Archives mensuelles : mai 2014

Paralysie : des mouvements grâce à la stimulation électrique

.

[animate type= »bounceInLeft » duration= »7″ delay= »0.5″][label type= »info »]Le 24 mai 2014 [/label][/animate]

PARAPLÉGIE. Quatre hommes paralysés de la poitrine jusqu’aux jambes depuis plus de deux ans ont retrouvé une partie de leur mobilité après qu’un dispositif électrique stimulant leur moelle épinière leur ait été implanté.

Sans pouvoir se déplacer, ils ont toutefois été capables de commander à leurs membres « paralysés » des mouvements déterminés.

Lire la suite ›

Posté dans Non classé
Tags : , , ,

Une expérimentation permet de penser que la moelle épinière peut être réparée

 .

[animate type= »bounceInLeft » duration= »7″ delay= »0.5″][label type= »info »]Le 24 mai 2014 [/label][/animate]

La paralysie peut ne plus signifier obligatoirement d’être dans un fauteuil roulant toute la vie. Un homme qui est paralysé du tronc vers le bas a retrouvé la capacité de se lever et bouger ses jambes grâce à un implant électrique. Andrew Meas de Louisville, Kentucky, dit qu’il a changé sa vie.

Lire la suite ›

Posté dans Actualités
Tags : ,

NX210, une molécule porteuse d’espoir pour les accidentés de la moelle épinière

 

[animate type= »bounceInLeft » duration= »7″ delay= »0.5″][label type= »info »]Le 24 mai 2014 [/label][/animate]

Chutes, accidents de la route, de sport… Chaque année, 1.200 personnes sont victimes, en France, d’accidents endommageant leur moelle épinière. Des traumatismes de la colonne vertébrale qui génèrent des handicaps sévères et pour lesquels les médecins demeurent encore impuissants. Mais la recherche aidant, de nombreuses pistes se développent pour tenter de réparer cette moelle altérée.

Lire la suite ›

Posté dans Actualités
Tags : , , ,

Un singe retrouve l’usage de son bras paralysé

 

[label type= »info »] [label]Le 23 mai 2014[/label]

DEUX CHERCHEURS DE L’UNIVERSITE DE NEWCASTLE ONT PERMIS A UN MACAQUE DE BOUGER A NOUVEAU SON BRAS PARALYSE EN STIMULANT SA MOELLE EPINIERE

Deux chercheurs de l'Université de Newcastle ont permis à un macaque de bouger à nouveau son bras paralysé, en stimulant sa moelle épinière. YOSHIKAZU TSUNO / AFPDeux chercheurs de l'Université de Newcastle ont permis à un macaque de bouger à nouveau son bras paralysé, en stimulant sa moelle épinière. YOSHIKAZU TSUNO / AFP

PARALYSIE Deux chercheurs de l’Université de Newcastle ont permis à un macaque de bouger à nouveau son bras paralysé,

Lire la suite ›

Posté dans Actualités
Tags : , ,

Vers la réparation de la moelle épinière

[animate type= »bounceInLeft » duration= »7″ delay= »0.5″][label type= »info »]Le 12 mai 2014 [/label][/animate]

Peut-on réparer une moelle épinière endommagée ?

Oui, chez le rat, grâce à deux grandes pistes thérapeutiques. Ces récentes avancées apportent de nouveaux espoirs pour les patients paralysés.

Faire marcher des rats paralysés : la science sait désormais le faire. Depuis une dizaine d’années,

Lire la suite ›

Posté dans Actualités
Tags : , , , , , ,

Des neuroprothèses pour restaurer le mouvement

 

[animate type= »bounceInLeft » duration= »7″ delay= »0.5″][label type= »info »]Le 12 mai 2014 [/label][/animate]
Paralysés : bientôt des neuroprothèses pour restaurer le mouvement


C’est une petite vidéo qui, en 2012, a fait le tour du monde. On y voyait une femme paralysée commander par la pensée (et grâce à des électrodes implantées dans son cerveau) un bras robotisé.

Lire la suite ›

Posté dans Actualités
Tags : , , , ,

Lésion de la moelle épinière

 

[animate type= »bounceInLeft » duration= »7″ delay= »0.5″][label type= »info »]Le 12 mai 2014 [/label][/animate]
Comment les cellules souches peuvent-elles aider ?

La moelle épinière transmet les informations entre le cerveau et le reste du corps. Les lésions de la moelle épinière, qui touchent actuellement quelque 333 000 personnes en Europe, peuvent entraîner des paralysies et ne bénéficient d’aucun traitement efficace.

Lire la suite ›

Posté dans Actualités
Tags : , , , , ,

La moelle épinière révèle un nouveau secret

Des scientifiques américains ont découvert que les interneurones V2b, des neurones de la moelle épinière dont la fonction restait encore mal comprise, sont impliqués de façon décisive dans le processus musculaire de flexion-extension

Posté dans Actualités
Tags : ,