Auteur Sujet: hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)  (Lu 3232 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3929
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« le: 24 janvier 2021 à 11:43:05 »
Des scientifiques allemands font à nouveau marcher des souris paralysées

21 janv 2021

Une souris se remettant d’une paralysie est vue dans un laboratoire de l’Université de la Ruhr, où des scientifiques ont découvert un moyen de restaurer la capacité de marcher chez des souris paralysées après une blessure complète à la moelle épinière, à Bochum, en Allemagne, le 21 janvier 2021.

Des chercheurs allemands ont permis à des souris paralysées après une lésion de la moelle épinière de marcher à nouveau et ont recréé le lien neuronal qui avait jusque-là été considéré comme irréparable chez les mammifères à l’aide d’une protéine de conception injectée dans le cerveau.

Chez l’homme, les lésions de la moelle épinière, souvent causées par des accidents de sport ou de la circulation, les rendent paralysées car toutes les fibres nerveuses qui transportent l’information entre le muscle et le cerveau ne sont pas capables de repousser.

Mais des chercheurs de l’Université de la Ruhr à Bochum ont pu stimuler la régénération des neurones des souris paralysées à l’aide d’une protéine modifiée.

“La particularité de notre étude est que la protéine n’est pas seulement utilisée pour stimuler les neurones qui les produisent par eux-mêmes, mais qu’elle est également transportée (à travers le cerveau)”, a déclaré à Reuters le chef d’équipe Dietmar Fischer dans une interview.

“De cette façon, avec une intervention relativement petite, nous stimulons beaucoup trop de nerfs à régénérer et c’est finalement pourquoi les souris peuvent à nouveau marcher.”

Il a dit que les rongeurs paralysés qui avaient reçu le traitement avaient commencé à marcher après deux à trois semaines.

Le traitement comprend l’injection de vecteurs d’information génétique dans le cerveau pour produire une protéine, appelée hyper-interleukine-6, selon le site Web de l’université.

L’équipe étudie la possibilité d’améliorer le traitement.

“Nous devons également voir si notre méthode fonctionne sur de plus gros mammifères”, a déclaré Fisher. “Nous pourrions penser aux porcs, aux chiens ou aux primates, par exemple.”

“Ensuite, si cela fonctionne là-bas, nous devrons nous assurer que le traitement est également sans danger pour les humains. Mais cela prendra certainement de nombreuses années.”


Source : https://www.observatoire-qatar.com/des-scientifiques-allemands-font-a-nouveau-marcher-des-souris-paralysees/


POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1087
    • Voir le profil
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #1 le: 25 janvier 2021 à 09:46:28 »
bonne nouvelle ,,un espoir de plus ,,s'ils ont besoin d'un gros mammifere pour un essai clinique immediat ,je me porte volontaire,,enfin le haut de mon corps est ssez gros ,le bas beaucoup moins,,
il ya un truc que je pige pas : la protéine miracle , appelée hyper-interleukine-6,existe ,,combien faut -il de temps pour amener un cochon ou une autre bete du meme gabarit ,et lui inoculer cette substance,,?

Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4456
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #2 le: 25 janvier 2021 à 11:50:17 »
encore une bonne nouvelle pour les futures générations. :icon_thumleft:
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne paulo ribeiro

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 792
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c2,c3,c4
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #3 le: 27 janvier 2021 à 19:46:17 »
Salut !

Ca fait 20 ans qu'ils font marcher des souris...toujours et encore des souris ! :icon_mad:

Mais c'est une bonne nouvelle !

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 148
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #4 le: 29 janvier 2021 à 17:18:01 »
Bonjour à tous
Farid, Gilles, Paulo...
Oui les gros mammifères.. protégés bien sur..
Posez vous les bonnes questions ! ils sont verrouillé par les puissants de big pharma !
Si un me sors le mot que c'est du complotisme, je te jure que je lui envoi une série de bouquins.
Et je viens même le voir avec mon pote qui bosse à l'OMS de Genève.
Par contre dans un avenir peut être proche on peut espérer quelque chose avec les IA et robotisations et il y a une raison, j'y travail ..à suivre.
Adrien


Hors ligne gilles

  • Administrateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 4456
  • Sexe: Homme
  • je déteste les piscines depuis le 05/08/1997
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5/C6
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #5 le: 30 janvier 2021 à 11:44:47 »
Bonjour à tous


Texte modéré, merci de faire attention a tes écrits!
DÉSIREUX D’ADHÉRER A ALARME ? Merci de cliquer sur la bannière 



Modérateur sur www.buspirit.

