Association Libre d'Aide a la Recherche sur la Moelle Epiniere

TOUT SUR LA RECHERCHE => Essais cliniques en cours => Discussion démarrée par: TDelrieu le 13 mars 2005 à 15:30:57

Titre: Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 13 mars 2005 à 15:30:57
Hallina, membre du forum "CareCure community", est en contact avec des médecins polonais prêt à commencer un essai clinique OEC en Pologne...  8)

Citer
hallina
Membre

Posté le 28-12-2003
Fin novembre, j'ai reçu une réponse à mes questions concernant des essais cliniques d'OEC en Pologne. Dr. Tabakow m'a écrit un court message sur l'équipe et son travail. Il a aussi mentionné que la publication officielle de leur étude n'était pas encore prête.
J'ai traduit sa lettre et l'ai postée ci-dessous.
Halina

« Au début de cette année (2003), le Département de neurochirurgie de l’Université Medicale Wroclaw en coopération avec l'institut d'immunologie et thérapie expérimentale de l'académie polonaise de Science médicale a organisé une équipe de scientifiques menés par le prof. Dr. W. Jarmundowicz, un des principaux neurochirurgiens polonais se spécialisant dans les lésions du cordon médullaire.
Le premier but de l'équipe a été de développer des méthodes d'isolement, d'épuration et de culture des cellules gliales olfactives humaines. Après plusieurs mois d’expérimentation en laboratoire, l'équipe a développé une méthode pour cultiver les cellules gliales olfactives humaines dérivées du tissu olfactif de nez. Les résultats de nos expériences, concernant les propriétées des OECs, étaient comparables aux résultats de beaucoup chercheurs connus pour leur travail dans ce domaine, comme Drs. Ramon-Cueto, Raisman, Mackay-Sim, Li etc... Nous étions heureux et motivés par nos résultats. Cependant, la diversité des lésions du cordon médullaire présente un défi concernant l'application réussie des cellules olfactives humaines comme thérapie pour des patients. Je pense que notre équipe relèverait un défi, en déterminant le moment optimal après les lésions du cordon médullaire pour l'application la plus efficace d'un procédé de greffe d'OECs. Je suppose que le problème se pose aussi pour les Drs. Carlos Lima, Mackay-Sim, ou Dr. Huang. À l'heure actuelle, nous sommes dans un processus de préparation pour la première étape des essais cliniques à la fin de 2004. L’activité de notre équipe dépend des avancées scientifiques et techniques autant que de la disponibilité des financements ».

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

hallina
Member
   
posted 12-28-03 12:06 PM
At the end of November I received a replay to my questions regarding OEC clinical trials in Poland.
Dr. Tabakow kindly wrote me a short information about
the team and its work. And also, he mentioned that the official publication of their study is not ready yet.
I have translated his letter and placed it below.
I have to apologize for taking long time to post it.
Halina
"At the beginning of this year, the Neurosurgery Clinic in Wroclaw in cooperation with the Institute of Immunology and Experimental Therapy of the Polish Academy of Medical Science organized a team of scientists led by Prof. Dr. W. Jarmundowicz, one of the leading Polish neurosurgeons specializing in spinal cord injury. The team’s first goal was developing methods of isolating, purifying and culturing of human glial smell cells. After several months of successful laboratory experiments the team developed a method of culturing human glial smell cells derived from the nose olfactory tissue. The results of our experiments, regarding OEC proprieties, were comparable with results of many researches known for their work in this field, as Drs. Ramon-Cueto, Raisman, Mackay-Sim, Li etc. We were pleased and motivated by our accomplishments. However, the diversity of spinal cord injuries presents a challenge regarding the successful application of human smell cells as the therapy for patients with spinal cord injury. I think, our team will face an additional challenge determining the optimal time after the occurrence of a spinal cord injury for the most effective application of an OEC transplant procedure. I suppose the same problem arises for Drs. Carlos Lima, Mackay-Sim, or Dr. Huang. At the present time, we are in a process of preparation for the first stage of clinical trials at the end of 2004. Our plan becoming reality depends on the scientific, and technical advances made by our team as well of the availability of financing."
Posts: 97 |  From: Florida |  Registered: 03-24-03




Essais cliniques OEC en Pologne… suite :D

Citer
hallina
Membre

Posté le 12-03-2005
J'ai une nouvelle information concernant les essais cliniques effectuées par la « Wroclaw Medical University/Department of Neurosurgery » en Pologne.
En Novembre dernier, ils ont commencé la préparation pour les essais cliniques afin de déterminer la sûreté et l’efficacité de la transplantation d'OEG pour les patients avec une lésion complète du cordon médullaire. Actuellement, ils sont dans le processus de recruter des patients. Chacun subit une évaluation neurologique, et une évaluation de la qualité de ses cellules gliales olfactives prélevées sur le tissu nasal afin de les cultiver in vitro. Seuls les patients dont les cellules cultivéés sont "les meilleures" pour la greffe seront retenus pour la chirurgie. L'équipe polonaise prévoit de transplanter des OEGs sur 12 patients dans les trois années à venir.
Je tiens cette information des forums LME polonais, lien ci-dessous. Le post est daté du 23/02, écrit par une femme qui a eu cette information directement du Dr. Tabakow.
http://www.tetraplegik.com/forum/viewtopic.php?t=266  

===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================

hallina
Member
   
posted 03-12-05 09:59 PM
I have some new info regarding the clinical trails carried out by the Wroc?aw Medical University/Department of Neurosurgery in Poland.
Last November, they started preparation for the clinical trails in order to determine safety and efficiency of OEG transplantation in patients with complete spinal cord injury.At the present time, they are in a process of recruiting patients.Each gets neurological evaluation and evaluation of quality of his/her glial smell cells derived from the nose tissue for culturing in vitro. Only patients whose cultured cells are "the best" for transplant will
qualify for surgery. The Polish team plans on to transplant OEGs in 12 patients in the next three years.
I have this info from Polish SCI forums, link below. The post was dated 02/23, written by a women who received this information from Dr. Tabakow.
http://www.tetraplegik.com/forum/viewtopic.php?t=266
Posts: 95 |  From: Florida |  Registered: 03-24-03





(http://alarme.asso.fr/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fbi.gazeta.pl%2Fim%2F6%2F5401%2Fz5401206N.jpg&hash=36819eb553890a90d084bd0d92d99224)
Prof. Wlodzimierz Jarmundowicz
Department of Neurosurgery
Wroclaw Medical University
ul. R. Traugutta 118
50-420 Wroclaw - Poland
Tel.: +48 71 3427021, +48 71 3430111, +48 71 7890258

E-mail : contact Dr Tabakow p.tabakov@wp.pl
Website : www.am.wroc.pl/en
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 27 juin 2008 à 14:18:07
Un membre du forum "CareCure" a trouvé un article en polonais (Gazet.pl/wroclaw) au sujet de l'essai clinique des cellules olfactives engainantes (OEC) à Wroclaw, en Pologne. Voici un résumé de l'article :



Citer
26-06-2008
L'équipe du prof. Jarmundowicz a effectué pour la première fois une greffe de cellules nerveuses prélevées du nez d'un patient humain.

La moelle épinière du patient a été lésée avec un couteau, qui l'a laissé paralysé de la taille vers le bas (il y a 4 ans). Le patient, 26 ans, a été choisi parmi 50 candidats en raison de sa bonne santé et de son jeune âge. Ils ont d'abord prélevé des cellules gliales olfactives du nez du patient, lesquelles ont été mises en culture pendant plusieurs semaines. La chirurgie a eu lieu hier, par 7 médecins qui ont fait 120 (petites) injections de cellules. Chaque injection administrait environ 25.000 OEC, lesquelles devraient stimuler la régénération de la moelle épinière. Cependant, cela prendra une année jusqu'à ce que nous sachions si le patient remarchera. La chirurgie a été réalisée après quatre ans de recherche dans la clinique de neurochirurgie de l'université médicale de Wroclaw. L'étude préclinique a été faite sur des rats, avec de très bons résultats qui ont permis aux rats de pouvoir escalader de nouveau les murs de leurs cages. Les recherches de l'équipe médicale ont inclus des études de sûreté, qui ont indiqué que les rats n'ont pas développé d'infections ou de tumeurs.

Prof. Jarmundowicz a dit que ceci est une étape expérimentale et qu'ils n'en sont qu'au début du processus.


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


2008-06-26
Prof. Jarmundowicz's team for the first time ever gave a transplant of nerve cells from a nose to a human patient.

The patient's spinal cord was penetrated with a knife, which left him paralyzed from the waist down. The patient, 26, was chosen from 50 candidates because of his good health and young age. They first took glia smell cells from the patient's nose which were cultured in the past weeks and from his cells frozen from two years ago. The surgery took place yesterday, whom 7 doctors injected the cells 120 times. Every injection had around 25,000 OECs, which should stimulate regeneration of the spinal cord. However, it will take a year until we know if the patient will walk. The surgery was done after four years of research in the Neurosurgery Clinic of the Medical University in Wroclaw. The study was done on rats with very good results which resulted in the rats being able to climb the walls of their cages. Their research included the study of the rat's safety; leading to the knowledge of the rats not having infections or tumors.

Prof. Jarmundowicz said that this is still the experimental stage and we are at the beginning of it.


Source: http://miasta.gazeta.pl/wroclaw/1,35751,5401169,Sparalizowani_dostali_przeszczep_nadziei.html
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 28 juin 2008 à 10:24:57
L'intéressant dans cet essai clinique, même si c'est le tout début du processus, c'est que les injections ont été réalisées sur une lésion chronique (4 ans après le trauma) avec une lésion grave (section médullaire), donc probablement avec une cicatrice importante.

D'autre part, ce sont des greffes de cellules autologues (du patient lui-même), donc aucun risque de rejet immunitaire, et la sécurité de ce genre de greffes cellulaires a déjà été démontré en Australie :
http://alarme.asso.fr/forum/dr-decherchipr-feron-essais-oecs-en-france (http://alarme.asso.fr/forum/essais-prcliniques-and-cliniques/dr-decherchipr-feron-essais-oecs-en-france-!/msg12120/#msg12120)

Si cette thérapie cellulaire fonctionne dans ces conditions, on pourra espérer fortement que cela fonctionnera chez la plupart des blessés médullaires...  :rolleyes:

Rendez-vous dans 1 an pour connaître le résultat de l'essai !  :smiley:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: emmanuel le 28 juin 2008 à 11:38:38
Ca bouge en Europe !  :smiley:
emmanuel
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: katala le 28 juin 2008 à 20:33:49
Bonjour Thierry,

Dis moi, tu penses qu'on aura des nouvelles avant un an, il doit y avoir des évolutions avant de délai ?


Katala
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 29 juin 2008 à 09:22:55
Katala,

Oui, bien sûr, puisque les récupérations se font progressivement. Mais l'équipe polonaise a dit qu'elle annoncerait les résultats de l'essai clinique dans un an... Donc à moins d'un éventuel rapport d'étape dans 6 mois (?), il faudra attendre jusque là pour savoir si les greffes de cellules OEC sont aussi efficaces sur l'être humain que sur les rats... :rolleyes:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: kavi69 le 29 juin 2008 à 21:59:20
Même si le temps passe vite..... ça va être long d'attendre 
 :huh:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 01 juillet 2008 à 12:58:07
Voici une info postée le 30/06 sur le forum CareCure :


Citer
News de la télé polonaise TVP. C'est en polonais mais l'information est plus ou moins la même que dans l'article du journal.

On y voit le patient Jakub Tokarz, 26 ans, niveau de lésion T10-11, 4 ans post-lésion, ASIA A complet

On y voit l'équipe au travail pendant la chirurgie avec le prof. Jarmundowicz.

:arrow: http://pl.youtube.com/watch?v=ZSr3VcfPmLA

D'une source non officielle, ils prévoiraient une prochaine chirurgie avec un nouveau patient dans deux à trois mois.

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: grazyna le 01 juillet 2008 à 16:32:25
Salut thierry
Une lesion chronique complette c'est vraiment interressant.
Ma femme est Polonaise donc si il y a des articles sur cette therapie que tu aimerais traduire, n'esite pas a m'en faire part.
A+ Jose
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 01 juillet 2008 à 17:18:57
OK José ! Merci de ta proposition...  :smiley:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: vinvin2121 le 01 juillet 2008 à 17:35:45
Salut Thierry,

Se que je trouve déjà important c la première fois je crois que l'on vois enfin une télévision qui puisse filmer reste à voir l'évolution que sa peux donner sur un para complet,seul hic il prend des jeunes avec une lésion qui date de 4 ans :rolleyes: mais bon sa prouve que sa bouge partout en europe et sa c interréssant je pense.

Amicalement
Sylvain :wink:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 10 juillet 2008 à 13:29:39
Voici une petite "mise à jour" du Dr. Tabakow (l'adjoint du Pr. Jarmundowicz) postée dans le forum CareCure !  :smiley:



Citer
8/07/2008
pawel tabakow
Membre du forum "CareCure"
 
Je voudrais vous informer que le patient est sorti hier de la clinique. Il va très bien, sans aucun problème (post-opératoire) et il continue son programme de rééducation fonctionelle.

Cordialement

Dr. Pawel Tabakow
Department of Neurosurgery
Wroclaw Medical University


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


8/07/2008
pawel tabakow
Junior Member
 
Join Date: Feb 2004
Location: Wroclaw, Poland
Posts: 2
   
I would like to inform you that the patient has been discharged yesterday from the clinic. He is fine, without any complaints and continues his program for neurorehabilitation.

Regards

Dr. Pawel Tabakow
Department of Neurosurgery
Wroclaw Medical University
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 12 juillet 2008 à 13:41:37
En réponse à une question sur les améliorations observées sur le patient opéré…



Citer
11/07/2008
pawel tabakow
Membre du forum "CareCure"
 
Observation du patient

Le patient qui a subi la transplantation d'OEC sera évalué sur tous les changements de son statut neurologique et de son état général pendant les 2 années à venir. À ce jour, 2 semaines après l'opération, il est trop tôt pour dire quoi que ce soit au sujet de l'amélioration neurologique. Je pense que les premiers signes d'améliorations (le cas échéant) dus à la régénération des fibres nerveuses dans la moelle épinière devraient apparaître 3-4 mois après l'opération.

Dr. Pawel Tabakow


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


11/07/2008
pawel tabakow
Junior Member
 
Join Date: Feb 2004
Location: Wroclaw, Poland
Posts: 3

patient observation

The patient that underwent OEC-transplantation will be evaluated for any changes in his neurological and general status during the next 2 years. It is to early to say anything about neurological improvement at this time, 2 weeks after the operation. I believe that the first symptoms of improvement due to regeneration of the spinal cord fibers (if any) should appear 3-4 months after the operation.

