Auteur Sujet: Récupération sexuelle : diverses voies de recherches  (Lu 85530 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #89 le: 06 juillet 2015 à 13:46:02 »
Citer
Je crois que j'ai du potentiel, mais je l'exploite en dilettante... Ça m'a pris d'un coup, un soir de la semaine dernière, avant de m'endormir (couché, je préfère). Particulièrement détendu tout en étant pleinement concentré (pendant bien 3/4 d'heures), j'ai réussi à provoquer/ressentir des sensations agréables, que j'évaluerais (mais c'est pas évident) à 4 sur 10. Je vais réessayer plus souvent  :rolleyes:




Très bien Raph, tu es donc mon disciple petit scarabée  :sm6:


Moi, après toutes ces années, l'orgasme mental fonctionne toujours aussi bien ! Par contre, il faut "pratiquer" régulièrement pour conserver ces nouvelles connexions intra-cérébrales actives ! Maintenant, il suffit que la "charge érotique" monte suffisamment en moi pour avoir un orgasme  :cheesy:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Raph

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C3-C4
Re : Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #88 le: 15 juin 2015 à 18:47:32 »
C'est très bien Raph ! Fais comme moi, au travail !!!  :azn:


Je crois que j'ai du potentiel, mais je l'exploite en dilettante... Ça m'a pris d'un coup, un soir de la semaine dernière, avant de m'endormir (couché, je préfère). Particulièrement détendu tout en étant pleinement concentré (pendant bien 3/4 d'heures), j'ai réussi à provoquer/ressentir des sensations agréables, que j'évaluerais (mais c'est pas évident) à 4 sur 10. Je vais réessayer plus souvent  :rolleyes:

Hors ligne Arnaud

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 769
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Autre
  • Niveau de lésion: Flémard
Jouir par la seule pression d'un bouton
« Réponse #87 le: 06 mars 2014 à 10:05:24 »
 
Je mets cette new car elle est rigolote et plein de soleil !
 
-----------------------------------
 
Jouir par la seule pression d'un bouton

Un scientifique américain a créé un implant destiné aux femmes souffrant de troubles de l'orgasme. Il leur suffira d'utiliser une télécommande pour atteindre le septième ciel.                           

Les femmes souffrant de troubles de l'orgasme recourent parfois à la psychothérapie pour tenter de résoudre leur problème. Une nouvelle technologie pourrait révolutionner leur vie sexuelle, puisque la simple pression d'un bouton leur permettra d'atteindre le septième ciel. Stuart Meloy, du Piedmont Anesthesia and Pain Consultants (Caroline du Nord), travaille à l'élaboration d'une «machine à orgasmes», qui nécessitera une opération pour être posée sur la patiente.

Placées dans sa moelle épinière, des électrodes seront connectées à un générateur de signaux. Ce boîtier, un peu plus petit qu'un paquet de cigarettes, sera implanté sous la peau des fesses de la femme. L'idée est que l'implant puisse être activé par une espèce de télécommande, donnant alors lieu à la jouissance par la simple pression d'un bouton. Le dispositif pourra même être programmé pour déclencher un nombre précis d'orgasmes par semaine ou par jour.

Idée trouvée par hasard

Des détails sont cependant encore à régler et les premiers essais cliniques auront lieu plus tard dans l'année. À la tête du projet, le chirurgien Stuart Meloy a raconté au New Scientist que son idée lui était venue par hasard: «J'étais en train de placer des électrodes sur une patiente quand elle s'est mise à hurler. Je lui ai demandé ce qu'il se passait et elle m'a répondu qu'il fallait absolument que j'apprenne à son mari comment faire ça».
Le chirurgien précise que son dispositif sera, en principe, réservé aux femmes qui souffrent de troubles sévères de l'orgasme, l'implant étant aussi invasif qu'un pacemaker. Il ajoute cependant qu'étant donné que les jeunes filles sont capables de subir des interventions douloureuses pour agrandir leur poitrine, elles pourraient tout aussi bien endurer la pose d'un implant les aidant à jouir plus facilement.