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1087
    • Voir le profil
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #6 le: 30 janvier 2021 à 15:59:07 »
stardupoker donne son avis,un simple avis,,libre a chacun d'y adherer ou pas,,il n'ya ni complotisme ni riende semblable ,je pense qu'u sein d'alarme et desde ses adherents,on est assez matures et intelligents pour faire la part des choses,,

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 148
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #7 le: 30 janvier 2021 à 17:01:44 »
Je te remercie Farid, tu sais quand tu es pas d'accord avec ma masses t'es complotiste, pour pas mal de monde qui veulent pas creuser aucun sujets..
Comme l'autre Rosenkreutz qui veux me donner un cours sur le vaccin!

Hors ligne RosenKreutz

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 278
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C2
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #8 le: 30 janvier 2021 à 17:29:33 »
mon pote qui bosse à l'OMS de Genève.

C'est Jean-Claude Romand ?

Hors ligne Daniel95

  • Nouveau
  • *
  • Messages: 12
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
  • Niveau de lésion: D4
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #9 le: 30 janvier 2021 à 23:59:37 »
Il faut arrêter avec "Big Pharma" qui étouffe dans l'oeuf la moindre opportunité.... voir juste l'éventualité de sortir les handis de leurs fauteuils. La recherche fondamentale ne les interesse pas.... Ils surveillent ça du coin de l'oeil point barre. Je suis d'accord avec le fait qu'il est plus rentable pour eux que rien ne change. C'est pour ça que la recherche n'avance pas... Pourquoi investir des millions dans la recherche et des essais clinique quand il est possible d'encaisser sans ne rien faire.Le jour où un essai clinique prometteur une start-up ou un brevet est racheté discrètement pour soit disant faire avancer la "cause" Alors là oui on pourra se méfier. Je n'ai pas pu lire ton texte Gilles avant qu'il ne soit modéré mais à priori tu n'allais pas dans le sens des propos de Stardupoker auxquels je n'adhère pas d'ailleurs... Bref croisons les doigts pour que des personnes désintéressées continue  à se préocupper de nous pour qu'un jour on puisse de nouveau se tenir debout.....

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 148
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #10 le: 31 janvier 2021 à 09:31:08 »
Bonjour à tous,
Pour faire court je vais arrêter avec Big pharma, à présent j'utiliserai : Lobby pharmaceutique
Je vous joint la définition de votre chère wiki :
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lobby_pharmaceutique

Au moins on ne parle plus de théorie du complot.
Vivons heureux, paix, amour.
Bonne journée.

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3929
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #11 le: 31 janvier 2021 à 17:52:51 »
De l'espoir pour des millions de gens après que des souris paralysées marchent à nouveau après seulement DEUX SEMAINES grâce à une thérapie génique révolutionnaire qui régénère les nerfs de la moelle épinière endommagés

Une étude révolutionnaire a donné à des souris paralysées la possibilité de marcher à nouveau, donnant de l'espoir à quelque 5,4 millions de personnes dans le monde qui souffrent de paralysie.

Des chercheurs de l'Université de la Ruhr à Bochum en Allemagne ont stimulé la régénération des nerfs de la moelle épinière endommagés des souris à l'aide d'une protéine de leur conception.

Les rongeurs paralysés avaient perdu la mobilité des deux pattes arrière, mais après avoir reçu le traitement, ils ont commencé à marcher en seulement deux à trois semaines.

L'équipe a induit des cellules nerveuses du cortex moteur-sensoriel à produire de l'hyper-interleukine-6.

Pour ce faire, ils ont injecté des virus génétiquement modifiés pour « fournir le modèle de production de la protéine à des cellules nerveuses spécifiques ».

Les chercheurs étudient maintenant si l'hyper-interleukine-6 a encore des effets positifs chez la souris, même si la blessure est survenue plusieurs semaines auparavant, ce qui leur permettra de déterminer si le traitement est prêt pour des essais sur l'homme.