Dr Pawel Tabakow
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: katala le 12 juillet 2008 à 14:17:29
Merci Thierry!! :smiley: :smiley:

Katala
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 18 juillet 2008 à 12:59:27
Voici un autre reportage de la TV polonaise (en polonais) :
http://pl.youtube.com/watch?v=K7VqmvgUmQ0
 

:smiley:

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 21 août 2008 à 11:06:07
Info lue dans le forum "CareCure" !  :smiley:

Citer
Post du Dr.Tabakow dans un forum de blessés médullaires polonais : http://tetraplegik.com/forum

Opération faite le 18/08/2008 :
« Notre équipe a appliqué un deuxième traitement chirurgical d'injection de cellules gliales (OEC) chez un patient de 27 ans qui a eu une lésion T6 complète, il y a 5 ans, lors d’un accident qui a fracturé sa colonne vertébrale. »

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 11 mars 2009 à 13:02:50
Six mois après la chirurgie, c'est une interview du professeur Jarmundowicz et du deuxième patient Krzysztof Pietrzyk.
 :smiley:


Citer
« Pour commencer l'opération – dit le prof. Jarmundowicz - nous avons dû d'abord exposer la moelle épinière, enlever le tissu de cicatrice. Quand ceci a été fait, nous avons commencé à injecter les cellules OEC dans la moelle épinière. Un total de 120 injections ont été effectuées. Chacune contient environ 25000 cellules. Les cellules se sont préparées par les collègues de l'institut d'immunologie, présents dans la salle d'opération. Au total, 8 médecins ont participé à l'opération, y compris deux médecins qui ont fait la documentation photographique au cours du traitement et l’ont enregistré sur vidéo. Au cours de l'année prochaine, nous prévoyons d'effectuer encore 2 ou 3 opérations semblables. Naturellement, nous préparons également une publication sur le sujet, qui sera incluse dans des publications professionnelles. Au cours des années suivantes, nous observerons attentivement si nos patients n'ont aucun effet secondaire défavorable. Nous devons obtenir la certitude que ce traitement est sûr pour l'usage chez l'homme. De cette façon, nous aurons fini la première phase de l'expérience. Seulement après, nous pourrons procéder à la deuxième phase, c.-à-dire aux tests cliniques. Après nos traitements expérimentaux, nous avons reçus des centaines de lettres et de téléphone de partout dans le monde. Chacun a demandé quand nous pourrons passer à d'autres phases de l'étude clinique. Ce ne sera pas possible avant environ 2 ans. Si tout se passe comme prévu. » -  Prof. Jarmundowicz

----------------------------------------


Interview avec Krzysztof (deuxième patient) :

Est-ce qu’il y a des informations pour les milliers de personnes qui attendent des nouvelles de Wroclaw ?
- Oui, je constate une certaine amélioration dans certains exercices, dit Krzysztof Pietrzyk. Pour le moment, ce sont des changements minimes de sorte que je ne peux pas les décrire. J'ai l’amélioration de fonctions physiologiques. Je vais plus régulièrement aux toilettes. Mais on ne sait pas encore si c'est le résultat des exercices intensifs de réadaptation ou des nouvelles connexions nerveuses.

(http://alarme.asso.fr/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.niepelnosprawni.pl%2Ffiles%2Fwww.niepelnosprawni.pl%2Fpublic%2Fzdjecia2009%2Fjbw3.jpg&hash=0fe5479ce069a48d8e7c0a63ba499712)
Krzysztof Pietrzyk


===========================
:arrow:  TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


"Starting operation - said prof. Jarmundowicz - first of all we had to expose the spinal cord, remove scar tissue. When this was done, we started to inject the cells into the spinal cord. A total of 120 injections performed. Each portion contains about 25 thousand cells. The treatment was performed using 'stereotaktyczn_' that is, using the frame defining the position and depth of injection. The cells prepared for transplantation colleagues from the Institute of Immunology, present in the operating room. In total, 8 participated in the operation of doctors, including two doctors in support, who have photographic documentation of the course of treatment and record on video. Over the next year we plan to perform similar operations still 2-3. Of course, is also preparing a publication on the subject, which will be included in professional publications. Over the years, we will diligently observe whether both of our patients do not have any adverse side effects. We need to get the total confidence that this treatment is safe for use in humans. In this way, we finish the first phase of the experiment. Only then we can proceed to the second phase, that is, to clinical trials. Following our experimental treatments received hundreds of letters and phone from all over the world. Everyone asked where we can move on to other phases of the study. It will be possible not earlier than about 2 years. As far as everything goes as planned."-Prof. Jarmundowicz

----------------------------------------


Interview with Krzysztof (second patient):

So there is no information for the success of thousands of people waiting for news of Wroclaw? - Yes, I see some improvement in some exercise - says Krzysztof Pietrzyk. - For now, these are minimal changes so that I can not describe them. I have improved physiological functions. Frequently and regularly use the toilet. Not yet known whether this is the result of intensive rehabilitation exercises or from new nerve connection.

(From what I understand, Krzysztof will not say all the information because the team doesn't allow him to give out all of the info about his progress.)


Source (in Polish): http://www.niepelnosprawni.pl/ledge/x/38773?doc_pg=1
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: system64 le 04 janvier 2010 à 18:59:57
bonjour, j'ai téléphoné au médeçin qui m'a suivi quand j'étais à kerpape (centre de réeducation en bretagne), je lui ai demandé quel était son opinion par rapport aux recherches concernant la moelle épinière, il m'a répondu qu'effectivement il y a des progres par rapport à 16 ans en arrière, on en sais plus, les recherches concernant les cellules olfactives engainantes sont prometteuses, le polonais opéré c'est du pipo, méfiance à tout un espèce de système qui veut nous en mettre plein les yeux!!, le neurogel, il n'y a pas de preuves réellement objectives, pour le moment certes, la vidéo avec le chat, attention, le chat c'est le chat!, pas grand chose à voir avec l'humain!, il m'a dit il y a actuellement 4 équipes dans le monde qui sont sur le coup, mais rien, absolument rien de concret, de réellement palpable, la chine par exemple, qui compte un des meilleurs spécialistes en la matière, fait à lui tout seul froid dans le dos!, les trois-cent patients  opérés , trois seulement ont eu un résultat, qui est médiocre, seuls quelques muscles se sont réveillés mais de manière trés faible, pas de quoi allez se faire ouvrir!, ce chirurgien n'est pas assez objectif selon mon toubib, ce qui à mon sens est grave!, si il y a bien un domaine où il faut être objectif c'est le domaine médical, imaginez la déception des 297 autres cobay!, ils ont du payé des milliers d'euros!, mon toubib a lui-même connu des patients qui ne voulaient plus entendre son opinion il y a de cela 4 à 5 ans , qui ont voulu se faire opérer aux état-unis, total 10000 dollars de foutus en l'air et un retour en France avec aucun résultat!, il attend de voir pour Neurogelenmarche, mais finit par ne plus les trouver crédibles! trop de conflits, bizarre à son sens toute cette propagande!, ce trop plein d'optimisme!, qui apparemment ne sert qu'à financer grâce aux désarrois des gens face à leur malheur. je comprend trés bien qu'association a besoin de fonds, mais alors qui croire?, mon toubib, les assoces, diffiçile quand on sait en plus que le médeçin dont je parle connaît la question ça fait 30 ans qui bosse dans ce centrepensez-bien qu'il a été plusieurs fois question de savoir où est-ce qu'on en était et à un moment donné vous ne pouvez pas mentir!, je ne dis pas que neuro... alarme  mentent mais ce qui est sur c'est qu'il m'a bien plombé ma journée, ceçi dit son opinion générale reste positive, je m'attendais à ce qu'il me dise la même chose qu'il y à 16 ans, chose qui te donner envie de te foutre une balle!, à plus et bon ne année quand même, respectons les principes (rire)
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: send le 04 janvier 2010 à 21:00:21
Bonsoir Systeme64
j'ai rencontré un prof qui est dans la recherche et qui a plus de 60 ans (il forme des médecins réeducateurs depuis très longtemps),il était très peu informé sur la recherche.Ils ont tous le même discourt et parlerons lorsqu'ils seront devant le fait.Quant au neurogel,tu pourras voir sur le site que cette recherche avait ete bloquée à l'epoque et que depuis, l'association a racheté le brevet,fait unique.Des essais pré- cliniques sont actuellement réalisés dans plusieurs pays (y compris en france ) sur le rat qui est également différent de l'homme.Il faut savoir que l'association est financée par des dons privés , que certains membres  financent beaucoup et qu'elle met tout en oeuvre pour que des essais sur l'homme soient réalisés cette année.L'association est composée de chercheurs mondialement reconnus,que tu pourras voir sur la vidéo de Prague et qu'aucun autre chercheur ne pourra dénigrer.J'ai également rencontré un grand professeur à Garches qui était encore moins ouvert sur les avancées de la recherche ,qui attendait pour voir !!
Send
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 05 janvier 2010 à 10:36:41
system64,

Ton doc semble assez au courant de ce qui se passe (de positif et négatif) dans le monde, peut-être pas de tout, mais au moins il dit à ses patients qu'il y a quelque chose... Certains, toujours rien ! Pourquoi ? :?

Concernant les infos publiées sur ALARME : pour les "thérapies" listées dans la section Thérapies expérimentales (http://alarme.asso.fr/forum/therapies-experimentales/) à titre informatif, je redis à nouveau notre Rappel de prudence (http://alarme.asso.fr/forum/therapies-experimentales/rappel-de-prudence/).

Seules les thérapies testées dans le cadre d'un essai clinique et validées au bout de ce processus seront susceptibles d'être efficaces et sans effets secondaires délétaires. Et je rapelle qu'un essai clinique est composé de plusieurs phases qui durent en moyenne 2 ans chacunes : Phases d'essais cliniques (http://alarme.asso.fr/forum/essais-precliniques-et-cliniques/recapitulatif-des-essais-cliniques-sur-les-lesions-aigues-et-chroniques/msg25104/#msg25104)

Soyons prudents et patients, mais la lumière est déjà visible au bout du tunnel ! :smiley:


Deux citations de neuroscientifiques reconnus dans le monde :

Pr. Alain PRIVAT (mars 2007) : "Dans les cinq ans qui viennent, des essais porteront sur la régénération des axones chez l’homme, en France ou dans d’autres pays (...) Il est clair que l’on est en train de passer de la recherche fondamentale, en laboratoire, à la recherche clinique, sur l’homme. Nous tournons la page ! Je n’aurai pas pu dire cela il y a cinq ans !"

Pr. Wise YOUNG (Janvier 2008) : "Plus nous étudions la moelle épinière, plus nous constatons qu'elle est capable d’apprentissage, de mémoire, d’adaptation et de créer de nouvelles connexions. C'est la raison pour laquelle je suis vraiment tout à fait optimiste sur le fait que nous réussirons des thérapies qui reconstitueront les fonctions perdues suite aux lésions médullaires, de nombreuses années après les lésions."

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: system64 le 05 janvier 2010 à 19:33:38
merçi pour ces infos soulageantes, à plus
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 25 juin 2010 à 10:31:25
Voici un post du Dr Pawel Tabakow publié sur le forum CareCure : http://sci.rutgers.edu/forum  :smiley:



Citer
Nouvelles de l’essai clinique OEC en Pologne

Chers patients,

Notre groupe du Department of Neurosurgery Wroclaw Medical University (Pologne) a travaillé depuis 2004 sur un essai clinique évaluant l'innocuité et la faisabilité de la transplantation de cellules olfactives engainantes chez des patients atteints de lésions complètes (ASIA A) dorsales de la moelle épinière. Nous avons effectué en 2008 deux premières opérations. Les résultats après 1 an et demi d'observation des deux patients opérés montrent que les greffes d’OEC sont une procédure sûre. Par ailleurs, les deux patients ont eu une amélioration neurologique: le premier est passé d'ASIA A à C, et le second d'ASIA A à B. Il y a des preuves provenant d'études radiologiques et neurophysiologiques qui suggèrent une régénération des longues fibres nerveuses (axones) dans la moelle épinière de ces patients. Aucun des patients du groupe témoin (non-opérés) n’a montré d’amélioration dans la période d'un an d'observation.

Le 17 Juin 2010, nous avons réalisé une troisième opération. Un homme de 26 ans, lésion complète de la moelle épinière au niveau D4, a subi une greffe de cellules olfactives engainantes autologues, obtenues à partir de sa muqueuse olfactive. Son état général et neurologique est stable en ce moment et sera suivi dans les 2 prochaines années.

Je tiens à souligner que l'estimation finale sur l'innocuité et l'efficacité de notre procédure exige davantage d’observations et la conduite de la procédure sur plus de patients.

Cordialement,

Dr. Tabakow Pawel
Département de neurochirurgie
Université de médecine de Wroclaw
Pologne


===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================


News from OEC-trial in Poland

Dear patients,

Our group from the Department of Neurosurgery Wroclaw Medical University (Poland) has worked since 2004 on a trial evaluating the safety and feasibility of transplantation of human olfactory ensheathing cells in patients with complete (ASIA A) thoracic spinal cord injuries. We performed in 2008 the first two operations. Results from an 1.5-year-observation of both operated patients show that OEC grafting was a safe procedure. Besides, both patients improved neurologically: the first from ASIA A to ASIA C and the second from ASIA A to ASIA B. There is some evidence from radiological and neurophysiological studies that may suggest regeneration of long fiber tract in the spinal cords of those patients. No from the patients from the control group (non-operated) has showed any improvement within the one year observational period.

On June 17 2010 , we performed a third operation. A 26- jear old man with complete thoracic spinal cord injuty at level Th4 underwent transplantation of autogenous olfactory ensheathing cells, obtained from his olfactory mucosa. His general and neurological state is stable at this moment and will be followed in the next 2 years.

I would like to point out that final estimation of the safety and effectiveness of our procedure requires longer observations and the conduction of the procedure in more patients.

Best wishes,

Pawel Tabakow MD, PhD
Associate Professor
Department of Neurosurgery Wroclaw Medical University
Poland

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: kavi69 le 25 juin 2010 à 15:19:00
Bonjour Thierry

Sais tu s'ils cherchent de nouveaux patients pour faire des essais ?
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 25 juin 2010 à 17:13:16
Oui, puisque l'essai clinique n'est pas terminé et que "l'estimation finale sur l'innocuité et l'efficacité de notre procédure exige davantage d’observations et la conduite de la procédure sur plus de patients."

Mais c'est eux qui sélectionnent leurs patients et je ne sais pas s'ils prendraient des étrangers...
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: hp le 09 juillet 2010 à 21:19:30
Je voudrais donner cette "post" par Dr.Tabakow du care cure forum.

"All operated three patients have sustained a chronic spinal cord injury of the thoracic spinal cord at vertebral levels Th10/11 (patient that underwent spinal cord transection, teated 4 years after injury), Th6/7 (patient with a compression injury, treated 5 years after injury) and Th4 (patient with a compression injury, treated 1.4 years after injury)

dr Pawel Tabakow"

(http://alarme.asso.fr/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fsci.rutgers.edu%2Fforum%2Fattachment.php%3Fattachmentid%3D35962%26amp%3Bstc%3D1%26amp%3Bd%3D1277701972&hash=9b49b0f1ca8e0bc39e6d8e6f84b42326)

Dr.Tabakow during the conference which took place the morning after the latest surgery. This conference was held in Wroclaw's Medical University.



Vous pouvez traduire cette post :)

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 10 juillet 2010 à 15:30:47
Merci pour l'info hp !  :smiley:


TRADUCTION :

"Les trois patients opérés avaient subi une lésion dorsale de la moelle épinière chronique, au niveau des vertèbres D10/11 (patient qui a subi une section de la moelle, traité 4 ans après sa blessure), D6/7 (patient avec une compression, traité 5 ans après sa blessure), et D4 (patient avec une lésion par compression, traité 1,4 année après sa blessure).

Dr Pawel Tabakow"
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 01 juillet 2013 à 11:17:59
Mise à jour !  :smiley:




Citer
Des patients blessés médullaires traités avec leurs propres cellules olfactives engainantes réalisent une amélioration neurologique


28 juin 2013
   
Putnam Valley, NY. (28 Juin 2013) - Une équipe de chercheurs en Pologne qui a traité de trois paraplégiques sur six avec une lésion de la moelle épinière en utilisant des cellules olfactives engainantes (OECs) transplantés ont constaté que les trois patients traités ont montré une amélioration neurologique et aucun effet indésirable alors que les trois patients du groupe témoin qui n'ont pas reçu des greffes n'ont eu aucune amélioration.


L'étude est en publication électronique dans le journal Cell Transplantation, et est maintenant disponible gratuitement en ligne à http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/ct0799tabakow (http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/ct0799tabakow)


"La plupart des traitements reconnus pour les lésions de la moelle sont de la neuro-protection visant à prévenir au maximum les dommages secondaires de la moelle épinière, ainsi que des méthodes pour stimuler la plasticité du système nerveux central", a déclaré le Dr Pawel Tabakow du Département de Neurochirurgie , Wroclaw Medical University, à Wroclaw (Pologne). "Ces traitements aident les patients avec une lésion médullaire incomplète, mais les résultats chez les patients ayant une lésion médullaire complète restent limités."