Source :

http://www.lessentiel.lu/fr/lifestyle/story/10995234

 :smiley:
 
Saint Gabriel - Apporte bonnes nouvelles.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #86 le: 07 mai 2013 à 11:16:00 »
C'est très bien Raph ! Fais comme moi, au travail !!!  :azn:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Raph

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C3-C4
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #85 le: 06 mai 2013 à 21:36:32 »
Oh là là... Déjà deux ans, jour pour jour, que je suis venu raconter mon expérience… Très pris par d'autres préoccupations, j'ai fini par l'abandonner. Je vais m'y remettre.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #84 le: 06 avril 2013 à 10:53:51 »
Fabiola, tu dis avoir découvert "une autre sexualité", c'est-à-dire ?  :rolleyes:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne fabiola56

  • Habitué
  • **
  • Messages: 15
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: d6
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #83 le: 05 avril 2013 à 17:43:08 »
bonjour tout le monde
c'est clair que dans les centres de rééducations ils écartent le sujet.en tout cas pour moi ça a été le cas.les meilleures réponses à nos questions ben on les a nous même quand on découvre,quand on apprend quand on pratique quoi.chaque cas est différent mais je pense qu'on arrive qd MM. à la même solution,faire marcher le mental à défaut des jambes.en ce qui me concerne c'est avec le TPS que j'ai découvert une autre sexualité.j'ai eu du mal car je n'arrivais pas a faire le "deuil" de ma sexualité,des sensations que je connaissais avant mon accident.au bout d'un moment il a bien fallu s'y résoudre et c'est à ce moment que j'ai découvert qu'il y avait des zones plus sensibles,érogènes qui ne l'étaient pas avant ( vous vous rappelez les intouchables le passage de la stimulation du lobe de l'oreille lol). donc avec un peu de concentration,des flash érotiques et la stimulation de certaines zones,en ce qui me concerne,j'arrive à prendre du plaisir.l'ideal c'est qd vous avez un partenaire qui vous connaît bien.dans ce cas pendant les préliminaires,j'en profite pour bien me mettre dans l'ambiance et après y'a plus  cas lol.il m'a fallu du temps ,y'avait des frustrations qd on reste sur notre fin comme on dit.du para-orgasme pas facile à s'en contenter quand on a eu une activité sexuelle régulière avant l'accident.
ah oui,je suis touchée en d5 donc je n'ai aucune sensation au toucher.donc me caresser comme ça,ça sert à rien.mais en faisant fonctionner le cerveau,il y a moyen de se retrouver dans une autre ambiance.en 16 ans de paraplégie je n'ai jamais eu de "vrai orgasme" mais juste du plaisir,avec le tps je m'en contentais,et voilà pas qu'avec mon dernier partenaire j'ai découvert une autre sexualite(le mec assure c'est pour ça lol).comme quoi faut pas désespérer.je dirais que dans ma situation,le corp evolue avec le temps.a chacun sa méthode mais le cerveau à un rôle primordial en tout cas.il ne faut pas avoir honte d'en parler.y'a peut être d'autres approches qu'il serait sympa pour les autres à partager ici..
bon we à tous.

Hors ligne Cliketine

  • Habitué
  • **
  • Messages: 19
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Proche d'une PMR
  • Niveau de lésion: mari T10 - 07/2012
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #82 le: 25 février 2013 à 11:48:42 »
bonjour,
mon conjoint est para (niveau de lésion entre 11 et 12, mais dégat étendus à partir de d10, et moelle endommagée jusqu'à L1/L2) suite à un accident de moto il y a 7 mois
j'ai bien lu votre fichier pdf et le lui ai fait lire, espérant que ça lui donne envie d'essayer votre méthode. beaucoup de frustration autour de la sexualité et surtout pour nous : zero zero information dans le centre de rééduc où il a passé 5 mois (2mois de réa avant).

nous avons posé les questions, mais personne n'avait de réponse à nous apporter. nous sortons de rééduc (sortie y a une semaine) avec aucune réponse à nos questions, aucune aide ni médicamenteuse ni psy à ce sujet, juste un rdv fin mai (donc casi un an après l'accident) auprès d'une sexologue à lyon...

heureusement (enfin...) j'étais enceinte lors de l'accident, donc nous avons la chance d'avoir un bébé, donc la question de la fertilité ne se pose pas (enfin pas vraiment)

j'ai lu beaucoup de vos posts depuis le mois d'aout, ils sont tjrs fournis et clairs, merci beaucoup pour votre travail !