La protéine, ou hyper-interleukine-6 (hIL-6) fonctionne en prenant une caractéristique clé des lésions de la moelle épinière qui produisent des dommages aux fibres nerveuses appelées axones.

Les axones envoient des signaux dans les deux sens entre le cerveau, la peau et les muscles, et lorsqu'ils cessent de fonctionner, les communications font de même.

Et si ces fibres ne se repoussent pas suite à une blessure, les patients souffrent de paralysie à vie.

La protéine est une cytokine, importante dans la signalisation cellulaire, mais n’existe pas dans la nature et ne peut être produite qu'à l'aide du génie génétique.

« La particularité de notre étude est que la protéine n'est pas seulement utilisée pour stimuler les cellules nerveuses qui la produisent elles-mêmes, mais qu'elle est également transportée à travers le cerveau », a déclaré le chef de l'équipe, Dietmar Fischer, dans une interview.

Les recherches utilisaient auparavant une thérapie génique similaire pour régénérer les cellules nerveuses du système visuel, mais l'étude récente s'est concentrée sur celles du cortex moteur-sensoriel pour produire la protéine de leur conception.

Fischer et son équipe ont utilisé des virus qui ont stimulé les cellules nerveuses du cortex moteur-sensoriel pour fabriquer elles-mêmes la hIL-6.

Les virus ont également été programmés par la thérapie génique pour fabriquer la protéine pour guider les cellules nerveuses, appelées motoneurones.

Étant donné que ces cellules sont également liées via des branches latérales axonales à d'autres cellules nerveuses dans d'autres zones du cerveau qui sont importantes pour les processus de mouvement tels que la marche, l'hyper-interleukine-6 est également transportée directement vers ces cellules nerveuses essentielles autrement difficiles d'accès et y est libérée de manière contrôlée.

« Ainsi, le traitement par thérapie génique de quelques cellules nerveuses seulement a stimulé la régénération axonale de diverses cellules nerveuses du cerveau et de plusieurs voies motrices de la moelle épinière simultanément », souligne Dietmar Fischer.

En fin de compte, cela a permis aux animaux précédemment paralysés qui ont reçu ce traitement de commencer à marcher après deux à trois semaines.

« Cela nous a été une grande surprise au début, car cela n'avait jamais été démontré avant après une paraplégie complète ».

L'équipe étudie actuellement des moyens d'améliorer l'administration de l'hyper-interleukine-6, dans le but d'obtenir des améliorations fonctionnelles supplémentaires.

Ils explorent également si l'hyper-interleukine-6 a toujours des effets positifs chez la souris, même si la blessure s'est produite plusieurs semaines auparavant.

« Cet aspect serait particulièrement pertinent pour une application chez l'homme », a déclaré Fischer.

« Nous innovons maintenant sur de nouvelles bases scientifiques. Ces nouvelles expériences montreront, entre autres, s'il sera possible de transférer ces nouvelles approches aux humains à l'avenir ».


 
L'équipe a induit des cellules nerveuses du cortex moteur-sensoriel à produire de l'hyper-interleukine-6. Pour ce faire, ils ont injecté des virus génétiquement modifiés pour « fournir le plan de production de la protéine à des cellules nerveuses spécifiques ». Les photos montrent une souris une semaine après le traitement (à gauche), puis huit semaines après (à droite)


====================
 TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
====================


Hope for millions as paralyzed mice walk again after just TWO WEEKS of breakthrough gene therapy that regenerates damaged spinal cord nerves

A ground-breaking study has given paralyzed mice the ability to walk again, providing hope to some 5.4 million people worldwide who suffer with paralysis.

Researchers from Ruhr University Bochum in Germany stimulated the mice's damaged spinal cord nerves to regenerate using a designer protein.

The paralyzed rodents had lost mobility in both hind legs, but after receiving the treatment began walking in just two to three weeks.

The team induced nerve cells of the motor-sensory cortex to produce hyper-interleukin-6.

To do so, they injected genetically engineered viruses to 'deliver the blueprint for the production of the protein to specific nerve cells.'

Researchers are now exploring whether hyper-interleukin-6 still has positive effects in mice, even if the injury occurred several weeks previously, which will allow them to determine if the treatment is ready for human trials.