Selon ces chercheurs, parmi les différents types de cellules neurotrophiques testés pour la transplantation pour traiter les lésions de la moelle épinière, les OECs méritent une «attention particulière» parce qu'elles sont uniques dans leur capacité naturelle à stimuler la repousse des axones lésés et «provoquer la régénération axonale à longue distance et la reprise ultérieure de la locomotion des membres paralysés ".


(…) Dans une première phase de cette essai clinique contrôlé non randomisé, l'équipe de chercheurs a traité les trois patients transplantés avec des OECs autologues et des fibroblastes isolés à partir de leur propre muqueuse olfactive combiné avec une neuro-réhabilitation "intensive". Ils ont montré que le traitement est «sûr et faisable" un an après la transplantation. Il n'y avait aucun signe de détérioration neurologique, de douleur neuropathique, de neuro-infection ou de croissance tumorale, ont écrit les chercheurs.


"Les examens neurophysiologiques ont montré une amélioration dans la transmission de la moelle épinière et l'activité des muscles des membres inférieurs chez les patients traités chirurgicalement, mais pas chez les patients recevant uniquement la neuro-réhabilitation», ont-ils dit.


"Nous considérons que la transplantation d'OEC a été le principal facteur contribuant à l'amélioration neurologiques chez les trois patients transplantés», a déclaré le Dr Tabakow. "Parmi les mécanismes possibles d'amélioration, c'est que les OEC transplantées ont peut-être induit une certaine restauration des long de faisceaux de matière blanche chez ces patients."


Les chercheurs ont ajouté que les améliorations modestes dans la fonction neurologique ont eu lieu avec la neuro-réhabilitation, qui est sans doute nécessaire pour les améliorations, même si l'expérience des patients du groupe contrôle (sans greffes d'OEC) a indiqué que cela n'est pas en soi n'est pas suffisant."




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




SCI patients treated with own olfactory ensheathing cells realize neurologic improvement


posted by news on june 28, 2013 - 4:00pm
   
Putnam Valley, NY. (June 28 2013) – A team of researchers in Poland who treated three of six paraplegics with spinal cord injury using transplanted olfactory ensheathing cells found that the three treated patients showed neurological improvement and no adverse effects while the three control patients who did not receive transplants saw no improvement.


The study appears as an early e-publication for the journal Cell Transplantation, and is now freely available on-line at http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/ct0799tabakow (http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/ct0799tabakow).


"Most accepted treatments for spinal cord injury focus on techniques of early neuro-protection aimed at maximum prevention of secondary spinal cord injury and methods to stimulate plasticity in the central nervous system," said study corresponding author Dr. Pawel Tabakow of the Department of Neurosurgery, Wroclaw Medical University in Wroclaw, Poland. "These measures have helped patients with incomplete spinal injury, but results in patients with complete spinal injury remained limited."


According to the researchers, among the various kinds of neurotrophic cells being tested for transplantation to treat spinal cord injury, OECs deserve "special attention" because they are unique in their natural ability to stimulate regrowth of lesioned axons and "evoke long-distance axon regeneration and subsequent recovery of locomotion in paralyzed limbs."


The researchers noted specifically several laboratory studies using animals modeled with spinal cord injury where OECs derived from the olfactory mucosa have been found to stimulate the regrowth of neural nerves when transplanted into laboratory rats with paralyzed limbs. In those studies they found evidence of restored breathing, locomotion and climbing behavior in the animals.


In a phase one of this non-randomized controlled study, the team of researchers treated the three patients with transplanted self-donated (autologous) OECs and fibroblasts isolated from olfactory mucosa combined with "intense" neuro-rehabilitation. They found the treatment "safe and feasible" one year after transplantation. There was no evidence of neurological deterioration, neuropathic pain, neuroinfection or tumor growth, wrote the researchers.


"Neurophysiological examinations showed improvement in spinal cord transmission and activity of lower extremity muscles in the surgically treated patients, but not in patients receiving only neuro-rehabilitation," they said.


"We consider that the transplantation of OECs was the main factor contributing to the neurologic improvements in the three transplanted patients," said Dr. Tabakow. "Among the possible mechanisms for improvement is that the transplanted OECs may have mediated some restitution along white matter tracts in these patients."


The researchers added that the modest improvements in neurological function occurred against a "background of intense neuro-rehabilitation, which is probably needed for the improvements, although the experience of the control patients indicated that this in itself is not sufficient."




Source : http://www.sciencecodex.com/sci_patients_treated_with_own_olfactory_ensheathing_cells_realize_neurologic_improvement-114880 (http://www.sciencecodex.com/sci_patients_treated_with_own_olfactory_ensheathing_cells_realize_neurologic_improvement-114880)


Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 01 juillet 2013 à 11:27:51
Extraits de la publication : http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/ct0799tabakow (http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/ct0799tabakow)


"L'amélioration neurologique n'a été observée que chez les trois patients transplantés. Les 2 premiers patients opérés se sont amélioré de ASIA A à ASIA C et ASIA B."

"Le troisième patient opéré est resté ASIA A, mais il a montré une amélioration des fonctions motrices et sensorielles sur les premiers segments de la moelle épinière au-dessous du niveau de la lésion."
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: chris26 le 01 juillet 2013 à 11:32:41
Bonjour
 
Encourageant  :smiley:  En lisant cela je ne peux m'empécher d'avoir une pensée pour le Dr Carlos Lima  :tongue:
 
Bonne journée à toutes et tous  :wink:
 
Chris
Titre: OEC - Pologne
Posté par: farid le 21 octobre 2014 à 09:33:30
UNE BONNE NOUVELLE .!!

http://www.bbc.com/news/health-29645760
j'ai pas pu traduire.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 21 octobre 2014 à 11:05:09
Il semble que le patient a eut sa moelle épinière coupée par un couteau,
l'équipe polonaise est prête a prendre en charge des patients dont la moelle
a été coupée proprement par ce moyen (?)
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: DANIEL BERCHAT le 21 octobre 2014 à 11:25:33
:::
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: dardaran le 21 octobre 2014 à 12:16:00
bonjour,

@ Thierry: j'avais cru comprendre que cette technique (cellules nasales) avait échoué puisque jusqu'à  présent les signes de récupération étaient (quasi)nuls.

Ceci dit, ça fait plaisir à lire. Merci Daniel.

G.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 21 octobre 2014 à 13:12:28
Citer
Chirurgie: un homme paralysé remarche


21/10/2014
 
Un homme paralysé jusqu'à la taille à la suite d'une agression au couteau a pu retrouver l'usage de ses jambes après une transplantation de cellules nerveuses, une opération menée par des médecins polonais et présentée comme la toute première du genre.

:arrow: https://www.youtube.com/watch?v=OMJLg5K40U0

Darek Fidyka, un Bulgare, est la première personne au monde à se remettre d'une déchirure totale des nerfs de la colonne vertébrale, selon un article publié mardi dans la revue scientifique Cell Transplantion. "Pour moi, c'est encore plus impressionnant que les premiers pas de l'homme sur la Lune", a commenté le professeur Geoffrey Raisman, de l'Institut de neurologie de l'University College de Londres (UCL).


M. Fidyka peut désormais marcher avec un déambulateur et a pu reprendre une vie normale, conduire une voiture, quatre ans après son agression. "Quand ça commence à revenir, vous vous sentez revivre, comme si c'était une nouvelle naissance. C'est une sensation incroyable, difficile à décrire", a déclaré M. Fidyka dans l'émission Panorama de la BBC qui a eu un accès exclusif au patient et aux médecins.


L'opération a été menée par une équipe de médecins polonais dirigée par le Dr Pawel Tabakow, de l'université de Wroclaw. Les chirurgiens ont utilisé des cellules nerveuses du nez du patient sur lesquelles les tissus sectionnés ont pu se développer.


Cette technique, découverte par l'UCL, avait donné des résultats probants en laboratoire mais n'avait encore jamais été expérimentée avec succès chez l'homme. "Nous pensons que cette procédure est une découverte capitale qui, si elle est développée, apportera un changement historique pour personnes souffrant de blessures de la colonne vertébrale", a déclaré le Dr Geoffrey Raisman.


Cette recherche a été financée par la Nicholls Spinal Injury Foundation (NSIF) et la Fondation britannique sur les cellules souches. Concrètement, les médecins ont transplanté des cellules olfactives engainantes (OEC) du nez sur la colonne vertébrale. Là, ces cellules ont permis aux fibres nerveuses sectionnées de se reconstituer, ce qui paraissait jusqu'à présent impossible.


"L'opération fournit un pont qui permet aux fibres nerveuses sectionnées de grandir au-dessus du vide", a résumé le Dr Raisman. "Le patient est désormais capable de bouger les hanches et, sur le côté gauche, il connaît un rétablissement considérable des muscles de la jambe", a-t-il ajouté. "Il ne peut peut-être pas danser, mais il est enchanté".




Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/21/97001-20141021FILWWW00098-chirurgie-un-homme-paralyse-remarche.php (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/21/97001-20141021FILWWW00098-chirurgie-un-homme-paralyse-remarche.php)

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 21 octobre 2014 à 13:50:48
encore une fois il est important de noter que la blessure était du type coupure nette due a un couteau
adonc c'est un cas ou la moelle n'est pas en vrac comme pour beaucoup d'entre nous !!!
et les médecins en question demandent des volontaires du même  type
Je pense que la solution finale viendra de techniques du type neurogel en marche +
stimulation .
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: oz le 21 octobre 2014 à 14:34:37
encourageant c'est un blessé chronique si j'ai bien compris ??
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 21 octobre 2014 à 16:22:46
Un homme paralysé marche à nouveau
 
(http://alarme.asso.fr/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.thetimes.co.uk%2Ftto%2Fmultimedia%2Farchive%2F00789%2Fe96c1432-58a2-11e4-_789633c.jpg&hash=da66a72628477532f96662fbe627eea1)
 
Une homme paraplégique a réussi à remarcher après une opération réalisée par des médecins britanniques. Un véritable exploit, auquel le journal The Times consacre sa une ce matin. 

Un homme paraplégique avec une moelle épinière complètement sectionnée a appris à marcher à nouveau, à la suite d'une avancée "historique" faite par des scientifiques britanniques, relate en une The Times.

Darek Fidyka, 38 ans, un pompier d'origine polonaise, était totalement paralysé de la partie inférieure après avoir été poignardé par l’ex-mari de sa compagne il y a quatre ans. "Par un procédé révolutionnaire," raconte le quotidien britannique, "les cellules de son nez ont été transplantées dans la partie endommagée de la moelle épinière. Il a récupéré la capacité de marcher avec un déambulateur, a appris à conduire à nouveau et a même participé à une partie de chasse avec des amis."

Pour Fidyka, l'expérience était comme le fait de renaître, relate The Times. "Son rétablissement remarquable suggère que les cellules transplantées ont formé un 'pont' entre la partie endommagée de la moelle épinière, et ont rouvert des lignes de communication entre le bas du corps et son cerveau."
 
Source :
http://www.courrierinternational.com/article/2014/10/21/un-homme-paralyse-marche-a-nouveau (http://www.courrierinternational.com/article/2014/10/21/un-homme-paralyse-marche-a-nouveau)
 
 :smiley:
 
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 21 octobre 2014 à 16:25:16
Médecine: un paraplégique retrouve la capacité de marcher
 
La transplantation de cellules olfactives permet de réparer des dommages causés à la moëlle épinière

Un paraplégique a retrouvé sa capacité de marcher grâce à une thérapie expérimentale impliquant la transplantation de cellules de sa cavité nasale dans sa moelle épinière.

Darek Fidyka, qui a été paralysé après avoir été poignardé à plusieurs reprises dans le dos en 2010, peut maintenant marcher à l'aide d'un cadre.
Le traitement, une première mondiale, a été mis au point par des chirurgiens en Pologne en collaboration avec des scientifiques de Londres.

Il décrit "un sentiment incroyable" et ajoute: "quand vous ne pouvez pas sentir près de la moitié de votre corps, vous êtes impuissant, mais quand il commence à revenir c'est comme une renaissance. "

Prof Geoff Raisman, président de l'Institut de régénération neuronale de l'Université de Londres, a dirigé l'équipe de recherche anglaise. Il considère ce traitement comme «plus impressionnant que l'homme sur la lune".

Le traitement consiste à utiliser des cellules olfactives engainantes utiles au sens de l'odorat et qui ont la capacité de soutenir la croissance de fibres nerveuses. Elles ont été mises en culture puis transplantées dans la moelle épinière, gravement endommagée lors de l'attaque.
 
Source :
 
http://www.i24news.tv/fr/actu/technologie/48088-141021-medecine-un-paraplegique-retrouve-la-capacite-de-marcher (http://www.i24news.tv/fr/actu/technologie/48088-141021-medecine-un-paraplegique-retrouve-la-capacite-de-marcher)
 
 :smiley:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: oz le 21 octobre 2014 à 17:17:12
http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/apres-une-transplantation-inedite-de-cellules-nerveuses-ia0b0n2448806#utm_medium=redaction&utm_source=facebook&utm_campaign=page-fan-vdn

Sauf que la le professeur privat donne son avis lol
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 21 octobre 2014 à 17:28:25
http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/apres-une-transplantation-inedite-de-cellules-nerveuses-ia0b0n2448806#utm_medium=redaction&utm_source=facebook&utm_campaign=page-fan-vdn

Sauf que la le professeur privat donne son avis lol

on ne vois pas ton article oz , dommage car privat qui interviens ça va encore me faire marrer
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 21 octobre 2014 à 17:59:19
 
Voici l'article de la voix du nord pour ceux qui ne le voient par l'article !  :wink:
 
 
-------------------------------------------------------------
 
Après une transplantation inédite de cellules nerveuses, un homme paralysé remarche     
 
Un homme paralysé jusqu’à la taille a recouvré l’usage de ses jambes après une transplantation inédite de cellules nerveuses réalisée en Pologne, une opération considérée comme plus importante « que le premier pas de l’homme sur la lune » par l’équipe britannique qui en est à l’origine.
 
 
Darek Fidyka, un pompier bulgare de 40 ans, est la première personne au monde à se remettre d’une déchirure totale des nerfs de la colonne vertébrale, affirme un article publié mardi dans la revue scientifique Cell Transplantion.Mieux que « les premiers pas sur la lune »
«Pour moi, c’est encore plus impressionnant que les premiers pas de l’homme sur la Lune », a commenté le professeur Geoffrey Raisman, de l’Institut de neurologie de l’University College de Londres (UCL).

Opéré il y a deux ans, M. Fidyka peut désormais marcher avec un déambulateur. Il a pu reprendre une vie presque normale, conduire une voiture, quatre ans après avoir été violemment agressé à l’arme blanche par l’ex-mari de sa compagne.

«  Quand ça commence à revenir, vous vous sentez revivre, comme si c’était une nouvelle naissance. C’est une sensation incroyable, difficile à décrire », a-t-il déclaré dans l’émission Panorama de la BBC, qui a eu un accès exclusif au patient et aux médecins.

Les images diffusées par la chaîne britannique montrent le patient, actuellement en période de rééducation, traverser un pont à l’aide d’un déambulateur. « Je savais que ça serait difficile, et long, mais je n’ai jamais voulu accepter l’idée de passer le restant de mes jours dans un fauteuil roulant                      », a-t-il dit.

Darek Fidyka a été opéré à deux reprises en Pologne par une équipe de médecins dirigée par le Dr Pawel Tabakow, de l’université de Wroclaw. Les chirurgiens ont utilisé des cellules nerveuses du nez du patient sur lesquelles les tissus sectionnés ont pu se développer.