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #81 le: 12 mars 2012 à 11:19:58 »
Marc,
As-tu lu le document en pdf qui décrit la méthode ?  :rolleyes:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Gyzmo34

  • Webmaster d'ALARME
  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3463
  • Sexe: Homme
  • L'ambition, c'est la richesse des pauvres.
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: +C5 que C6 (ASIA B)
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #80 le: 01 mars 2012 à 22:38:58 »
Thierry,

Je suis tombé par hasard sur ce post et je peux peut-être t'aider de par mon expérience. Si j'ai bien compris, la entre parenthèse "méthode Delrieu" consiste à ce concentrer intensément pour ressentir du plaisir. Cette technique ne m'est pas inconnu car je la pratique depuis pas mal d'années, l'association du mental et des sensations physiques sont chez moi plaisantes mais en 20 ans je n'ai pas dépassé ce stade. Un détail tout de même "Durant les grosses douleurs neuros j'obtiens des résultat++ mais trouvé la concentration nécessaire et très très difficile. La sensation que m'apporte cette technique est très frustrante car je ressens des fourmillements dans le bas ventre mais sans pouvoir aller plus loin... Pour ce qui est du mental je pense avoir atteint mes limites et j'arrive même à appliquer cette technique durant les rapports. En gros sa s'apparente à ce masturber sans pouvoir éjaculer, mais quand on est tétra on s'en contente. Je sait que l'on peu avoir un orgasme sans ce masturber "durant des rêve érotique par exemple, mais je n'ai jamais atteint ce stade.
POUR ADHÉRER A ALARME ? Il suffit de cliquer sur la bannière :azn:


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #79 le: 06 mai 2011 à 17:57:14 »
Raph,

Très bien ! Je t'encourage à continuer !!! :smiley:

Et si tu arrives à 10/10, ce que je pense possible pour bientôt si tu persévères, je pourrai ajouter enfin un 2ème cas dans mon étude sur cette "auto-rééducation à l'orgasme intra-cérébral" (cf. fichier pdf en supra). Anonymement bien sûr.
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Raph

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C3-C4
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #78 le: 06 mai 2011 à 15:39:28 »
Tu ne crois pas si bien dire !


Le soir même (avant-hier, donc), avant de m'endormir, j'ai réessayé. Plutôt que de simplement visualiser une caresse localisée, j'ai imaginé toutes les sensations que procure une bonne branlette... Il ne m'a pas fallu 10 minutes pour ressentir cette irradiation plaisante dans le bas-ventre, typique d'un pré-orgasme, accompagnée de contractures et frissons dans les cuisses, et d'une légère tachycardie... Et effectivement, dès qu'on ressent physiquement des sensations, c'est encore plus facile de se concentrer dessus et de tenter de les intensifier. Je me suis endormi fort détendu, et au premier réveil matinal, je ressentais encore une sorte de chaleur dans tout le bas du corps, comme si j'avais provoqué une sorte de "redistribution énergétique" dans cette zone.
Difficile d'évaluer le plaisir ressenti, mais je dois être autour de 4 ou 5/10.
Je vais essayer aussi assis, où je suis moins performant.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #77 le: 05 mai 2011 à 16:33:03 »
La concentration sur les "sensations sexuelles", c'est très difficile au début. Mais après, quand ça commence à revenir un peu, l'agréable aide à la concentration. Et c'est encore plus facile quand du plaisir se fait "ressentir" au bout de quelques semaines ! :)
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Raph

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C3-C4
Re : Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #76 le: 04 mai 2011 à 19:19:02 »
Citation de: Thierry
Raph,
Merci de ton témoignage...


De rien Thierry !
Citation de: Thierry
Très bien ! Pour moi, ça fonctionne, je ne vois pas pourquoi cela ne marcherait pas pour d'autres...