The protein, or hyper-interleukin-6 (hIL-6) operates by taking on a key feature of spinal cord injuries that produce disability, which is damage to nerve fibers known as axons.

Axons send signals back and forth between the brain, skin and muscles, and when they stop working, so does communications.

And if these fibers do not recover from an injury, patients suffer paralysis or numbness of life.

The protein is a cytokine, which is important in cell signaling, but being a 'designer' means it is not found in nature and can only be produced using genetic engineering.

'The special thing about our study is that the protein is not only used to stimulate those nerve cells that produce it themselves, but that it is also carried further (through the brain),' the team's head Dietmar Fischer told Reuters in an interview.

Researches previously used a similar gene therapy to regenerate nerve cells in the visual system, but the recent study focused on those in the motor-sensory cortex to produce the designer protein.

Fischer and his team used viruses in the therapy that stimulated the nerve cells in the motor-sensory cortex to make hIL-6 on their own.

The viruses were also customized for gene therapy and included blueprints to make the protein to guide the nerve cells, which is known as motoneurons.

Since these cells are also linked via axonal side branches to other nerve cells in other brain areas that are important for movement processes such as walking, the hyper-interleukin-6 was also transported directly to these otherwise difficult to access essential nerve cells and released there in a controlled manner.

'Thus, gene therapy treatment of only a few nerve cells stimulated the axonal regeneration of various nerve cells in the brain and several motor tracts in the spinal cord simultaneously,' points out Dietmar Fischer.

'Ultimately, this enabled the previously paralyzed animals that received this treatment to start walking after two to three weeks.

'This came as a great surprise to us at the beginning, as it had never been shown to be possible before after full paraplegia.'

The team is now investigating ways to improve the administration of hyper-Interleukin-6, with the goal of achieving additional functional improvements.

They are also exploring whether hyper-interleukin-6 still has positive effects in mice, even if the injury occurred several weeks previously.

'This aspect would be particularly relevant for application in humans,' said Fischer.

'We are now breaking new scientific ground. These further experiments will show, among other things, whether it will be possible to transfer these new approaches to humans in the future.'


Source : https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-9173103/German-scientists-make-paralyzed-mice-walk-again.html

POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne letetra

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 882
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c5 c6 ASIA B
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #12 le: 31 janvier 2021 à 19:53:43 »
moi ça fait 46 ans que je suis devenu tetra et déjà on parlait des souris qui remarchaient
vivement que pour nous ça fonctionne, enfin moi pas grave

Hors ligne TDelrieu

  • Président d'ALARME
  • Moderateur
  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 3929
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C6-C7
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #13 le: 03 février 2021 à 13:34:50 »
Une nouvelle approche révolutionnaire permet aux souris paralysées de marcher à nouveau

Une unique injection a permis aux rongeurs de retrouver leur fonction motrice en deux à trois semaines

Des scientifiques allemands ont restauré la capacité de marcher chez des souris paralysées après une lésion complète de la moelle épinière. L’équipe a créé une protéine de signalisation et l’a injectée dans le cerveau des animaux, afin de stimuler la régénération de leurs cellules nerveuses.

Les lésions de la moelle épinière sont parmi les plus handicapantes. Les fibres nerveuses endommagées (axones) peuvent ne plus être en mesure de transmettre les signaux entre le cerveau et les muscles, ce qui entraîne souvent une paralysie des membres inférieurs. Pire encore, ces axones ne peuvent pas se régénérer.

Des études antérieures ont montré qu’il était possible de restaurer certaines fonctions des membres grâce à une thérapie de stimulation de la colonne vertébrale ou en contournant complètement le site de la blessure. D’autres recherches prometteuses dans des domaines similaires ont consisté à utiliser des composés rétablissant l’équilibre des signaux inhibiteurs/excitateurs dans les neurones de souris partiellement paralysées, ou à utiliser des nanoparticules afin d’empêcher la paralysie après une lésion à la moelle épinière.

Pour cette nouvelle étude, récemment présentée dans la revue Nature Communications, les chercheurs de la Ruhr-Universität Bochum (Allemagne) ont pris un chemin différent, visant à réparer les axones endommagés avec une protéine baptisée hyper-interleukine-6 (hIL-6). Une version synthétique d’un peptide naturel, spécialement modifiée pour stimuler la régénération des cellules nerveuses.

