINetwork)
Web site :
http://www.hkscifund.org



Citer
Dr Wise Young
Administrateur du forum "CareCure"

Posté le 16-09-2004
Le réseau pour les lésions de la M.E en Chine a été lancé hier lors d’une conférence de presse à l'Université de Hong Kong. Six centres seront installés dans ce réseau dans les six mois à venir. La collecte de données débutera en mars 2005 pour valider les centres.

---------------------------------------------------------

 :arrow:  http://www0.hku.hk/hkuscif/Event.htm




Press Conference
Faculty of Medicine
The University of Hong Kong
13-15 September 2004



Citer
Paru dans le journal Chinois « chinaview.cn » le 16-09-2004

(…) l'Université de Hong Kong (HKU) collabore avec des experts de Chine continentale et des Etats-Unis pour installer un réseau en Chine pour les lésions du cordon médullaire afin de développer des thérapies efficaces pour des patients avec des lésions du cordon médullaire.

Dr Keith Dip-kei Luk, chef du département d'orthopédique et Traumatology de la faculté de médecine de HKU, a dit jeudi que les LME ont été longtemps considérées comme irréversibles. Pour la plupart, les médecins ont dit aux patients avec LME et à leurs familles qu'ils ne devraient pas espérer des thérapies qui reconstitueront les fonctions perdues.

La régénération du cordon médullaire n'était pas considérée comme possible dans le domaine médical. Les objectifs conventionnelle de la gestion des LME sont de maximiser les fonctions résiduelles et de réduire au minimum les incapacités.

"Déjà, de récentes avancée sur des essais avec des animaux indiquent que les thérapies régénératrices augmentent le potentiel de régénération du cordon médullaire après des dommages" dit Luk.

Beaucoup d'études sur des animaux ont prouvé que le cordon médullaire peut régénérer. On a maintenant rapporté que des douzaines de thérapies améliorent le rétablissement chez les animaux, et certaines sont essayées chez l'homme. Cependant, peu de ces traitements ont été examinés dans un essai clinique, selon Luk.

Dr Kwok-fai So, chef du département d'anatomie de la faculté de médecine de HKU, a présenté un certain nombre de recherches de pointe destinées à régénérer le cordon médullaire, y compris la transplantation de cellules et la combinaison de produits pharmaceutiques pour augmenter les capacités de régénération des cellules.

Dr Huang Hongyun, chef du deuxième département de neurochirurgie de l'hôpital Chaoyang de Beijing, a indiqué que l'étude en cours est toujours au point de départ, peut-être encore loin du but espéré par les patients et leurs familles, mais c'est une percée significative.

Il a dit que beaucoup de patients à Beijing ont montré une amélioration après avoir reçu le traitement.

Coopérant avec la faculté de médecine de HKU, le Dr Wise Young de l'université Rutgers à New-York (Etats-Unis) a indiqué que la Chine prend la tête en portant les thérapies pour les LME jusqu’à l'essai clinique, en établissant un réseau pour les lésions du cordon médullaire.

Le réseau aura au commencement six centres comprenant Beijing, Guangzhou, Hong Kong, Changhaï, Xi'an et Zhengzhou. Ces centres du cordon médullaire auront la possibilité de randomiser des milliers de patients aux thérapies expérimentales les plus prometteuses, comparées aux meilleures thérapies standard.

Dr Wise Young dit que ce réseau LME de Chine est le premier réseau d'essais cliniques en Asie. En tant que tel, il pourrait servir de modèle pour des essais cliniques de thérapies pour d'autres problèmes neurologiques, tels que les traumas craniens, attaques cérébrales, et maladie de Parkinson. (…)

===========================
 :arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

(…) the University of Hong Kong (HKU) collaborates with experts from the Chinese mainland and the United States to set up the China Spinal Cord Injury Network to develop effective therapies for spinal cord injury (SCI) patients.

    Keith Dip-kei Luk, head of the department of Orthopedic and Traumatology of the Faculty of Medicine, HKU, said on Thursday that SCI has long been considered to be irreversible. For much of human history, doctors have told patients and families with SCI that they should not hope for therapies that will restore function.

    Regeneration of the spinal cord was not considered possible in the medical field. The objectives of conventional management of SCI are to maximize the residual functions and minimize disabilities.

    "Yet, recent advancement on the clinical trials in animals indicates that regenerative therapies grant the potential for spinal cord to regenerate after injuries," Luk said.

    Many animal studies have shown that the spinal cord can regenerate. Dozens of therapies have now been reported to improve recovery in animals and some are being tried in humans. However, few of these treatments have been tested in clinical trial, according to Luk.

    Kwok-fai So, head of the department of Anatomy of the Faculty of Medicine, HKU, introduced a number of ground-breaking researches aimed at regenerating the spinal cord, including cells transplantation and combination of drugs to enhance cell regeneration ability.

    Huang Hongyun, chair of the second department of neurosurgery of the Beijing Chaoyang Hospital, said that current study is still at an starting point, maybe a long way from the expected goal of the patients and their family, but it is a significant breakthrough from zero to one.

    He said that many patients in Beijing have shown improvement after receiving treatment.

    Cooperating with Faculty of Medicine, HKU, Wise Young from the Rutgers University of the United States said that China is taking the lead in bringing SCI therapies to clinical trial by establishing the China Spinal Cord Injury Network (China SCI Network).

    The network will initially have six nodes including Beijing, Guangzhou, Hong Kong, Shanghai, Xi'an and Zhengzhou. The spinal cord centers in these six nodes have the capability of randomizing thousands of patients to the most promising experimental therapies compared with the best standard therapies.

    Young said that the China SCI Network is the first clinical trial network in Asia. As such, it may well serve as a template for clinical trials of therapies for other neurological conditions, such as head injury, stroke and Parkinson's disease. (…)

Source : http://news.xinhuanet.com/english/2004-09/16/content_1991731.htm



POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


 

SMF spam blocked by CleanTalk