Cette technique, découverte par l’UCL, avait donné des résultats probants en laboratoire mais n’avait encore jamais été expérimentée avec succès chez l’homme.« Une découverte capitale »« Nous pensons que cette procédure est une découverte capitale qui, si elle est développée, apportera un changement historique pour les personnes souffrant de blessures de la colonne vertébrale », a commenté le Pr Raisman.

Concrètement, les médecins ont transplanté des cellules olfactives engainantes (OEC) du nez sur la colonne vertébrale. Là, ces cellules ont permis aux fibres nerveuses sectionnées de se reconstituer, ce qui paraissait jusqu’à présent impossible. «   L’opération fournit un pont qui permet aux fibres nerveuses sectionnées de grandir au-dessus du vide », a résumé le Pr Raisman.

Les premiers résultats positifs ne sont apparus que trois mois après l’opération, financée par la Nicholls Spinal Injury Foundation (NSIF) et la Fondation britannique sur les cellules-souches. Trois mois plus tard encore, le patient était capable de marcher avec l’aide de barres parallèles.

Interrogé sur la portée de ce traitement, Alain Privat, un chercheur de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) spécialisé dans la reconstruction de la moelle épinière, a cependant appelé à faire preuve de « prudence », soulignant que l’opération devait être « reproduite pour qu’on puisse en tirer des conclusions ».

«  Seul un véritable essai (clinique) permettra de montrer que c’est bien le fait d’avoir greffé des OEC qui a refait fonctionner la moelle épinière », a-t-il dit. Il a ajouté que parmi les interrogations à lever figure la confirmation que la moelle épinière était bien totalement sectionnée.

 
 :smiley:
 
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 21 octobre 2014 à 19:22:31
merci arnaud  :wink:


pour privat rien de neuf sous les cocotiers comme d 'ab quoi  :grin:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: gilles le 21 octobre 2014 à 19:42:00
Privat la prudence :grin: :grin:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: STEPHANE le 21 octobre 2014 à 20:07:45
Bonsoir
Regardez les infos sur tf1 ils en parle ce soir
Titre: Paralysé, il remarche grâce à une greffe de cellules nerveuses
Posté par: ANTONIN.D le 21 octobre 2014 à 20:15:32
Diffuser ce soir au journal téléviser, un homme paralysé remarche grâce à une greffe de cellules nerveuses.
Source: http://www.20minutes.fr/insolite/1465047-20141021-video-paralyse-retrouve-usage-jambes-apres-acte-medical-inedit (http://www.20minutes.fr/insolite/1465047-20141021-video-paralyse-retrouve-usage-jambes-apres-acte-medical-inedit)
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: ninou le 22 octobre 2014 à 00:08:57
bonjour
la vidéo et sur France 2

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/video-un-homme-paralyse-jusqua-la-taille-remarche_725397.html

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: mick 74 le 22 octobre 2014 à 08:28:52
c'est vraiment formidable cette avancée ça donne de l'espoir
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: STEPHANE le 22 octobre 2014 à 09:49:56
Ils en ont également parlé sur Itélé ce matin.D'après leur commentaires,ils comparent cette avancé à l'homme qui à marché sur la lune.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 22 octobre 2014 à 09:57:02
Toutes les chaines TV ont ou en parlent dans leurs journaux.
 
Cela signifie bien que c'est une avancée majeure.
 
  :smiley:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: farid le 22 octobre 2014 à 10:20:12
la methode POLOnaise est celle du professeur lima(dècèdè depuis) qui a ete  le premier a s'interesser aux cellules olfactives.
les essais sur l'homme operè par lima ont echoue pour 2 raisons d'apres :le nombre restreint de cellules injectees et la non purification des cellules prelevees ,il faut savoir que les cellules olfactives sont souillees(car elles se trouvent dans le nez) et qu'il y le risque de prelever d"autres cellules que des cellules olfactives.d'ou l'echec .
je pense que les polonais ont corrigè le protocole de prelevement et d'injection ,d'ou la reussite constatee.
reste a confirmer sur d'autres patients et je suis optimiste...
reste a
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 22 octobre 2014 à 11:11:08
Voici l'article qui explique exactement le protocole opératoire et les résultats concernant les récupérations physiques du patient.
 
Tout est dit !
 
--------------------------------------------------------
 
Darek Fidyka a de la chance. Paraplégique, des suites d’une agression au couteau en 2010, ce bulgare remarche à nouveau.
   
Le patient a bénéficié en 2012 d’une transplantation de cellules olfactives engainantes (OEC) dans la zone lésée de la moelle épinière (côté gauche). Une transplantation mise au point et exécutée en Pologne par le Dr Pawel Tabakow de l’université de Wroclaw et le Pr Geoffrey Raisman de l’institut de neurologie de l’University College de Londres (UCL). Après deux années de rééducation, leurs résultats très encourageants viennent d’être publiés dans la revue « Cell Transplantation ».
 
- Une méthode déjà exploitée
 
De nombreuses études sur l’animal ont montré la propriété unique des cellules olfactives engainantes à stimuler la régénération des axones lésés dans la moelle épinière. Les opérations sur l’homme ont déjà été expérimentées en Australie et au Portugal mais n’ont jamais montré de résultats aussi significatifs. Le protocole d’essai se composait d’une réadaptation neurologique pré et postopératoire, d’une biopsie de la muqueuse olfactive, de la culture de cellules engainantes olfactives, et d’une greffe de cellules intra-rachidienne.
   
Aucun résultat indésirable lié à la biopsie de la muqueuse olfactive ou à la transplantation de cellules olfactives engainantes n’ont été recensés, après chirurgie. Il n’y a pas de signes de détérioration neurologique, de douleur neuropathique, de neuroinfection ou d’une tumorigenèse.
   
L’opération effectuée par l’équipe polonaise s’est déroulée en trois étapes. Les médecins ont d’abord retiré l’un des deux bulbes olfactifs du patient, prélevé et mis en culture les cellules olfactives engainantes. Puis le jour de l’opération, 100 micro-injections de cellules OEC ont été faites en dessous et dessus de la zone endommagée de la moelle épinière, soit environ 500 000 cellules greffées. Enfin quatre bandes de tissu nerveux ont été placées dans cette zone, dans un intervalle de 8 mm. Injectées dans la moelle épinière, les OEC induisent une régénération des nerfs au sein de la lésion, en construisant un « pont nerveux » dans la zone endommagée.
 
- Récupération des fonctions motrices et sensorielles
 
Après la transplantation, pas de dangers de rejet, aucun immunodépresseur n’a été nécessaire. Le patient a suivi un programme d’exercice physique, cinq heures par jour, cinq jours par semaine. Six mois après la chirurgie, Darek Fidyka était en mesure de faire ses premiers pas, à l’aide d’attelles. Deux ans après le traitement, le patient marche avec un déambulateur à l’extérieur du centre de réadaptation. Il a montré une amélioration de la fonction motrice et sensorielle des premiers segments de la moelle épinière localisés en dessous de sa blessure.
 
« Le patient est désormais capable de bouger les hanches et, sur le côté gauche, il connaît un rétablissement considérable des muscles de la jambe », a précisé à la BBC, le Dr Tabakow. Il a également récupéré des fonctions sensorielles lui permettant de ne plus être incontinent et des résultats significatifs sur la fonction sexuelle.
 
« C’est incroyable de voir comment la régénération de la moelle épinière, quelque chose que l’on croyait impossible il y a de nombreuses années, est en train de devenir une réalité », a expliqué à la BBC, le Dr Tabakow. Cette recherche a été financée par la Nicholls Spinal Injury Foundation (NSIF) et la fondation britannique sur les cellules souches. Les scientifiques espèrent traiter une dizaine d’autres patients, en Pologne et en Grande-Bretagne au cours des années à venir. « Notre équipe en Pologne serait prête à examiner des patients de partout dans le monde qui sont susceptibles de recevoir cette thérapie », a assuré le Dr Tabakow à la BBC.
 
Source :
http://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/neurologie/un-paraplegique-recouvre-la-motricite-apres-transplantation-de-cellules-olfac (http://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/neurologie/un-paraplegique-recouvre-la-motricite-apres-transplantation-de-cellules-olfac)
 
 :smiley:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: gilles le 22 octobre 2014 à 11:34:08
merci pour cet article simple et précis :wink:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: mick 74 le 22 octobre 2014 à 12:02:29
la Pologne n'est pas loin je prépare la valise je suis volontaire
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 22 octobre 2014 à 13:41:57
tu as reçu un coup de couteau ?
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: mick 74 le 22 octobre 2014 à 15:32:56
non Patrick pas de coup de couteau moi c'est une chute de toit mais pourquoi çà ne marcherais pas si j'ai compris ce sont des cellules olfactives pour stimuler
la régénération des axones lésés de la moelle épinière alors peut-être que!!!!  :cheesy:
le plus énervant tous les essais sont fait à l'étranger quand verras t'on sur le forum des essais réalisé en FRANCE
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: oxo le 22 octobre 2014 à 15:37:09

Qu'est-ce que t'es lourd Patrickp parfois...
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Slowagie le 22 octobre 2014 à 16:05:17
«  Seul un véritable essai (clinique) permettra de montrer que c’est bien le fait d’avoir greffé des OEC qui a refait fonctionner la moelle épinière », a-t-il dit. Il a ajouté que parmi les interrogations à lever figure la confirmation que la moelle épinière était bien totalement sectionnée.




La remarque de Privat est tout a fait fondée. Un seul patient c'est peu pour établir des statistiques. Gardons les yeux braqués sur la Pologne quand même :smiley:
Titre: Re : Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: misterjp le 22 octobre 2014 à 16:17:05

Qu'est-ce que t'es lourd Patrickp parfois...


Sur ce qu'on lit, la blessure par arme blanche sera un critère d'inclusion. Donc la question de Patrickp est pertinente.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 22 octobre 2014 à 17:56:19

Qu'est-ce que t'es lourd Patrickp parfois...


Sur ce qu'on lit, la blessure par arme blanche sera un critère d'inclusion. Donc la question de Patrickp est pertinente.



laisse Patrick va développer il est assez grand pour répondre lui même
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: oxo le 22 octobre 2014 à 18:21:58

La question est certes pertinente, mais il l'avait déjà évoquée dans la page précédente...Etait-ce nécessaire de remettre ça et surtout de cette façon? Je laisse chacun juge, mais personnellement je trouve que non.
Mais ne polluons pas ce fil qui est un sujet intéressant et dans la droite ligne de l'objet principal de ce forum. On peut toujours en parler en MP le cas échéant.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 22 octobre 2014 à 18:54:16
cette nouvelle génère des espoirs importants pour beaucoup d'entre nous , il est crucial que ceux qui pensent
que leur vie va être changée soient conscients des limites actuelles de cette opération !!
Actuellement il semble que cette technologie fonctionne avec une coupe nette de la moelle !!
Ce n'est pas malheureusement le cas pour beaucoup.
Bien sur je l'ai déjà dit mais certains dans l’enthousiasme peuvent avoir mal lu cette information.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 22 octobre 2014 à 19:41:46
cette nouvelle génère des espoirs importants pour beaucoup d'entre nous , il est crucial que ceux qui pensent
que leur vie va être changée soient conscients des limites actuelles de cette opération !!
Actuellement il semble que cette technologie fonctionne avec une coupe nette de la moelle !!
Ce n'est pas malheureusement le cas pour beaucoup.
Bien sur je l'ai déjà dit mais certains dans l’enthousiasme peuvent avoir mal lu cette information.

je suis d accord avec toi patrick
 beaucoup de site de science sérieux en on parlé , c est peux être la première marche d un long escalier qui nous mènera enfin a notre guérison a tous
la seule chose qui m attriste est que d ici la ,moi et les plus âgés  du forum ne soit plus de ce monde
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: charlieboy le 22 octobre 2014 à 19:58:31
  Console toi Éric, moi qui est plus vieux que toi, je sais que je remarcherai.....lol


Charles
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 22 octobre 2014 à 20:50:22
  Console toi Éric, moi qui est plus vieux que toi, je sais que je remarcherai.....lol


Charles

je suis content pour toi charlie ;)
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 23 octobre 2014 à 10:06:02
Voici un autre article avec plus de détails sur l'opération et les résultats.
 
-------------------------------
 
- Un « pont nerveux »

Tout commence par un accident en 2003. Le jeune Britannique Daniel Nicholls plonge dans une vague en Australie. Il heurte violemment un banc de sable, sa moelle se sectionne. Il est instantanément paralysé à partir du cou. Son père, David Nicholls, lui fait alors la promesse qu'il pourra retrouver sa mobilité et se lance à la recherche de médecins qui y parviendront. Il crée la Nicholls Spinal Injury Foundation (NSIF), qui finance de nombreux travaux, dont ceux de l’Institut de neurologie du University College de Londres (Royaume-Uni).
 
Le Pr Geoffrey Raisman est à sa tête. Il travaille notamment sur les cellules olfactives engainantes, présentes dans le cerveau. Lorsque leurs fibres nerveuses sont endommagées, elles sont rapidement remplacées par d’autres fibres qui se connectent avec le bulbe olfactif, une région du cerveau proche des fosses nasales et qui gère l’odorat.
 
Lorsque David Nicholls la contacte, l'équipe britannique a imaginé un moyen d’inciter les nerfs endommagés de la colonne à repousser grâce à une autogreffe de cellules olfactives engainantes, accompagnées de leurs fibroblastes. L’opération consiste à retirer un bulbe olfactif, puis à prélever les cellules olfactives engainantes et les fibroblastes nerveux. Ces cellules seront ensuite mises en culture de manière à former des « filaments » nerveux, que les chirurgiens pourront injecter dans la colonne. Cela constitue une sorte de « pont nerveux » entre les deux parties de la moelle épinière, ce qui devrait restaurer, au moins en partie, la sensation et la motricité.

 - Aucun espoir de récupération
 
En 2010, les essais sur l’homme commencent, suivis par une équipe de la chaîne britannique BBC One (http://www.bbc.co.uk/programmes/b04mm8zl), dont le reportage sera diffusé dans l’émission Panorama, ce 21 octobre à 23 h 35. L’Université médicale de Wroclaw, en Pologne, se charge de l’opération. L'équipe est dirigée par le Dr Pawel Tabakow. C’est Darek Fidyka qui bénéficie le premier de cette technique novatrice. Ce Polonais de 38 ans a été frappé à l’arme blanche au niveau de la vertèbre Th9 quatre ans plus tôt. La lame a sectionné la moelle et l’a laissé paralysé.
 
C’est ce qu’on appelle une lésion totale : aucune fonction motrice ou sensorielle n’a été préservée sous la vertèbre en question, et il n’a aucun espoir de récupération spontanée. Pendant les 8 mois qui précèdent l’intervention, Darek Fidyka suit un programme de neuro-rééducation intense : 5 heures par jour, 5 jours par semaines, il participe à un entraînement locomoteur, sensoriel et des exercices d’étirement. Tout cela prépare ses muscles à la rééducation qui suivra l'opération, et assure les médecins qu'il n'y aura pas de récupération spontanée.

- Remarcher en 19 mois
 
Vient ensuite l’heure de l’intervention : les cellules ont préalablement été cultivées. La solution obtenue est intégrée à un robot composé d’une micro-pompe et d’un manipulateur en 3 dimensions, qui sera chargé des injections. 4 greffons sont utilisés, composés de bandes de 12 mm, qui comblent la blessure de 10 mm. Après l’intervention, le programme de rééducation reprend. Les premiers progrès apparaissent au bout de 6 mois : les muscles du patient sont renforcés, le haut de son corps est plus stable. Il commence à parcourir de courtes distances sur des barres parallèles. A 11 mois, il retrouve de la force dans les jambes et peut marche sur de plus longues distances. 19 mois après, l’évolution est spectaculaire : Darek Fidyka est capable de marcher à l’aide d’un déambulateur, de conduire et de vivre de manière plus autonome. Cette réussite fait de lui la première personne à récupérer une telle fonction après une lésion totale de la moelle épinière.
 
