Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - 6ril

Pages: [1]
1
Bonjour à tous,

Je viens souvent sur ce forum mais ne poste presque pas.
J'ouvre donc ce sujet pour vous faire part des mésaventures qui me sont arrivées dernièrement, et pourquoi pas, recueillir vos conseils et/ou témoignages.

Tout a débuté courant juillet, un lundi matin, premier sondage de la journée assis sur le lit : j'ai la vessie pleine malgré une poche bien remplie par les fuites de la nuit (comme d'habitude, rien d'alarmant). Je veux pour me sonder, et là, impossible de passer la sonde. Pour éviter le pire et m'abîmer, je pars à la douche avec un pénilex, tant pis, on verra après.
Sauf qu'après, pareil ! Et là, ça commence même à saigner. Mer...veilleux ! Habitant pas loin de Bordeaux, j'appelle la Tour de Gassies qui me dit de venir. Après avoir mis un pénilex tant bien que mal, sur un poireau désormais traumatisé et qui ne voulais plus se tenir la tête haute mais plutôt bien au chaud recroquevillé sur lui-même, j'arrive là-bas tant bien que mal dans un mélange de pisse et de sang (car ce même pénilex n'aura forcément pas collé correctement).
Arrivé là-bas, pose d'une sonde à demeure (qui à la surprise générale passera comme une lettre à la Poste), la vessie se vide, ouf ça soulage. Sauf qu'elle se vide autant d'urine que de sang et de caillots de sang tous plus gros les uns que les autres. Quelques minutes et 2 ou 3 lavages de vessie plus tard, je peux rentrer à la maison (avec la sonde). S'en suivra des caillots encore qui finiront par boucher tous ça, et des montées de tensions affreuses dues à la vessie pleine qui ne se vide pas. Je retourne à Gassies 2 jours plus tard : pose d'une nouvelle sonde plus large, accompagnée de lavage de vessie par IDE à domicile 3 fois/jour pendant de longs jours.
Nous sommes déjà rendu le 5 août, tout semble terminé, ablation de la sonde, je recommence les sondages avec des sondes béquillées comme on m'a bien dit de le faire et tout se passe bien... pendant une semaine seulement !
Vendredi 12 août au soir, veille du weekend prolongé du 15 août, ça recommence d'un seul coup ! La sonde ne passe pas (ou plus), ça saigne, direction les urgences... pfff...
Depuis, on m'a recollé une sonde à demeure que j'ai toujours, j'ai vu un urologue mercredi qui me fait une fibro le lundi prochain pour aller voir directement dedans, l'urètre et la vessie. Mais pour lui, juste en me posant deux questions, il s'agirait d'une fausse route.
Bien sûr, entre temps j'ai fais des ECBU (faussés par les antibios que je prends par rapport à la sonde que j'ai).
Et j'aurais donc passé un super été, avec cette poche constamment pleine autour du mollet.

Alors est-ce déjà arrivé à quelqu'un parmi vous ? Même si je ne vous le souhaite pas.
Une fausse route ? Ok, mais pour aller où ? Une fausse route quand on avale, je comprends, mais là...? Pour aller où ?

Merci d'avance de vos lumières.

2
Exprimez-vous ! / Arabie Saoudite, y'a rien là ?
« le: 22 août 2010 à 19:03:32 »
.

Pages: [1]