C'est quand même difficile. Déjà, pour trouver à la fois un moment de calme, et un moment où je ne ressens pas de sensations "parasites" désagréables dans le bas-ventre (comme une envie d'uriner : ça surprend quand on n'a plus de vessie !). J'ai ces troubles neurologiques passagers et épisodiques depuis mon opération (Bricker). Peut-être dûs à la posture des jambes pendant les 6h de bloc... Bref.
Comment fais-tu pour arriver à te concentrer pendant 30 minutes sans que ton esprit vagabonde ?
"Actives"-tu des images mentales spécifiques pour raccourcir le temps de ta "stimulation mentale" ?
 J'ai découvert la méthode de "visualisation positive" de Simonton ( http://www.alasanteglobale.com/simonton.html), je me demande si je ne pourrais pas m'en inspirer pour "agrémenter" la tienne.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #75 le: 02 mai 2011 à 16:27:05 »
Raph,
Merci de ton témoignage...


Citation de: Raph
Je vais essayer de m'y remettre.

Très bien ! Pour moi, ça fonctionne, je ne vois pas pourquoi cela ne marcherait pas pour d'autres...
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne domirase58

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 289
    • Voir le profil
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #74 le: 02 mai 2011 à 11:35:02 »
Lut tous !

J'ai plus aucune sensation quand même miss bourgogne nétoie paupaule.
Quand  elle l'astique frénétiquement, j'ai des frissons dus à l'HRA sur le visage.
Ca c'est seulement quand elle me saute dessus et attaque de suite le boulot, espèrant un plaisir rapide.
Avec l'expérimentation, j'me suis rendu compte qu'un ptit cou vite fait ne m'apporte plus rien, même pas d'éjaculation , mais quand on prend notre temps de longs préleminaire, caresses, bisous sur TOUT le corps , en insistant sur les zones qui restent très sensibles (cou, oreilles , poitrine ), mais surtout en faisant monter le désir par "titillements", pendant au moins 2 h, jusqu'à nous donner plus qu'une envie : nous sauter dessus et nous "violer", j'ai l'impression d'exploser, une sensation très proche des orgasmes ressentis quand on a toutes les sensations, c'est encore plus fort quand il y a un sentiment de passion.
Il arrive fréquemment qu'il y ait éjaculation ou rétro-éjac, malheureusement que je ne ressens plus.
Je crois par contre que si on le fait très souvent , on ressent moins fortement le truc 
 
Avec de la volonté, tout est possible

Hors ligne Raph

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C3-C4
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #73 le: 06 avril 2011 à 19:32:40 »
Oh là là...

Rendez-vous compte : ça fait déjà 14 mois que j'ai pris connaissance de la méthode de Thierry (faut lui trouver un nom... la "méthode Delrieu", ou "la méthode de l'orgasme à roulettes" par exemple ?  :cheesy: ), je devrais être largement au point, "logiquement"...


Eh bien, même pas : dans ma vie d'hyperactif, impossible de trouver le moyen de me libérer 3 fois 30 minutes par jour pour une concentration intense. J'ai quand même pu m'amuser certains soirs avant de m'endormir (ce qui bien souvent n'a fait que précipiter l'endormissement).


Bref, avec un entraînement aussi irrégulier que peu assidu, je suis quand même parvenu, pour toute prouesse, à ressentir (j'ai la sensibilité) quelques chatouillis dans le bas-ventre, et une "satisfaction cérébrale" qui, loin de ressembler à un orgasme, était quand même plaisante.


J'en arrive donc à hier après-midi (lundi 4). Au soleil, tranquille, je commence à me concentrer, à imaginer des palpations ciblées, et je trouve exactement la "représentation mentale" qui fait tilt (une caresse lente du gland, en va-et-vient, avec trois doigts, tendus, verticaux, au-dessus de la verge en érection. Vous voyez ? Non, les filles, pas vous, on se calme  :grin: !).


Mais je ne cherche pas à améliorer la sensation agréable que cela procure, juste à la faire durer quelques minutes, c'est tout.


Après, je n'ai plus rien essayé.
Et c'est en pleine nuit qu'est arrivé, contre toute attente, le deuxième effet kiss-cool.
Un plaisir proche de l'orgasme, en plein rêve ! Rêve dans lequel, évidemment, je faisais exactement le mouvement décrit précédemment, avec une aisance écœurante (eh oui, dans les rêves, on a moins de limitations !).