- « Plus important que les 1ers pas sur la Lune »

 
« Après la transplantation et la construction du pont nerveux, ce patient est passé d’ASIA A à ASIA C », résume le Dr Pawel Tabakow, de l’université médicale de Wroclaw (Pologne). Cette échelle sert à classer les blessures traumatiques de la moelle épinière. A signifie que la lésion est totale, C signale une blessure incomplète. La fonction motrice est en partie préservée, et au moins la moitié des muscles clé sont réactifs. « Avant la transplantation, nous estimions que sans ce traitement, les chances de récupération de notre patient étaient de moins de 1 %. Cependant, nous avons observé une récupération partielle des fonctions sensorielles et motrices, qui a commencé 4 mois après l’intervention », poursuit le Dr Tabakow.
 
« Nous pensons que cette procédure est une percée qui - à mesure qu’elle sera développée - va entraîner un changement historique dans les perspectives jusqu’ici bouchées des personnes handicapées par une blessure à la moelle épinière », conclut le Pr Geoffrey Raisman. Et d’ajouter, dans le reportage de BBC One, « c’est plus important que les premiers pas de l’Homme sur la Lune. »
 
Source  ;
http://www.pourquoidocteur.fr/Paraplegique--il-remarche-grace-a-une-greffe-de-cellules-olfactives-8357.html (http://www.pourquoidocteur.fr/Paraplegique--il-remarche-grace-a-une-greffe-de-cellules-olfactives-8357.html)
 
 :smiley:
 
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 23 octobre 2014 à 10:10:26
Le compte-rendu de son opération et de ses suites paraîtra dans Cell Transplantation.
 
http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/content-CT-1239_Tabakow_et_al (http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/content-CT-1239_Tabakow_et_al)
 
Bonne lecture à tous surtout à TDelrieu. :wink:
 
 :smiley:
 
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 23 octobre 2014 à 10:15:12
Pour voir le reportage de la BBC.
 
Voici le lien :
 
http://www.bbc.com/news/health-29645760 (http://www.bbc.com/news/health-29645760)
 
 :smiley:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 23 octobre 2014 à 12:07:13
Citer
Régénération fonctionnelle des connexions supraspinales chez un patient avec la moelle épinière sectionnée après transplantation de cellules engainantes olfactives bulbaire avec un pontage de nerfs périphériques


Auteurs : Pawel Tabakow ; Geoffrey Raisman ; Wojciech Fortuna ; Marcin Czyz ; Juliusz Huber ; Daqing Li ; Pawel Szewczyk ; Stefan Okurowski ; Ryszard Miedzybrodzki ; Bogdan Czapiga ; Beata Salomon ; Agnieszka Halon ; Ying Li ; Joanna Lipiec ; Aleksandra Kulczyk ; Wlodzimierz Jarmundowicz


Source : Cell Transplantation


Le traitement des patients atteints d'une lésion complète de la moelle épinière reste un problème clinique non résolu en raison de l'absence d'une régénération spontanée des axones centraux lésés. Un homme de 38 ans avait une section traumatique de la moelle épinière dorsale au niveau vertébral supérieur D9. 21 mois après la blessure, le patient présentait les symptômes cliniques d'une lésion complète de la moelle épinière (ASIA A). L'un des bulbes olfactifs du patient a été retiré et utilisé pour dériver une culture contenant des cellules olfactives engainantes et des fibroblastes du nerf olfactif. Après résection de la cicatrice gliale, les cellules cultivées ont été transplantés dans la moelle épinière au-dessus et au-dessous de la lésion et la distance de 8 millimètres reliées par 4 bandes de nerf saphène autologue. Le patient a subi un programme intensif de neuro-réhabilitation pré et post-opératoire. Aucun effet indésirable n'a été observé 19 mois après l'opération, et de façon inattendue, la suppression du bulbe olfactif n'a pas conduit à une anosmie unilatérale persistante. Le patient s'est amélioré de ASIA A à ASIA C. Son amélioration concerne la stabilité du tronc, la récupération partielle des mouvements volontaires des membres inférieurs, et une augmentation de la masse musculaire à la cuisse gauche, ainsi que la récupération partielle de la sensibilité superficielle et profonde. Il y a aussi une indication de l'amélioration de la sensation viscérale et une meilleure autorégulation vasculaire du membre inférieur gauche. Ces récupérations suggèrent une régénération fonctionnelle des fibres efférentes et afférentes à longue distance. L'IRM a confirmé que les greffes ont comblé l'espace du côté gauche de la moelle épinière, où la plupart des greffes nerveuses ont été implantés, et les examens neurophysiologiques confirmé la restitution de l'intégrité des voies cortico-spinales et le caractère volontaire des contractions musculaires enregistrées. À notre connaissance, c'est la première indication clinique d'effets bénéfiques de cellules autologues bulbaires transplantées.




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




Functional regeneration of supraspinal connections in a patient with transected spinal cord following transplantation of bulbar olfactory ensheathing cells with peripheral nerve bridging


Authors: Pawel Tabakow1; Geoffrey Raisman2; Wojciech Fortuna3, 1; Marcin Czyz1; Juliusz Huber4; Daqing Li2; Pawel Szewczyk5; Stefan Okurowski6; Ryszard Miedzybrodzki7, 8; Bogdan Czapiga1; Beata Salomon9; Agnieszka Halon10; Ying Li2; Joanna Lipiec4; Aleksandra Kulczyk4; Wlodzimierz Jarmundowicz1


Source: Cell Transplantation


Abstract:
Treatment of patients sustaining a complete spinal cord injury remains an unsolved clinical problem because of the lack of spontaneous regeneration of injured central axons. A 38-year-old man sustained traumatic transection of the thoracic spinal cord at upper vertebral level Th9. At 21 months after injury the patient presented symptoms of a clinically complete spinal cord injury (American Spinal Injury Association class A-ASIA A). One of the patient's olfactory bulbs was removed and used to derive a culture containing olfactory ensheathing cells and olfactory nerve fibroblasts. Following resection of the glial scar the cultured cells were transplanted into the spinal cord stumps above and below the injury, and the 8 mm gap bridged by 4 strips of autologous sural nerve. The patient underwent an intense pre- and post-operative neurorehabilitation program. No adverse effects were seen at 19 months postoperatively, and unexpectedly, the removal of the olfactory bulb did not lead to persistent unilateral anosmia. The patient improved from ASIA A to ASIA C. There was improved trunk stability, partial recovery of the voluntary movements of the lower extremities, and an increase of the muscle mass in the left thigh, as well as partial recovery of superficial and deep sensation. There was also some indication of improved visceral sensation and improved vascular autoregulation in the left lower limb. The pattern of recovery suggests functional regeneration of both efferent and afferent long-distance fibers. Imaging confirmed that the grafts had bridged the left side of the spinal cord, where the majority of the nerve grafts were implanted, and neurophysiological examinations confirmed the restitution of the integrity of the corticospinal tracts and the voluntary character of recorded muscle contractions. To our knowledge, this is the first clinical indication of beneficial effects of transplanted autologous bulbar cells.




Source : http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/content-CT-1239_Tabakow_et_al (http://www.ingentaconnect.com/content/cog/ct/pre-prints/content-CT-1239_Tabakow_et_al)





Merci Arnaud ! :)
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 23 octobre 2014 à 13:16:09
un grand merci a vous pour les articles et leur traduction  :wink:


apparemment plusieurs essais serais prévu d' a travers le monde ,comme plusieurs je pense , je voudrais savoir comment participer a ces essais


ou s adresser ? avez vous des news?


merci d avance


eric
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: gilles le 23 octobre 2014 à 19:01:21
cette "première" va faire avancer a grande vitesse la recherche, le premier qui trouvera touchera le jackpot, la solution va
peut être arriver plus rapidement que prévu avec toute cette concurrence entre labo :cool:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: charlieboy le 23 octobre 2014 à 19:07:08
 Parfaitement d'accord avec Toi Gilles,


" Invivo therapeutic, Stem Cell, Neurostem et maintenant la Pologne......"
La pression va s'accentuer sur les chercheurs.....


Charles
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 23 octobre 2014 à 19:23:58
Parfaitement d'accord avec Toi Gilles,


" Invivo therapeutic, Stem Cell, Neurostem et maintenant la Pologne......"
La pression va s'accentuer sur les chercheurs.....


Charles

le probléme c est que beaucoup "d 'institut" c était juste de l arnaque pour pomper du ponion a des patients

notre forum regorge malheureusement de nombreux témoignage

la ça pars d une promesse d un père a son fils, il a crée cette institut  , il y a un coté humain , avant d être mercantile

croisons les doigts

eric
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 23 octobre 2014 à 19:35:07
Eric, tu mélanges tout ;) 


Invivo therapeutic, Stem Cell et Neurostem sont 3 sociétés de biotechnologie (avec une technologie brevetée) qui font leur essai clinique avec l'autorisation des autorités de santé (FDA, SWISSMEDIC). Donc c'est hyper sérieux ! Il faut juste attendre que les essais cliniques soient terminées avec une autorisation de mise sur le marché.

En ce qui concerne la Nicholls Spinal Injury Foundation, c'est comme ALARME, IRME, etc., quand David Nicholls parle de gratuité des cellules olfactives engainantes, il enfonce une porte ouverte : ces cellules ne sont pas brevetées. De plus, la gratuité et le désintéressement financier ne garantissent pas forcément le succès thérapeutique...  :rolleyes:

Dans ce cas-là, ils ont misé sur le bon cheval. C'est très bien pour nous tous... À noter qu'ALARME a financé le labo du Pr RAISMAN de l'UCL. On est toujours dans les bons coups !  :wink:

Néanmoins, tout ceci n'a rien à voir avec les instituts listés ici pour information : http://alarme.asso.fr/forum/index.php?board=30.0 (http://alarme.asso.fr/forum/index.php?board=30.0)
Titre: premiere mondiale
Posté par: harbib le 23 octobre 2014 à 19:48:49
bonjour
depuis quelques jours je tombe sur cette information et cette video sur ce lien.
https://fr.news.yahoo.com/video-sante-premi%C3%A8re-m%C3%A9dicale-mondiale-232849840.html
 qu en penses tu Thierry. ça se passe chez les"plombiers polonais"
Titre: Re : premiere mondiale
Posté par: misterjp le 23 octobre 2014 à 19:50:33
Tu débarques  :wink: .
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 23 octobre 2014 à 20:47:17
Eric, tu mélanges tout ;) 


Invivo therapeutic, Stem Cell et Neurostem sont 3 sociétés de biotechnologie (avec une technologie brevetée) qui font leur essai clinique avec l'autorisation des autorités de santé (FDA, SWISSMEDIC). Donc c'est hyper sérieux ! Il faut juste attendre que les essais cliniques soient terminées avec une autorisation de mise sur le marché.

En ce qui concerne la Nicholls Spinal Injury Foundation, c'est comme ALARME, IRME, etc., quand David Nicholls parle de gratuité des cellules olfactives engainantes, il enfonce une porte ouverte : ces cellules ne sont pas brevetées. De plus, la gratuité et le désintéressement financier ne garantissent pas forcément le succès thérapeutique...  :rolleyes:

Dans ce cas-là, ils ont misé sur le bon cheval. C'est très bien pour nous tous... À noter qu'ALARME a financé le labo du Pr RAISMAN de l'UCL. On est toujours dans les bons coups !  :wink:

Néanmoins, tout ceci n'a rien à voir avec les instituts listés ici pour information : http://alarme.asso.fr/forum/index.php?board=30.0 (http://alarme.asso.fr/forum/index.php?board=30.0)





ok merci Thierry , c est vrai que depuis le temps , comme "ancien forumer "tous s embrouille dans mon esprit :grin: 


mais bon c est plus encourageant qu il y a une dizaine d année  je trouve , croisons le doigts mon pote  :wink:


il recherche des "candidats" français thierry ?    tu a éventuellement des news ?   merci.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 24 octobre 2014 à 10:18:51
 
Voici une info importante également. :wink:
 
Enfin, pour pouvoir continuer leurs recherches, autant en Pologne qu'au royaume-uni, les scientifiques, chirurgiens et médecins à l'origine de cette extraordinaire découverte, auraient reçu comme subventions de la part de la Fondation Nicholls, près d'un million de livres, et de la Cell Fondation 2,5 millions de livres.

  :smiley:
 
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 24 octobre 2014 à 11:13:00
Non Éric, ils ne recherchent pas des "candidats" français. En général, pour un essai clinique le recrutement se fait localement. Mais ne t'inquiète pas, dans les toutes prochaines années, ces thérapies seront sur le marché. Et dès que ce sera accessible, en Europe ou aux USA, vous serez les premiers informés !  :smiley:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 24 octobre 2014 à 12:56:13
Non Éric, ils ne recherchent pas des "candidats" français. En général, pour un essai clinique le recrutement se fait localement. Mais ne t'inquiète pas, dans les toutes prochaines années, ces thérapies seront sur le marché. Et dès que ce sera accessible, en Europe ou aux USA, vous serez les premiers informés !  :smiley:

ok merci thierry ;)


bon d ici la je me  reprend en main, bonne hygiène de vie , finis la biere et les apéro avec les potes , un peu de sport , un petit régime
faut etre un handi nickel pour l opération :grin:
Titre: Un homme paralysé remarche après une opération sans précédent de la colonne vert
Posté par: Gyzmo34 le 25 octobre 2014 à 13:30:38
Un homme paralysé des membres inférieurs jusqu'à la poitrine à la suite d'une agression au couteau a recouvré l'usage de ses (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/ses/) jambes après une transplantation de cellules nerveuses. Il peut désormais marcher (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/marcher) à l'aide (http://www.lemonde.fr/services-aux-internautes/) d'un déambulateur. Cette opération, menée par des chirurgiens polonais en collaboration avec des scientifiques britanniques, est présentée comme la toute première du genre.

Darek Fidyka, un Polonais (et non Bulgare comme indiqué précédemment par erreur) de 40 ans, est en effet la première personne au monde à se remettre (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/remettre) d'une déchirure totale de la moelle épinière, selon un article publié mardi 21 octobre dans la revue scientifique Cell Transplantion (https://www.cognizantcommunication.com/journal-titles/cell-transplantation). « C'est encore plus impressionnant que les premiers pas de l'homme sur la Lune », a commenté le professeur Geoffrey Raisman, de l'Institut de neurologie du University College de Londres (UCL).

M. Fidyka a pu reprendre (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/reprendre) une vie normale, quatre ans après son agression. Il a déclaré dans l'émission « Panorama » de la BBC (http://www.bbc.com/news/health-29645760) qui lui était consacrée :

 >« Quand ça commence à revenir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/revenir), vous vous (http://www.lemonde.fr/vous/) sentez revivre (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/revivre), comme si c'était une nouvelle naissance. C'est une sensation incroyable, difficile à décrire (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/d%C3%A9crire). »

« DÉCOUVERTE CAPITALE »

Les deux opérations ont été menées par une équipe de médecins polonais dirigée par le docteur Pawel Tabakow, de l'université de Wroclaw. Les chirurgiens ont utilisé des cellules nerveuses du nez du patient, sur lesquelles les tissus sectionnés ont pu se développer (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/d%C3%A9velopper). Cette technique, découverte par l'UCL, avait donné des résultats probants en laboratoire, mais n'avait encore jamais été expérimentée avec succès chez l'homme. Un précédent chez une Américaine victime d'un accident de la route avait en effet échoué.

Source : http://www.lemonde.fr/sante/article/2014/10/21/un-homme-paralyse-remarche-apres-une-operation-sans-precedent-de-la-colonne-vertebrale_4509489_1651302.html
Titre: Les cellules nerveuses du nez sur lesquelles se développent des tissus sectionné
Posté par: aurelie59 le 25 octobre 2014 à 18:40:38
Découverte et résultat :
Via cet article, on y découvre les "secrets" de notre NEZ !!!
En effet,  c'est "une découverte vitale", qui permet de REMARCHER.