« Il s’agit d’une cytokine dite ‘de conception’, ce qui signifie qu’elle n’existe pas comme cela dans la nature et qu’elle doit être produite par génie génétique », explique Dietmar Fischer, co-auteur de l’étude.


Source : https://dailygeekshow.com/therapie-souris-paralysie/
POUR ADHERER À ALARME : Cliquez sur la bannière ci-dessous.


Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1087
    • Voir le profil
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #14 le: 03 février 2021 à 16:10:31 »
tres bien ,,c'est super pour les souris ,,,et la suite ,c'est pour quand  les essais cliniques sur les humains,, ? j'espere que ca ne sera pas trop long,,une injection n'est pas une operation compliquee,,,
pouvoir chier normalement ,pouvoir bouger ses orteils  ,pouvoir bander normalement ,,pouvoir pisser normalement ,,ne plus avoir mal,,une banalite pour certains ,,un reve pour d'autres,,putain de vie  !!

Hors ligne paulo ribeiro

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 792
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c2,c3,c4
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #15 le: 03 février 2021 à 18:20:28 »
moi ça fait 46 ans que je suis devenu tetra et déjà on parlait des souris qui remarchaient
vivement que pour nous ça fonctionne, enfin moi pas grave

Je pense pareil !

Hors ligne paulo ribeiro

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 792
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c2,c3,c4
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #16 le: 03 février 2021 à 18:21:24 »
tres bien ,,c'est super pour les souris ,,,et la suite ,c'est pour quand  les essais cliniques sur les humains,, ? j'espere que ca ne sera pas trop long,,une injection n'est pas une operation compliquee,,,
pouvoir chier normalement ,pouvoir bouger ses orteils  ,pouvoir bander normalement ,,pouvoir pisser normalement ,,ne plus avoir mal,,une banalite pour certains ,,un reve pour d'autres,,putain de vie  !!
Voilà c'est ça !

Hors ligne paulo ribeiro

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 792
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: c2,c3,c4
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #17 le: 03 février 2021 à 18:27:21 »
Une nouvelle approche révolutionnaire permet aux souris paralysées de marcher à nouveau

Une unique injection a permis aux rongeurs de retrouver leur fonction motrice en deux à trois semaines

Des scientifiques allemands ont restauré la capacité de marcher chez des souris paralysées après une lésion complète de la moelle épinière. L’équipe a créé une protéine de signalisation et l’a injectée dans le cerveau des animaux, afin de stimuler la régénération de leurs cellules nerveuses.

Les lésions de la moelle épinière sont parmi les plus handicapantes. Les fibres nerveuses endommagées (axones) peuvent ne plus être en mesure de transmettre les signaux entre le cerveau et les muscles, ce qui entraîne souvent une paralysie des membres inférieurs. Pire encore, ces axones ne peuvent pas se régénérer.

Des études antérieures ont montré qu’il était possible de restaurer certaines fonctions des membres grâce à une thérapie de stimulation de la colonne vertébrale ou en contournant complètement le site de la blessure. D’autres recherches prometteuses dans des domaines similaires ont consisté à utiliser des composés rétablissant l’équilibre des signaux inhibiteurs/excitateurs dans les neurones de souris partiellement paralysées, ou à utiliser des nanoparticules afin d’empêcher la paralysie après une lésion à la moelle épinière.

Pour cette nouvelle étude, récemment présentée dans la revue Nature Communications, les chercheurs de la Ruhr-Universität Bochum (Allemagne) ont pris un chemin différent, visant à réparer les axones endommagés avec une protéine baptisée hyper-interleukine-6 (hIL-6). Une version synthétique d’un peptide naturel, spécialement modifiée pour stimuler la régénération des cellules nerveuses.

« Il s’agit d’une cytokine dite ‘de conception’, ce qui signifie qu’elle n’existe pas comme cela dans la nature et qu’elle doit être produite par génie génétique », explique Dietmar Fischer, co-auteur de l’étude.