Un plaisir que j'ai réussi à faire durer, mais qui a fini par me réveiller, malgré mon envie d'y rester ! Ce n'était pas un orgasme, mais cette sensation ressentie lorsqu'on s'en approche, avec ces fameux chatouillis dans le bas-ventre dont je parlais, qui "irradient".


Je vais essayer de m'y remettre.
 :smiley:

Hors ligne katia47

  • Intermitent du forum
  • ****
  • Messages: 34
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: C5,C6 + L4 L5
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #72 le: 13 février 2011 à 17:59:22 »
salut


je suis d avie que pour avoir du plaisir il ne faut pas de tabou !! le sexe et tres important et peut importe la maniere du comment ou avec quoi on peut avoir du plaisir !!!


le defetisme ne fait pas parti de ma vie !!! et quand on veut on peut !!!!!!  mon mot d ordre !!
ses vrai qu il faut plus de temps et de patience !!  normal !! met ne pas baiser les bras c est important !!


se net que mon point de vu !! :wink:
 amicalement 

Hors ligne domirase58

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 289
    • Voir le profil
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #71 le: 03 août 2010 à 12:14:54 »
salut salut à tous et à toutes !
avant de critiquer et de baisser les bras, il faut déjà savoir de quoi on parle.
Déjà, il faut savoir que le Dr Brigitte PERROUIN-VERBE est paraplégique, donc, elle sait de quoi elle parle.

Ensuite, rien ne vous empêche d'essayer, de tester, sans obligatoirement bloquer  sur le fait du « de toute manière, je n'y arriverai pas », car, comme souvent, quand on part négatifs, on arrive souvent à rien ou pas grand-chose.

Prenez contact avec ce docteur, elle vous expliquera peut-être comment elle a procédé.

Je sais que beaucoup de femmes disent ne pas vouloir essayer de vibromasseur oou autres jouets sexuels, c'est bien dommage pour elles, car les autres qui ont une sexualité épanouie et pas de tabou, elles prennent leur pied.

Il y a aucune honte à redécouvrir son corps, surtout à nos âges et de notre temps.

Personnellement, lors de mes premiers rapports à la suite de mon accident, je savais pas comment, ni pourquoi il m'est arrivé deux ou trois fois d'avoir des orgasmes.

Ça n'est que très ans après mon accident que j'ai redécouvert mon corps, des sensations différentes d'avant, mais des sensations exquises.

Avec cette personne, je n'ai pas eu d'orgasmes, contrairement aux deux ou trois fois où j'en ai eu avec d'autres femmes, mais, maintenant, je sais comment avoir du plaisir.

Je pense que ça peut s'apparenter aux orgasmes qu'on peut déclencher sans stimulation sexuelle directe pour des femmes.

D'ailleurs, le plus étonnant, c'est une fois qu'on a atteint cet orgasme, pendant 10 minutes, voire des heures, on a une impression de sentir à nouveau son corps.


Je vais citer ce qu'une amie australienne qui avait pour compagnon un jeune homme tétraplégique m'a dit en parlant de sexualité :
 « on arrive à tout faire, mais en travaillant beaucoup plus »
Avec de la volonté, tout est possible

Hors ligne Raph

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C3-C4
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #70 le: 18 février 2010 à 23:03:44 »
La recherche du plaisir, le contrôle de soi, la concentration, l'écoute de ses sensations, tout ceci fait penser au tantrisme (pour le peu que j'en connais). T'es le M. Jourdain du tantrisme, tu t'en inspires sans le savoir !  :azn:
Enfin, il y a quelques nuances, du côté des "travaux pratiques" notamment. Voir  http://www.saela.net/orgasme_tantrique/orgasme_tantrique.html   :cheesy:
http://www.canalvie.com/vie-de-couple/articles/1870/l-orgasme-tantrique/
http://www.meditationfrance.com/tantra/quoi.htm

Bon, j'admire ta capacité de concentration, parce qu'une demi-heure, c'est long. J'essaie le soir, quand je suis couché : déjà, ça m'a permis de m'endormir détendu  :smiley:

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #69 le: 17 février 2010 à 17:17:30 »
Raph,

Le tantrisme ? Je n'en sais rien ! ;)

Par contre, si tu obtiens des résultats avec cette "rééducation", n'oublie pas de me les communiquer !
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne Raph

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C3-C4
Re : Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #68 le: 15 février 2010 à 23:21:44 »
Citation de:  antonb
salut je suis votre discussion et souhaite poser une question : est ce que tu te touche et sinon pourquoi pas?