Ci joint l'article que je vous invite à vivement à consulter  :smiley:


http://www.lemonde.fr/de-l-innovation-au-quotidien/article/2014/10/21/un-homme-paralyse-remarche-apres-une-operation-sans-precedent-de-la-colonne-vertebrale_4510078_4487734.html
Titre: Re : Les cellules nerveuses du nez sur lesquelles se développent des tissus sectionné
Posté par: bens le 25 octobre 2014 à 19:42:02
je le change mon fauteuil ou j'attend!!! :cheesy: vu au journal tv ça avance!
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Gyzmo34 le 27 octobre 2014 à 13:32:00
Découverte et résultat :
Via cet article, on y découvre les "secrets" de notre NEZ !!!
En effet,  c'est "une découverte vitale", qui permet de REMARCHER.


Ci joint l'article que je vous invite à vivement à consulter  :smiley:


http://www.lemonde.fr/de-l-innovation-au-quotidien/article/2014/10/21/un-homme-paralyse-remarche-apres-une-operation-sans-precedent-de-la-colonne-vertebrale_4510078_4487734.html (http://www.lemonde.fr/de-l-innovation-au-quotidien/article/2014/10/21/un-homme-paralyse-remarche-apres-une-operation-sans-precedent-de-la-colonne-vertebrale_4510078_4487734.html)

Merci aurelie59 mais si tu lis le message précédent le tiens tu t'apercevra que l'information est identique à la mienne ??? En tant que Webmaster de association ALARME j'édite des articles similaire régulièrement et je pense que parfois il serait bien d'arrêter de lire en diagonale avant de poster. Je sais que la recherche donne des ailes mais gardez tout de même la tête sur les épaules. Nous avançons petit à petit et si vous désirez boire un bol d'optimisme je vous invite à faire un tour sur le site internet de l'Association ALARME où beaucoup d'articles similaires y sont référencés ---> http://alarme.asso.fr/category/c14-actualites/

Merci de votre compréhension,

Marc BENOIT
Webmaster de l'association ALARME
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: send le 27 octobre 2014 à 15:19:44
C'est bien Marc de reprendre les autres mais remonte une semaine en avant et tu verras qu'ARNAUD, Thierry.. publient l'article concernant cette avancées.
Arrete de lire en diagonale :azn:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 27 octobre 2014 à 17:05:05
Send

Je pense que Marc veux dire qu'il ne faut pas ouvrir de nouveau fil de discussion ou de sujet inutilement alors que le sujet de l'article est déjà abordé et ouvert sur ce forum dans un fil de discussion concernant le thème et le contenu de l'article.

De cette façon, cela évitera à Marc de devoir transféré les articles dans les bons sujets déjà ouvert, afin de garder une bonne compréhension  et lisibilité du forum de la part des milliers de visiteurs réguliers.

Mais attendons la réponse et l'explication de Marc.

 :smiley:

 
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 29 octobre 2014 à 10:22:34

Commentaires de la part de Christopher Reeves :


The Poland based medical team is not an overnight sensation either. I reported last year (http://http//www.spinalcordinjury-paralysis.org/blogs/18/1772) that Raisman and this group treated a small group of patients with OEG cells. From the paper, Transplantation of Autologous Olfactory Ensheathing Cells in Complete Human Spinal Cord Injury (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23561833):

The first two operated patients improved from ASIA A to ASIA C and ASIA B….The third operated patient, although remained ASIA A, showed improved motor and sensory function of the first spinal cord segments below the level of injury.
Hmm. Did we read that right? At least one went from ASIA A to C? I don’t recall the moonshot analogy then. In fact, that report was not recognized as a moment or a breakthrough. It got zero media traction. The new paper is different in several major ways. First, it involves a knife wound; second, it allowed for surgical removal of spinal cord scar; and third, it utilized peripheral nerve grafts. Knife injuries rarely cause spinal cord injury. When this does happen, most folks recover. I found an older bit of literature that reported that about two in three knife-related SCI have good recovery, good defined as being able to ambulate without a device or only with ankle-foot orthoses. In that regard, Darek wasn’t even good. Removal of scar is interesting because what this does, indeed, is to make a chronic spinal cord injury acute again. You may wonder, how would it be possible to deal with the scar in the more common contusion or crush injury most people living with SCI have? Surgeons like surgery but opening the spinal cord and messing with scar tissue? Not going to happen. Another confounding variable: Darek’s spinal cord was found to be stuck to its lining; this adhesion was removed. One could speculate that this too contributed to his recovery; untethering, as this is called, is not uncommon after SCI and can result in significant improvement. The nerve grafts came from a 6 mm piece of sural nerve, harvested near Darek’s ankle. This piece was dissected and reformed in four 12 mm strips, which were then glued between the newly cut 10 mm edges of the spinal cord. These grafts, the Raisman paper suggests, became “guidance tubes” for the important long-fiber motor axons to grow through. (Raisman, I was pleased to see, paid tribute to the pioneers of the peripheral nerve tube growth concept – Albert Aguayo, from Montreal, and an adviser to the Reeve Foundation research program; and the woman who discovered OEG cells, Almudena Ramón-Cueto, from Spain.) About 500,000 cells were injected in the area of the spinal cord lesion – 96 injections at 24 sites. These cells -- 16% OEGs --  came from Darek’s olfactory bulb; to get them involved major surgery; they had to open his skull and remove the bulb. Because they are self-renewing in the nose, OEG cells are good candidates to repair damaged nerves. Another impossible to ignore aspect of Darek’s treatment involved rehab. He got five hours of aggressive physical therapy (e.g. locomotor training) five days a week for eight months post surgery. One might suggest that the training alone could have bumped up the chances of recovery. I recommend reading the full published file about what happened with Darek. The medical report, including illustrations and charts, is available from the Journal Cell Transplantation. It’s science and therefore a little denser than the daily newspaper, but not hard to follow (download the full text (http://www.ingentaconnect.com/search/article?option2=author&value2=raisman&sortDescending=true&sortField=default&pageSize=10&index=2)). If you want to review the 30-year history of OEG cells, check out my blogs from last year, (http://www.spinalcordinjury-paralysis.org/blogs/18/1772) and from last summer (http://http//www.spinalcordinjury-paralysis.org/blogs/18/2189). This nose cell is indeed an interesting cell, and it deserves further study. Especially now that expectations have been heightened by Darek Fidyka.Darek got better; something happened. That is good news for the field and I saw that many who follow cure research closely were able to frame it as an interesting paper that demands further consideration. This is not the experiment or procedure that will directly lead to any further reversal of paralysis – it does not signal the moment that SCI will be reversed -- not until someone suggests even the remotest clinical possibility that what Darek got can be applied to the rest of the SCI community, the 98 percent who do not have a nice neat knife wound injury. This research in itself is good news. It got a little too much wind in its sails – especially from the British press. But what it is is a nice N of 1 study with a fairly nice result. The Polish team is looking to expand the study and prove this is no fluke. They’re looking for more volunteers. Knife wounds only, please.

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: DANIEL BERCHAT le 29 octobre 2014 à 10:30:17
::::
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 29 octobre 2014 à 10:43:30
Daniel, quand tu traduis, il faudrait que tu rédiges en bon français, on comprend rien à ton texte...  :huh:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 29 octobre 2014 à 10:56:18
traduction :



L'équipe médicale basée en Pologne n'est pas la nouvelle sensation du jour. J'ai reporté l'année dernière que Raisman et son groupe on traité un petit groupe de patients avec des cellules nasales. De ce papier (...) il retourne que :
Les deux premiers patientssont passés de Asia A a AsiaC et Asia B; Le troisième patient quoique resté Asia A a montré des améliorations motrices et sensorielles du segment de la moelle épinière sous le niveau de blessure.
Est ce que j'ai bien lu ? En fait ce rapport n'a pas été reconnu comme une avancée. Il y a eu aucun rapport dans les médias.
Le nouveau papier est différent de plusieurs manières importantes. Premièrement il s'agit d'une blessure par couteau, deuxièmement il y a eut ablation de la cicatrice gliale, et troisièmement il y a eut utilisation de greffe de nerfs périphériques.
Les blessures par couteau causent des blessures de la moelle épinière et quand cela arrive la plupart des blessés guérissent. J'ai trouvé un rapport dans la littérature qui montre que deux blessés sur trois guérissent bien. bien signifie qu'il étaient capable de se déplacer sans l'aide d'un équipement ou seulement avec une orthèse cheville et pied. A cet aspect Darek ( le polonais ) n'est même pas bon.


L’enlèvement de la cicatrice gliale est intéressante car elle transforme  une blessure  chronique en blessure aiguë à nouveau. Vous pouvez vous demander comment serait il possible comment gérer la cicatrice dans la plupart des cas de blessure  : contusion ou écrasement que la plupart des personnes vivant avec une blessure de la moelle épinière ont ? Les chirurgiens aiment la chirurgie mais ouvrir la moelle et bricoler le tissu cicatriciel n’arrivera pas.


Une autre variable confondante : la moelle de Darek a été trouvée collée a son étui, Cette adhérence a été enlevée; cette adhérence est commune après une blessure de la moelle et peu contribuer a une amélioration importante.
La greffe de nerf provient d'un morceau de nerf sural (?) , provenant de la cheville de Darek . Ce morceau a été disséqué et reformé en quatre morceau de 12 mm , ils ont étés ensuite collés entre les bords de la nouvelle coupe de 10mm de la moelle. Cette greffe , sont devenus des tubes de guidage pour permettre aux longues fibres motrices des axones de pousser. ( d'après Raisman ) (J'ai été heureux de voir que Raisman a fait référence  aux pionniers du concept des  nerfs périphériques comme tubes de guidage - Albert Aguayo, de Montreal, et conseillé de la fondation Reeves pour son programme de recherche, et la femme qui a découvert les cellules nasales, Almudena Ramon-Cueto d'Espagne.


Environ 500.000 cellules ont étés injectées dans la région de la lésion de la moelle - 96 injections à 24 endroits. Ces cellules 16% olfactives venaient du bulbe olfactif de Darek , pour les atteindre cela a demandé une opération majeure; on a du lui ouvrir le crane et enlever le bulbe. Etant  donné que ces cellules se renouvelles seules dans le nez les cellules olfactives sont de bonnes candidates pour la réparation des nerfs endommagés.
Un autre aspect impossible à ignorer du traitement de Darek a été la réhabilitation. Il a eut 5 heures de d'entrainement physique agressif ( par exemple traitement locomoteur) cinq jours sur sept pendant 8 mois après l'opération. Certains pourraient suggérer  que cet entrainement seul aurait pu améliorer les chances de guérison).


Je recommande de lire le dossier complet de ce qui s'est passé avec Darek. Le rapport médical  incluant les illustrations et les diagrammes, est disponible sur le Journal "Cell Transplantation". C'est de la science et donc un peu plus dense que que le journal du jour. mais pas difficile à suivre.




Article complet :
http://www.spinalcordinjury-paralysis.org/blogs/18/2292?msource=email




Merci Patrick pour ta traduction ! :)

Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Gyzmo34 le 29 octobre 2014 à 11:08:41
J'ai toujours fait ce que j'avais à faire et les 3/4 des interventions que je fait dans la section "recherche" sont pour dire que j'ai édité des articles sur le site de l'association. J'ai pris la conversation en route et j'ai lu la page en court avant de répondre. Car franchement qui revient sur la page 2 page 3 et 4 d'une conversation ?

Alors Ok j'ai donner des infos qui était déjà indiqué 2 pages auparavant, mais quant le poste précédant le sien et un doublon de mois de moins de 5 heures j'ai tendance à me demander si réellement je doit continuer à diffuser quoi que ce soit.

La recherche sur la moelle épinière et passionnante et je relègue l'info à chaque fois que j'ai un peu de temps, et cela sur plusieurs support. Faire la leçon au webmaster et ce que l'on à retenu dans mon message. Mais était-ce réellement ce qu'il y a de plus important dans mes mots ?  :reflechis:

Merci aurelie59 mais si tu lis le message précédent le tiens tu t'apercevra que l'information est identique à la mienne ??? En tant que Webmaster de association ALARME j'édite des articles similaire régulièrement et je pense que parfois il serait bien d'arrêter de lire en diagonale avant de poster. Je sais que la recherche donne des ailes mais gardez tout de même la tête sur les épaules. Nous avançons petit à petit et si vous désirez boire un bol d'optimisme je vous invite à faire un tour sur le site internet de l'Association ALARME où beaucoup d'articles similaires y sont référencés ---> http://alarme.asso.fr/category/c14-actualites/ (http://alarme.asso.fr/category/c14-actualites/)

Merci de votre compréhension,

Marc BENOIT
Webmaster de l'association ALARME

@Arnaud : Je ne suis pas modérateur dans cette section du forum mais Thierry fait du bon travail car l'article dont j'ai donné le lien était un nouveau sujet que j'avais créé, et qui à été transféré au bon endroit  :smiley:

Merci pour ton soutien,

Je souhaite une bonne journée à tous et svp retenez dans mes mots que la recherche, l'entre aide est ce qui reflète l'association ALARME, et non le conflit. Trouvé un remède et notre porte de sortie et nous essayons au mieux de maintenir une lecture fluide. Ce qui est plus facile à dire qu'à faire.

Marc
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: farid le 29 octobre 2014 à 16:52:54
merci patrick,pour ta traduction .tu dis que 2 blesses par lame  sur 3 guerissent bien,as tu une explication pour cela? pourquoi que le troisieme ne guerit pas?comme ce polonais paralyse depuis 4 ans.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 29 octobre 2014 à 17:47:19
Je vois que ma traduction laisse à désirer, la prochaine fois , je préparerais dans un traitement de texte ...


En fait pour te répondre  Farid , il s'agit de la traduction d'un texte que j'ai reçu de la fondation Christopher Reeves.


La seule réponse que je puisse te donner est que les blessures par couteau sont franches par rapport aux autres blessures
par écrasement ou choc , qui forme entre autre des cicatrices complètement aléatoires. Cela explique aussi que chaque accident soit
différent en fonction de la cause et de la gravité.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: flo-reve le 29 octobre 2014 à 18:21:18
donc si j'ai bien tout lu, une blessure " tranchée " au couteau ce serai " l'idéal ".......on est bien content avec nos luxations et nos déplacements vertébral.....!!!


Louis XVI aurai presque pu retrouver sa tête........!!! :sad:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 29 octobre 2014 à 18:38:47
On pourrait aussi penser qu'il y a un peu d'exagération de la part des promoteurs du projet Polonais.


En France on a un excellent projet : Neurogel en marche , maintenant il faut être conscient qu'il faudra
opérer et supprimer la cicatrice gliale pour introduire le neurogel !!!
Et la il faudra attendre que la moelle repousse, patience .....


A  moins que je ne me trompe !!
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: mick 74 le 29 octobre 2014 à 18:50:14
pour le projet neurogel en marche les essais en France ils en sont où ????? tu as des nouvelles!!!!!!
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 30 octobre 2014 à 11:12:38
http://www.neurogelenmarche.org/


les réponses ci dessus
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: éric le 30 octobre 2014 à 12:36:29
http://www.neurogelenmarche.org/


les réponses ci dessus

merci patrick pour le lien

cette phrase la ma bien gonflé :

Nous savons qu’en France les politiques  ne nous aideront pas et que les deux  grosses structures «spécialisées moelle épinière» ‘(ICM et IRME) ne souhaitent pas non plus nous soutenir.