Source : https://dailygeekshow.com/therapie-souris-paralysie/
Très bonne nouvelle, mais toujours des souris et ça depuis des années ! Merci TDelrieu

Hors ligne éric

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 2173
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #18 le: 03 février 2021 à 22:04:33 »
une pandémie touche actuellement la planète et menace l humanité entière
des milliards sont lâché par les états riche  pour la recherche, très rapidement
a peine 8 mois après le premier vaccin est trouvé (le spoutnik russe ) et plusieurs autre depuis

para et tétra nous sommes une minorité dans l échelle mondiale , donc pas une priorité vitale pour l humanité et les intérêt de big pharma

le reste c est de la littérature

eric

 

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1087
    • Voir le profil
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #19 le: 04 février 2021 à 08:38:55 »
il est evidnt que si les lesions medullaires etaient une epidemie mortelle ,nous marcherions depuis longtemps,,,le malheur est que les paratetras ne meurent pas et qu'il ya des fauteils roulants pour les depanner,,et puis une lesion medullaire n'est pas une maladie,,de plus ,le nombre de blesses medullaires ne depasse pas les 6 millions ,ca n'interesse pas le bizness medical,,,d'ailleurs meme l'ICM ne s'interesse plus a l moelle epiniere mais seulement au cerveauet aux maldies selinisantes ,le marche des vieux est plus important donc plus profitable

Hors ligne stardupoker

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 148
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C5
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #20 le: 04 février 2021 à 12:10:08 »
Bonjour,
De belle réflexions :)

Hors ligne RosenKreutz

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 278
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C2
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #21 le: 04 février 2021 à 12:52:41 »
Je ne pense pas qu'on puisse comparer la réparation de la moelle épinière et la création d'un énième vaccin. Dans un cas nos connaissances en sont encore au stade embryonnaire, et dans l'autre on a une technique connue et éprouvée depuis des décennies. L'argent n'a fait qu'accélérer un processus déjà existant. Mais combien de siècles a-t-il fallu attendre avant qu'on invente le premier vaccin ?

En tout cas, sans l'industrie pharmaceutique on serait tous en train de crever dans un caniveau.

Hors ligne farid

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 1087
    • Voir le profil
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #22 le: 04 février 2021 à 17:20:49 »
@rosenkreutz,,t'as raison sauf que tu dois admettre que les investissements endirectiobn de la rcherche sur les lesions medullaires sont insuffisants,
SUR CETTE CAUSE:,combien de pays , ?combien, de fric?combien d'essais cliniques?COMBIEN DE COLLOQUES,? combien d'emissions d'infos?

Hors ligne éric

  • Membre de l'association
  • Adepte du forum
  • ******
  • Messages: 2173
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Paraplégique
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #23 le: 04 février 2021 à 20:56:47 »
oui rosen  l'industrie pharmaceutique nous aide , vaut mieux etre handi en 2021 qu 'au moyen âge

mais sans jouer les pisse froid , le pognon est le nerf de la guerre

la recherche actuellement  table plus sur les maladies du cerveaux , heizeimer , parkinson  qui touchent plus de monde

ceci n engage que moi , depuis 17 ans j en ai vu des dizaines des souris qui remarchent , simple constat , courage a tous

eric


Hors ligne RosenKreutz

  • Adepte du forum
  • *****
  • Messages: 278
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Handicap: Tétraplégique
  • Niveau de lésion: C2
hyper-interleukine-6 (Université de la Ruhr)
« Réponse #24 le: 05 février 2021 à 11:51:19 »
@rosenkreutz,,t'as raison sauf que tu dois admettre que les investissements endirectiobn de la rcherche sur les lesions medullaires sont insuffisants,

Mais je l'admets sans aucun problème. C'est le serpent qui se mord la queue : moins on trouve moins on cherche, moins on cherche moins on trouve.
Néanmoins, je pense que c'est surtout un problème de connaissances fondamentales, et ça j'ai bien peur que les milliards n'y changent rien.

le pognon est le nerf de la guerre
la recherche actuellement  table plus sur les maladies du cerveaux , heizeimer , parkinson  qui touchent plus de monde

Justement, si les milliards suffisaient, toutes ces maladies auraient été éradiquées depuis belle lurette, tout comme le cancer et le sida.
On déplore les effets d'annonces sans lendemains, mais c'est pareil pour toutes ces maladies dont on nous annonce des traitements révolutionnaires tous les six mois.