Quand la moelle épinière est lésée (ASIA A), il n'y pas de sensibilité génitale. Donc je ne vois pas l'intérêt de se tripoter. En tout cas, pas pour atteindre un orgasme. Ma méthode le permet parce que notre cerveau n'est pas paralysé et qu'il est plastique (capable d'adaptation et de modification de ses connexions).

Sinon, après la rééducation réussie, lors des séances de "plaisir", on peut se "toucher" le sexe pour augmenter l'excitation érotique, comme de visionner une vidéo X ou autre... Mais l'orgasme, lui, se déclenche dans le cerveau !

Avec une sensibilité attenuée (lésion incomplète), le tripotage présente l'intérêt de procurer des sensations proches ou comparables à la « normale » (d'après les souvenirs que j'en ai), mais les « travaux manuels », pour un tétra, exigent une certaine préparation et sont fastidieux... Je vais tester ta méthode (si j'arrive à me déconnecter de tout pendant une demi-heure 3 fois par jour...). Elle semble inspirée du tantrisme, je me trompe ?

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #67 le: 25 janvier 2010 à 12:07:07 »
Citation de:  antonb
salut je suis votre discussion et souhaite poser une question : est ce que tu te touche et sinon pourquoi pas?

Quand la moelle épinière est lésée (ASIA A), il n'y pas de sensibilité génitale. Donc je ne vois pas l'intérêt de se tripoter. En tout cas, pas pour atteindre un orgasme. Ma méthode le permet parce que notre cerveau n'est pas paralysé et qu'il est plastique (capable d'adaptation et de modification de ses connexions).

Sinon, après la rééducation réussie, lors des séances de "plaisir", on peut se "toucher" le sexe pour augmenter l'excitation érotique, comme de visionner une vidéo X ou autre... Mais l'orgasme, lui, se déclenche dans le cerveau !
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3962
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #66 le: 25 janvier 2010 à 12:06:46 »
Merci Anne-Sophie...  :smiley:
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne anneso

  • Secrétaire d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1871
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D7-D8
Re : Récupération sexuelle : diverses voies de recherches
« Réponse #65 le: 25 janvier 2010 à 11:53:54 »
comme quoi ma mémoire n'est pas si mauvaise !! oui j'ai vu les deux graphes lors de cette conférence, j'avais même pris des notes ...
Je ne me souviens plus si l'intervenant avait donné un exemplaire papier de son powerpoint j'essayerai de retrouver ça ...
mais en gros ca faisait un plateau en haut et il n'y avait pas dans le graphe la descente brutale ....
Anneso
Anneso
Anne-Sophie
Secrétaire d'ALARME



VOUS ETES DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière

 

Bonjour à tous par Couette de cheval
[Hier à 18:54:52]


Pieds glacés par Couette de cheval
[06 décembre 2021 à 20:27:32]


Le défouloir par Bruce
[06 décembre 2021 à 12:43:51]


Bonjour à tous par gilles
[06 décembre 2021 à 11:16:10]


Audrey Hénocque, 1ère adjointe au maire de Lyon par TDelrieu
[06 décembre 2021 à 09:51:08]


Bonjour à tous par Eratis
[06 décembre 2021 à 09:41:00]


Smartphone et handicap moteur par STEPHANE
[05 décembre 2021 à 16:47:27]


Caverject et faire un enfant par gilles
[05 décembre 2021 à 14:23:00]


Le défouloir par gilles
[05 décembre 2021 à 12:51:00]


Caverject et faire un enfant par Student
[05 décembre 2021 à 11:52:49]

SMF spam blocked by CleanTalk