Pour preuve, nous avons eu un entretien à Garches, avec le Professeur Djillali ANNANE, conseiller pour l'enseignement médical et la recherche au cabinet de Madame Marisol TOURAINE. Rien, aucune réponse ne nous a été apportée. Réunion stérile !

on va jamais s en sortir , politicard de merde !
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: DANIEL BERCHAT le 30 octobre 2014 à 14:59:51
::::
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: mick 74 le 30 octobre 2014 à 17:30:09
 Je ne suis pas très bon en informatique mais dans le lien que tu indique  je ne vois rien de récent j'aimerais savoir fin 2014 ou l'on en est et les prédictions pour 2015
connaît tu un site que site ou on peut trouver des informations récentes
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 03 novembre 2014 à 12:21:52
Il n'y a pas grand chose fin 2014 , le seul détail concerne la lettre du président mi 2014
mais il vaut mieux utiliser le sujet sur neurogel que de  changer de sujet ici.
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: patrickp le 04 novembre 2014 à 12:49:16
Je pense que mick était intéressé par l'actualité de neurogel
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: mick 74 le 04 novembre 2014 à 14:44:53
tout à fait Patrickp  c'est bien le projet du neurogel qui m'intéresse j'ai confiance en ce projet qui avec la combinaison d'autres thérapies de cellules souches
électro simulation et autre ça devrait fonctionner mais voilà il faut attendre :angry:
je remercie Gyzmo34 pour les infos effectivement il y  de la lecture
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Gyzmo34 le 06 novembre 2014 à 08:08:45
Le sujet présent ne concernant pas le projet Neurogel il serait plus adéquate de consulter le sujet suivant* ---> http://alarme.asso.fr/forum/index.php?topic=4540.msg78911#msg78911 (http://alarme.asso.fr/forum/index.php?topic=4540.msg78911#msg78911)

*J'ai ajouté les dernières informations en fichier joint que j'ai télécharger sur le site neurogel en marche (http://www.neurogelenmarche.org/) :smiley:

Je vais conclure sur une pensée personnelle mais tout vient à point à qui sait atteindre. La recherche sur la moelle épinière demande du temps, de l'argent, et malheureusement c'est lorsque on est paralyser que l'on en prends réellement conscience  :undecided: Demain est un autre jour et j'espère de tout coeur pouvoir bénéficier d'une avancée pour gagner 1, 2 voir 3 groupes musculaire, qu'importe la technique, l'important c'est que la recherche avance pour que le plus grand nombre d'entre nous puissent en bénéficier. Vais-je mourir avant que mon voeux ce réalise ? Peut-être que oui ! Il y a 60 secondes dans 1 minute, pas plus, pas moins et ont à tous hâte que les chercheurs nous viennent en aide. Polonais, Suisse ou Français ce n'est pas le plus important, ce qui compte c'est que le plus rapidement possible quiconque n'ai plus à souffrir de la paralysie.

Cela fait 22 ans que j'attend le jour J ... mais entre temps la para/tétraplégie est passé d'état irrécupérables à des essais en phase II sur l’être humain  :reflechis:

Marc BENOIT
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Gyzmo34 le 07 novembre 2014 à 12:17:07
J'ai créé un article qui condense cette sublime avancé que vous pouvez lire en suivant ce lien : http://alarme.asso.fr/changement-historique-les-blessure-moelle-epiniere/ (http://alarme.asso.fr/changement-historique-les-blessure-moelle-epiniere/)

Bonne lecture,

Marc BENOIT
Webmaster d'ALARME

Pour ce qui concerne Facebook vous pouvez partager l'article en cliquant  :arrow:  ICI (https://www.facebook.com/groups/asso.alarme/)
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Corinne Jeanmaire le 24 novembre 2014 à 21:45:36
La fondation Endparalysis interviewée sur l’annonce de la BBC “Pologne : Un homme paralysé remarche après un traitement à base de cellules nasales”Octobre 2014. Corinne Jeanmaire fut récemment interviewée par le journal  AD concernant le succès du Pr Raisman relaté par la BBC  et par LE MONDE  : “Un homme paralysé remarche après un traitement à base de cellules nasales”. Pour continuer à lire: http://endparalysis.org/homme-paralyse-remarche/?lang=fr


Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: mick 74 le 25 novembre 2014 à 08:13:22
bonjour CorinneL'adresse mail pour continuer à lire ne fonctionne pas  :undecided:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Corinne Jeanmaire le 25 novembre 2014 à 12:36:23
Bonjour, effectivement le lien ne fonctionnait pas hier soir. Je ne sais pas bien pourquoi, mais il fonctionne désormais!
http://endparalysis.org/homme-paralyse-remarche/?lang=fr
Merci de refaire une tentative!
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: mick 74 le 25 novembre 2014 à 16:14:07
C'est bon Corinne ça fonctionne je vais y jeter un œil :shocked:
Titre: Transplantation de cellules souche - Pologne
Posté par: charlieboy le 06 mars 2016 à 22:35:29
 Des nouvelle de notre Pompier Polonais opéré en 2014, un reportage de la BBC.

http://endparalysis.org/paralyzed-man-riding-tricycle/

Charles
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: gilles le 07 mars 2016 à 11:48:07
merci Charlie, il à fait de sacré progrès :ok: 
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: ninou le 08 mars 2016 à 00:56:10
traduction
 
L'homme paralysé qui peut monter un vélo

voir la vidéo ici :

 http://www.bbc.com/news/health-35660621
4 Mars 2016
Un homme qui était paralysé de la poitrine vers le bas après une attaque au couteau en 2010 peut maintenant monter un tricycle adapté.
  En 2014, les chirurgiens en Pologne ont annoncé (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=http://www.bbc.co.uk/news/health-29645760&usg=ALkJrhhDvxgIrDnZI_-8VSINzen_6MB8Vg) qu'ils avaient inversé la paralysie de Darek Fidyka utilisant des cellules prélevées sur son nez pour réparer la moelle épinière.
  L'ancien pompier dit qu'il a remarqué un retour progressif du sentiment et de contrôle musculaire ci-dessous sa blessure.
  L'équipe chirurgicale sont en train de lancer une recherche de deux patients plus paralysés qui ils vont essayer d'aider marcher à nouveau.
  M. Fidyka m'a dit: «Je peux dire que la sensation est de retour et je me fais fort il y a un an, je ne l'aurais pas été en mesure de monter un tricycle Maintenant, je peux sentir chaque muscle et chaque pression du pied sur les pédales... "

remarquable de Darek Fidyka et le programme de recherche de 40 ans impliquant des scientifiques en Grande - Bretagne et la Pologne.
  L'équipe médicale sont en train de lancer la recherche dans le monde entier car ils sont à la recherche pour les patients avec un type rare de blessure, où la moelle épinière a été complètement coupée, ce qui peut se produire après une blessure au couteau.

Le chef du projet, chirurgien Dr Pawel Tabakow a dit: «Si nous pouvons combler le fossé entre deux souches de la moelle épinière alors il n'y aura aucun doute que notre technique fonctionne et ce sera historique - si nous réussissons, nous aurons trouvé un remède pour paralysie.
  "Ensuite, nous serons en mesure d'aider d'autres patients avec le type le plus commun de blessure, causée par un écrasement ou la compression."   Le projet (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=https://walk-again-project.org/&usg=ALkJrhgETZVJlmHEZvRmAzHm_7fK-W7lCA) de nouveau Wroclaw Marche (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=https://walk-again-project.org/&usg=ALkJrhgETZVJlmHEZvRmAzHm_7fK-W7lCA) sera menée en Pologne, mais les patients partout dans le monde âgés de 16-65 sera en mesure d'appliquer via l'équipe du site Web (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=https://walk-again-project.org/&usg=ALkJrhgETZVJlmHEZvRmAzHm_7fK-W7lCA) , qui sera officiellement lancée le 8 Mars à Wroclaw.
  Tout le traitement sera gratuit, mais pour être patients admissibles doivent avoir aucun sentiment ou de la fonction musculaire volontaire en dessous de la blessure et ils doivent être prêts à dépenser environ trois ans en Pologne.
  Ils feront l'objet d'une vaste physiothérapie avant et surtout après la chirurgie de transplantation.
  L'équipe médicale attendent d'être inondés avec des applications dans les mois à venir.
  Ils feront une première sélection sur la base des analyses des patients et des notes médicales, puis inviter quelques bénévoles potentiels pour l'évaluation en Pologne.
  Ceux sélectionnés seront soumis à la même chirurgie pionnier qui a été réalisée sur Darek Fidyka qui a été publié dans Cell Transplantation. (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25338642&usg=ALkJrhgbtapo3hm8NxkD-YD6OiX3MgLKeg)

  Une analyse   Les scientifiques ont passé des décennies à la recherche d'un moyen de permettre au paralysé de marcher à nouveau.  Motorisés exosquelettes (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=http://www.bbc.co.uk/news/technology-33369732&usg=ALkJrhhS8zDxeUbs3f0jTkwaRxK6cgp3dA) , qui sont attaché sur le corps, sans passer par la blessure, sont maintenant disponibles dans le commerce.
  Techniques de stimulation électrique (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=http://www.bbc.co.uk/news/health-26920521&usg=ALkJrhiCsjzW4Bi1awxBQCAlX-EqJGRvNA) utilisent des implants pour permettre aux patients de fléchir leurs membres inférieurs.  Mais ni la méthode consiste à réparer la moelle épinière endommagée.
  L'approche en Pologne vise à reconnecter le cerveau avec les membres inférieurs le long de l'autoroute neuronal qui est la moelle épinière, ce qui permet les deux ordres de commande de moteur pour descendre le corps et la sensation de voyager vers le haut.
  la moelle épinière Darek Fidyka avait été presque complètement rompu à la suite d'une attaque au couteau, à l'exception d'un mince fil de tissu conjonctif externe et avant la greffe, il avait pas de sentiment ou de contrôle ci-dessous sa blessure.
  Maintenant, il a dû ré-apprendre à contrôler ses muscles et interpréter des sensations.  Il a dit: «Je me rends compte à quel point le cerveau est tout en vélo, et que la pensée est plus fatigant que l'exercice lui-même."
  Mais les résultats d'un patient, mais impressionnante, ne seraient jamais des preuves suffisantes sur lesquelles fonder une nouvelle approche de lésion de la moelle épinière.
  Le procès à venir en Pologne sera crucial si la communauté scientifique est d'être convaincu que les propres cellules d'un patient peuvent être utilisées pour régénérer leur moelle épinière.
  Il est également intéressant de souligner que les patients sélectionnés devront montrer énorme détermination si l'on veut voir les avantages du traitement.

  Dans la première des deux opérations, les chirurgiens vont supprimer l'un des bulbes olfactifs du patient, qui siègent au-dessus de la cavité nasale à la base du cerveau, et traiter le sens de l'odorat.
  L'ampoule contient des cellules spécialisées appelées cellules olfactives engainantes (OECO) qui agissent comme une voie qui permet des fibres nerveuses dans le système olfactif de renouveler sans cesse.
  Dans une deuxième opération OEC du patient sera injecté au-dessus et au-dessous de la lésion et de bandes de tissu à travers l'espace prévu dans le cordon.
  L'équipe pense que le OECs permettra fibres nerveuses de se régénérer à travers le cordon et ainsi de réparer les dégâts.
  Une équipe d'évaluateurs indépendants menés par les neurophysiologistes de l'Imperial College de Londres sera également étroitement impliqué dans le suivi de la recherche.
  Peter Ellaway, professeur émérite de physiologie, à l'Imperial a dit: «Je suis excité parce que c'est un nouveau traitement avec beaucoup de promesses."
  Mais il a averti que même si cela fonctionne, il faudrait quelques années pour affiner et donc ne serait pas immédiatement disponible pour les patients.
  Le traitement en Pologne coûtera £ 250.000 par patient et est financé par un petit organisme de bienfaisance britannique, Fondation Spinal Injury Nicholls (NSIF). (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=http://www.nsif.org.uk/&usg=ALkJrhgrcZJXoFfxi3UpuUINFwx6V1zjlg)
  Il a été fondé par le chef David Nicholls après que son fils de 18 ans, Daniel a été paralysé à partir du cou dans un accident de natation.
  M. Nicholls a dit: «Je sais à quel point les progrès sont les personnes vivant avec des blessures de la moelle épinière et je suis optimiste que le succès avec les deux prochains patients se traduira par une annonce que la paralysie est curable."   NSIF et le Royaume (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=http://www.ukscf.org/about-us.html&usg=ALkJrhj8RsCMbON8X_a9Uty4RI2bsSvrkw) - Uni Stem Cell Foundation (https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.dz&sl=en&u=http://www.ukscf.org/about-us.html&usg=ALkJrhj8RsCMbON8X_a9Uty4RI2bsSvrkw) soutiennent tous deux la recherche du Professeur Geoff Raisman, président de la régénération neurale à l' University College London (UCL), qui a lancé l'utilisation des OEC pour réparer la moelle épinière endommagée et conduit du côté britannique de la Marche Encore une fois projet.
  Prof Raisman a déclaré: «le dernier progrès de Darek démontre la puissance extraordinaire de (neuro) plasticité Mais cela dépend de ses propres efforts du patient Il est comme un bébé qui apprend à marcher Nous ne pouvons pas enseigner comment le progrès vient de l'intérieur....."
  Darek a subi sa greffe en Avril 2012, et il passe encore cinq heures par jour en cours de physiothérapie.
  Il peut maintenant marcher lentement en utilisant des béquilles ou un petit cadre de la marche, mais repose généralement sur un fauteuil roulant, car il est tout simplement plus rapide et moins fatigant.
  Le retour de la sensation ci-dessous sa blessure a apporté d'autres avantages tels que le contrôle de la vessie et le retour de la fonction sexuelle.
  Darek était heureux de discuter de sexe et a expliqué que le réveil des zones érogènes est une partie cruciale de son rétablissement.
  Il a dit: "Le retour de la satisfaction sexuelle - qui se déplace le long de la moelle épinière au cerveau - est très important psychologiquement et est une autre partie de mon sentiment croissant d'indépendance." :1409: 
 
 
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 24 mars 2016 à 10:49:43
Voici leur site internet : https://walk-again-project.org/#/en/project

 :smiley:
Titre: Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?
Posté par: Arnaud le 04 juin 2016 à 09:56:04
Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?

De super-cellules olfactives aident à réparer la moelle épinière lésée. Une méta-analyse sur les animaux confirme cette piste pleine d’espoir.


PROPRIÉTÉS.

Greffer des cellules de nez dans la moelle épinière lésée de patients paraplégiques pour tenter de les faire remarcher, une drôle d’idée ? Pas tant que cela. Certaines cellules nasales ont, en effet, des propriétés extraordinaires de régénération nerveuse. Et, déjà, quelques patients ont été inclus dans des essais cliniques. Mais la communauté scientifique hésite encore à se lancer pleinement sur cette piste. "Le passage des résultats précliniques (sur animaux) aux essais cliniques (sur l’humain) est délicat, confirme Jan Schwab  professeur de neurologie et neurosciences à l’université de l’État de l’Ohio (États-Unis). Une des raisons est la valeur prédictive limitée des résultats précliniques." En clair, les études sur l’animal n’ont pas encore convaincu l'ensemble des cliniciens de se lancer chez l'humain. Alors bonne piste ou pas ?


Les propriétés exceptionnelles des cellules du nez

Pour en avoir le cœur net, Jan Schwab, associé à d’autres chercheurs de l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin (Allemagne) ou encore de l’université de Melbourne (Australie), ont pris le taureau par les cornes. Ils ont passé à la moulinette toutes les études sur animaux ayant testé la transplantation de cellules olfactives pour réparer la moelle épinière, afin d’en évaluer les résultats. 

Rappelons que la moelle épinière est l’ensemble des fibres nerveuses, contenue dans la colonne vertébrale, dont le rôle est de distribuer les nerfs entre le cerveau et les parties du corps. Lorsqu’elle est sectionnée, les nerfs des deux bords ne repoussent pas — notamment car la cicatrice qui se forme empêche le passage de l’influx nerveux — altérant des fonctions (comme la marche).

Depuis vingt ans, plusieurs équipes travaillent sur une hypothèse audacieuse : les cellules du nez pourraient aider à la repousse des nerfs grâce à leurs propriétés exceptionnelles. Explication : au fond des cavités nasales, dans la muqueuse olfactive, se trouvent des neurones qui envoient leurs prolongements (axones) dans les bulbes olfactifs cérébraux. Agressés en permanence (pollution, poussières…), ces axones ont une courte existence et doivent se régénérer en permanence. Des cellules particulières du nez, dites cellules engainantes olfactives (CEO) les y aident. En se lovant autour des axones, elles les nourrissent, les stimulent, en  accélèrent la repousse.

Et si on stimulait la reconnexion des nerfs de la moelle épinière en injectant ces super-cellules CEO prélevées dans les cavités nasales chez l’animal ? C’est ce qu’ont tenté plusieurs équipes internationales, avec des méthodes différentes. "En dépit de certains résultats concordants dans des études indépendantes la reproductibilité des essais" (quand la même expérience est reproduite exactement de la même façon) reste négative, remarque Jan Schwab. Autrement dit, pas une équipe n’a reproduit l’expérience de sa voisine, générant des doutes sur leur efficacité. "Jusqu’à aujourd’hui, la communauté scientifique n’était pas sûre que l’effet des modèles précliniques soit assez robuste et solide pour justifier des essais cliniques coûteux."


AMÉLIORATION.

Alors au lieu de chercher l’exacte reproductibilité entre des recherches différentes, les chercheurs ont changé d’angle de vue et on recensé toutes les données de tous les animaux traités et témoins. “Nous avons inclus dans l’analyse statistique un grand volume de données comprenant plus de 1100 animaux de 62 expérimentations différentes” Les résultats, publiés dans la revue PLOS Biology tranchent enfin ! Une amélioration effective générale de la locomotion de 20,3% est démontrée. Conclusion positive des auteurs : “La transplantation des CEO exerce un bénéfice considérable sur la récupération après une lésion expérimentale de la moelle épinière.”

"Les cellules olfactives engainantes autologues (du patient) sont donc une source cellulaire appropriée pour des procédures de transplantation, confirme Jan Schwab. "Par conséquent , le patient transplanté ne nécessitera pas de thérapie immunosuppressive pour atténuer le rejet de greffe." Ce faisant, les auteurs ont aussi relevé des points importants pour les futures interventions  : “La résection du tissu cicatriciel de la moelle épinière, qui est supposée améliorer la prise du greffon, conduit en fait à des taux de récupération plus faibles, note Jan Schwab. De même, les injections de CEO de part et d'autre de la lésion sont plus efficaces qu'à l'intérieur même de la lésion.”

Des conseils que pourrait suivre un neurochirurgien pionnier qui s'est déjà lancé dans l'expérience sur l'humain. En 2014, Pawel Tabakow, de l’université médicale de Wroclaw (Pologne), a réalisé une transplantation de cellules de bulbe olfactif et une greffe de nerfs sur un patient unique, Darek Fidyka, pompier polonais paraplégique de 40 ans. Le neurochirurgien a obtenu une régénération fonctionnelle des connexions de la moelle épinière, qui a permis au patient de remarcher. Actuellement, Pawel Tabakow travaille à son prochain essai. "Le nombre de patients inclus est beaucoup trop faible pour conclure à l'efficacité de la méthode, souligne prudemment Jan Schwab. Nous espérons que sur la base des données fournies par la méta-analyse, davantage d'essais cliniques pourront être réalisés."

Voici les résultats, publiés dans la revue PLOS Biology :
http://journals.plos.org/plosbiology/article?id=10.1371%2Fjournal.pbio.1002468

-----------------------------------------------------------------------------------


Vingt ans d'essais !

1994 : Régénération des axones de la moelle épinière chez le rat par injection de cellules engainantes olfactives (Ramon-cueto A, Exp Neurol).

2005 : Essai clinique de phase I incluant 6 patients paraplégiques qui ont reçu ou non des CEO de la muqueuse nasale. Pas d’effets secondaires. (Feron F, Mackay-Sim A. Brain).

2013 : Essai clinique de phase 1 incluant six patients avec une lésion complète de la moelle épinière qui reçoivent (ou non) des cellules de la muqueuse nasale, suivi d’une rééducation très intensive. Pas de complication. (Tabakow P, Raisman G, Cell transplantation).

2014 : Régénération fonctionnelle des connexions de la moelle épinière d’un patient paraplégique suite à la transplantation de CEO de bulbe olfactif et d’une greffe de nerfs. (Tabakow P, Raisman G, Cell transplantation).

2016 : Nouvel essai clinique en cours, mené par l'équipe de Pawel Tabakow, de l’université médicale de Wroclaw (Pologne).


Source :
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/20160602.OBS1761/les-paraplegiques-pourront-ils-remarcher-grace-au-nez.html

 :smiley:

Titre: Re : Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?
Posté par: mick 74 le 04 juin 2016 à 11:10:14
espoir espoir :sm2:  encore combien de décennie pour marcher  :confused:
Titre: Re : Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?
Posté par: flo-reve le 04 juin 2016 à 11:24:25
je crois qu'il nous reste que le mec sur la croix qui a dit à son pote Lazare lève-toi et marche !


on ira marcher un peux sur l'eau !


désolé ! :wink:
Titre: Re : Les paraplégiques pourront-ils remarcher grâce au nez ?
Posté par: gilles le 04 juin 2016 à 11:26:37
 :1427:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: Arnaud le 04 juin 2016 à 13:25:08

Un peu d'humour.....

Désespère pas, je connais un type qui à fait un mouvement.  :wink:

Je vous jure que c'est vrai !  :D

En plus je connais son nom....  :grin: :grin:

 :sm28:



Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 07 février 2017 à 11:37:35

Geoffrey Raisman est décédé !  :cry:


Le professeur Geoffrey Raisman était le pionnier d'une nouvelle méthode de traitement des lésions médullaires auparavant incurables avec l'utilisation des cellules olfactives engainantes.


https://www.thejc.com/news/uk-news/pioneering-doctor-geoffrey-raisman-has-died-1.431793 (https://www.thejc.com/news/uk-news/pioneering-doctor-geoffrey-raisman-has-died-1.431793)
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: gilles le 07 février 2017 à 11:54:18
encore un "bon" qui s'en vas. :huh:
Titre: Re : Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 23 octobre 2017 à 10:37:31
Citer
16 Octobre 2017


Alan Mackay-Sim, chercheur sur les cellules souches, présente un exposé à l'IHMRI


Le chercheur sur les cellules souches dont la recherche a aidé un paraplégique à marcher de nouveaua dit lundi aux chercheurs de Wollongong que ces cellules étaient également la clé pour traiter avec succès les maladies du cerveau comme la schizophrénie et la maladie de Parkinson.


Le professeur Alan Mackay-Sim, l'Australien de l'année 2017, a exposé le travail de sa vie lors d'une conférence publique à l'Institut de recherche médicale et de santé d'Illawarra à UOW.


C'est dans les années 1980 qu'il a commencé à étudier les cellules souches olfactives - une recherche qui a été au cœur de la chirurgie de 2014 qui a permis au Polonais Darek Fidyka de marcher après avoir été blessé à la moelle épinière.


"J'ai toujours été intéressé par le sens de l'odorat dans le nez et le fait que chaque jour les neurones qui nous permettent de sentir meurent et doivent être régénérés", a déclaré le professeur Mackay-Sim.


"Parce que les cellules souches qui régénèrent ces neurones (cellules olfactives engainantes) sont facilement accessibles, je pensais que nous pourrions les utiliser pour réparer les dommages au système nerveux, y compris les lésions de la moelle épinière."


Après de nombreuses années de recherche, en 2002, le professeur Mackay-Sim a dirigé une équipe de Brisbane dans un essai clinique mondial où les cellules olfactives d'un patient ont été transplantées dans la moelle épinière blessée dans les premières étapes du traitement de la paraplégie.


Une douzaine d'années après cette avancée, est venue la chirurgie réussie avec des cellules souches olfactives de l'équipe européenne sur M. Fidyka.


Le pompier polonais, qui a été poignardé 18 fois dans le dos par l'ex-mari de sa compagne, a été le premier paraplégique au monde à retrouver la mobilité après la rupture complète des nerfs rachidiens.


"L'opération réussie (en Pologne) était extrêmement enthousiasmante", a déclaré le professeur Mackay-Sim. "Nous avons maintenant un projet à l'Université Griffith et nous travaillons à des essais humains ici en Australie."


(…) Le professeur Mackay-Sim a mis sur pied le Centre national de recherche sur les souches adultes, qui comprend une banque de cellules souches adultes de plus de 300 personnes atteintes de troubles neurologiques, dont la schizophrénie, la paraplégie spastique héréditaire et la maladie du motoneurone.


"Je suis un grand défenseur de l'utilisation des cellules souches pour découvrir les causes biologiques de la maladie", a-t-il déclaré.


"En regardant les différences biologiques dans les cellules des personnes atteintes de ces maladies, cela nous dit comment ces maladies se produisent, et nous aide à trouver de nouvelles et meilleures façons de les traiter."




===========================
 :arrow: TEXTE ORIGINAL EN ANGLAIS
===========================




OCTOBER 16, 2017


Stem cell scientist Alan Mackay-Sim presents talk at IHMRI


The stem cell scientist whose research helped a paraplegic walk again told Wollongong researchers on Monday that these cells were also the key to successfully treating brain diseases like schizophrenia and Parkinson’s disease.


Professor Alan Mackay-Sim, the 2017 Australian of the Year, outlined his life’s work at a public talk at the Illawarra Health and Medical Research Institute at UOW.


It was back in the 1980s that he started investigating stem cells in the nose – research that was central to the 2014 surgery which allowed Polish man Darek Fidyka to walk again after his spinal cord was cut in a knife attack.


‘’I’ve always been interested in the sense of smell in the nose and the fact that every day those neurons that allow us to smell die and have to be regenerated,’’ Prof Mackay-Sim said.


‘’Because the stem cells that regenerate these neurons (olfactory ensheathing cells) are so accessible, I thought we could use them to repair damage to the nervous system in the future, including spinal cord injury.’’


After many years of research, in 2002 Prof Mackay-Sim led a Brisbane team in a world-first clinical trial where a patient’s olfactory cells were transplanted into their injured spinal cord in the first stages of a therapy to treat paraplegia.


A dozen years after that breakthrough, came the European team’s successful stem cell surgery on Mr Fidyka.


The Polish firefighter, who had been stabbed 18 times in the back by his partner’s former husband, was the first paraplegic in the world to recover mobility after the complete severing of the spinal nerves.


‘’The successful surgery (in Poland) was extremely exciting,’’ Prof Mackay-Sim said. ‘’We now have a project at Griffith University and are working towards human trials here in Australia.’’


Adequate funding for such research was vital, he said, and would ultimately help ease the strain on the nation’s health budget.


‘’Spinal cord injury affects 15,000 Australians, and costs the community $26 billion a year – aside from the terrible personal costs,’’ he said.


‘’By funding research into new treatments, we would ultimately be able to reduce those costs.’’


Prof Mackay-Sim established the National Centre for Adult Stem Research, which features an adult stem cell bank from over 300 people with neurological conditions including schizophrenia, hereditary spastic paraplegia and motor neuron disease.


‘’I’m a great advocate for using stem cells for discovering the biological causes of disease,’’ he said.


‘’By looking at the biological differences in the cells of people with these diseases, it tells us how these diseases happen, and helps us work out new and better ways to treat them.’’




Source : http://www.illawarramercury.com.au/story/4989537/stem-cell-scientist-presents-wollongong-talk/
Titre: Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: fti le 01 décembre 2019 à 19:26:48
http://naukawpolsce.pap.pl/aktualnosci/news%2C33794%2Cwroclaw-centrum-zaawansowanych-terapii-komorkowych-powstaje-na-uniwersytecie 
   https://wroclaw.wyborcza.pl/wroclaw/7,35771,24451881,nie-chodzil-a-chodzi-nowatorska-operacja-rdzenia-kregowego.html
Titre: Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: TDelrieu le 03 décembre 2019 à 13:38:32
Citer
Wrocław / Centre de thérapies cellulaires avancées en cours d'établissement à l'Université de médecine

Cette année, l'Université de médecine de Wrocław lancera un centre de recherche et de mise en œuvre de thérapies cellulaires avancées. Le laboratoire servira à fabriquer des médicaments utilisés en thérapie innovante, notamment cellules olfactives gliales, qui ont été utilisés pour traiter la moelle épinière.

Vice-recteur des sciences, Université de médecine de Wrocław prof. Lors d'une conférence de presse, Piotr Ponikowski a souligné jeudi que le centre servirait à la fois la science et la commercialisation de projets créés par des scientifiques et le développement de la recherche clinique.

Le vice-recteur a indiqué que le centre avait été créé grâce aux fonds du programme "Initiative régionale d'excellence" subventionné par le Ministère des sciences et de l'enseignement supérieur. Près de 12 millions de PLN ont déjà été obtenus pour les besoins du centre et quelques millions sont nécessaires à son démarrage. Le laboratoire subit la dernière étape d'équipement avec du matériel spécialisé.

Le Dr Wojciech Fortuna, responsable de la fabrication au centre, a rappelé qu'en 2012, des cellules olfactives ont été utilisées pour le traitement de la moelle épinière coupée à Dariusz Fidyka, préparées par l'Institut d'immunologie et de traitement expérimental de l'Académie des sciences de Pologne à Wrocław.

"Actuellement, nous serons en mesure de multiplier de telles cellules dans notre laboratoire en deux semaines pour la prochaine opération de ce type. L'université a déjà obtenu l'enregistrement des cellules gliales olfactives auprès de l'Agence médicale européenne. Cependant, nous devons encore équiper le laboratoire pour obtenir l'autorisation de l'Inspectorat principal des produits pharmaceutiques. Au cours des six dernières années, la réglementation de l’UE a tellement évolué qu’il est difficile de respecter les exigences en matière de formalité et d’équipement », a déclaré le Dr Fortuna.

Neurochirurgien de l'Hôpital Clinique Universitaire de Wroclaw dr hab. Paweł Tabakow a effectué une opération de greffe de cellules olfactives gliales chez Dariusz Fidyki, à la suite de quoi le patient a retrouvé la sensation dans les jambes et une amplitude de mouvement limitée, notamment fait du vélo, marche avec des orthèses.

"Nous avons dans le projet + Wrocław Walk Again + un autre patient sélectionné de l’année dernière pour une seconde greffe de ce type. Je crains que les procédures et les exigences des fonctionnaires de l'UE ne ruinent nos efforts. J'aimerais fixer la date de l'opération du deuxième patient d'ici la fin de l'année. Pour l'instant, nous attendons et restons immobiles ", a déclaré Tabakov.

Le Dr Tomasz Gębarowski, coordinateur pour la mise en œuvre de thérapies cellulaires avancées au centre, a indiqué que l'université avait enregistré les cellules olfactives gliales en tant que médicament en thérapie innovante à l'Agence européenne du médicament (EMA) en juin 2018. Il s'agit du premier produit de thérapie cellulaire avancé enregistré dans l'Union européenne pour traiter une moelle épinière interrompue.

Il a expliqué que, selon les réglementations européennes en vigueur, la thérapie innovante consiste déjà à transplanter des cellules dans un lieu autre que celui où elles ont été prélevées. "Selon la réglementation, les cellules sont un médicament dans cette thérapie et si vous voulez les greffer et commencer à les cultiver, cela nécessite un enregistrement séparé" - a déclaré le Dr Gębarowski.
Titre: Essai clinique OEC - Pologne
Posté par: gilles le 04 décembre 2019 à 12:05:04
Dans tous les articles récemment publié on se rend compte que l'administration/ réglementation Européenne pose de plus en plus de
soucis aux chercheurs!
C'est dommage et ça mérite un CARTON ROUGE!